Double reflet le casque et les yeux
De nos mères araignées blanches
Sur la nuit du cosmos elles ont accroché
Le fil des mots échanges radio
Allo cap Canaveral
Allo Baikonour
Allo Kourou
Double reflet et entre les deux
Les mots de nos mères aussi
Paroles en forme de ciel
Générations de fer la terre était brûlante
Ray l'avait écrit la vapeur des fusées
Éclabousserait les choses de printemps
Generation allumant mille soleils
L'été pourtant brûle la terre
Et il nous faut partir à notre tour
Au pas borgnes des valises
Partir
Au pas de tir
Adieu le bleu des rivages
Qui faisait taire les sanglots
Adieu les colonnes des cités-état
Arbres sans singes, sans fruits
Il faut partir
Et les valises sont lourdes
Dernier vol pour la station
La station Lagrange il faut partir
Les larmes déjà sont du monde ancien
Ô ma terre ma poussière verte et bleue
La navette, ton avion de papier se remplit des langues
Que tu as portées
Les maisons sont vides en bas
On les a fermées pudiquement aux herbes qui viendront
Il faut partir
Les portes se ferment
Les dossiers s'inclinent et un enfant pleure
Ce n'est rien dit sa mère calme toi calme voilà
Un enfant pleure et les hublots
Sont secs sur le soir
Sur le monde
Il n'y a plus d'arbre pour bercer l'enfant dans ses rêves
Et nous partons
Les heures ont perdu leur sens
Alors que nous tournons autour
D'elle
Noire puis bleue puis noire
Elle a gardé en recel
La vérité des jours et de nuits
Comme les feuilles gardent en secret la pluie
Bien après l'oubli serein de l'orage
Les heures sont restées à terre
Sans nous
La station d'orbite basse
Parle toutes les langues
Et nous tournons dejà le dos souvent
À la terre pour regarder les écrans
Ils disent en silence
Regulier
Le destin de chacun•e
Paula McKenzie US 5 Mars Olympus concordia Biosphere 4 via Geostat 31/Lagrange Universalis -gate 3 - 17:00 TSS
Muhamad Talbi RPC 18 Luna HeliumFields via Geostat 17/ Lagrange Axis Mundi - gate 11 - 17:30 TSS
Une trait long de signes
Un rayon codé
De soleil Quipu
Pour chaque vie
Lucia à moitié vêtue de lumière
Lucia me raconte l'odeur de la terre
Elle va rejoindre demain
Les soeurs de Mercure
Les demi-brûlées qui nourrissent le feu du laser
Qui pousse les voiles fragiles
Des nefs aux étoiles
Lucia rejoint celles qui forgent
L'alizée pour la nuit
D'autres ont tramé au large de Neptune
l'oeil en réseau
D'une lentille arachnéenne
Pour guider le rayon des soeurs
Le rayon tiré de la fournaise de Mercure
Droit comme le fer au feu
Pour lui montrer les voiles des nefs
Lucia part et derrière elle
L'air est en cendre et a le goût blanc
Des rêves interrompus par la chaleur figée
Moi je marche vers la porte
Vers l'île qu'on m'a assignée
Recif dans le noir
Je marche vers le vol
Pour Lagrange Lux Tenebrae
Missing some Tweet in this thread?
You can try to force a refresh.

Like this thread? Get email updates or save it to PDF!

Subscribe to Pois Chiche De Lasagnerie 🌺
Profile picture

Get real-time email alerts when new unrolls are available from this author!

This content may be removed anytime!

Twitter may remove this content at anytime, convert it as a PDF, save and print for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video

1) Follow Thread Reader App on Twitter so you can easily mention us!

2) Go to a Twitter thread (series of Tweets by the same owner) and mention us with a keyword "unroll" @threadreaderapp unroll

You can practice here first or read more on our help page!

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just three indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member and get exclusive features!

Premium member ($3.00/month or $30.00/year)

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!