, 17 tweets, 5 min read Read on Twitter
Vu que @science__4__all en reparlait récemment, et que la situation actuelle s'y prête (cc @Matadon_ @GeWoessner @emma_ducros @UnMondeRiant @Bunker_D_ @Evidencebbh etc.), je ressors ce que je sortais en permanence en formation "communication interne et externe". #DebattonsMieux
La Pyramide de Graham (ou pyramide du désaccord) a été théorisée par Paul Graham en 2008 dans son essai "How to disagee". Elle permet d'illustrer une hiérarchisation de la manière dont on argumente ou dont on débat. Le but est bien évidemment de se tirer vers le sommet.
Insulte : c'est le niveau ultime de bassesse en argumentation, et sûrement le plus courant. Et ça peut être de la forme "Espèce de connard" mais également plus élaborée du style "Vous vous complaisez dans votre ignorance et votre incompétence". Mais c'est du même acabit.
Ad hominem : même niveau que l'insulte, l'ad hominem ne réfute rien. On le croise souvent en débat politique : "oui fin normal que tu dises ça vu que t'es de gauche/droite". Ou bien "en même temps c'est Monsanto, donc normal de ne pas faire confiance". Voltaire en était victime.
Attaque sur la forme : là on ne s'intéresse plus à la personne mais à la forme de son argument, et c'est pas forcément mieux. Plutôt que de pointer ce qui est faux, on souligne comment c'est dit, où avec quel ton. Si l'auteur est grossier et ce qu'il dit est vrai, bah on accepte.
Contradiction : là on s'oppose au fond avec du fond, mais sans réfuter ce qu'a dit le contradicteur. Une contradiction peut avoir du sens, mais ne justifie rien.
"Vous dites que le glyphosate est cancérigène. Alors que c'est faux, scientifiquement parlant". Juste ça suffit pas.
Contre-argument : ici on devient un peu plus convaincant. C'est une forme de contradiction mais avec un raisonnement. Sauf qu'ici on sort (ou dévie) souvent du sujet central à chaque contre-argument qui s'oppose et ça donne souvent lieu à un mille-feuille argumentatif.
Réfutation : là c'est du lourd. Car on va citer un passage spécifique de l'argument contradicteur, qui semble erroné, qu'on tente de réfuter à travers un raisonnement et des preuves. C'est un cas d'argumentation qu'on retrouve rarement car il demande du travail.
Réfuter le point central : niveau boss ultime. Si l'objet à réfuter est le point central de l'argumentaire contradicteur, alors on tente ici de réfuter ce point central, en l'explicitant citation à l'appui.
"Votre point central semble être X car vous dites «...». Sauf que..."
... et bien évidemment, on use d'un raisonnement, de preuves et également de diplomatie (dans la mesure du possible :D ).
Maintenant un tel classement ne permettra pas forcément un bon débat ou d'avoir tout le temps raison. Un niveau de réfutation au sommet de cette pyramide peut s'avérer faux. La différence est que l'insulte et l'ad hominem seront TOUJOURS mauvais.
Le but est d'identifier le niveau d'argumentation de ce qu'on peut lire ou ce qu'on peut entendre, pour trier entre les bons argumentateurs et les démagogues. Un excellent tribun peut être convaincant, mais peut se contenter d'attaques sur la forme de son opposant ou ad hominem.
En ce sens, on aiguise notre esprit critique en déterminant les formes des arguments qu'on retrouve, souvent sur des sujets polémiques, et ce qui s'apparente à de la malhonnêteté. Par ailleurs, ça nous permet de faire l'effort nous-même d'améliorer nos arguments.
Et surtout, ça nous rend moins virulents face à la malhonnêteté. Bien sûr cette dernière peut nous énerver et nous attrister (en témoigne la shitstorm pseudo-scientifique), mais s'efforcer d'être moins méchants (base de la pyramide) nous rend plus heureux et fiers (sommet).
Finalement, c'est un outil, comme les armes données par l'ensemble de la communauté sceptique à travers leurs vidéos sur la zététique ou les formations, afin de déceler les biais cognitifs. Le but est de s'en prémunir en sachant qu'ils existent. Sauf qu'ici c'est plus général. 🙃
PS : afficher simplement le.s biais cognitif.s ou le niveau d'argumentation de son contradicteur relèvent personnellement d'une attaque sur la forme. C'est bien de les relever pour que l'opposant s'en rende compte, mais ça ne réfute rien pour autant.
PS 2 : ouais dans mes débats ou argumentations je n'ai moi-même pas souvent été irréprochable et l'aigreur parlait souvent. D'où le fait que je tente également de me rappeler que cette pyramide existe systématiquement pour faire mieux par la suite.
Missing some Tweet in this thread?
You can try to force a refresh.

Like this thread? Get email updates or save it to PDF!

Subscribe to Omar El Hamoui
Profile picture

Get real-time email alerts when new unrolls are available from this author!

This content may be removed anytime!

Twitter may remove this content at anytime, convert it as a PDF, save and print for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video

1) Follow Thread Reader App on Twitter so you can easily mention us!

2) Go to a Twitter thread (series of Tweets by the same owner) and mention us with a keyword "unroll" @threadreaderapp unroll

You can practice here first or read more on our help page!

Follow Us on Twitter!

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just three indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3.00/month or $30.00/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!