Profile picture
Izma @Izma_amsterdam
, 98 tweets, 15 min read Read on Twitter
Je vais vous faire un Thread d’une histoire qui m’est arrivée récemment à Amsterdam.
Promis je me mets pas en privée à la fin du thread.
Par contre je commence demain, j’ai plus de batterie là
En plus c’est l’heure là. Go aller observer des couples dormir. Promis je vous raconte l’histoire demain à ma pose clope
Bonjour tout le monde, j’ai re de la batterie, je vais pouvoir continuer, ou plutôt commencer mon histoire
Alors déjà je vois qu’il y a eu plein de fake Izma qui sont apparues sur Twi, c’est pas grave de toute façon j’ai fais la demande de Certif, j aurais bientôt le petit logo bleu, les jalouses vont maigrir
Donc pour commencer et pour que ce soit clair dans la tête de tout le monde, on va poser les bases, commencer par le commencement, mettre les petits plats dans les grands, je vais vous raconter mon histoire depuis les origines les plus sombres de ma vie
Même si je sais que ça va être difficile à entendre et que certains pourront être choqué à vie, c’est la vérité donc soyez fort.
Alors d’après la meuf du thread l’histoire a commencé en 2018, sauf qu’elle a oublié de mentionné que la vie ne tournait pas autour d’elle et que la mienne d’histoire, a eu lieu il y a bien longtemps, et continu de perdurer aujourd’hui
Étant Petite fille déjà, j’ai rapidement su qu’une vdm m’attendait. Déjà orpheline de mes deux parents dès l’âge de 12 ans, je me suis très vite retrouvée seule. Sans personne pour le recueillir, traînant dans les rues, déjà insalubre, d’Amsterdam.
Je ne sais plus exactement en quelle année c’était, j’ai perdu la notion du temps, vous comprendrez pourquoi dans la suite de l’histoire
Du coup, toute mon adolescence j’ai du me débrouiller seule pour arriver à vivre, je dirais même survivre, dans ce monde de brutes. Enchaînant les petits boulots (servante, femme de ménage etc) mais même comme ça je n’arrivait pas à joindre les deux bouts
Bien entendu c’était du travail au black, on ne travaille pas à 12 ans légalement, même si beaucoup de chose sont légales à Amsterdam.
Après quelques années passées j’ai vite compris que j’allais pas réussir à m’en sortir, qu’il fallait que je fasse autre chose pour gagner + d’argent, un boulot que je me refusais de faire jusqu’alors..
Vous savez très bien de quoi je parle bande de cochons.
J’étais terrifiée à l’idée de faire ce genre de pratique, et surtout, je n’avais plus d’estime pour moi même, vraiment je regrette cette période mais je n’avais pas le choix, pour survivre c’était le seul moyen, c’était
Astiquer des bites ou mourir.
Pendant longtemps ça a été ma devise.
J’ai honte de le dire aujourd’hui. Mais Ne me jugez pas svp. Personne ne peux savoir ce que je vivais alors à l’époque. Et encore, c’était pas si terrible comparé à La suite de l’histoire
Alors que je me faisais pour la première fois de ma carrière d adolescente, assez d’argent pour vivre convenablement, que je commençais à songer à reprendre un travail normal et stable. Quitter ces lieux macabres était devenu la priorité, je me laissais encore 2 semaines à tenir
Ce soir la, un homme, je n’oublierais jamais son visage, est entrée par la porte d’entrée de ma vitrine, comme le font chaque client qui veulent se vider les couilles et qui veulent tromper leur femmes (pour ceux qui ont une femme)
Cet homme était grand, il était habillé en noir et portait un chapeau aussi noir. On l’appellera David
Rien que de parler de lui j’en ai encore des larmes qui coulent sur mon téléphone 😭
Qu’on se mette d’accord tout de suite, n’imaginez pas ce genre de mec, ce n’était pas ça du tout
Non c’était plutôt ça,
David avait je pense environ 60 ans, il paraissait plutôt maigre, mais avait encore beaucoup de force pour son âge, beaucoup plus que moi en tout cas
Néanmoins, David avait une canne il ne s’appuyait pas dessus pour marcher, mais l’avais quand même en main lorsqu il est rentré dans ma vitrine. Je n’avais pas compris l’utilité à ce moment là
Enfin bref, comme avec tous les clients je demande à David quel genre de services veut-il. Il me regarda, me fixa un bon moment, avant de me chuchoter d’une voix grave :
- « déshabilles-toi »
Je mets alors le tourne disque en marche. Petite musique sensuelle 🎶. Rien à voir avec les musiques que vous écoutez aujourd’hui en France.

Bref je me déshabille tendrement au rythme de la musique.
Je déboutonne ma chemise blanche en commençant par le bouton du haut, qui laisse rapidement ressortir ma poitrine généreuse, (c’est pas pour me la raconter mais oui, j’étais assez bonne comme meuf a l’époque soyez pas jalouse les filles)
Ensuite je me baisse devant lui pour enlever mes collants. En fait c’est pour que le client ai une vue plongeante sur ma poitrine, c’est une technique infaillible pour faire monter la pression dans le caleçon des garçons. Prenez-en de la graine les filles
David à l’air de ne pas être très sensible à ma technique, c’est la première fois que je vois un mec rester de marbre face à ça. Ça me vexe un peu à vrai dire, mais je ne dis rien, je ne laisse rien paraître. Je décide de passer à la vitesse supérieure. J’enlève mon pantalon.
Clairement à ce moment là, j’ai plus grand chose sur moi, mis à part ma culotte blanche et mon soutif blanc. Quand je revois la scène avec mon corps de déesse je me dis comment c’est possible d’être devenue comme je suis aujourd’hui.
Les filles un conseil, profitez de votre body goal avant qu’il ne soit trop tard.
Bref passons à la suite. Franchement ça me met mal de parler de ça, mais je le fais pour vous. Il faut absolument que je vous raconte la vérité sur mon histoire.
Du coup je me retrouve face à David en soutif/petit culotte. A ce moment David est toujours habillé comme il était arrivé et tien toujours sa canne dans sa main. Je me demande ce qu’il attend pour au moins sortir sa bite.
Je me dis que ça doit être un mec flemmard et donc je m’approche de lui pour le déshabiller à sa place. A ce moment là, le tourne disque se coupe. Il faut que je change le disque de face.
Je me retourne alors, je me dirige vers le tourne disque, je prend le disque et le retourne. A ce moment précis, je suis dos à David.
La musique repart doucement. Je me retourn..
UNE MAIN GLACIALE SE POSE BRUTALEMENT SUR MON DOS. JE SUIS ALORS COURBÉE SUR LE TOURNE DISQUE.
CETAIT DAVID !
Impossible de me relever. Il a trop de force. Je suis plaquée et ne peut plus bouger.
Avec sa deuxième main il monte le son du tourne disque à fond. J’essaye de crier mais la musique étouffe mes cris
Et c’est à ce moment précis que, avec sa canne, il a ..
je venais de comprendre son utilité..
Pour les attardés mental qui n’auraient tjr pas compris l’utilité de la canne. Je ne vais pas m’énerver, je vais rester calme et je vais simplement vous donner quelques indices :
Tyler / 13 reasons why / last episode
Là si vous avez tjr pas compris je peux plus rien pour vous, vous êtes pire que @TristanElodie
Clairement je souhaite à personne ici de subir ce que j’ai subi ce soir là. Je n’avais plus la force, plus la notion du temps. Je perdis connaissance sur le coup je crois.
Je continu la suite plus tard, la batterie est faible, putain de MAJ IPhone qui fait baisser la durée de vie de la batterie plus vite que la vitesse de pointe de mbappe. J’achèterais pas l’iPhone X, 🍏 vous ne m’aurez pas !
Bon c’est l’heure de la suite
Du coup après ce terrible viol dont j’ai fait l’objet, Parceque clairement c’était un viol, appelons un chat un chat, Je me réveille dans une chambre d’hôpital.
C’était un hôpital dans les environs d’Amsterdam, aujourd’hui il n’existe plus. De ce que j’ai compris il a fermé pour des histoires un peu bizarres, beaucoup de patients sont ressortis encore plus malade qu’ils l’étaient à leur arrivée à l’hôpital. Enfin bref.
Donc je me réveille dans cet hôpital. J’étais seul dans la chambre. Après 20min une infirmiere vient me voir et me dis qu’elle compati à ce qu’il m’est arrivée et tout le blabla qui va avec.
Elle me dit que si je voulais sortir de l’hôpital de suite je pouvais, il fallait simplement régler les frais d’hôpitaux. Par chance j’avais pu mettre un peu d’argent de côté grâce à mon job pas très catholique..
Du coup je paye les frais, prend mes affaires et m’en vais.
Depuis ce jour je me suis juré de ne plus jamais mettre les pieds dans une vitrine/maison close. Mais hors de question de rester sans travailler. Du coup j’ai réussi à trouver un poste de Femme de ménage dans un petit hôtel du centre d’Amsterdam.
J’étais contente, je pouvais enfin avoir une vie normale.
Très vite je pris goût à ce nouveau travail. Nettoyer les chambres, changer les draps, laver les serviettes.. d’accord ça fait pas rêver vu comme çà, mais après ce que j’avais vécu c’était exactement ce dont j’avais besoin.
Très vite, je me suis adaptée à cette nouvelle vie. Je m’entendais bien avec le personnel de l’hôtel, les clients étaient gentils et respectueux.
J’ai passé plusieurs années à travailler dans cet hôtel. Pratiquement toute ma vie a vrai dire.
Je n’avais plus jamais entendu parler de David après mon histoire et c’était tant mieux.
Les années passèrent, je fêtais mes 40 ans. Donc plus de 20 passées dans cet hôtel. C’était devenu toute ma vie. David ça lui aurait fait environ +80 ans. Oubliez le, il ne reviendra pas dans mon histoire
Adieu David. Et je ne te souhaite pas bonne nuit.
Continuons..
Dès que j’ai assez de batterie je vous fais la suite promis
Du coup, on recapitule.
David n’est plus la. Je travaille désormais en tant que femme de ménage dans un hôtel à Amsterdam depuis plus de 20 ans. J’ai aujourd’hui 40 ans, et tout ce passe pour le mieux dans ma vie.
Du moins c’est ce que je croyais..
Un de mes endroits préférés dans l’hôtel était la buanderie. Alors d’accord c’est loin d’être Disneyland, mais personnellement quand j’allais laver les draps et les serviettes de chambre, je m’y sentais bien, je ne sais pas pourquoi.
Peut être parceque c’est le seule endroit où je suis sûr de ne croiser personne. Seule les femmes de ménages y ont accès, et elles se sont arrangées pour me refiler cette tache. Du coup le lavage des draps/serviettes c’était pour moi et personne d’autre, et ça m’allait très bien.
Un beau matin, comme tous les matins je descend à la buanderie. Celle-ci est à l’étage -2 exactement. Je prend mon chariot et monte dans l’ascenseur en fredonnant une chansonnette 🎶
Une fois arrivée à la buanderie, je trouva la porte entre ouverte. D’habitude elle est verrouillée par un cadenas pour pas que les clients de l’hôtel viennent voler la lingerie de l’établissement (on a déjà eu le cas auparavant)
Pas de quoi paniquer, j’ai sûrement du oublier de verrouiller la porte hier me dis-je. Même si cela ne m’arrive jamais d’habitude.
Donc, j’entre dans la buanderie. Mais Quelque chose m’interpelle..
Une flaque d’eau inonde le sol près d’une machine. Mince, il doit y avoir une fuite. Nous somme dimanche et les techniciens sont de repos.
La journée commence bien..
Comme si cela ne suffisait pas, une odeur étrange se dégageait. Je ne l’avais pas remarqué avant, mais il y avait bien une odeur inhabituelle dans cette pièce.
Prenons chaque problème un par un. D’abord occupons nous de la fuite d’eau ! Je regarde à l’extérieur de la machine en faisant le tour, rien d’anormal. En dessous, mis à part l’eau, rien d’anormal ! Étrange
Arriva alors le moment de la plus grosse erreur de ma vie. Celle qui justement m’a coûté la vie..
Je décide de passer ma tête à l’intérieur de la machine à laver afin de voir si la fuite ne provenait pas de l’intérieur..
A ce moment, je suis étonnée par la grandeur de la machine vu de l’intérieur. C’est vrai qu’on lave une bonne douzaine de serviettes et draps d’un seul coup avec ce type de machine, mais quand même.
Je rentre un peu plus afin de voir au fond. Il fait sombre à l’intérieur et j’y suis presque. Je pousse sur mes jambes un peu plus fort.. ma chaussure glisse sur la flaque d’eau. Je tombe entièrement à l’intérieur de la machine. La porte du hublot se ferme.
It was at this moment she knew she f'd up.
Je cria et tapa sur le hublot dans l’espoir que quelqu’un vienne m’aider à sortir de la.
Une silhouette s’approche alors de lu hublot. Je n’arrive pas à voir si c’est une femme ou un homme. Peu importe je vais enfin pouvoir sortir de là !
C’est ce que je croyais.
La personne en face de moi s’arrête devant le hublot et patiente..
Mais que fait-elle ? (il ?)
« Dépêchez vous de me sortir de la svp !! »
J’entends un *tic*, puis un *tac*.. est le hublot qui s’ouvre ?
Je pousse de toute les force pour l’ouvrir mais rien n’y fait ! Ça ne veux pas.
.. Je sais !
Je connaissais ce *tic* puis ce *tac*. Ces bruits m’étaient très familiers ! Je les entendais pratiquement chaque jours ! Plusieurs fois par jour même !
« OH MON DIEU !!!! »
La machine se met alors à tourner sous mes jambes..
C’etait la dernière fois que je m’adressait à vous en tant que « vivante ».
(Bon j’ai une MAJ IPhone ! Je continue plus tard. Bisous)
Continuons..
C’est triste à dire, mais c’est ici que je suis morte. Dans cette machine à laver..
Mon corps fut retrouvé le lendemain matin, certains clients s’étaient plaint de ne pas avoir reçu de serviettes propres, les autres femmes de ménages sont alors descendu à la buanderie pour voir pourquoi je n’avais pas changer les équipements des chambres.
C’est la que mon corps fut retrouvé. Inerte, dans la machine. Une fois mon corps sorti, les femmes de ménage découvrirent un visage inanimé et bouffé par la lessive..
Je suppose que certaines ont crié. Crié de toute leurs forces. D’autres ont sûrement pleuré. D’autres sont peut être simplement restées immobiles. Je ne sais pas vraiment, je n’étais déjà plus la..
N’ayant plus de famille pour s’occuper de mon corps, l’hôtel et les employés se sont rassemblés pour réunir les fonds nécessaire pour payer le cercueil et mon enterrement, ainsi que 5 années dans un petit cimetière proche d’une forêt en périphérie d’Amsterdam.
Ce fut le cimetières le moins cher le plus proche d’Amsterdam. c’était déjà pas mal et très généreux de la part de mes ex collègues. Voici alors ma nouvelle demeure pour les 5 années suivant ma mort..
Pour ceux qui ne le savent pas, les familles doivent payer pour que le membre décédé puissent avoir une place dans le cimetiere en question. Lorsque la famille arrête de payer ou qu’il n’y a plus personne pour payer, le cercueil est retiré..
Évidement personne n’allait payer pour les années suivantes. La veille du dernier jour de ces 5 années, la petite pancarte sur laquelle était mentionné « fin de concession funéraire » fut retirée par l employé du cimetiere.
S’en allait être terminé de moi. Même morte, je ne pouvais reposer en paix.
Le lendemain, dernier jour. Le personnel en charge du déterrage de mon cercueil était déjà sur place. La surprise fut grande lorsqu’il découvrirent un trou, déjà vide, dans le sol, à l’endroit même où mon cercueil aurait être !
J’avais littéralement disparue. Malgré les enquêtes lancées afin de retrouver ma dépouille, toujours aucune trace de moi après de longues semaines, de longs mois même d’incompréhension totale.
Savez vous ou suis je allée ? Bien entendu que vous le savez !
L’hôtel ! Ce fameux hôtel que je chérissais tant, mais qui m’a coûté la vie.
Désormais, plus personne ne pourra me faire du mal. Je resterais ici et personne ne pourra m’en empêcher. Je resterais dans cet hôtel..

..pour l’éternité.
Missing some Tweet in this thread?
You can try to force a refresh.

Like this thread? Get email updates or save it to PDF!

Subscribe to Izma
Profile picture

Get real-time email alerts when new unrolls are available from this author!

This content may be removed anytime!

Twitter may remove this content at anytime, convert it as a PDF, save and print for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video

1) Follow Thread Reader App on Twitter so you can easily mention us!

2) Go to a Twitter thread (series of Tweets by the same owner) and mention us with a keyword "unroll" @threadreaderapp unroll

You can practice here first or read more on our help page!

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just three indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member and get exclusive features!

Premium member ($3.00/month or $30.00/year)

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!