Profile picture
Guillaume Nicoulaud @ordrespontane
, 19 tweets, 3 min read Read on Twitter
Le fait que les joueurs de l’équipe de France de football soient largement issus de l’immigration, n’a rien de nouveau ni d’étonnant. #Thread
Il faut bien comprendre que se lancer dans une carrière footballistique, c’est comme acheter un ticket de loto : si vous gagnez (i.e. vous passez pro), ça risque de rapporter gros mais la probabilité de gagner est infinitésimale.
Le prix du ticket, outre des années d’entrainement, c’est ce à quoi vous renoncez. En l’occurrence, des études ‘normales’ et, à la clé, un job ‘normal’ qui paiera vraisemblablement moins mais que vous avez beaucoup plus de chance d’obtenir.
Or voilà : ces jobs ‘normaux’ sont malheureusement moins accessibles aux fils ou petit-fils d’immigrés et c’est d’autant plus vrai qu’ils sont issus d’une immigration importante et pauvre. Du coup, ça fait baisser le prix du ticket de loto.
A contrario, si vous êtes né dans une famille française et aisée et même si vous êtes très doué avec un ballon aux pieds, il y a de forte chance pour que vos parents vous incitent à faire des études classiques et à garder le foot pour vos loisirs.
Du coup, la population des centres de formation comme celle des joueurs professionnels tend à être largement biaisée en faveur des enfants d’immigrés : ils ont simplement plus tendance à tenter le coup que les enfants des autochtones.
C’est ce qui fait que la composition de l’équipe de France va naturellement refléter ces mouvements migratoires avec quelques décennies de décalage : juste le temps pour ces fils ou petits-fils d’immigrés de grandir.
Typiquement, la grande équipe de 1978-86 est composé d’un bon paquet de descendants d’immigrés économiques italiens du début du XXe siècle (comme Michel Platini, Patrick Battiston, Bernard Genghini ou Bruno Bellone).
On y trouve aussi pas mal de joueurs d’origine espagnole (Luis Fernandez, Manuel Amoros ou Alain Giresse) — lesquels, au moins en grande partie, sont des fils de républicains espagnols qui fuyaient le régime franquiste.
Les joueurs d’origine polonaise ne sont plus représentés que par Yannick Stopyra mais on en comptait au moins quatre dans l’équipe de 1958 (Raymond Kopa, Thadée Cisowski, Marian Wisnieski et Stephan Bruey).
Bien sûr, nous récupérions déjà des enfants de nos anciennes colonies africaines comme les franco-maliens Jean Tigana et José Touré mais c’est surtout quelques décennies après la décolonisation que ce mouvement va s’accentuer pour créer l’équipe de 1998.
Et aujourd’hui ? Eh bien ça n’a pas changé : une large majorité des joueurs de l’équipe de France sont issus, à divers degrés, de familles immigrées plus ou moins récemment — d’Afrique, notamment, mais pas seulement.
Typiquement, le père d’Hugo Lloris est d’origine catalane, Antoine Griezmann a des origines allemandes et portugaises, les deux grand-mères d’Olivier Giroud sont italiennes, Lucas Hernandez est franco-espagnol et d’Alphonse Areola est originaires des Philippines.
Sur les 23 joueurs de cette coupe du monde et pour autant que je sache, seuls quatre sont issus de familles à 100% françaises depuis au moins trois générations : Benjamin Pavard, Florian Thauvin, Raphaël Varane et Thomas Lemar.
(Pour ceux que ça étonne, je précise que les deux derniers sont respectivement martiniquais et guadeloupéen et donc, tout ce qu’il y a de plus français.)
Reste que l’Afrique sub-saharienne est effectivement largement surreprésentée. Là non plus, point de mystère : ça tient en grande partie aux critères de sélection des centres de formation français.
On cherche des gamins athlétiques et puissants or voilà, à 14 ans, ça donne un net avantage aux africains de l’ouest et notamment, pour des raisons évidentes, à ceux qui viennent de pays francophones (Congo, Cameroun, Guinée, Mali, Togo, Sénégal…)
Pour le petit Antoine Griezmann, en revanche, c’était la tuile…
Du coup, quand Didier Deschamps constitue son équipe, il doit donc sélectionner des joueurs dans un échantillon déjà très largement biaisé en faveur de gamins issus de l’immigration et notamment de l’immigration africaine.
Missing some Tweet in this thread?
You can try to force a refresh.

Like this thread? Get email updates or save it to PDF!

Subscribe to Guillaume Nicoulaud
Profile picture

Get real-time email alerts when new unrolls are available from this author!

This content may be removed anytime!

Twitter may remove this content at anytime, convert it as a PDF, save and print for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video

1) Follow Thread Reader App on Twitter so you can easily mention us!

2) Go to a Twitter thread (series of Tweets by the same owner) and mention us with a keyword "unroll" @threadreaderapp unroll

You can practice here first or read more on our help page!

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just three indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member and get exclusive features!

Premium member ($3.00/month or $30.00/year)

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!