Profile picture
tolosamédia @tolosamedia2
, 100 tweets, 14 min read Read on Twitter
L'Education nationale c'est quand même le summum en matière d'injonctions contradictoires. A faire tourner en bourrique l'enseignant.e le/la mieux charpenté.e intellectuellement.
Tu ne dois pas viser l'encyclopédisme car il faut former des intelligences... mais, au moindre trou dans les savoirs d'un groupe d'élèves, ils sont nuls et l'avenir du pays est en péril.
Tu dois motiver l'élève (et de plus en plus tôt) autour d'un projet professionnel qui est supposé lui donner envie de bosser… mais le président de la République (et d'autres) pensent que peu importe tes études et ton projet abouti, faut prendre ce qu'il y a.
On doit faire preuve à l'égard des élèves d'empathie et de bienveillance... mais tu dégaines sans cesse des évaluations ou des parcoursup pour bien le remettre à sa place sans ménagement.
Il faut être au plus près de l'élève, lui assurer au cours de certaines heures un accompagnement personnalisé... mais il y a de plus en plus d'élèves par classe.
Les programmes sont supposés être terminés à la fin de l'année parce qu'ils sont pensés pour offrir une compréhension globale du thème général de l'année... mais la vitesse à laquelle il faut les faire empêche de comprendre vraiment quoi que ce soit clairement.
Il faut faire travailler aux élèves l'indispensable esprit critique à l'égard des informations circulant sur les réseaux sociaux... mais les deux ministres liés à l'éducation sont deux énormes dispensateurs de bobards, approximations et fake news.
Il faut donner aux parents toute la place qu'ils méritent au sein de l'Ecole... mais le plus intéressant de la communication reste exprimé en langage technique (des objectifs cognitifs aux progressions spiralaires) qui n'a aucun sens pour eux.
Il faut faire des langues anciennes, des disciplines artistiques, du sport des éléments importants dans la formation de la jeunesse... mais le nombre d'heures qui leur est accordé diminue.
Il ne faut plus faire des mathématiques et de la physique-chimie le juge de paix essentiel de la réussite des élèves... mais les enseignements que les élèves pourront choisir en Première et Terminale sont essentiellement liés aux sciences "dures"
Il faut suivre le modèle des pays qui réussissent lors des enquêtes internationales... mais sans consacrer autant vd'argent qu'eux à l'éducation.
Il faut que les jeunes puissent étudier dans un cadre agréable et inspirant moyennant quoi on met des architectes en compétition pour la construction des bahuts... mais on crève de chaud, les murs sont en papier cigarette et il pleut dans les couloirs.
Il faut développer la connaissance par les jeunes Français des langues internationales pour ouvrir le pays... mais le chinois c'est pour aller dans un bon bahut, l'allemand dans une bonne classe et l'arabe on ne l'étudiera pas, c'est une langue de terroristes.
Il faut développer la pratique du numérique... mais les salles informatiques vont être bloquées pour des tests nationaux et l'utilisation du smartphone en classe relève quasiment du crime contre l'humanité.
Il faut que les élèves accèdent à une large culture classique... mais en sept ans de secondaire tu risques d'étudier deux fois Le bourgeois gentilhomme, trois fois Candide et deux fois Madame Bovary.
Il faut que les élèves soient actifs en classe, échangent, se déplacent, interagissent... mais il ne doit pas y avoir de bruit parce qu'il y a un contrôle dans la salle à côté.
Il faut faire attention au risque de scoliose des élèves de collège à cause du poids du cartable... mais il y a toujours autant de manuels à récupérer chaque année alors qu'on pourrait largement s'en passer.
Il faut prendre en compte les problèmes de santé quand on évalue les élèves... mais au Bac le seul aménagement réel proposé sera un tiers de temps en plus.
Il faut que les élèves apprennent à se servir de leur manuel... mais on n'a toujours pas réussi à savoir à quel moment dans leur future existence ils auront à utiliser l'équivalent. Même dans une notice d'utilisation, il n'y a pas d'exercice à faire pour le cours d'après.
Il faut que les élèves comprennent le monde contemporain dont le cours d'Histoire doit donner les clés... mais il faut que le programme d'Histoire permette de tout connaître de l'histoire nationale.
Il faut faire des élèves des citoyens émérites qui votent, s'engagent et font preuve d'esprit de responsabilité... mais, en conseil de classe, les élèves ne peuvent pas s'exprimer sur autre chose que le climat de la classe et les problèmes de certains camarades.
Il faut faire des élèves des partenaires dans le cadre d'une co-formation... mais il n'est pas question qu'ils mettent un orteil en salle des profs.
Il faut que les enseignants se tiennent au courant des évolutions de leur discipline et se forment dans le cadre du PAF... mais tu n'as aucune de tes demandes car les stages ont 120 demandes pour 30 places/
Il faut que les enseignants se forment... mais quand un est absent une journée en raison de stage c'est une telle révolution qu'il comprend qu'il ne serait pas bienvenu qu'il recommence ça l'année d'après.
Il faut attirer plus de personnes vers les métiers de l'enseignement, belles professions hélas déficitaires... mais sans augmenter les salaires, assurer qu'on ne sera pas à 500 km de chez soi ou aider à une considération accrue de l'opinion.
Tu dois aimer caresser les platanes... mais la plupart des bahuts n'ont plus d'arbres à cause du danger que représente la chute des branches par gros vent.
Il faut qu'il n'y ait pas de différences entre les établissements d'enseignement de la République... mais quand il y a une salle des profs pour les certifiés et une pour les agrégés c'est une tradition locale sympathique que personne ne va remettre en cause.
Il ne faut pas mettre tous les devoirs le même jour parce que c'est dur pour les élèves... mais tu dois avoir bouclé tes bulletins pour le 20 novembre à midi.
Il faut pousser les élèves à prendre des initiatives comme créer un journal du lycée... mais ils ne doivent surtout pas y parler de la vie du lycée.
Il faut apprendre à vivre avec les difficultés propres à l'établissement où on enseigne (la peinture qui s'écaille, l'eau qui tombe dans les couloirs, l'horloge qui ne fonctionne pas)... mais quand le ministre passe, tout se répare d'un seul coup.
Il ne doit pas y avoir plus de 24 élèves (classe non dédoublée) ou 35 élèves en lycée pour permettre de bonnes conditions de travail... mais quand il y en a 26 ou 36, rien ne se passe pour respecter les chiffres maximum.
Il faut développer l'oral des élèves, c'est essentiel dans une société de communication comme la nôtre... mais on a développé une telle peur de dire une connerie que l'élève préfère se taire que de parler devant les autres.
Il faut faire des devoirs communs parce que c'est essentiel pour favoriser la réussite des élèves... mais un devoir commun c'est d'abord un devoir et l'élève qui doit se planter s'y plantera comme dans les autres.
Il faut que les professeurs d'une même discipline travaille en équipe... mais personne n'a jamais réussi à faire en sorte que René, qui continue à faire le programme de 1998, vienne aux réunions d'équipe.
Il faut que les élèves aient du temps pour lire, s'épanouir, faire du sport, dormir longtemps... mais ils sont au lycée de 8h à 18h et il n'y a que 20 places au CDI pour travailler.
Il faut que les gens aiment les profs qui font un métier formidable... mais quand il y a le moindre souci c'est tout pour leur gueule.
Et je m'arrêterai là... Mais vous savez bien qu'il en reste... 😉
Parce qu'il faut que les profs du secondaire travaillent vraiment plus que leur 15-18 heures... mais là j'ai encore des trucs à terminer pour mes cours de demain...
Merci Paul McCartney et son Egypt station de m'avoir accompagné dans ce long thread.
Il faut bien sûr faire évoluer le métier en concertation avec les enseignants... mais on crée une commission de réflexion avec deux IG, deux journalistes économiques, un animateur télé et trois parents d'élèves ayant leur carte du parti.
Il faut terminer le programme en traitant tous les thèmes selon ls horaires indiqués… mais tu dois faire bosser des élèves pour la journée de la presse, la journée de préventions des risques, la journée de solidarité avec le Bénin du sud et la journée du souvenir de Picasso.
Il faut faire preuve d'une parfaite neutralité politique et doctrinale en tant que fonctionnaire… mais il faut s'impliquer dans les projets porteurs du devoir de mémoire officiel.
Il faut susciter la création de projets innovants au sein des équipes qui permettront d'obtenir des financements… mais il faut ensuite mener en bien les projets sans les financements qui arriveront un jour peut-être.
Il faut que le professeur soit dynamique en classe, mobile, toujours à l'écoute... mais il a un fauteuil à accoudoirs pour être mieux assis, la poubelle est au pied de son bureau et il doit rester à côté du clavier de l'ordinateur pour passer à la diapo suivante.
Il faut que les professeurs soient plus présents dans les établissements, qu'ils ne se contentent pas de faire leurs cours et de repartir... mais comment tu veux corriger tes copies au lycée avec Carole et Pierre qui papotent pendant les deux heures de trous de 15 à 17h ?
Il faut redonner au sport toutes ses lettres de noblesse en mettant les jeunes en situation de compétiteurs fair-play... mais ce trimestre tu as le choix entre step et acrogym.
Il faut donner aux élèves des modèles forts, des hommes et des femmes plein de courage, de convictions républicaines et de vertus... mais quand les huiles visitent un bahut c'est avec Stéphane Bern, Alexandre Benalla ou Alain Finkielkraut.
Les TP de Physique-Chimie et SVT en demi-groupes doivent avoir lieu le même jour et à la suite... mais, comme on manque de salles, le groupe 1 c'est lundi de 14 à 17h et le groupe 2 jeudi de 11h à 14h.
Il faut innover ! C'est une exigence que chaque enseignant doit avoir envers lui-même afin d'apporter à ses élèves de meilleures chances d'apprendre et de comprendre… mais aucun innovateur n'a prévu le cours en préfa par 40° et avec 36 élèves.
Il faut profiter du passage de l'Inspecteur Pédagogique Régional dans sa classe pour voir avec lui comment faire évoluer ses pratiques… mais certains IPR ont oublié que l'empathie pouvait s'appliquer également aux enseignants.
Il faut qu'un cours ait un début, un milieu et une fin qui rentrent parfaitement dans le temps de la séance… mais quand la durée des cours est variable dans ton bahut (10 minutes de différence), tu fais comment ? Tu donnes des stylos doubles aux élèves pour écrire plus vite ?
Il faut un véritable travail en commun de toutes les équipes (pédagogique, administrative, entretien)… mais si un agent fait cours, les parents vont gueuler pas vrai ?...
Il faut un dialogue approfondi entre le professeur et les parents de manière à aider l'élève à réussir... mais, à la réunion parents-profs, les rencontres ne devront pas dépasser 5 minutes pour que l'établissement ne ferme pas trop tard.
Il faut un dialogue approfondi entre le professeur et les parents de manière à aider l'élève à réussir... mais, à la réunion parents-profs, ce sont le plus souvent les parents des élèves sans problème qui viennent.
Il faut donner aux élèves le goût de la lecture… mais quand on ouvre un établissement scolaire, le CDI est vide comme une pensée de <mettez ici le nom de vous voulez>
Il faut que les délégués des parents traduisent toute la diversité des publics de l'Ecole… mais c'est quand même mieux quand c'est des enseignants, ils comprennent plus vite et le conseil de classe est plus court.
Il faut mettre en place des évaluations nationales anonymes pour ne pas stigmatiser les élèves qui échoueraient… mais il faut mettre en place des dispositifs de remédiation pour les élèves qui auraient échoué.
Il faut développer le travail autonome de l'élève en en faisant un véritable acteur de ses apprentissages… mais il faut qu'il y ait une trace écrite venue du professeur qui soit importante dans le cahier.
Il faut que l'élève attende debout avant de s'asseoir à sa place quand il entre en classe… mais celui qui arrive en avance se condamne donc à attendre debout ceux qui sont en retard ?
Il faut que les enseignants fassent bloc pour donner aux élèves le meilleur (y compris en s'opposant au pouvoir puisque c'est un droit et aussi une responsabilité)… mais ils passent leur temps à se provoquer et s'étriper quand bien même tous sont de grandes valeurs.
Il faut donner aux élèves un encadrement plus efficace avec des professeurs plus présents et à l'écoute… mais on commence à réduire le nombre de professeurs.
Il faut une pause méridienne suffisante pour que les élèves aient le temps de décompresser... mais, dans beaucoup d'établissement, il y a une heure de pause (parfois moins).
Il faut donner aux élèves une morale civique solide en les confrontant par des cours bien charpentés à leurs futures responsabilités... mais, dans la plupart des cas, un adolescent à qui on dit de faire blanc a irrésistiblement envie de faire noir.
Il faut instaurer la confiance par une non-verticalité décisionnelle, des concertations, des relations apaisées... mais les non-réformes tombent d'en-haut, dogmatiques, sans concertation et irritantes par la mauvaise foi et le mépris qui les sous-tend.
Il faut 2 heures d'EPS minimum dans l'emploi du temps de toutes les classes... mais le gymnase est généralement construit plusieurs années après le collège ou le lycée qui lui correspond.
Il faut des conditions dignes pour favoriser le travail des élèves... mais, en dépit des prévisions de croissance en effectif, il faudra six, huit, dix ans pour inaugurer une extension qui sera déjà dépassée.
Il faut de la part des enseignants une tenue vestimentaire qui ne prête aucunement à discussion ; pas de shorts, de bermudas, de tongs, de tee-shirts... mais il fait de plus en plus chaud dans les salles et la cilm, quand il y en a, est seulement à l'administration.
Tu fais des évaluations en Seconde en Français et en maths... mais pour l'AP de remédiation, il y a des profs d'HG, de SVT, d'anglais, d'allemand, la documentaliste, puisque cette heure sert à compléter les services.
Il faut un professeur devant chaque élève. A tout prix !... mais on n'a pas dit quand il devrait arriver ni s'il a les capacités pour enseigner au niveau de classe qu'on lui confie.
Il faut que tous les élèves aient une table et une chaise... mais la possibilité pour lui de voir le tableau (angle très fermé ; reflets ; poteau) est un problème secondaire.
Il faut que le professeur puisse jouer avec la disposition des tables dans sa salle afin de varier les situations d'apprentissages... mais son emploi du temps prévoit cinq salles différentes dans la journée.
Il faut faire en sorte de raccourcir la journée de travail des élèves pour qu'elle ne soit pas inutilement longue... mais le professeur sur deux établissements et sans voiture doit franchir la distance en une heure pour pouvoir commencer le second cours à l'heure.
Il faut que les élèves connaissent Molière, Camus, Tolstoï, les soeurs Brontë, Mirbeau, Zola... mais les profs n'ont pas à connaître Booba, Ariana Grande, Julien Doré, Marroon V qui sont nuls par définition.
Il faut que les professeurs manquent le moins possible afin de ne pas rompre l'avancée progressive et pertinente du cours... mais la médecine du travail de l'Education nationale est plus indigente que celle du Lesotho.
Il faut des professionnels pour assurer la maintenance d'un parc d'outils numériques qui ne cesse de croître dans les établissements... mais ce sont quelques contractuels ou des profs référents informatiquent qui font le boulot (parfois le week-end).
Il faut organiser des réunions parents-profs de rentrer afin de nouer un dialogue... mais cela se résume le plus souvent à indiquer qu'on préfère un cahier, la fréquence des devoirs et la possibilité - ou non - d'une sortie pédagogique pendant l'année.
Et pour finir.

Il faut que les professeurs parlent beaucoup (aux élèves, aux parents, aux collègues)... mais il faut surtout qu'ils ferment leur gueule.

Aujourd'hui, il a fallu que ça sorte.
Et j'ai beaucoup pensé à qui vous savez (les fidèles de ma TL) pendant l'écriture de cette série de tweets. Je pense qu'elle aurait aimé lire ça...
Il faut pour enseigner dans le secondaire obtenir un concours difficile (CAPES ou même Agrégation)... mais, sitôt connu ton échec audit concours le rectorat te contacte pour te proposer d'être contractuel.
Il faut lutter contre les atteintes à l'environnement en limitant les déplacements en voiture qui sont polluants et sensibiliser tous les acteurs de l'Ecole à ces problèmes... mais si tu n'as pas de bol et que tu es prof, tu te retrouves sur deux postes séparés par 25 km.
Il faut lutter contre les atteintes à l'environnement en limitant les déplacements polluants en voiture et sensibiliser tous les acteurs de l'Ecole à ces problèmes... mais si tu n'as pas de bol et que tu es un élève passé par Affelnet, tu te retrouves dans un bahut à 20 bornes.
Il faut finir le cours à l'heure et que celui-ci ait une cohérence parfaite... mais il faut aussi s'attendre quand on est prof d'Histoire-Géographie à voir les AED débarquer spécifiquement dans ton cours pour distribuer papiers et faire circuler les informations.
Il faut veiller à l'équilibre alimentaire indispensable pour des adolescents en interdisant les distributeurs de friandises dans les lycées... mais les contraintes d'emploi du temps te font manger à 11 heures et tenir ensuite jusqu'à 18 heures...
Il faut que les élèves soient à l'heure en cours... mais quand ils attendent dans le couloir devant la porte pour être à l'heure, ils se font engueuler et on leur dit d'aller attendre ailleurs.
Il faut que les professeurs montrent l'exemple et soient à l'heure en cours... mais la salle des profs est souvent installée à une extrémité de l'établissement.
Il faut que les élèves soient à l'heure en cours... mais il faut aussi que les couloirs ne soient pas trop larges afin de gagner un max de place pour les salles de classes et donc il y a des bouchons qui les retardent.
Il faut inciter profs et élèves à venir en transport en commun au lycée... mais la société de transport urbain est libre de fixer ses horaires comme elle veut ce qui fait que les bus partent ou 2 minutes avant la sonnerie ou 30 minutes après.
Il faut que les enseignants adoptent le numérique dans leurs cours... mais les vidéoprojecteurs sont fixés par des gens qui, n'y connaissant rien, vous contraignent à projeter en 16:9 (bonjour les cartes !) pour que l'image n'explose pas sur tout le mur.
Il faut faciliter la transmission des notes aux parents grâce à internet... mais les élèves te décrivent ensuite l'ENT comme le "truc qui fout la merde à la maison."
Il faut des établissements neufs afin de donner les meilleures chances aux élèves de se sentir bien... mais les collectivités territoriales préfèrent mettre l'argent dans l'architecture que dans le matériel pour travailler.
Il faut que les parents sachent si possible en juin quel matériel sera utilisé l'année suivante en cours... mais le prof qu'ils auront n'étant pas encore connu il est impossible de savoir quel matériel sera le plus adapté à sa manière de faire travailler la classe.
Il faut que les jeunes élèves n'aient pas de trop longues journées sans quoi celles-ci sont inefficaces... mais on se dépêche d'autoriser le retour de la semaine de 4 jours.
Il faut faire des sorties pédagogiques en profitant du fait que la grande ville est à deux pas... mais tu ne peux pas le faire en utilisant les transports en commun et tu dois te rabattre sur des compagnies privées et ça douille tout de suite...
Il faut former les élèves à l'analyse cinématographique... mais la classe n'est toujours pas considérée comme un cercle privé et diffuser un dvd est théoriquement hors la loi.
Il faut responsabiliser les jeunes et les amener à comprendre le nécessaire respect des installations... mais, quand il y a une dégradation, les toilettes sont fermées et la responsabilisation des autres vous amène à traverser tout le bahut pour trouver celles ouvertes.
Il faut que l'élève se concentre sur le cours de son prof pour en profiter au maximum et avancer dans son apprentissage... mais la chaleur fait que les portes des classes sont ouvertes et que tu suis en même temps un cours de lettres et un cours d'anglais.
Il faut rendre les cours sur la sexualité plus efficaces et ne pas donner aux filles l'impression qu'elles sont inférieures... mais, dans les couloirs, les filles continuent à "s'en battre les c..." sans que ça ne gêne personne.
Il faut donner aux enseignants l'envie de travailler ensemble, de porter de beaux projets, de se défoncer pour le boulot grâce au collectif... mais l'année commence toujours par une réunion plénière où tout le monde a plus envie de raconter ses vacances.
Il faut que les stages de formation soient les points de départ d'une dynamique profonde et créateurs d'ententes entre collègues... mais, quand tout le monde repart après le triptyque plénière - travaux de groupes - reprise, toute velléité est cassée.
Il faut préparer les lycéens au post-bac et notamment aux études universitaires... mais la préparation qu'on leur donne consiste surtout à apprendre à être en cours ou en TD avec de plus en plus de monde.
Missing some Tweet in this thread?
You can try to force a refresh.

Like this thread? Get email updates or save it to PDF!

Subscribe to tolosamédia
Profile picture

Get real-time email alerts when new unrolls are available from this author!

This content may be removed anytime!

Twitter may remove this content at anytime, convert it as a PDF, save and print for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video

1) Follow Thread Reader App on Twitter so you can easily mention us!

2) Go to a Twitter thread (series of Tweets by the same owner) and mention us with a keyword "unroll" @threadreaderapp unroll

You can practice here first or read more on our help page!

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just three indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member and get exclusive features!

Premium member ($30.00/year)

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!