Thread à propos du travail spéculatif et comment le contrer. Tu peux dérouler, il ne mord pas.

▼▼▼▼▼
Bon on va commencer par deux petites mises au point; je sais que j'ai annoncé plusieurs thread ce week-end mais j'ai préféré avoir une vie :p
Donc on va faire au moins celui là.
Ensuite ce thread s'adresse principalement à ceux qui savent de quoi il retourne. Ce qu'est le travail spéculatif mais cela n’empêche pas d'en causer pour le redéfinir.
Le travail spéculatif kézako ?
Il porte un autre nom, on appelle cela le "crowdsoursing" littéralement "la foule qui fourni des sources" et c'est une manière à la limite de la légalité et passablement amorale qui consiste à se faire faire un grand nombre de prestations gratuites par des créateurs en profitant
de leur innocence/candeur/naïveté/inexpérience et surtout en appuyant sur un levier maintenant usé jusqu’à la corde : "L'argent c'est caca, si tu es un vrai artiste tu es passionné et être passionné ça veux dire travailler sans être payé" (lol)
Un jour on parlera du sens du mot "passion" et de l'injonction toxique qu'il représente.

Au passage j'aimerais attirer votre attention sur le fait que ce "levier" est une technique de manipulation toxique qui se nomme "l'induction"
_"Tu es passionné ?"
_"oui"
_"la passion ça veux dire bosser au delà de toute contrainte ?"
_"oui"
_"Donc tu va bosser gratos pour moi alors ! Tu ne peut pas dire non sinon ça veux dire que tu es un mauvais passionné"
Le travail spéculatif se montre le plus souvent sous la forme d'un concours. Comme si le fait d'apposer le mot "concours" à n'importe quelle pratique merdique la rendait légitime.
Ne riez pas, j'ai régulièrement des gens de tous ages qui argumentent avec cette fameuse phrase "c'est juste un concours".
Ce à quoi je répond qu'en ce moment même fleurissent les "challenges" idiots sur le net ou des gens se foutent sur la gueule ou se mettent en danger. Tu as beau dire "c'est juste un challenge" ça reste une pratique de merde
Pour identifier le travail spéculatif tu peux te poser ces quelques questions :

_Participer à ce concours consiste il à produire quelque chose ?
_Est il impossible de participer à ce concours sans produire ?
_Existe il un métier dans lequel des gens sont payés pour faire ces production ?
_Les organisateurs du concours ont ils besoin ou pourraient ils avoir besoin de ce qui est produit via le concours ?
_La récompense est elle vraiment proportionnelle au travail fourni ?
_Les organisateurs insistent ils sur le coté communautaire de leur démarche et sortent ils des phrases du type "on voulais juste rendre les gens heureux" pour noyer le poisson quand on les confronte ?
_La récompense du concours est elle hypothétique ? Autrement dis, est ce que le fait de perdre au concours signifie que j'ai travaillé pour rien ?
_Existe il une cession de droit dans le règlement du concours qui dit que les organisateur pourront utiliser une ou toute production qui leur sera envoyé en guise de participation ?
_Est ce que un tel concours associé à un autre métier me paraîtrait ridicule ?
Attention, il n'est pas nécessaire de répondre "oui" à toutes ce questions pour déceler une mauvaise pratique. Le simple fait d'en avoir une seule devrait vous inquiéter.
J'aimerais surtout vous concentrer sur le caractère "spéculatif" de la chose, c'est à dire l'idée que la valeur du travail fourni est hypothétique.
En France, sachez le il est interdit de travailler gratuitement.
Et surtout le monde du travail est plein de sécurités afin qu'un travailleur soit protégé même en cas de mauvaise prestation de sa part.
Avant de vendre un bien ou un service, un travailleur vend du temps et de l’énergie.
Temps et énergie que cette personne aurait pu passer à contempler des arc-en-ciel et le miracle de l'existence, dompter des licornes, œuvrer d'innombrables rebondissements sur un sommier inconnu
ou encore parfaire cette recette de cookie à la noisette que je sais que j'y arriverais un jour sans faire cramer les noisettes.
Si plutôt que de faire ça vous souhaitez consacrer votre temps et votre énergie aux projet et aux besoin d'un autres, alors, selon la loi, il DOIT vous rétribuer.
Et ce n'est pas du "peut être", il en est légalement tenu à partir du moment ou le travail est reconnu, même si vous n'avez rien signé.
Et c'est là toute la subtilité. Ceux qui organisent le travail spéculatifs sont expert en ce qui consiste à faire passer des vessies pour des lanternes.
Bizarrement quand vos parent vous disaient "passe le balais c'est rigolo" ça n'a jamais pris mais quand il s'agit de faire le logo d'une entité, tout de suite il y a du monde.
C'est normal, on vous dire que vous serez fier, que c'est pour vous amuser, que c'est pour vous entraîner, que vous aurez le droit de le mettre dans votre book.

Que des choses qui vous arriverais tout de même si la prestation était payée.
Je rappelle au passage que rien ne peux vous déposséder du droit de montrer votre travail et donc que votre book peut être rempli de ce que vous voulez indépendamment des avis de vos "clients".
Je rappelle aussi qu'il est illégale de faire une cession de droit pour une oeuvre qui n'existe pas encore, rendant la quasi totalité de règlement des ces concours : CADUQUES !
Et je rappel enfin que s’entraîner à quelque chose ne signifie pas "donner gratuitement le fruit de mon travail" parce qu'ils sont nombreux les rapiats qui viendront vous solliciter avec cet arguments.
Pareil pour la visibilité, n'importe quel travailleurs sans que cette visibilité est misérable, que personne n'embauche quelqu'un parce qu'iel à gagné le concours de la foire à la saucisse de Verninghem en Bresse et qu'un client s’appuiera plus sur le book qu'autre chose.
Travailler,c'est avoir une relation de confiance avec son client, parler avec lui, être certain de son brief, être le pont entre ses attente et votre savoir faire,c'est pas claquer une créa sans attention à une entité qui s'en fout et qui veux juste régler la question rapidement.
Pour se faire il y aura des prises de contacts régulières avec le client, des proposition lui seront faites, des pistes creusée. C'est pour ça aussi qu'on bosse pas sans faire un devis.
Pour approfondir le sujet, je vous propose cette vidéo qui est extrêmement bien réalisée :
Et dans tout les cas ne participez pas à ces concours. Même si vous gagnez vous serez perdant.
Beaucoup de gens me demandent "bah alors comment on fait un concours de dessin ?"
Et là je vais répondre d'un point de vue plus personnel : Les concours de dessin c'est de la merde !
Je ne vois pas l’intérêt de mettre une notion de compétition dans une discipline qui ne devrait être que du partage.
Apprécier une oeuvre de sera jamais une affaire objective, ces concours ne sont jamais impartiale
et surtout ça conforte l'idée ultra toxique qu'il existe un niveau" qu'il y en a qui "créé mieux que" alors qu'il existe juste une manière différente de créer.
Vous n'avez pas besoin de vous mesurer, vous avez besoin de vous enrichir, et enrichir sa "bibliothèque créative" ça ne se fait pas en entrant en compétition avec les autres mais en bossant avec les autres. Je n'ai jamais été plus créatif que lorsque mes camarades étudiants et
moi même avions décidé de ne pas être en compétition les uns avec les autres mais en partageant nos expériences et idée.
Si vous voulez vous faire la guerre prenez une batte à clou, pas un pinceau. Se foutre en compétition en ce qui concerne la création, c'est d'une connerie sans nom.
J'aimerais maintenant vous parler d'un aspect plus pernicieux du travail spéculatif.
Cette pratique est toxique pour ses participants, mais aussi pour l'ensemble des représentants des métiers créatifs. Tout simplement parce que le "c'est juste un concours" s'associe à merveille avec le "c'est juste un dessin"
Ce qui en fait donc un problème culturel, un truc qui ne peux se régler que par l’éducation.
Là dessus vous devriez me dire "Houla, j’espère que les écoles apprennent les bons réflexes à leurs élèves.
Et malheureusement je doit vous répondre que non.
De nos jours il est encore très rare de voir des cursus d'enseignement qui cherche à protéger leur élèves de ces pratiques, au contraires elles sont encouragée au sein même de ces écoles.
Logo d'association étudiantes, accords avec un élu local ou juste un prof qui a un pote qui viens d'ouvrir son commerce.
Les affaires de travail spéculatifs que je traite viennent régulièrement d'élèves alarmés par le comportement de leur écoles.
J'ai souvent des directeur d'écoles que je confronte et qui se disent très fier de voir leurs étudiant participer à ce genre de compétition et donc apprendre que le fruit de leur labeur ne leur est pas due.
Et la perle est je crois quand ces concours sont fait pour passer pour des "devoirs", des "travaux à rendre" et entrent dans le cadre (soit disant) de l'enseignement.
J'aimerais que nous réfléchissions ensemble à quelque stratégies de défense pour ces étudiants à qui l'on oblige de travailler gratuitement.
En premier lieu comprenez qu'il ne s'agit pas de "saboter" mais plutôt de produire votre travail en validant ce que vos professeurs attendent de vous.
En d'autre termes ne pas contrer le système de front, mais le canaliser.
En second, je vous répète encore une fois qu'aucune cession de droit ne saurais être faite pour une oeuvre qui n'existe pas encore. Nul n'a le droit d'user de votre travail sans votre accord et
cela même avec cette fameuse clause que soit disant vous avez signé lors de votre inscription dans votre école et qui vous déposséderais de votre travail. (vous pouvez la jeter aux orties aussi cette clause).
En bref, ne signez rien !
Partons sur deux idées : Création picturale (affiche, logo, illustration) et création vidéo.
Pour la première parade, vous pouvez jouer sur le brief.

Imaginons que votre travail concerne spécifiquement sur la fêtes de la carotte. Et bien changez le : Ce sera la fête de la betterave.
De fait vous montrerez votre savoir faire, votre capacité d’exécution, vos idée, vos création mais vous aurez fait exprès d'être hors sujet.
Si on vous demande pourquoi, ne jouez pas au con, soyez honnête répondez franchement.
"Je veux faire ce travail mais je ne veux pas qu'il soit utilisé. je vais donc montrer que j'ai validé le savoir faire que vous m'avez appris."
Pareil dans le cas d'un film, le clip peut parler de carotte, prononcer le mot "carotte", il n'y aura que des betterave à l'image.
Seconde parade un peu plus subtile.

Ça parle de carotte , le visuel est impec, il est orange, y a des lapins et tout et tout. Mais le titre annonce "fête de la betterave".
Tout est là, le travail est impeccable mais si on vous demande de changer le titre, c'est "non".
comme d'hab' ne soyez pas "tête de con" expliquez posément il n'y a aucune raison valable pour que l'on saque pour ça. Vous invalidez juste votre participation, et non le travail demandé.
Troisième parade un peu cabotine:
Quelque part, dans le visuel ou le film se trouve un élément qui rend impossible l'exploitation du travail.
Toujours sur notre idée de fête de la carotte, imaginez que tout soit impeccable dans le clip, mais que à un moment, dans un instant clef,
le montage se concentre sur un personnage qui brandit une pancarte "les carottes c'est dégueulasse, préférez les betterave".

Dans une affiche c'est pareil, vous le mettez dans un coin, sans être le visuel ne lui même, il reste assez visible pour attirer l'oeil.
Comme d'hab', vous refusez de l'enlever.
Quatrième parade , un peu bourrine :

Simplement : Le watermark.
vous mettez votre nom en filigrane partout sur le visuel.
Au moins comme ça c'est claire et net.
Cinquième parade : la plus franche.
ajoutez la phrase "cette affiche et le visuel qui la compose sont la propriété exclusive de XX, toute exploitation est interdite" ça peut se trouver en bas de page, autour d'un logo.
Ou pour un film sur le dos de l'un des personnage :
"Le film que vous regardez est la propriété exclusive de XX, toute exploitation est interdite"

Cela n'a aucune valeur devant la loi (vu que c'est inutile) mais ça peux fortement décourager.
Sixième parade, la plus radine :

Aucun fichiers ne transite.
Vous présentez les visuel à votre professeur sur votre poste de travail, sur votre matériel mais aucun fichier exploitable ne sort des équipement qui vous appartiennent.
Si vous devez en fournir, prenez soin d'en fournir de très basses définition, ou d'ajouter un watermark.
Sabotez !
Là c'est un peu extrême mais il y a toujours moyen de saloper son travail, de mal encoder une vidéo, de corrompre ses fichiers.
Bien entendu je ne vous le conseille pas et soyez certain que votre travail à été validé avant,
mais si il y a une grosse insistance vous avez parfaitement le droit de détruire votre oeuvre (droit de retrait qui est un droit morale)

A vous, si vous en avez, n’hésitez pas à balancer vos idées.
L'important est de ne lèser personne.
Juste qu'il soit permis au travailleurs de faire valoir ses droit, garder la maîtrise de sa production et ne pas s'attirer les foudres de ceux qui valident son enseignement.

Des câlins-plume à tous

--Pigeon masqué
ADD:

Parmis les question pour déceler le travail speculatif, j'en ai oublié une importante :

_est il possible pour participer de proposer une production que j'aurais faite au préalable ou suis-je obligé de produire POUR le concours

1/2
En effet, il existe des concours qui pourraient avoir l'ai d'être du specwork mais qui en réalité sont surtout des remise de récompense et l'occasion de faire découvrir des oeuvre.

L'exemple le plus concret qui me viens en tête est la cérémonie des oscars
2/2
Missing some Tweet in this thread?
You can try to force a refresh.

Like this thread? Get email updates or save it to PDF!

Subscribe to Pigeon gratuit - Social justice paladin🛡️lvl1⃣1⃣
Profile picture

Get real-time email alerts when new unrolls (>4 tweets) are available from this author!

This content may be removed anytime!

Twitter may remove this content at anytime, convert it as a PDF, save and print for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video

1) Follow Thread Reader App on Twitter so you can easily mention us!

2) Go to a Twitter thread (series of Tweets by the same owner) and mention us with a keyword "unroll" @threadreaderapp unroll

You can practice here first or read more on our help page!

Follow Us on Twitter!

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just three indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3.00/month or $30.00/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!