, 76 tweets, 41 min read Read on Twitter
Bonjour à tous !
Aujourd’hui, on va s’attaquer à un morceau et débunker le syndrome de KISS. Il se pourrait même que l’on parle plus largement de techniques manuelles chez le nourrisson.
#thread #àdérouler ⤵️
Pour plus de lisibilité, je mettrai les références bibliographiques sous forme de doi en fin de thread. Je vous préviens, il va être long, je pense de plus en plus publier sous forme de blog, qu’en pensez-vous ? [SONDAGE]
Bon déjà, si vous ouvrez un livre de sémiologie, de pédiatrie, ou même le dictionnaire des termes médicaux, vous ne trouverez pas le « syndrome de KISS », que j’abrévierai ici [SK]. Son existence en tant qu’entité clinique est largement mise en question par la médecine actuelle.
1er constat : les thérapeutes auto-proclamés spécialistes du KISS deviennent par conséquent les seuls à connaître, diagnostiquer & traiter ce soit-disant syndrome. De plus, la médecine actuelle ne le reconnaît pas… et on a déjà là une première base typique des #FakeMed
Alors pourquoi en parler ? Eh bien parce que le nom de ce syndrome revient de plus en plus souvent. Chez des parents inquiets (et c’est bien légitime), dans des ateliers sur la naissance, ici sur twitter (on m’a souvent posé la question ces derniers mois).
Parents.fr, Flair qui titre : « syndrome de KISS : quand les bébés ne cessent de pleurer de douleur », « extrême souffrance » et donc l’identification – et donc le traitement- « pourrait sauver la vie des parents et des tous petits. ». Rien que ça !
Et plus grave sur le site de la @RTBF , le service public de TV belge : deux articles à la gloire du diagnostic et du traitement « KISS » et une vidéo de la manipulation d’un bébé que je qualifierais d’épouvantable.
rtbf.be/info/societe/d…
rtbf.be/info/societe/d…
@RTBF La RTBF publie cette fameuse vidéo qui m’a personnellement glacé le sang et envie d’hurler de cet ostéopathe autoproclamé « spécialiste du syndrome de KISS » ici en Belgique, très connu (la réaction immédiate de bout de chou est éloquente) :
@RTBF Titres anxiogènes, espoir de traitement miracle… Cela méritait donc un détricotage, en espérant que certains parents ne puissent plus tomber là-dedans.
Ce sigle entre dans cette mode de mettre des acronymes et de "pathologiser" des signes/symptômes classiques et non-spécifiques,
@RTBF Un autre exemple du moment sont les bébés BABI : Bébés A Besoins Intenses… Ou KIDD, pour la partie « dyspraxie/dysgnosie du KISS », bien pratique pour cataloguer et « pathologiser » dès les premiers mois de vie des bébés. On y reviendra.
@RTBF Analysons d’abord sémantiquement, c’est un « syndrome ». Ouhlà c’est grave, ÇA FAIT PEUR ! Selon Larousse, un syndrome est un "ensemble de plusieurs symptômes ou signes en rapport avec un état pathologique donné et permettant, par leur groupement, d'orienter le diagnostic"
@RTBF Même si les thérapeutes KISS se défendent en ne parlant que de signes aspécifiques/fonctionnels, les mots ne sont pas choisis au hasard. De façon présupposée, ça fait peur, et les parents doivent donc venir consulter et faire traiter leur enfant ce syndrome par un spécialiste.
@RTBF KISS signifie « Kopfgelenk Induzierte Symmetrie Störungen » que l’on pourrait traduire par qqch comme « Troubles de symétrie induits de la jonction crânio-cervicale » et a été donné par un médecin allemand, Heiner Biedermann, présenté comme chirurgien, chiropracteur et thérapeute
@RTBF manuel à Cologne. J’ai toujours des difficultés à trouver son CV précis pour confirmer sa formation exacte.
Comme les termes allemands, ça ne paraissait pas sexy, mais que l’acronyme KISS est tout-mignon-choupinou pour les enfants, on a dû trouver un acronyme anglais :
@RTBF vous retrouverez alors dans la littérature Kinetic Imbalance due to Suboccipital Strain. De vrais chats, qui retombent toujours sur leurs pattes :)
@RTBF Retenez bien cela : la dénomination est récente (difficile à dater précisément, mais H. B Biedermann ouvre son cabinet d’orthopédie en 1988) – on dira milieu des 80’s car j’ai retrouvé un mémoire en ostéopathie qui le mentionne en 1987 et le déclare « inconnu en France »),
@RTBF On a un « héraut » (dont on verra qu’il n’en est rien et qu’en réalité, le concept est largement repompé des plus belles heures du concept bullshito-crânien… ) qui donne un acronyme sexy, des sites où fleurissent les témoignages personnels de parents sur qui « ça a marché »…
@RTBF « Il a traité en plus de 25 ans, plus de 30.000 nourrissons et enfants en médecine manuelle », a écrit des bouquins, fait des conférences… ça va plutôt bien pour lui quoi. Toujours sur le site, il est considéré comme le « découvreur du « syndrome de KiSS ».
@RTBF Les références bibliographiques présentées sont typiques des #FakeMed : livres, conférences, textes issus de l’ostéopathie crânienne… et même un mémoire en ostéopathie « Premier Prix du Jury ». Woaw JE SUIS Z'impressionné !
@RTBF Une ostéopathe ici sur twitter me fustigeait en me disant que le traitement du syndrome de KISS était l’apanage des chiropracteurs, non des ostéopathes. Pourtant, sur les sites de référence pour le SK, le traitement est aussi indiqué par le biais de techniques ostéo. crâniennes
@RTBF D’ailleurs, sur le site français, c’est assez comique de voir une citation d’A.T. Still, le fondateur de l’ostéopathie.
#Amen
Bref, je m'égare...
@RTBF Bien que H. Biedermann soit considéré comme le « découvreur » du SK, il en est surtout le « gestionnaire de projet », et ce modèle est largement concomitant au concept crânien des ostéopathes.
@RTBF Ce joli combo commence déjà à nous mettre la puce à l’oreille, alors que nous n’avons même pas encore parlé du fond : quels sont les symptômes décrits ?
@RTBF On retrouve donc une foule de signes et symptômes complètement non-spécifiques et fourre-tout :
Ça va d’une « posture en inclinaison », à « agitation », « coliques », « pleurs fréquents », « plagiocéphalie » et même après 2 ans « troubles de la concentration » « hyperactivité ».
@RTBF Ici, je DOIS m’arrêter absolument pour insister sur un point : ces signes/symptômes chez un bébé sont REELS. Ils existent. Il est absolument hors de question de les nier, de les nuancer ; ils constituent un motif d’inquiétude des parents qui reste normal et légitime.
@RTBF Le 1er problème fondamental est qu’on trouve pêle-mêle des signes totalement non-spécifiques qui amènent ces deux réflexions :
🔷Soit bout de chou nécessite un traitement (médicamenteux, conservateur, rééducatif, chirurgie, etc…) et doit être vu pour consultation médicale et
@RTBF traité par le médecin ou un professionnel de santé formé et diplômé (ex : kiné pour rééducation, psychologue, etc…). Car ces signes peuvent cacher une véritable pathologie sous-jacente ;
@RTBF 🔷Soit certains signes ne présentent pas de gravité et font partie de cette vie débutante du nouveau-né, avec ses inconvénients, ses immaturités tout-à-fait physiologiques (systèmes digestif, ossification, nerveux, déglutition, même une partie des plagiocéphalies sont
@RTBF spontanément résolutives et surtout, de légères asymétries ne sont pas pathologiques !! etc…)… Et ces signes/symptômes et inconforts du bébé, on peut tout-à-fait les accompagner et tenter de les soulager par plein de biais (médicamenteux ou non…)…
@RTBF Mais PAS par ce qui va suivre, c’est-à-dire le traitement du KISS par un chiropracteur/ostéopathe, et de toute manière certainement pas en faisant courir le moindre risque pour l’enfant, ou en risquant un retard de soin ou de diagnostic.
@RTBF On l’a donc vu, ces signes totalement non-spécifiques sont anxiogènes, et totalement fourre-tout qu’un grand nombre de parents peuvent y « retrouver » leur petit bout.
2ème énorme problème : les soutenants du SK partent du principe que la cause de tout ceci est
@RTBF une « perturbation de la symétrie, induite par les articulations de la jonction crânio-cervicale, se traduit par une perte de mobilité de l’articulation entre la première vertèbre cervicale et la base du crâne. ».
@RTBF Là on rentre dans le dur. Il y a sur les différents sites que j’ai consultés des explications présentées comme « scientifiques » (sic). De l’anatomie, de la biomécanique… Et puis, le propre du #FakeMed : attribuer à une articulation/zone/topographie la cause de tous ces signes.
@RTBF Donc, le traitement apparaît simple : manipulation de la zone et/ou techniques-types d’ostéopathie crânienne pour redonner de la mobilité, en espérant « mieux faire fonctionner » ces nerfs et donc tout le système. C’est un peu l’idée du truc. (spoiler : ce modèle est faux)
@RTBF Concrètement : on va donc employer chez des bébés soit une technique qui présente de réels risques (la manipulation), soit des techniques sans aucun fondement scientifique et dont les effets ont largement été balayés et rejetés par l’analyse de la littérature (rapport CORTECS)
@RTBF Pourquoi ça ne marche pas ?
Du point de vue conceptuel déjà : à cet âge-là, la croissance des os à droite et à gauche n’est pas tout-à-fait identique. De nombreux facteurs interviennent dessus, beaucoup d’asymétries résiduelles restent, sans aucun problème à l’âge adulte.
@RTBF Chez le bébé, beaucoup d’articulations ne sont pas encore définitivement conformées, le placement de la langue doit s’acquérir, le tonus n’en parlons pas...
Donc, le thérapeute va manipuler et rechercher et prétendre trouver des pertes de mobilité droite/gauche , et tout cela
@RTBF sur des tissus qui croissent de façon différentielle, non encore conformés du point de vue de l’ossification ou de la chondrification ? Et espérer avoir des résultats sur un système nerveux immature ? Vous voyez où ça coince conceptuellement ?
@RTBF De +, rien ne dit que si on manipule la zone, le nerf "fonctionne mieux" / améliore des signes aussi non-spécifiques que pleurs, coliques, etc ? Rien ne dit aussi que le nerf ne fonctionnât pas bien au départ. Tout ce modèle ne tient pas et n’a jamais été retrouvé dans la litt.
@RTBF Bon alors, le traitement proposé ça nous mène à quoi tout cela ?
Lisez bien cette petite phrase sur kiss-kinderen.be/index.php?page… "La force nécessaire est si minime que ce traitement est entièrement indolore et sans risque. Le traitement est si subtil qu’il échappe à l’œil du profane"
@RTBF Wow. Concrètement, ça signifie que le thérapeute, lui seul est capable de diagnostiquer, de quantifier, et donc de traiter et surtout par quelque chose que le parent ne peut comprendre. Il ne cherche pas ici à redonner de l’autonomie, à « donner la clé » au patient ou aux parents
@RTBF il « devient » la clé. Il faut d’ailleurs plusieurs séances. On fidélise par la peur et la culpabilisation.
Cela m’inspire un profond dégoût, particulièrement quand cela touche à des bébés.

Bon, mettons de côté alors le modèle bullshit. Que dit la littérature scientifique ?
@RTBF La revue de Brand et al 2005 a mis en évidence l’absence de preuves d’effets bénéfiques de ce type de manipulation et de ses risques potentiels, ayant montré des épisodes d’apnée chez 22% des enfants étudiés, des modifications du rythme cardiaque et un décès (!) et déconseillent
@RTBF le traitement chiro ou ostéo sur le rachis cervical dans ce contexte de soit-disant « syndrome KISS ».
Le risque de retard de diagnostic est réel : Happle 2009, relate deux cas de bébés diagnostiqués « syndrome de KISS » mais qui étaient en fait porteurs de tumeurs cérébrales.
@RTBF Tout en rappelant qu’il n’existe aucune preuve scientifique de l’existence du SK, ni aux effets positifs de la thérapie manuelle sur ces signes cliniques, ils rappellent également qu’environ 12% des enfants de moins de 1 an présentent une latéralité préférentielle sur la position
@RTBF de la tête, et 8% des asymétries corporelles sans pathologie. Ces chiffres sont parfois plus importants selon certains auteurs (van Vlimmeren 2016).
Si l’on extrapole à d’autres signes, comme les coliques du nourrissons (un grand motif de consultation chez les parents),
@RTBF et aux techniques manuelles en général comme l’ostéopathie pédiatrique «aucune preuve scientifique n’indique que les thérapies manuelles ont un effet bénéfique sur les coliques ou affections apparentées chez le nourrisson» selon l’état des lieux du KCE belge.
@RTBF De façon plus globale sur de très nombreuses manifestations cliniques chez le nourrisson (dont ceux du SK), la pauvreté méthodologique et l’absence de résultats sont confirmés par Posadzki et al 2013.
@RTBF Ce que vous devez savoir c’est que même chez certains ostéopathes et les chiropracteurs, ces traitements sur nourrisson sont controversés et même rejetés !
@RTBF L’étude de Weng (rédigée par… un ostéopathe !) aboutit aux mêmes conclusions quant aux coliques, et la revue de systématique de Parnell Prevost 2019 conclue à des résultats statistiquement peu ou pas concluant pour de nombreux cas cliniques en pédiatrie (comme les torticolis,
@RTBF asymétries posturales, hyperactivités etc… tout ce qui est proposé dans le syndrome KISS).
Mais cces études mettent aussi en avant les effets indésirables, fréquemment cités, dont la gravité va du léger-modéré au grave (bien évidemment, les accidents graves sont rares).
@RTBF D’ailleurs, j’aime toujours rappeler que certains instituts d’enseignement en ostéopathie rejettent l’enseignement du concept crânien. L’Hôpital Universitaire Erasme propose des consultations en ostéopathie… mais indique sur son site que le crânien n'y sera pas pratiqué :)
@RTBF (c’est d’ailleurs l’un de mes arguments pour dire que je fustige et ne considère que l’ostéo crânienne ici et que je ne mets pas tous les ostéos dans ce panier).
Je voudrais terminer en parlant de la problématique des risques.
@RTBF Alors bien évidemment la littérature scientifique est particulièrement prolifique sur les accidents survenus après manipulation vertébrale et concerne principalement celles liées au rachis cervical (Thiel 2007, Wand 2012 …) et particulièrement en pédiatrie (Vohra 2007).
@RTBF Mais vous vous souvenez de cette vidéo, où l’on voit ce bébé en séance d’ostéopathie crânienne, sans manipulation de type « thrust » ?
@RTBF Il peut y avoir également un risque inutile ; notamment en cas de patho ou fragilité tissulaire sous-jacente : un cas de décès suite à une posture d’étirement en flexion rachidienne excessive a été rapportée par Micha Holla (2009). La petite avait 3 mois. :(
@RTBF Sur ces sujets, il convient de lire le grand spécialiste des pseudosciences et brillant @EdzardErnst sur son billet edzardernst.com/2019/07/spinal… :
Je suis en accord en tout point avec cette analyse 👍.
@RTBF @EdzardErnst Ce que je voudrais que l’on garde à l’esprit, c’est que ces risques d’accidents, s’ils sont bien réels et évidemment potentiellement dramatiques, restent RARES (heureusement). De nombreux praticiens ne pratiquent pas cette manipulation chez des bébés (c'est NORMAL),
@RTBF @EdzardErnst Non, ce qui est important, c’est bien que tout le concept clinique est bancal, dans les faits tout comme dans les résultats de la littérature. Du point de vue théorique et du modèle, cela ne repose sur rien. Ce sont des conceptions où l’on veut absolument trouver une « cause »
@RTBF @EdzardErnst « originelle » à tout une foule de signes et symptômes chez le nourrisson la région crânio-cervicale, au prétexte qu’un traitement manuel s’adressant à [insère ici des mots savants pour impressionner le profane à base de nerfs crâniens, de biomécanique ou d’aires cérébrales],
@RTBF @EdzardErnst va pouvoir "débloquer" le tout. Ce n’est pas aussi simple. Le corps n’est pas aussi simple. Et un petit enfant a son anatomie et sa physiologie toute particulière.
C’est ça qu’il faut mettre en avant à mon sens, bien plus que les risques d’accidents qui restent rares mais réels.
@RTBF @EdzardErnst Alors que faut-il retenir selon moi ? C'est l'heure de mon Take-Home Message :)
⤵️
@RTBF @EdzardErnst 🔷Le syndrome de KISS est un concept qui aujourd'hui ne repose sur aucune base scientifique, ni sur le modèle théorique, ni sur les effets d’un quelconque traitement,
@RTBF @EdzardErnst 🔷Il joue sur la peur et la culpabilité de parents légitimement inquiets pour leur enfant. Les parents ne sont PAS à blâmer : le thérapeute-KISS présente bien, jargonne +++ et a des arguments d’autorité forts tout en rappelant que la médecine conventionnelle peine à leur trouver
@RTBF @EdzardErnst des solutions et ne reconnaît pas le KISS. Les effets contextuels sont donc énormes, d’où le soulagement décrit par les parents lors d’anecdotes personnelles.
@RTBF @EdzardErnst 🔷Il « pathologise » les bébés en décrivant des signes/symptômes tellement fouillis et non-spécifiques dont le traitement KISS prétend presque tout faire : redresser le corps, améliorer le tonus, ça fait le café, retour de l’être aimé, immunisation contre les virus informatique…
@RTBF @EdzardErnst 🔷Ces signes peuvent cacher des pathologies ou des cadres cliniques nécessitant un vrai traitement, dans tous les cas ou doute une consultation médicale s’impose chez ces nouveaux-nés, et/ou un traitement complémentaire par un vrai professionnel de santé .
@RTBF @EdzardErnst 🔷En l’absence de pathologie, et si examen clinique médical normal, il faut rappeler que certains de ces signes peuvent être NORMAUX dans la vie d’un bébé, qui n’est parfois pas si facile (immaturité des systèmes décrits un peu plus haut) !
@RTBF @EdzardErnst Mais on peut accompagner ces inconvénients avec beaucoup d’amour, des massages, du soutien, parfois même un adjuvant au besoin… :)
@RTBF @EdzardErnst Je reconnais qu’il y a parfois un manque d’information générale sur ce qu’est un nourrisson, de manière générale et pour le grand public. Mais les bonnes informations ne vous seront pas apportées par un thérapeute qui prétend soigner par des techniques crânio-sacrées.
@RTBF @EdzardErnst Dans tous les cas : l’enfant va grandir, il a besoin d’amour, de soutien ainsi que de soins prodigués par des professionnels de santé. Ne lui imposez pas une #FakeMed, faites-lui des câlins et en plus vous économiserez des sous pour lui acheter des glaces😊
@RTBF @EdzardErnst Merci de m’avoir lu. Désolé pour la longueur, il fallait le plus d'éléments et ce fut un thread particulièrement éreintant à écrire, bizarrement. J'espère être resté clair, factuel et respectueux. Bises avec le sourire :)
Le RT est apprécié. :)
@RTBF @EdzardErnst BIBLIOGRAPHIE

cortecs.org/medecines-sant…)

edzardernst.com/2019/07/spinal…

doi : 10.1179/106698105790824815

DOI: 10.1016/s0379-0738(98)00124-8

DOI: 10.1016/s0379-0738(02)00196-2

doi : 10.1055/s-0029-1243162

doi: 10.1007/s00431-016-2800-0

kce.fgov.be/sites/default/…
@RTBF @EdzardErnst doi: 10.1542/peds.2012-3959

doi : 10.1016/j.ijosm.2006.07.001

doi: 10.1186/s12906-019-2447-2

DOI: 10.1097/BRS.0b013e3181557bb1

doi: doi.org/10.1136/bmj.e3…

doi:10.1542/peds.2006-1392

ntvg.nl/artikelen/over…
@RTBF @EdzardErnst Sorry @RTBF and @EdzardErnst I did not see I tagged you in each and every tweet of this thread !!! :( Really sorry for the inconvenience, my bad !!!
Missing some Tweet in this thread?
You can try to force a refresh.

Like this thread? Get email updates or save it to PDF!

Subscribe to @AnaMorphoScience
Profile picture

Get real-time email alerts when new unrolls are available from this author!

This content may be removed anytime!

Twitter may remove this content at anytime, convert it as a PDF, save and print for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video

1) Follow Thread Reader App on Twitter so you can easily mention us!

2) Go to a Twitter thread (series of Tweets by the same owner) and mention us with a keyword "unroll" @threadreaderapp unroll

You can practice here first or read more on our help page!

Follow Us on Twitter!

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just three indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3.00/month or $30.00/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!