Profile picture
, 27 tweets, 7 min read Read on Twitter
Pourquoi, en tant que chercheur, je ne signerai pas la tribune #NoFakeScience.
#recherche #science
Thread
Je suis ingénieur agronome et maintenant chercheur en écologie, je me sens bien évidemment au cœur de controverses, comme celles du #glyphosate ou des #OGM. en ce qui concerne le #changementclimatique, mes recherches ont aussi pour objet de décarboner les pratiques agricoles.
Il est évident que l'information scientifique et sa discussion dans les médias généralistes posent problème, notamment sur ces sujets. Les débats sont tendus et bien souvent chacun ne cherche qu'à défendre à tout prix sa posture.
Cette tribune met l'accent là-dessus, à raison. Ce qu'elle ne dit pas en revanche, c'est la puissance des lobbies économiques dans la recherche aujourd'hui, notamment du fait du désengagement des fonds publics au prétexte bien évidemment d'économies budgétaires.
Ce désengagement de l'Etat, ce n'est pas nouveau. Pourtant, confier le financement de la recherche au privé, soit directement par leur propre R&D, soit indirectement par des défiscalisations (Fondation, CIR etc.), n'est pas anodin.
Le progrès scientifique a un coût, son indépendance plus encore. Quand on accepte que ce soit les grands groupes qui financent la recherche, on accepte aussi qu'il dicte sa ligne de développement. Et les puissances économiques ne laissent rien au hasard.
Pourtant, la défiscalisation, cela reste de l'argent public, puisque ce sont des impôts qui ne seront pas payés. Ainsi, on laisse indirectement des grandes entreprises, leurs patrons et leurs actionnaires, dicter la marche du progrès scientifique à nos frais.
On en arrive à des situations ubuesques où les chercheurs passent leur temps dans des démarches administratives, à monter des réponses à des appels à projet pour financer leur activité. Appels à projets qui, rappelons-le, sont souvent dictés par les intérêts des grandes firmes.
Ce temps-là, les chercheurs ne le passent pas à faire leur métier, celui de faire progresser la connaissance. La recherche est dans une situation totalement absurde de bureaucratisation à l'outrance. Mais il me semble que c'est assez général à la société capitaliste.
Donc, si on doit parler de #FakeScience, je trouve regrettable de ne s'attarder que sur les aspects énumérés dans la tribune, qui, il me semble ne sont pas les plus graves, mais même pas du tout. Bien qu'ils ne soient pas négligeables.
Ensuite, pour parler des sujets que je connais un peu (#OGM et #glyphosate), il y a un biais omniprésent quand ils sont abordés dans les média généralistes : seule la question de la santé humaine est mentionnée.
Pourtant, nous devrions avoir compris maintenant que d'autres sujets sont préoccupants, comme par exemple, la #biodiversite. Or il y a d'énormes interrogations quant aux impacts de ces deux techniques sur les écosystèmes.
Aucun consensus scientifique n'existe là-dessus. Quand on parle du glyphosate, il est tout de même question d'un herbicide non-sélectif, c'est-à-dire qu'il flingue quasiment TOUTES les plantes sur son passage. Omettre cela, c'est problématique.
Il y a aussi un autre problème à mes yeux d'agronome : on ne parle jamais non plus des conséquences en termes de pratiques agricoles qu'ont ces deux techniques. Alors qu'elles sont clairement des vecteurs de standardisation des itinéraires techniques.
Cette standardisation, cette uniformisation de l'agriculture, a permis des progrès, notamment pendant la révolution verte des années 50 et 60. Aujourd'hui, les agronomes et les écologues savent qu'elle a aussi eu des conséquences dramatiques, en termes écologiques d'abord.
Il y a d'ailleurs un consensus scientifique très important sur le fait que l'utilisation des pesticides et la modification des paysages depuis les années 50 ont drastiquement réduit la diversité et l'abondance de la faune sauvage.
Et aucun taxon n'y échappe : les oiseaux, les insectes, les mammifères, les végétaux. Tout le monde en a pris plein la gueule. Là on est sur le coeur de mon sujet d'étude, et nous sommes face à un immense problème qui n'est pas du tout abordé.
Cela a aussi causé des drames sociaux, par la destruction de la paysannerie, d'un tissu social rural, et avec elle, la perte de savoirs et de pratiques que les exploitants agricoles d'aujourd’hui regrettent bien souvent.
Ce n'est pas une question de dire que c'était mieux avant, mais de s'interroger sur les conséquences de nos décisions passées. Le glyphosate et les OGM, c'est s'entêter dans cette voie sans s'interroger sur le modèle agricole, le modèle alimentaire.
Plus que cela, c'est laisser à une certaine vision de la science (celle dirigée par le profit uniquement) le soin de décider de la société dans laquelle nous vivrons demain. C'est le contraire de la démocratie.
Et cela, vous ne le verrez pas dans cette tribune.
Petit ajout a posteriori : la science sans idéologie, ça n'existe pas. C'est ce qu'on nous apprend quand on fait un doctorat, en cours d'Ethique de la recherche 101 : "La science n'est pas neutre, la science est tout sauf neutre".
Certains sont honnêtes quand ils appellent à une science sans biais idéologique, mais je pense que c'est bien souvent un leurre. Un appât pour que ne soit pas discuté le progrès scientifique et la direction qu'il prend.
Quand des équipes de chercheurs abordent un problème d'une certaine façon, elles ne développent pas les autres manières de résoudre ce problème.
On peut penser la question de nourrir le monde avec des pratiques standardisées, du glyphosate et des OGM. On peut aussi réfléchir en termes d'adaptation des techniques aux contextes locaux (#agroeologie). Or, c'est le premier mode de pensée qui a primé pendant des décennies.
Cela change peu à peu, mais la route est encore longue, en recherche agronomique en tous cas. Et c'est sûr que c'est bien plus difficile pour les agro-industries de se positionner si elles doivent apporter des réponses différentiées d'une région à l'autre.
Et c'est bien pour cela que je pense que la science est par essence idéologique et donc politique.
Missing some Tweet in this thread?
You can try to force a refresh.

Like this thread? Get email updates or save it to PDF!

Subscribe to La Lince
Profile picture

Get real-time email alerts when new unrolls are available from this author!

This content may be removed anytime!

Twitter may remove this content at anytime, convert it as a PDF, save and print for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video

1) Follow Thread Reader App on Twitter so you can easily mention us!

2) Go to a Twitter thread (series of Tweets by the same owner) and mention us with a keyword "unroll" @threadreaderapp unroll

You can practice here first or read more on our help page!

Follow Us on Twitter!

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just three indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3.00/month or $30.00/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!