, 20 tweets, 8 min read Read on Twitter
Cela ne vous aura pas échappé, le Royaume-Uni court un peu comme un canard sans tête. Le risque d'un #brexit sans accord n’a jamais été aussi grand. Quelles conséquences pour l'#agriculture #européenne ? Déroule ! C'est le #thread du mercredi. lemonde.fr/international/…
La première c’est que l’ensemble du commerce entre l’UE et le Royaume-Uni peut tomber en une seconde sous les règles classiques de l’organisation mondiale du commerce. Ce qui signifie droits de douanes et contrôles sur les produits, dans un sens comme dans l’autre.
Au Royaume-Uni une étude de la banque Barclay’s avait estimé à 9,3 milliards de livres le coût d’une sortie sans accord pour les secteurs de l’agroalimentaire et des boissons. C’était à l’automne dernier. foodmanufacture.co.uk/Article/2018/1…
Imaginez. Toujours selon cette étude citée par @FoodNavigator, en 2017, le Royaume-Uni a importé pour 48 milliards de £ de produits alimentaires et boissons de l’UE, soit 40 % de son marché annuel. Et 71 % de ces importations se sont effectuées sans taxes douanières.
Il y a une quinzaine, FoodNavigator avait alors compilé les #réactions, comme celle du principal syndicat agricole du pays qui annonce une catastrophe pour l’agriculture quand d’autres évoquent ouvertement des ruptures de stocks à prévoir. foodnavigator.com/Article/2019/0…
Et dans les pays de l’Union ? Si la panique ne gagne pas encore, les calculettes ne vont pas tarder à chauffer. En 2017, une étude a déterminé quels étaient les régions et les pays de l’Union qui étaient les plus exposés. politico.eu/article/brexit…
On y trouve en tête, l’Irlande, suivie de l’Allemagne. L'étude complète publiée dans Regaional Science est là. onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.11…
En Irlande par exemple, un Brexit sans accord fait grandement peur aux producteurs de viande bovine qui exportent 90 % de leur production. La moitié de ces exportations prend le chemin du… Royaume-Uni. globalmeatnews.com/Article/2019/0…
L’application stricte des règles de l’OMC rendraient les carcasses irlandaises bien trop onéreuses pour le marché anglais. agriland.ie/farming-news/w…
En Allemagne, on craint pour un débouché important pour la viande de porcs, dont elle est le deuxième fournisseur, derrière le Danemark pour qui le Royaume-Uni est un marché à 170 000 tonnes. marketing.feedinfo.com/insight-brexit…
Si l’impact est important sur les pays, il risque d’être dévastateur dans certaines régions ou filières. En Espagne, du côté d’Alméria, le journal local annonce même une brutale chute des exportations à cause des droits de douanes et des certificats sanitaires. (1/2)
Pour cette région spécialisée dans les légumes (poivrons, tomates…), le Royaume-Uni est le troisième client avec un chiffre d’affaires de 300 M€. (2/2) diariodealmeria.es/finanzasyagric…
La filière viticole européenne pourrait aussi souffrir. La sortie du Royaume-Uni de l’Union va rebattre les cartes des échanges. En 2017, Kym Anderson et Glyn Wittwer ont publié une forte étude sur la question dans le Journal of wine economics. wine-economics.org/aawe/wp-conten…
Les producteurs de vins espagnols sont inquiet de la sortie de l’UE de leur principal débouché à l’exportation en bouteilles. Marché qui pesait 251 M€ en 2017 et un million d’hectolitres… efeagro.com/noticia/vino-i…
Pour la pêche, secteur qui sera probablement le plus fortement impacté parce que coupé de la ressource des eaux territoriales britanniques, l’UE semble décidée à mettre la main et à la poche pour compenser les pertes. efeagro.com/noticia/pesca-…
Le risque est donc grand que les marchés se trouvent fort bousculés dans les prochains mois. Et ce sans même parler des interrogations qui pèsent sur le budget de l’Union et le financement de la politique agricole commune. ahdb.org.uk/news/the-effec…
Ce feuilleton inquiète jusqu’aux antipodes, les exportateurs de produits frais néo-zélandais s’inquiètent par exemple des délais douaniers qui mettraient en péril les flux établis. stuff.co.nz/business/11013…
Il existe même une calculette pour les agriculteurs anglais afin qu'ils puissent estimer l'impact du Brexit sur leurs productions. bic.ahdb.org.uk
Difficile d'être complet sur la question, d'autant qu'on ne connaît pas encore avec certitude les modalités du divorce. Mais si vous aussi vous voulez jouer de la calculette, les tarifs douaniers de l'OMC sont là. Bonne pioche ! wto.org/french/res_f/b…
Et pour conclure, cette étude du gouverneur de la banque nationale de Belgique
sur les conséquences du Brexit à long terme. (Piqué à @Tgarciaazcarate) nbb.be/doc/ts/publica…
Missing some Tweet in this thread?
You can try to force a refresh.

Like this thread? Get email updates or save it to PDF!

Subscribe to Revue Sesame
Profile picture

Get real-time email alerts when new unrolls are available from this author!

This content may be removed anytime!

Twitter may remove this content at anytime, convert it as a PDF, save and print for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video

1) Follow Thread Reader App on Twitter so you can easily mention us!

2) Go to a Twitter thread (series of Tweets by the same owner) and mention us with a keyword "unroll" @threadreaderapp unroll

You can practice here first or read more on our help page!

Follow Us on Twitter!

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just three indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3.00/month or $30.00/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!