Profile picture
Dr Xanax la guerrière @kinkybambou
, 22 tweets, 4 min read Read on Twitter
J'en ai beaucoup parlé ici mais c'était avant mon recrutement fin 2016. Alors un petit récapitulatif rapide. Parce sinon on va y passer 3 heures :P
Ici une capture d'écran de 75% de mes échecs (il n'y a que 4 "réussites" dans ces dossiers).
Les 25% restants :
- Contenu des dossiers que je ne peux pas montrer au risque sinon de griller mon ID - détail des campagnes McF notamment.
- Les grosso modo 35 dossiers ATER/an pendant 4 ans.
Enfin, un peu plus de 4 "réussites", puisque j'ai bien obtenu mes 3 qualifications McF qui ont été renouvelées. Mais la qualif compte peu, ça dit juste que tu as le droit de jouer.
Thèse de 5 ans (on évite le marronnier shitstorm ou je vous renvoie dans le passé faire votre thèse avec une mère psychotique omniprésente, un gamin qui n'est pas le vôtre dont l'école est à 1h de chez vous à gérer et des problèmes de santé). 2 dernières années couvertes par ATER
Mes 5 ans et demi post-thèse ont donc avant tout été marquées par de nombreux échecs.
Et de gros dossiers à préparer menant à des échecs.
Un classement 2 ou 3 c'est un échec.
Le pire ? Le post-doc en France avec exigence de projet de recherche de 15 pages en anglais (me demandez pas pourquoi) qui m'a pris 2 semaines à préparer, et qui a fini à la poubelle lors d'une réunion de 3 h destinée à examiner 136 dossiers, sans rapporteurs préalables.
Si on prévoit d'examiner une centaine de dossiers en 3h sans autre examen, on demande pas un projet de 15 pages.
Si des personnes ayant fait partie des décideurs de ce type de commission me lit : vous êtes des gros cons.
*me lisent
Car *breaking news* : les jeunes docteur.e.s ont autre chose à foutre que de passer des semaines sur des dossiers qui ne seront pas lus. Et ui. Je sais que beaucoup s'en foutent, estimant qu'illes sont corvéables à merci. Spoiler : ce sont de gros cons.
Par contraste : post-doc à Brisbane 2015, 3 ans très bien payés dans une université et un centre de recherche ultra-réputés internationalement, 2 étapes de sélection.
- La première, dossier léger : CV complet, liens vers les publis en ligne, résumé de projet de 1 page et demie.
- La seconde : le/la candidate retenu.e par le centre prépare le projet complet avec aide de ses futurs encadrants du labo, le labo soumet le projet à l'université pour obtenir les fonds.
Résultat : classée 3 derrière 2 ex-aequo aussies, mais ça ne m'a pris que quelques heures. Le dir du labo m'a écrit pour me dire qu'il souhaitait que je présente à nouveau un dossier l'année d'après et que je vienne chez eux et proposé de me rencontrer à Paris où il devait passer
Passez-moi l'expression, mais le contraste fait un peu mal au cul.
BTW, à Liège c'est pareil (I <3 Belgique) : les post-docs de l'université ou du FNRS, c'est la même procédure. On s'y prend en amont, dossier léger, on rencontre les membres du labo, et s'ils décident collectivement qu'on sera LEUR candidat.e, on passe à l'étape 2.
J'aurai d'ailleurs passé 2 ans chez nos amis belges si je n'étais rentrée au CNRS à la place.
(Ah merde nan je dis une betise, j'avais obtenu un super truc prestigieux de 3 ans en France, pour lequel j'avais opté, parce que 3 ans > 2 ans. Sur lequel j'avais déjà été recalée 2 fois auparavant. Si vous reprenez la liste des dossiers vous verrez ce que c'est.)
Ce qui est très très con en France, c'est qu'on m'a recalée au moment où j'en avais besoin, et que quand on a commencé à m'accepter, j'étais déjà chercheuse confirmée et j'ai été recrutée au CNRS. C'est ballot hein.
C'est ce qui arrive quand on exige tous ce qu'on attend d'un permanent pour recruter un.e jeune chercheur.euse sur un poste junior non-permanent.
On ne prête qu'aux riches, et quand on commence à faire confiance aux pauvres, ils n'en ont plus besoin.
Pour terminer, j'ai été une grande chanceuse.
Ma thèse a été financée. J'ai presque toujours eu des contrats, même péraves, jusque mai 2015 (avec trous réguliers d'1 mois). Ensuite, j'ai pu enseigner dans le secondaire et payer le loyer. Et j'ai été recrutée au CNRS.
J'ai ramé, mais j'ai eu du bol.
Parce que ce qui fait qu'on peut continuer, et finir par entrer, ce n'est pas la supériorité par rapport à ses camarades de galère. C'est l'endurance, et la chance. Plein d'autres ont abandonné, ou bifurqué.
Missing some Tweet in this thread?
You can try to force a refresh.

Like this thread? Get email updates or save it to PDF!

Subscribe to Dr Xanax la guerrière
Profile picture

Get real-time email alerts when new unrolls are available from this author!

This content may be removed anytime!

Twitter may remove this content at anytime, convert it as a PDF, save and print for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video

1) Follow Thread Reader App on Twitter so you can easily mention us!

2) Go to a Twitter thread (series of Tweets by the same owner) and mention us with a keyword "unroll" @threadreaderapp unroll

You can practice here first or read more on our help page!

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just three indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member and get exclusive features!

Premium member ($3.00/month or $30.00/year)

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!