Profile picture
DesPierresDesNoms @1J1MAM
, 22 tweets, 15 min read Read on Twitter
En ce weekend de #Centenaire1418 nous vous disons tout sur les monuments aux morts avec ce #thread spécial. 20 tweets à partager sans modération ! #DPDN #1J1P #Armistice100
L'érection massive des monuments aux morts a commencé dans l'immédiate après-guerre, sous l'impulsion des communes et des associations d'anciens combattants, soucieuses d'honorer leurs morts et d'offrir aux familles un endroit symbolique pour se recueillir #DPDN
La "fièvre du granit" qui s'est emparée de la France dans les années 20 a vu toute une industrie mémorielle -fonderies, marbreries- prospérer. Ces établissements produisaient en série et proposaient aux communes des monuments sur catalogue #DPDN
Dans le même temps, quasiment toutes les paroisses de France se sont jointes au mouvement, ornant leurs murs de simples plaques funéraires ou de monuments plus élaborés, voire de vitraux représentant des scènes de la Grande Guerre #DPDN
Cette émulation a parfois donné lieu à des débats sur la localisation des monuments: devant la mairie/dans l'espace public pour les communes situées politiquement à gauche, près ou dans l'église en terres de catholicisme, au cimetière pour respecter une certaine neutralité #DPDN
La symbolique des monuments aux morts est riche et plurielle, même si on y retrouve certaines constantes, empruntées à 4 registres : patriotique, civique, funéraire ou pacifiste #DPDN
Les monuments patriotiques mettent souvent en scène le poilu combattant, seul ou accompagné d'une allégorie de la victoire, de la liberté ou de la République -souvent en armes-. Certains mettent en scène les guerriers mythiques du roman national: Gaulois, Francs, chevaliers #DPDN
Les monuments civiques mettent en avant le sacrifice des poilus pour la liberté ou le droit. Ils prennent à témoin -"passant, souviens-toi"- et visent les générations futures, symbolisées par la présence d'enfants ou d'écoliers #DPDN
Les monuments funéraires se reconnaissent à la présence de symboles antiques (obélisque, colonne brisée, palmes) et de personnages endeuillés. Souvent absent, le poilu y est figuré par son seul casque ou par des croix tombales #DPDN
La symbolique végétale est essentielle dans les monuments aux morts : le laurier représente la gloire, le chêne la force, la palme le deuil. Les blés symbolisent la jeunesse fauchée par la guerre #DPDN
Plus rares, les monuments pacifistes incarnent le rejet de la guerre. Et ce de manière véhémente ou plus subtile, à travers des allégories pacifistes et des symboles tels que des canons aux essieux brisés, des épées aux lames tordues ou des rameaux d'olivier #DPDN
Certains monuments appréhendent la réalité de la guerre dans sa dimension la plus crue, comme ici à Château-Thierry #DPDN
D'autres, ouvertement revanchards, donnaient à voir des aigles allemands déchus ou des coqs gaulois juchés sur des casques à pointe. Plusieurs de ces monuments ont été cachés ou détruits par les allemands sous l'Occupation #DPDN
Par souci d'égalitarisme, les noms des morts sont le plus souvent classés par ordre alphabétique. Le classement par année du décès est également courant. Parfois, le grade des soldats est tout de même mentionné DPDN
Les noms des principales batailles de la Grande Guerre (Somme, Marne, Yser, Verdun...) sont très souvent inscrits sur les cénotaphes. Certains renferment même de la terre des champs de bataille #DPDN
La Grande Guerre a été un creuset pour l'identité nationale : Bretons, ultramarins, catalans, se sont terrés côte à côte sous les orages d'acier. Certains monuments reflètent pourtant ces identités locales : devises en langues régionales, costumes traditionnels... #DPDN
A l'instar de la métropole, les communes d'Outre-mer ont également honoré leurs enfants tombés au champ d'honneur. Ici, un Poilu sur un monument aux morts de Marie-Galante #Centenaire1418 #DPDN
Quelques rares monuments rendent hommage aux troupes coloniales. C'est le cas à Reims ou ici à Dakar, dans un monument qui présente côte à côte "Demba" le tirailleur et "Dupont" le poilu #DPDN
Le monument de la Forêt du Temple (Creuse) est longtemps resté le seul monument comportant le nom d'une femme : Emma Bujardet, "morte de chagrin". Depuis, d'autres villes comme Tours ont décidé de rendre hommage à l'engagement des femmes dans la Grande Guerre #DPDN
Parmi les monuments les plus insolites, nous retrouvons cette réplique de la statue de la liberté située à Chateauneuf-la-Forêt près de Limoges #DPDN
Autre singularité, ce monument érigé à Lille par la Fédération nationale des sociétés colombophiles rend hommage aux pigeons voyageurs tombés sur les champs de bataille
#DPDN
Merci à tous d'avoir suivi ce #thread nous espérons qu'il vous a plu et qu'il vous permettra de jeter un autre regard sur ce patrimoine douloureux mais ô combien passionnant ! #DPDN #centenaire1418 #Armistice100 #1GM #1J1P
Missing some Tweet in this thread?
You can try to force a refresh.

Like this thread? Get email updates or save it to PDF!

Subscribe to DesPierresDesNoms
Profile picture

Get real-time email alerts when new unrolls are available from this author!

This content may be removed anytime!

Twitter may remove this content at anytime, convert it as a PDF, save and print for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video

1) Follow Thread Reader App on Twitter so you can easily mention us!

2) Go to a Twitter thread (series of Tweets by the same owner) and mention us with a keyword "unroll" @threadreaderapp unroll

You can practice here first or read more on our help page!

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just three indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member and get exclusive features!

Premium member ($30.00/year)

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!