, 27 tweets, 9 min read Read on Twitter
Vous avez déjà entendu parler du retournement du stigmate? Une question qui mêle langage & luttes !
Je vous propose un fil sur la question
⬇️
(tiré en grande partie de notre livre avec M. Candea), mais je rajoute des sources en fin de fil !
editionsladecouverte.fr/catalogue/inde…
En langue, le retournement du stigmate, c'est une stratégie de réappropriation d'un mot stigmatisant, connoté négativement, en le redéfinissant de manière positive. C'est donc une démarche politique.
La personne ou le groupe stigmatisé lutte contre le stigmate non pas en le cachant ou le "corrigeant" mais en l'exhibant. C'est remettre en cause les valeurs et hiérarchies sociales par le langage. Cf chanson "C'était sujet de honte, j'en ferai ma fierté"
C'est un combat qui joue sur le symbolique. Mais ce n'est pas une démarche contemporaine. Les grandes luttes de l'histoire ont toujours mêlé symbolique et pratique et ont réfléchi sur l'importance des mots, surtout quand il s'agit de se nommer comme sujet politique
Ex : "sans-culotte". Le mot est d'abord injurieux, il sert à désigner de manière méprisante tous ceux qui ne portent pas la culotte distinctive des classes supérieures de l'Ancien Régime. Le terme fait l'objet d'une réappropriation par les révolutionnaires.
Marat, dans ses pamphlets, exalte les "brave sans-culottes" et le sans-culotte devient un des symboles de la Révolution française (et donne lieu à plusieurs mots dérivés, sans-culottide, sans-culottisme)
Autre ex : le mot "pétroleuse" employé par les Versaillais pour désigner les femmes de la Commune accusées (à tort) d'avoir déclenché des incendies a été revendiqué par des féministes matérialistes qui ont fondé le journal "Les Pétroleuses", de 1974 à 1976
Autre ex connu, le mouvement de la négritude, et la démarche de Césaire et de Senghor : il s'agit, comme le dit Sartre (préface à Senghor) de "ramsse[r] le mot "nègre" qu'on lui a jeté à a face comme une pierre, il se revendique comme noir, en face du blanc, dans la fierté".
Bon, il faudrait préciser que Césaire et Senghor n'ont pas la même démarche et que la négritude théorisée par Senghor a fait l'objet de bon nombre de critiques, notamment à cause de ses définitions essentialistes de l'homme noir "émotionnel" face à l'homme blanc "rationnel"...
On retrouve de manière bien gênante cette opposition dans l'opposition que fait Senghor entre langues africaines jugées "abstraites" (et toutes mises dans le même sac) et le français jugé plus apte à forger des concepts (on parle de cette ambiguïté Senghor dans notre livre!)
D'autres cas sont plus ambigus. Par ex les mots "pédé" ou "pute" ont été et sont revendiqués par certains mouvements, mais leur utilisation reste ambiguë car ils sont encore trop souvent employés à titre d'injures.
L'opération de retournement du stigmate n'est pas figée, elle peut connaître des revirements. Par ex, le mot "paysan", connoté négativement, a plusieurs fois été "retourné" positivement, par des écrivains, des maisons d'édition, des confédérations... mais aussi par le gvt Pétain
Je résume, mais en gros après 1945, le mot a eu du mal à être revendiqué à nouveau, on l'a plutôt remplacé par "agriculteur". Mais il est à nouveau employé, par exemple par la Confédération paysanne (contrairement à la FNSEA : exploitants et agriculteurs)
Opposition des mots et des visions politiques : la FNSEA a une vision dite moderne (industrielle et patronale), la Confédération paysanne se bat pour agriculture solidaire face aux multinationales. Retourner le stigmate du mot "paysan" fait partie de leur stratégie politique
Une question importante est celle des limites de la stratégie. Bien sûr, le retournement du stigmate ne fait pas tout. Par ex, on connaît le mouvement "Black is beautiful", le mot "nègre" est devenu tabou, mais cela n'a pas entraîné une disparition du racisme.
Le retournement du stigmate pose aussi des questions philosophiques : revendiquer une caractéristique identitaire décriée, n'est-ce pas risquer de s'enfermer dans cette catégorisation ou cette caractéristique, qui ne fait pas toute l'identité de la personne?
Bourdieu pose la question : "Lorsque des groupes stigmatisés revendiqu[ent] le stigmate comme principe de leur identité, faut-il parler de résistance? Et quand, à l'inverse, ils travaillent à s'approprier ce qui leur permettrait de s'assimiler, faut-il parler de soumission?"
On peut citer à nouveau le cas problématique de Senghor : on lui a reproché de forger une identité et une culture noire mythiques, qui iraient dans le sens de la catégorisation du monde qui oppose Blancs/Noirs (en supposant que toutes les personnes noires aient la même culture)
Cette question des limites du retournement du stigmate est posée par @LarrereMathilde et @audelorriaux dans leurs livres "Les intrus en politiques" aux @DuDetour editionsdudetour.com/index.php/les-…
La grande référence sur le stigmate, et les diverses stratégies autour du stigmate (mais pas vraiment sur l'aspect linguistique) c'est bien sûr Goffmann
Je rajoute des sources plus tard :)
Sur le mot "pétroleuse" je renvoie à l'article de Dominique Lagorgette dans "Penser la violence des femmes" cairn.info/penser-la-viol…
*Goffman, pardon !
Sur le mot "paysan", je renvoie à l'article de Pierre Barral, "Note historique sur l'emploi du terme "paysan" persee.fr/doc/rural_0014…
La citation de Bourdieu vient de l'article "Vous avez dit populaire?" à propos du langage populaire, qu'on peut lire dans "Pouvoir et violence symbolique" et aussi ici : persee.fr/doc/arss_0335-…
Pour une perspective critique de Senghor et de la négritude, il y a l'ouvrage de Marcien Towa
Et dans le sources, je me permets aussi de renvoyer à notre livre ;)
editionsladecouverte.fr/catalogue/inde…
Et petite précision : bien sûr je n'ai pas passé tous les exemples en revue! On peut aussi penser à la "slut's walk", etc, etc.
Missing some Tweet in this thread?
You can try to force a refresh.

Like this thread? Get email updates or save it to PDF!

Subscribe to Laélia Véron
Profile picture

Get real-time email alerts when new unrolls are available from this author!

This content may be removed anytime!

Twitter may remove this content at anytime, convert it as a PDF, save and print for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video

1) Follow Thread Reader App on Twitter so you can easily mention us!

2) Go to a Twitter thread (series of Tweets by the same owner) and mention us with a keyword "unroll" @threadreaderapp unroll

You can practice here first or read more on our help page!

Follow Us on Twitter!

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just three indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3.00/month or $30.00/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!