, 32 tweets, 9 min read Read on Twitter
Un thread #VDM et perso.

Je vais vous raconter une petite histoire d'usurpation d'identité pour des crédits à la consommation en ligne et... dossier de candidature pour une recherche de logement à Paris 👇

poke @credit_sofinco
En bref : courant janvier, je commence à chercher un nouveau logement à Paris. Ma colocataire et moi constituons un dossier @BePrems : fiches de paie, contrat de travail, scan de carte nationale d'identité, tout y est...
Déjà, à ce stade, notez bien un truc (que je viens de remarquer, douloureusement, à mes dépens) :
1) Sur votre fiche de paie figure généralement votre IBAN
2) Votre signature manuscrite apparait sur votre CNI et votre contrat de travail
3) Toutes vos données bio sur la CNI
Bien entendu, vu la situation *démentielle* du marché locatif parisien, on dépose de très nombreux dossiers : sous forme papier, électronique (par mail mais aussi via @LocService_fr le site de location de particuliers à particuliers).
Lundi dernier, je reçois un appel bizarre de @credit_sofinco qui m'annonce qu'une demande de crédit vient d'être faite en mon nom, 6000€.

Moi, au travail, un peu sous le choc : je ne comprends pas. Mais le conseiller me rassure : "C'est bon je l'annule".
Comment ont-ils mon numéro de téléphone ?
OK, ça devient tordu, vraiment tordu.
Mais jusqu'ici, je ne m'inquiète pas trop (erreur !).

Le lendemain, textos reçus extrêmement bizarres : quelqu'un a modifié adresse postale et mail sur "mon espace client" (ah, j'ai un espace client ?)
Là, je comprends qu'il y a un truc vraiment pas normal qui se passe. J'appelle @credit_sofinco qui ne joue pas trop la coopération ("qui êtes-vous Monsieur ?"), mais me confirme qu'il y a des crédits en cours, sous d'autres adresses postales et emails, sans plus de détails.
Je passe l'après-midi à tenter de déposer plainte, mais sans exemplaire du contrat ou sans prélèvement de @credit_sofinco impossible de prouver le préjudice, ergo pas de plainte possible !
Je rappelle @credit_sofinco, je leur mets la pression pour obtenir ces contrats au plus vite. Le conseiller me met alors la puce à l'oreille et confirme une intuition que j'avais : j'ai réalisé un paiement 3x CB pour acheter de l'électro-ménager le 1er mars.
Mais alors, ça veut dire qu'avec le numéro associé au paiement 3x CB m'a créé un espace client... avec mon numéro de téléphone associé. Je peux donc accéder à cet espace client, et là découvrir l'ampleur du désastre... Ils ont mon IBAN.
Je passe sur : la crise d'angoisse, le nouveau détour (inutile) par le commissariat de mon arrondissement, etc. Le lendemain, je décide d'accélérer les choses du côté de @credit_sofinco.
Je remonte la piste du paiement 3X CB et j'arrive (par téléphone) au service financier (qui gère les paiements CB) : là je tombe sur un conseiller coopératif à qui j'explique la situation après avoir confirmer mon identité (puisque le fraudeur a manifestement des infos correctes)
Il me donne beaucoup d'informations : déjà, les adresses email et postales (modifiées le mardi, qui m'ont alerté). L'adresse postale est d'ailleurs totalement fausse. Et surtout le nombre de contrats ouverts ou qui ont tenté d'être ouverts : 5 en tout, dont 3 refus.
Je rappelle le service client @credit_sofinco, bien décidé à joindre le service des fraudes. Je tombe sur une conseillère coopérative et je remonte de plus en plus le fil... Et ça devient totalement *flippant*.
Le fraudeur connait :
- mon employeur, mon statut et mon niveau de revenu, à la centaine d'euro près
- il dispose de mon IBAN
- la fraude est antérieure à mon achat 3X CB : elle coincide avec ma recherche d'appartement...
Donc, plus trop de doutes (en ce qui me concerne) mais je ne peux pas encore le confirmer : je suppose que le fraudeur a, d'une manière ou d'une autre, récupéré ce dossier de location... et dispose de toutes les informations pour usurper mon identité.
Il a donc contracté des crédits en ligne, via des sites de grandes enseignes commerciales. Ces contrats de crédit permettent de récupérer à une adresse postale, une carte bancaire de paiement et de retrait. La dette, elle, est adossée au compte bancaire.
A ce stade : comment a-t-il pu justifier des originaux des documents ? Il connait mon IBAN mais ne dispose pas d'un IBAN original (cette pièce ne figure pas dans le dossier de location), et sur lequel figurait encore mon domicile précédent.
Pour la CNI, il dipose au mieux d'un scan, sur-imprimé de mentions : "document d'un dossier de location - inutilisable pour tout autre usage" ... mais j'imagine qu'un petit génie de Photoshop peut arranger ça.
Pour le mandat de prélèvement SEPA : alors là, je suis totalement circonspect... Electronique ou papier ? A la limite, en papier, il pourrait imiter ma signature, voire la scanner ? J'imagine que je suis loin d'imaginer ce qu'il est possible de faire.
A ce stade, je n'en sais toujours pas plus. Toujours dans l'attente que @credit_sofinco me fournisse les contrats et pièces utilisées pour ces crédits. Pourtant, j'ai appris que leur service des fraudes s'est saisi du dossier depuis lundi soir, et leur premier appel.
Pendant ce temps, je ne peux toujours pas déposer plainte, puisque je ne suis pas en mesure d'apporter des preuves du préjudice. Au fond, ce serait plus simple si je ne m'en étais pas rendu compte avant le premier prélèvement.
Alors les questions qui me hantent @credit_sofinco :
1) à supposer qu'on récupère des *copies* de pièce d'identité, fiche de paie, un IBAN, il est donc possible d'ouvrir un crédit en quelques clics sur internet ?
2) Manifestement, à au moins 3 reprises, le fraudeur s'est vu refuser l'ouverture d'un crédit en utilisant ces pièces dont il serait en possession : comment a-t-il pu néanmoins en ouvrir 2 ?
3) Comment peut-on laisser trainer dans le temps une telle affaire : 4 jours, et toujours aucune pièce (contrats, pièces justificatives, mandat de prélèvement SEPA) transmise par email ?
En attendant : je ne peux pas porter plainte, et un petit malin a visiblement assez d'éléments pour contracter des dettes en mon nom...
Voilà, fin du thread perso #VDM. Je poke @UFCquechoisir.
UPDATE : j’ai finalement pu déposer plainte, avec l’ensemble des éléments glanés au fil de mes appels et des captures d’écran de l’espace client @credit_sofinco.
Un policier m’a confirmé que ce type fraude était de plus en plus courante, facilitée grâce aux dossiers de location. Ça pose a minima la question des vérifications des établissements de crédit à la conso.
Missing some Tweet in this thread?
You can try to force a refresh.

Like this thread? Get email updates or save it to PDF!

Subscribe to Pierre Aldama
Profile picture

Get real-time email alerts when new unrolls are available from this author!

This content may be removed anytime!

Twitter may remove this content at anytime, convert it as a PDF, save and print for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video

1) Follow Thread Reader App on Twitter so you can easily mention us!

2) Go to a Twitter thread (series of Tweets by the same owner) and mention us with a keyword "unroll" @threadreaderapp unroll

You can practice here first or read more on our help page!

Follow Us on Twitter!

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just three indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3.00/month or $30.00/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!