, 16 tweets, 3 min read Read on Twitter
Les "intellectuel.le.s" de gauche qui ont accepté l'invitation de Macron à débattre sont vraiment des tanches (Dominique Méda et Luc Boltanski je pense particulièrement à vous). Thread décousu =>
Ils sont dans l'illusion que si le gouvernement mène la politique qu'il mène, c'est lié essentiellement à une forme d'autarcie idéologique (argument également mobilisé par Ruffin pour justifier le propos de son dernier livre)
qui lui aurait fait perdre le contact avec les "vraies théories", le "vrai discours" (et dans le cas de Ruffin, les "vrais gens"). Il serait donc utile, de leur point de vue, de rappeler le président au pluralisme des vraies vérités de la vraie science,
de l'interpeler publiquement en espérant créer un effet de vérité quant à son aveuglement idéologique. Le problème, c'est qu'un positionnement politique est rarement ou jamais déterminé par l'état des connaissances disponibles, mais souvent par des intérêts,
parfois inconscients, que l'idéologie vient a posteriori justifier ou sublimer. Macron défend les intérêts des fractions émergentes de la bourgeoisie et plus généralement du capitalisme français assimilés à ceux de la nation française (et de tout l'ordre social qui va avec :
impérialisme, exploitation, structure sociale pyramidale où les rapports de domination sont multiples et entremêlés). Pour revenir à ces intellectuel.le.s qui participent au "grand débat" macronien, le fait même qu'ils soient identifiés comme des intellectuels critiques
est un élément du dispositif : Tout le récit macronien, qui répond à ce qu'est l'identité politique du Centre, ou autrement dit de la Droite "modérée" (celle qui laisse mourir des réfugié.e.s en Méditerranée, qui précarise, qui fortifie les fascistes, nie systématiquement
l'ensemble des rapports de domination et souhaite fondamentalement préserver l'ordre social existant), est centré sur la glorification d'un président philosophe-technocrate qui se pose en bon bourgeois, se vit comme l'arbitre des passions contradictoires de ses administré.e.s,
rempart des populismes et promoteur d'une voie médiane, "raisonnable". Lorsqu'un.e qu'intellectuel.le critique participe à un débat avec le président, iel valide ce récit. Iel incarne le pôle critique d'un dispositif de pacification qui flattera les soutiens de Macron
dans leur prétention à la modération ou au réalisme. Grégoire Chamayou, dans son dernier bouquin, discute de façon très pertinente la centralité de la critique de l'idéologie dominante à gauche : aujourd'hui, c'est aussi et surtout le dispositif, celui de la "dialogie dominante",
qu'il est crucial de critiquer. Le consentement à l'ordre social, à l'architecture existante des rapports sociaux, est aussi reconduit par l'ensemble des dispositifs de confrontation pacifique des opinions, dont ce "grand débat" est emblématique.
On pourrait également citer la promotion des dispositifs dits de "dialogue social" dans la sphère du travail, qui relève de la même logique : pacifier par le dialogue, intégrer les contestataires dans un dispositif où celui qui occupe la place d'arbitre
a systématiquement le dernier mot, est présenté comme le plus digne, le plus modéré, le plus conforme à cet élément du narcissisme bourgeois qu'est la respectabilité courtoise.
Ces intellectuels contribuent aussi indirectement à légitimer la répression des mouvements sociaux et notamment celle des Gilets jaunes : Le président propose un dialogue à ces "foules haineuses" qui cassent et sont décidément trop peu civilisées pour être capables de discuter.
Que faire d'autre, du coup, que taper sur ces sauvages, ces grands enfants, qui ne comprennent que ça malgré toute la bonne volonté de papa Macron et de tonton Castaner à tenter de les comprendre ? Sauvages vs bon "père de famille" raisonnable, c'est le récit paternaliste
que le gouvernement essaye d'imposer depuis les premières mobilisations des GJ.
Missing some Tweet in this thread?
You can try to force a refresh.

Like this thread? Get email updates or save it to PDF!

Subscribe to MMA Goldman
Profile picture

Get real-time email alerts when new unrolls are available from this author!

This content may be removed anytime!

Twitter may remove this content at anytime, convert it as a PDF, save and print for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video

1) Follow Thread Reader App on Twitter so you can easily mention us!

2) Go to a Twitter thread (series of Tweets by the same owner) and mention us with a keyword "unroll" @threadreaderapp unroll

You can practice here first or read more on our help page!

Follow Us on Twitter!

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just three indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3.00/month or $30.00/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!