#Serena L'audience reprend. Le président commence par indiquer que l'expert toxicologique (pour le tramadol) est ok sur le principe d'une visioconférence. Reste à caler la date
#Serena La cour va projeter l'audition par les gendarmes d'E., la petite dernière, quand elle avait quatre ans, comme l'avait demandé Me Grimaud.
#Serena Sur la vidéo, on voit une petite fille aux cheveux longs tressés, de dos, en train de dessiner sur une table. En face, l'enquêteur lui pose des questions sur la voiture. "Elle est sale", dit-elle de sa petite voix. "Personne la nettoie ? Maman elle la nettoie toute seule"
#Serena La voiture, "elle est tt le temps dehors". "Tu vas que à l’école avec la voiture ?" "Oui". "tu vas faire des courses ?" "Non maman elle veut pas."
#Serena "Tu mets où ton sac d’école?" "Dedans". "Dans le coffre?" "Nan! Dedans la voiture". "Pourquoi tu le mets pas dans le coffre?" "Parce qu’on n'a pas le droit." "Papa, il vient pas à l’école, il est un papa" "ah oui je suis bête, il va au travail lui", répond le gendarme
#Serena "En bas il faut rien toucher dans le garage, parce qu’on n’a pas le droit." "Qui a dit qu’on n’a pas le droit ?" "Papa et maman aussi." "Ils ont peur que vous fassiez des bêtises ?" "Oui." "Tu fais des bêtises ?" "Non"
#Serena "Papa, quand il arrive, il me fâche." "Il se fâche comment ?" "Il me tape." "Ou?" "Dans la figure ?" "Qu’est ce que tu fais tu pleures un petit peu ?" "Je pleure beaucoup."
#Serena Sa mère, tjrs de trois quarts, se cache le visage derrière sa main et ses cheveux
#Serena "Tu aimerais bien avoir une petite soeur, non ?"
"Maman a un bébé dans le ventre" "Qui c’est qui t’a dit ça ? "Moi toute seule"
#Serena Le visionnage de la vidéo est interrompu. Le président précise que l'enquêteur va lui demander si elle connaît une petite fille qui s'appelle Séréna, elle ne répond pas.
#Serena Rosa-Maria Da Cruz s'avance maintenant à la barre pour son interrogatoire
#Serena Elle commence par cette phrase : "Je ne savais pas que j’avais un enfant, je ne voyais pas cet enfant"
#Serena Le président lui fait observer le changement de son discours au cours de l'enquête. "Vous ne parlez d'une 'chose' qu'à partir de novembre 2017 devant le juge".
#Serena Dans les autres PV d’interrogatoire, elle parle d’une "petite fille" et même d’un "bout de chou", observe le président.
#Serena "Pendant au moins 8 auditions, vous évoquez la naissance de votre enfant, votre petite fille, que vous avez habillée prénommée, nourrie et vous dites autre chose ensuite. Qu’est ce qu’il s’est passé?"
#Serena "J’ai vu un expert qui m’a fait prendre conscience que Séréna était une chose", répond l'accusée
#Serena "Il s’est passé autre chose", rappelle le président. "Entre temps, 1 expertise complémentaire de l’état de votre fille a démontré qu'elle était victime d’une incapacité permanente". Elle devient passible des assises. N'est-ce pas 1 "réaction défensive ou d’adaptation"?
#Serena L'accusée justifie ses propos en GAV (sur le fait de parler d'un enfant et non d'1 chose) par le fait qu'on lui ait annoncé que ses enfants allaient lui être retirés et qu'elle était "indigne d'être 1 mère". "J'ai voulu donner l'image d'une maman", dit-elle.
#Serena Le président "Est-ce que vous vous êtes dit 'ça fait la troisième fois (déni de grossesse), on va me prendre pour une folle' ?" "Sûrement, je me le suis dit", répond d'une petite voix l'accusée
#Serena Elle répète : "Qd Sérena est née, pour moi ce n’était pas un bébé je l’ai posée et je m’en suis pas occupée tout de suite. je l’ai posée sur un matelas dans la pièce et je suis partie."
#Serena Le président est assez offensif dans ses questions. Selon lui, on n'est pas dans le déni mais "dans la dissimulation. Vous vous êtes évertuée 24h sur 24 à la cacher!"
#Serena "Quand est-ce que vous avez fait exprès de ne pas la cacher pour qu'on puisse la voir ? "Vers la fin, je laissais la fenêtre ouverte pour qu’on l’entende." "Mais comment voulez vous qu’on l’entende, vous dites qu’elle ne pleurait pas?"
#Serena L'accusée l'assure : "Je lui ai jamais donné de somnifère, elle ne pleurait pas"
#Serena Le président revient sur son attitude équivoque au garage.
"- Je voulais que ce soit quelqu’un qui la découvre, que ce soit pas moi.
- Pourquoi ?
- Je peux pas vous l’expliquer, je comprends pas…"
#Serena Le président ne croit pas à la version tardive selon laquelle elle a commencé à l’habiller vers ses 18 mois. "Comment n’est-elle pas tombée malade ? Vous avez déjà dormi nue dans une voiture ?" "Elle n’était pas tout le temps dans la voiture, mais dans la pièce"
#Serena Sur l'odeur nauséabonde dans la voiture : "Je ne la sentais pas", dit elle
#Serena Le président cite les précédentes déclarations de Rosa-Maria : "Même s’il est insuffisant et inapproprié, on est bien dans l’entretien d’un être humain!" A la barre, elle soutient qu'elle ne faisait rien de tout cela. "Pour moi Séréna elle n’existait pas"
#Serena Sur son compagnon, par contre, son discours ne varie pas. Elle maintient qu'il n'aurait rien dit si elle lui avait parlé de Séréna
#Serena Cette déclaration constante n'est "pas à votre avantage", fait valoir le président. "Vous aviez honte d'avoir fait un 3e déni de grossesse?" insiste-t-il ? "Non", répond elle
#Séréna L'accusée campe sur ses positions : "Séréna je ne m‘en suis jamais occupée, je l’ai jamais tenue dans mes bras, je lui ai jamais fait de câlins." "Mais vous l’avez nourrie ?" "Occasionnellement". Elle craque à la barre, l'audience est brièvement suspendue
#Serena L'audience reprend, l'accusée revient à la barre après s'être assise pendant la suspension
#Serena Le président s'excuse de faire de la "psychanalyse de comptoir" mais il demande à l'accusée s'il faut voir un lien entre le fait que Séréna était le 4e enfant de la fratrie et qu’elle était une fille, comme elle.
#Serena Le psdt : "Il n'y a pas d’évènement particulier dans votre enfance qui justifierait que vous ayez effectué une hibernation de cet enfant comme pour vous cacher vous même ?" "Non", murmure l'accusée
#Serena C'est un revirement total à la barre. L'accusée dit maintenant qu'elle n'a "jamais donné de prénom" à l'enfant. "Serena, je l’ai dit quand un pompier est venu me voir pour que je lui dise au revoir"
#Serena L'assesseure lui signifie qu'elle n'arrange pas son cas avec ce qui peut être perçu comme une nouvelle ligne de défense : "Vous êtes en train de mettre à mal tout ce que vous avez pu dire de positif sur ce qui faisait de vous une bonne mère"
#Serena Elle répète: "Je ne m’en suis pas occupée comme de mes trois enfants, je lui ai donné à manger pas tous les jours, j’avais cette chose, dans mon cerveau, fallait qu’elle soit en vie, je n’arrive pas à m’expliquer à moi-même"
#Serena "Est ce que Serena a déjà été malade ?", demande une assesseure. "Au mois de septembre, elle toussait." "Est ce que vous lui avez déjà donné un médicament ? "Non jamais, si du doliprane en suppositoire"
#Serena "Le psychiatre qui me suit m’a fait accepter Séréna et aujourd’hui, il faudrait que je vois Séréna pour avancer". "Je n’ai pas revu ma fille depuis cinq ans et je n’arrive pas à avancer", répète-t-elle.
#Serena Le président lit la question d'un juré : "Est-ce que vous aimez Serena?" "Oui, j’ai appris à aimer Serena au cours de ces séances (ac le psy)"
#Serena L’avocat général s’interroge sur ces nouvelles déclarations. "Pourquoi, lorsque vous êtes interrogée par une gendarme, vous allez lui mentir avec grande imagination et nombreux détails ?"
#Serena "Vous avez donné des jouets à Séréna ? (comme elle l'avait dit précedemment) demande l'AG. "Non c’était des jouets de ma fille (E.), ils étaient dans le coffre. Le hochet c’était le sien."
#Serena Et sur l'achat de deux biberons le jour de la naissance de Serena, elle dit ne plus s'en souvenir. Elle ajoute qu'elle les a achetés pour son autre fille, E., âgée de 4 ans: "C'était pour ma fille"
#Serena L'accusée ne parle plus d'accouchement : "J’ai mis au monde Serena, ça s’est passé très vite". L'avocat général : "Est ce qu’on peut parler d’expulsion ?" "Oui".
"#Serena Sur le fait qu'elle se souvienne de la date et de l'heure (pas en faveur du déni). "Je suis descendue faire une machine, il y a avait une pendule dans le couloir et j’ai vu l’heure, je savais quel jour on était, le jour et l’heure me sont restés dans la tête. "
#Serena "Au retour, Séréna est arrivée très vite. Ce n'était pas un accouchement mais qqchose que je ne souhaite à personne de vivre. Ce n'était pas une naissance", murmure l'accusée péniblement
#Serena Elle revient aussi sur ses déclas selon lesquelles elle avait senti des contractions à 4h du matin. "J’ai pas eu de contractions. Je me suis réveillée à 5h, j’ai bu un café, je suis allée faire une machine et au retour Séréna est née"
#Serena La salle d'audience est pleine cet après-midi pour entendre Rosa-Maria Da Cruz.
#Serena "Je me rendais compte que Séréna avait besoin être découverte mais je ne savais pas qu’elle était handicapée à ce point là, je ne me rendais pas compte"
#Serena Elle avait dit avoir nettoyé le cordon avec biseptine et éosine : c'est "faux". Et le doliprane?C'est vrai. "Alors, c'était un être humain?" "Oui, enfin, c’est difficile à expliquer." "C’est difficiles de faire rentrer les choses dans les cases ?" "Je n’y arrive pas"
#Serena Elle maintient qu'elle ne l’a jamais prise dans ses bras: "je lui calais le biberon". "Elle se saisissait seule du biberon dans ses premiers jours ?" "Je peux pas vous dire car je partais. Je lui mettais dans la bouche et je le lui calais"
#Serena Sur le fait qu’elle lui ait souri à 18 mois, elle maintient : "Je suis rentrée dans cette pièce elle m’a regardé elle m’a souri et c’est là où j’ai pris conscience qu’il fallait qu’elle soit découverte."
#Serena L'avocat général : "Vous avez conscience qu’il s’agissait d’un être vivant alors ? "oui". L'AG renonce : "J’ai du mal à comprendre, je crois que je pourrais poser autant de questions, je n’y arriverais pas donc je vais m’arrêter."
#Serena Me Faure-Roche (PC) lui demande si elle lui a mis des couches. "Je lui ai jamais mis de couche". "Elle a pourtant été prise en photo avec une couche!", réplique l'avocate. Qd cette couche lui a été mise, avt ou après la découverte, ce n'est pas clair cependant
#Serena Et le biberon fendu au niveau de la tétine pour laisser passer du lait épaissi avec des aliments ? "Je l'avais découpé pour E.", pas pour Séréna, répond-elle
#Serena Pour résumer, Rosa-Maria Da Cruz martèle qu'elle a inventé tout ça en GAV pour rentrer plus vite chez elle et retrouver ses enfants (en donnant l'image d'une bonne mère)
#Serena L'interrogatoire est interrompu pour entendre par visioconférence une psychologue clinicienne spécialisée en psychopathologie de l'enfant, citée par la PC, pour parler de Séréna
#Serena Dans la salle surchauffée, elle annonce qu'elle parler de concept du "nanisme psychosocial" et qu'elle va d'abord présenter son plan. Le psdt la coupe : "vous n'avez pas une heure pour faire une conférence."
#Serena La psychologue explique que "le petit être humain ne peut pas vivre sans être dans la construction sociale". Elle cite pêle-mêle Rousseau, l’enfant sauvage et l'expérience de Frédéric II (dont je parlais ds cet article : francetvinfo.fr/faits-divers/b…)
#Serena Le président, qui voit l'heure tourner, lui demande déjà de conclure.
#Serena "Est-ce que vous avez qqchose à nous dire d'original?", la coupe encore le président. Me Grimaud (qui a fait citer cette experte) intervient et le ton monte. On passe tout de suite aux questions. L'ambiance est tendue
#Serena Me Costantino est le seul à lui poser une question : "Est-ce qu’on peut imaginer dans le handicap qui est le sien qu’il y ait des traces mnésiques de ce qu’elle a vécu ?"
#Serena "Privée de tout stimulus, on peut imaginer que cet enfant était dans un vide psychique total. Cet enfant était dans les limbes de la pensée et elle n’avait pas d’existence", répond la psychologue
#Serena "Elle n’a pas pu se construire d’image ni d’elle même ni d’un monde, elle est comme l’enfant sauvage qui fut trouvée au fin fond des forêts", ajoute-t-elle. Sa très courte audition s'achève là dessus
#Serena C'est dommage, personne ne lui a demandé comment elle a pu survivre au regard des dernières déclarations de l'accusée à la barre.
#Serena L'interrogatoire reprend, après une passe d'armes entre Me Grimaud et le président sur l'audition écourtée de l'experte
#Serena Sur la couche que portait Séréna, sa mère apporte la réponse : "c’est les pompiers qui ont mis la couche à Serena dans l’ambulance"
#Serena Me Faure-Roche: "Pourquoi vous l’avez appelée Séréna ?" Parce que ça voulait dire "sereine". "Vous considérez qu’au moment où ils ouvrent le coffre elle était sereine?" "Je la trouvais sereine, elle faisait pas de bruit, elle ne se manifestait pas"
Me Faure-Roche lit une lettre adressée en 2014 par l'accusée à #Serena "C’est pour toi ce petit bisou, j’ai demandé à une étoile spéciale de veiller sur ton lit, fais de très beaux rêve, je t’aime jusqu’à la lune et encore plus loin, maman qui t’aime et qui pense à toi"
#Serena L'accusée explique que quand elle a commencé à voir le psychiatre, elle avait "du mal encore à accepter Séréna. Il m’a dit vous pourriez écrire des petits mots à votre fille et lui envoyer et qu’on lui lise"
L'accusée explique qu'elle a "encore du mal à l’accepter" parce que "je ne l’ai pas vue, je n’ai aucune nouvelle de ma fille". Elle n'a pas le droit de la voir et elle affirme que la juge des enfants l'a menacée de l'incarcérer si elle continue à prendre des nouvelles
Me Faure-Roche:
-"ça, c’est pour votre travail à vous. Et #Serena, vous l’avez vue hier et cous en pensez quoi, je vous ai pas vue pleurer."
-"Si j’ai pleuré et vous étiez pas dans la voiture hier quand je suis rentrée, j’étais très mal"
#Serena Sur 1 autre question de la PC, "combien de biberons vous lui donniez?" "Deux fois, trois fois par jour, il y a avait des jours où elle ne mangeait pas du tout car je l’oubliais une journée, ça pouvait aller jusqu’au lendemain."
#Serena "Et le lavage vous ne l’avez jamais lavée ?" "Non je lui ai jamais donné de bain. Je la lavais avec un gant avec de l'eau". Mais "elle aurait eu la gale par exemple", s'étonne l'avocate de la partie civile.
#Serena "Pourquoi vous considérez que sa place était dans la maison? Car elle devait y être. Même les médecins n’arrivent pas à vous expliquer, comment voulez vous que je vous explique ?"
#Serena l'accusée précise qu'aujourd'hui, elle prend la pilule.
#Serena Petite parenthèse : l'ambiance est de plus en plus tendue entre le président et Me Grimaud, il lui demande d'arrêter d'enjamber la barrière pour aller poser des questions pour la "dignité de la profession"

• • •

Missing some Tweet in this thread? You can try to force a refresh
 

Keep Current with Catherine Fournier

Catherine Fournier Profile picture

Stay in touch and get notified when new unrolls are available from this author!

Read all threads

This Thread may be Removed Anytime!

PDF

Twitter may remove this content at anytime! Save it as PDF for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video
  1. Follow @ThreadReaderApp to mention us!

  2. From a Twitter thread mention us with a keyword "unroll"
@threadreaderapp unroll

Practice here first or read more on our help page!

More from @cathfournier

Feb 4
Bonjour à tous, cinquième et dernier jour de la semaine au procès de Nordahl #Lelandais Aujourd'hui, les faits d'agression sexuelle sur l'1 de ses petites cousines doivent être abordés #Maelys
La cour entend d'abord Elodie, une jeune fille qui a rencontré Nordahl #Lelandais en 2012 pour le dressage de son chien. Elle avait 14 ans, lui 29. "Au bout de qq séances il était dans une démarche de séduction, il m’avait embrassée et avait des gestes d’enlacement"
Elodie:"Je lui ai dit que ça m’intéressait pas,il avait été correct à ce moment là. A l’époque il présentait très bien parlait très bien avait l’air super professionnel,passionné par ce qu’il faisait. Il était un peu dans la séduction, s’il pleuvait il allait me prêter sa veste."
Read 98 tweets
Feb 3
Bonjour à tous, le procès de Nordahl #Lelandais pour le meurtre de #Maelys entre dans sa quatrième journée. Aujourd'hui, la cour d'assises commence à aborder les faits avec l'audition des gendarmes
L'audience a repris. Nordahl #Lelandais est aujourd'hui vêtu d'une chemise noire. Son avocat, Alain Jakubowicz, souhaite faire verser aux débats des pièces par rapport aux éléments évoqués hier
Me Jakubowciz revient sur les courriers qu'aurait échangé Nordahl #Lelandais avec une lycéenne évoqués par Me Rajon hier. Il lit un extrait de la lettre envoyée au mois de mai 2021 par cette jeune fille, "sans fautes d'orthgraphe", elle dit "j’ai 20 ans".
Read 63 tweets
Feb 2
Bonjour à tous, le procès de Nordahl #Lelandais n'a pas encore repris ce matin. L'accusé avait quelques symptômes. Selon nos informations, un premier autotest était négatif mais un deuxième test est en cours. #Maelys
L'audience a repris, Nordahl #Lelandais est négatif. Il a repris place dans le box
La cour entend Laure, une ex-compagne qui a rencontré Nordahl #Lelandais sur Tinder en septembre 2016. Son pseudo était "dressage" et il se faisait appeler Jordan. Elle a découvert sa véritable identité dans les médias #Maelys
Read 70 tweets
Feb 1
Bonjour à tous, deuxième journée au procès de Nordahl #Lelandais pour le meurtre de #Maëlys. L'affluence est déjà moins importante qu'hier. Aujourd'hui, la cour continue à examiner la personnalité de l'accusé. Son grand-frère a consenti à venir témoigner en début d'après-midi.
L'audience a repris. Le premier témoin de la journée va être entendu, c'est une ancienne ex-compagne de Nordahl #Lelandais
Voici le compte-rendu de la première journée #Lelandais #Maëlys francetvinfo.fr/faits-divers/d…
Read 69 tweets
Jan 31
Bonjour à tous. Je suis à la cour d’assises de l’Isère pour le procès de Nordahl #Lelandais, jugé pour le meurtre de la petite Maëlys. Devant le palais de justice, une banderole avec la photo de la fillette a été déployée
L’audience commence à 10h mais une file d’attente s’est déjà formée. Plus de 260 journalistes sont accrédités #Lelandais
Du public est aussi déjà présent dans la file d’attente. Il faut arriver tôt pour espérer s’asseoir sur l’une des 30 places réservées au public dans la salle des assises #Lelandais
Read 67 tweets
Nov 17, 2021
L'audience ne va pas tarder à reprendre au procès des attentats du #13Novembre2015. L'ancien ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve doit témoigner, puis l'ex-procureur de la République de Paris, François Molins. Il y a moins d'affluence que pour François Hollande
Ce 44e jour de procès est à suivre en LT ici pour @franceinfo et @franceinfoplus #13Novembre2015
L'audience est reprise #13novembre2015
Read 134 tweets

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just two indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3/month or $30/year) and get exclusive features!

Become Premium

Don't want to be a Premium member but still want to support us?

Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal

Or Donate anonymously using crypto!

Ethereum

0xfe58350B80634f60Fa6Dc149a72b4DFbc17D341E copy

Bitcoin

3ATGMxNzCUFzxpMCHL5sWSt4DVtS8UqXpi copy

Thank you for your support!

Follow Us on Twitter!

:(