Profile picture
, 95 tweets, 14 min read Read on Twitter
Comme promis, c'est parti. On va discuter de cet article transgrrrls.wordpress.com/2019/09/21/oes… , de THS pour les meufs trans et des méthodes conseillés
On commence avec la partie sur l'application du gel et/ou des patchs.
Et l'article commence fort car directement, il conseille d'appliquer le gel sur le scrotum
Ce qui a du surprendre quelques lectrices, cette méthode étant assez récente et officieuse
J'en avais déjà parlé ici, mais ça permet d'obtenir un fort taux d'estradiol avec de faibles doses de gel, donc parfait quand on est sous-dosée en hormones
Je resterais un peu plus mitigée sur l'idée de commencer directement par cette méthode cependant. Perso, je conseillerais plutôt d'y aller en douceur avec la méthode officielle et d'appliquer le gel sur un endroit classique, genre l'intérieur des cuisses
Ca reste néanmoins une bonne méthode si:
- on n'arrive pas à monter ses taux d'oestro suffisamment haut pour stopper la testo
- on est bien conscientes qu'on n'a aucun retour sur le long terme (plusieurs années) et qu'il peut y avoir des risques qu'on ne connait pas actuellement
Le risque le plus probable auquel on peut penser étant un cancer des testicules, au cas où les choses se finiraient mal, il faut aussi voir si une orchidectomie/SRS fait partie de vos plans
En dehors de cette recommandations de sécurité, je suis plutôt d'accord avec les conseils donnés
A noter que même si c'est pas dit tel quel, l'idée ici est clairement d'effectuer une monothérapie oestrogénique et la méthode s'inspire énormément de la méthode Powers, du médecin du
même nom.
C'est difficile de dire quel est la meilleure méthode pour transitionner, mais parmi les meufs trans, c'est en général considéré comme parmi les meilleurs méthodes qui peuvent exister
Pour les personnes qui ne connaitrait pas, le principe de base est du faire chuter la testo avec juste des oestro et rien d'autre.
Pas d'anti androgène
Pas de progésterone
Que des oestro :)
Pour avancer dans l'article, il y a un point qui m'a un peu étonnée, c'est le conseil de faire la prise de sang au moment où les taux en oestro seraient les plus élevés dans le sang
Habituellement, on cherche plutôt à faire l'inverse, ce qui permet de s'assurer que le taux
minimum est suffisant pour "tuer" la testo
Et au passage, ça a aussi l'avantage d'avoir un chiffre moins élevé sur ses résultats sanguins, ce qui permet de moins faire paniquer le médecin qui vous suivra et qui sans aucun doute sera comme 99% des médecins paniqué s'il voit des
Finissons en là avec les oestro et attaquons une partie qui risque de faire hurler tout ceux qui vont lire ceci : la Progestérone !
Comme le dit l'article, et comme beaucoup de meufs trans ne le savent pas, la progestérone n'est pas du tout recommandée en début de THS !
L'article parle d'atteindre 2 ans de THS avec des taux suffisants d'oestro avant d'en prendre.
De manière générale, on considère souvent qu'elle est à éviter tant qu'on n'a pas atteint le stade 3 ou 4 de Tanner (fr.wikipedia.org/wiki/Classific…)
Pour la petite histoire, l'étude cité par l'article correspond à des femmes cis qui, suite à un problème, ne produisent pas d'oestro et à qui on a du prescrire des oestro pour créer une puberté
Donc un cas assez similaire à des meufs trans, la 1ère puberté masculine en moins
Les médecins ont réalisé que le groupe de femme à qui ils avaient donné de la progé dés le début du traitement avaient un développement de la poitrine beaucoup beaucoup plus problématique, voire terminaient avec une poitrine quasi inexistante
A mettre en parallèle avec tous les problèmes de développements de la poitrine chez les femmes trans, beaucoup de personnes craignent que la progé inhibe le développement de la poitrine, comme expliqué dans l'article
La logique derrière étant "pourquoi quelque chose qui risque de foutre notre développement en l'air s'il n'est pas nécessaire ?"
Bien entendu, cela nécessite d'avoir un apport suffisant en œstrogène, n'ayant plus de progé pour limiter la production de testostérone.
Mais comme on l'a vu tout à l'heure, c'est justement le but de cette méthode d'avoir des taux élevés d'oestro :)
Pour continuer sur la progé, l'article rappelle que la meilleure méthode pour la prendre, c'est comme un suppositoire et de ne surtout pas l'avaler
je pense que beaucoup de personnes ne sont pas au courant de ceci, mais quand vous avalez votre comprimé, la progé qu'il contient va être quasi transformé en prégnénolone par votre foie. Et cette prégnénolone ne va pas avoir les mêmes effets que la vraie progestérone
Elle va certes elle aussi aider à limiter la production de T (mais on a dit qu'avec cette méthode, c'était les oestro qui s'en chargeaient), par contre elle ne va pas avoir les effets bénéfiques de la progé
A noter que contrairement à la progé, la prégnénolone va avoir tendance à "shooter"
Mais oui, vous savez, quand vous avez l'impression de planer après avoir pris votre progé, c'est pas un effet de la progé en vrai. Au contraire, ça veut dire que votre progé a été détruit par le
foie pour devenir de la prégnénolone
On en a fini pour le moment avec la progé, attaquons nous ensuite à l'hormones suivante, celle dont toute la médecine française s'en moque, celle que tous les médecins ignorent (sauf spoiler, UN médecin au monde, un seul et unique) : l'estrone !
"Kézako l'estrone" vous allez dire. "J'ai jamais rien vu de tel sur mes relevés de prises de sang"
Et c'est normal car ce n'est jamais mesuré
En France, ce n'est même pas remboursé, qu'importe sous quel régime vous soyez, vous devrez le demander explicitement et payer par vous
même si vous voulez la faire mesurer...
L'estrone, ou E1 de son petit nom, est une forme d'oestrogène avec une action beaucoup plus faible que l'estradiol (ou E2, si vous aimez connaitre les petits noms de toutes les hormones que vous avez dans le corps)
Pourtant, les effets qu'elle peut avoir sont vraiment importants
Déjà, parce que quasiment tous les effets négatifs qu'on peut avoir avec les oestrogènes (thromboses, cancer et cie) sont causés par l'estrone, ce qui rend sa mesure vraiment importante dans un THS afin de s'assurer
qu'on ne mette pas sa santé en danger
La mesure de l'estrone a un second intérêt, qui correspond à la théorie développé par le Dr Will Powers
Là, si vous ne connaissez pas le Dr Powers, vous pouvez (et devez !) immédiatement aller voir sa présentation ici drive.google.com/drive/folders/…
Il s'agit du médecin considéré par une majorité de femmes trans comme la référence absolue en terme de THS
Il est partie des rares personnes à chercher comme améliorer les THS, ce qui l'a conduit à développer une méthode qui va l'encontre de celle recommandé par le WPATH (l'équivalent américain de notre SOFECT pour faire simple), méthode qui a très rapidement fait ses preuves
Celles qui ont lu sa présentation que j'ai linké quelques tweets plus tôt le savent déjà, mais pour les autres, ce que notre médecin a réalisé, c'est que certaines que ses patientes avaient un ratio E1/E2 très différents de celui auquel on s'attendait.
C'est à dire que par rapport à des femmes cis, elles avaient un très fort déséquilibre entre leur taux d'estrone et d'estradiol
Et qu'en cherchant à corriger ce taux, la féminisation et le développement mammaire de ces femmes repartaient de plus belle
Il s'est alors mis à faire ce que personne n'avait eu l'idée de faire avant : mesurer à la fois les taux d'E1 et d'E2 de toutes ses patients
Il est alors apparu qu'en suivant ce qui se passe lors de la puberté d'une fille cis, cad débuter par taux important d'estrone, puis le
faire diminuer pour le remplacer par des bons taux d'estradiol, les résultats étaient clairement bien meilleurs
Rassurez-vous si vous découvrez ceci seulement maintenant et que vous avez débuté avec de fort taux d'E2, Il a également découvert qu'en rajoutant de l'E1 par la suite, on pouvait retrouver les mêmes résultats
Digressions faite, revenons en à notre article et vous devriez comprendre désormais pourquoi il recommande d'obtenir des forts taux d'E1 en début de THS
Avant de parler des dosages recommandés par l'article, attaquons la partie de l'article sur laquelle j'émet clairement le plus de réserve : l'hormone de croissance
Avant tout, qu'est ce que c'est cette hormone de croissance.
En fait, il n'y a pas UNE mais plusieurs hormones de croissance. Le sujet est EXTREMEMENT discuté et controversé parmi la communauté, mais en général l'hormone qui va nous intéresser, va être celle qu'on va nommer IGF-1
Chez les filles cis, les changements liés à la puberté s'effectuent bien évident avec l'augmentation du taux des oestrogènes, mais aussi avec cette IGF-1.
Et d'après ce qu'on sait officiellement, son rôle est loin d'être négligeable
Par contre, comme vous pouvez vous en douter, une fois la croissance terminé, les taux de cette hormones chutent
Cumulez ça avec l'observation que plus on débute le THS tard et plus les effets sont limités et immédiatement on se dit que le souci doit venir du manque en IGF-1
Une hormones qu'il suffirait de prendre pour retrouver les effets de la puberté, voire même une seconde jeunesse, avouez que ça fait rêver ? Ca semble trop beau pour être vrai, n'est ce pas
Et bien justement, c'est trop beau pour être vrai
Contrairement à l'estradiol pour lequel les risques sont limités, la prise de cette hormones à l'âge adulte n'est vraiment pas sans risques
Et si certaines des autres méthodes dont j'ai pu parler peuvent déjà sembler comporter des risques par rapport aux standards en vigueur (scrotum gel, taux importants d'oestro), là, on parle de risque d'un tout autre niveau, du genre crise cardiaque ou accident vasculaire cérébral
Comme si cela ne suffisait pas, pour les meufs trans, il faut rajouter le risque de se refaire grandir et de re-masculiniser les os du visage
Cela n'a pas empêché certaines personnes de prendre le risque et de tester malgré tout
Mais le moins que l'on puisse dire, c'est que les résultats espérés n'ont pas vraiment été concluants
Si cela vous intéresse, vous pouvez allez voir ce témoignage par exemple de quelqu'un qui a testé reddit.com/r/asktransgend…
D'autres personnes ont testé la prise de MK-677, jusqu'ici, je n'ai jamais vu personne y décrire un vrai effet positif clairement visible
Comme expliqué ici reddit.com/r/AskMtFHRT/co… , il semblerait qu'il n'y ait aucun intérêt à avoir des taux élevés d'IGF-1 dans le sang, à part pour risquer sa santé, c'est sans aucun doute le taux intra-cellulaire qui compte
Bref, tout ça pour dire que le conseil de l'article de prendre du MK-677 me semble plus que dangereux et contre-productif, surtout dans un guide qui est destiné aux plus grands nombre
Si vous voulez augmenter votre taux sans prendre de risques, je vous conseillerai bien plus une activité physique régulière et une bonne alimentation. Cela maintiendra vos taux à des valeurs tout aussi corrects sans risques
Après, l'article précise bien que la prise de MK-677. Pour ma part, je ne l'aurai même pas mentionné
Arrêtons-en là avec les hormones et attaquons désormais le sujet brulant des anti-androgènes
La dessus, je vais être beaucoup plus en phase avec ce qui est recommandé dans l'article.
La principale règle : éviter à tout prix le trio diabolique que constitue l'androcur (acétate de Cyproterone), la finastéride et la spironolactone
Ces médocs sont régulièrement dénoncés par les meufs trans, mais vraiment c'est une saleté absolue. Fuyez les comme la peste, leurs effets sont encore plus dangereux et vicieux que ce que vous pouvez imaginer !
Globalement, vous pouvez considérer qu'il n'y a que 2 sortes de bons anti-androgènes:
- les agonistes/antagonistes de GnRH, souvent connus en tant que bloqueur de puberté, même s'ils peuvent aussi être pris à l'âge adulte
- la Bicalutamide
L'article s'attarde beaucoup plus sur la Bicalutamide, plus fréquemment prescrit outre atlantique que les agonistes de GnRH pour une raison de cout. A noter cependant qu'il y a moyen de se les faire rembourser en France si vous avez l'ALD
La Bicalutamide quand à lui est un anti-androgène beaucoup plus récent qui, on peut l'espérer, devrait à terme remplacer notre androcur/spiro/fina de l'enfer quand les médecins auront enfin compris qu'il est beaucoup, mais alors beaucoup moins dangereux
L'action du Bicalutamide est très simple, il vient se fixer sur les récepteurs de testostérone au niveau des cellules pour les empêcher de s'activer. Il ne diminue pas le niveau de testostérone, il vient juste la rendre inutile et rien de plus
Du coup, on a très très peu d'effets secondaires, pas de dépression, pas d'effets neurologiques négatifs, juste la testo qui est rendue inutile
Petit bonus, il peut même convertir une partie de la testo en oestrogène si vous n'en prenez pas via un THS à coté
On a (enfin) fait le tour des médocs, maintenant, il reste plus que la dernière partie, c'est à dire savoir qu'est ce qu'on prend, à quel dose, et pendant combien de temps !
Le traitement recommandé étant très fortement inspiré sur la méthode Powers, c'est l'occasion pour ceux qui ne le connaitrait pas de remettre le schéma simplifié de sa méthode pour comparer, sachant qu'ici en Europe, on va plutôt privilégier le gel aux injections
De 0 à 6 mois :
ici, l'article recommande la prise d'œstradiol par voie orale pour faire grimper le taux d'estrone.
Rien à dire, c'est identique à la méthode Powers, si ce de rappeler qu'il est IMPERATIF de faire des prises de sang régulière pour contrôler votre taux d'estrone
Car rappelez vous avant que je vous assomme avec tous ces médocs et ces termes médicaux, l'estrone est bien plus dangereux pour la santé que l'estradiol. Si jamais une prise de sang relevait des taux trop importants ou qu'un problème de santé apparaissait, vous devez arrêtez
immédiatement d'avaler des oestro et passer à une forme plus sur comme le gel
De 12 mois à vie :
ici, l'article préconise de remplacer la méthode oral (cad avaler les comprimés) par la méthode sublingual (laisser fondre les comprimés sous la langue pour effectuer une transition de l'estrone vers l'estradiol
Ca change un peu de la méthode Powers, mais pourquoi pas. A noter quand même que le sublingual peut facilement donner de forts taux d'estradiol quand il est bien fait. Du coup, je ne sais pas si la transition est si douce que cela. Le passage au gel dés cette étape ne m'aurait
pas choqué, mais ça se tient. Ca peut permettre de comparer les différentes méthodes par la suite
De 12 mois à vie :
ici, on préconise l'estradiol avant tout. C'est logique
Le THS proposé ici est plutôt bien, bien meilleur et moins dangereux que ce que prescrive 99% des médecins.
Même si perso, j'aurais plutôt fait débuter le gel dés le 6ème mois et ne conseiller de l'appliquer sur le scrotum que si on n'arrive pas à faire monter le taux autrement
A noter que l'article ne le dit pas clairement, mais cette méthode permet de savoir très très facilement quand on a atteint un taux suffisant d'estradiol. C'est tout simplement quand la testo a chuté d'elle même pour avoir des valeurs inférieures à 0.50ng/mL
Enfin, comme dit précédemment, la progé se rajoute une fois qu'on a atteint le stade 3 ou 4 de Tanner, pas avant
(petit détail que je n'ai pas précisé, mais c'est toujours des hormones Bio-identique qu'il faut prendre, jamais autre chose !)
On approche de la fin. Maintenant qu'on sait ce que sont toutes ces hormones, qu'on sait quoi prendre, il ne reste plus qu'une chose : obtenir ces fameuses hormones !
De base, le plus simple, sans surprise c'est via un médecin
Et là je rappelle que les endos ne sont pas les seuls à en prescrire, vous pouvez aussi aller chez un gynéco ou un médecin généraliste. Ils sont même bien souvent plus ouverts sur la question qu'un endo qui va croire
tout savoir alors que, comme n'importe quel autre médecin, il aura eu précisément 0 heure de formation sur le sujet
Qu'importe votre choix, votre médecin risque très probablement de ne pas vouloir (voire pouvoir si on parle d'injection) vous prescrire ce qui est recommandé
A partir de là, vous avez 2 possibilités :
Ne pas prendre tout ce que votre médecin vous prescrit, typiquement les anti androgènes, et se contenter de prendre les œstrogènes
Si cela ne suffit pas, il reste la solution de passer entièrement au DIY et d'obtenir ce dont vous avez besoin via des voies un peu moins légales.
ATTENTION : si vous faites ça, cela doit être une action réfléchie, n'allez pas achetez des hormones sur le premier site venu, et ne
vous fiez pas aux premiers conseils venus
Si votre seule source d'info, c'est ce thread, oubliez tout de suite, allez plutôt consulter tous les sites cités en source et attendez d'avoir suffisamment de connaissances pour pouvoir peser les risques que cela représente
L'auto-médication est un sujet ultra sensible. Cependant, je pense sincèrement qu'une bonne auto-médication est meilleurs qu'un mauvais THS prescrit par un médecin incompétent
Comme dit dans l'article, si jamais vous devez en passer par le DIY, renseignez vous énormément auparavant auprès des différentes communautés, et soyez bien consciente de l'illégalité de la chose
Et c'est ENFIN la conclusion de ce thread beaucoup trop lent, et en même temps, il y aurait encore beaucoup à dire !
Même si je suis pas partisane de la partie sur l'hormone de croissance, et que j'aurai été un peu plus méfiante sur la prise d'estrone et les analyses sanguines qui vont avec, cet article est un très bon guide pour l'hormonothérapie
Le contenu de ce guide est sans aucun doute meilleur que ce que 99% pour ne pas dire 100% des médecins en France pourront vous dire, et surtout bien plus à jour au niveau des connaissances
Je ne sais pas qui est la personne qui l'a écrit, mais cela se voit rien qu'à ses sources, elle est très bien renseignée
A propos des sources cités en début de l'article, ce sont vraiment des indispensables que toutes meufs trans se devrait se connaitre
Même si vous ne comptez pas faire d'automédication, vous devriez vraiment y jeter un coup d'œil, ne serait-ce que pour vous assurer que votre médecin ne vous prescrit pas n'importe quoi (spoiler: même sans connaitre votre médecin, je parie que c'est le cas)
Je remet ici les principaux qui sont accessibles publiquement :
- Reddit : reddit.guide/r/TransDIY/
- les docs du Will Powers : sa présentation drive.google.com/drive/folders/… , la version vidéo et son facebook facebook.com/DrWillPowers/
Voilà, j'ai essayé d'être le plus concis possible, malgré tout ce thread est super long, et j'aurais pu en écrire 10 fois plus. N'hésitez pas à poser des questions, apporter des précisions et surtout, surtout, allez voir toutes les ressources cités pour approfondir les choses
N'oubliez pas qu'avoir le contrôle sur son propre corps est l'une des choses les plus importantes qui soit. Ne laissez pas des médecins mal-informés prendre ce pouvoir sur vous et renseignez vous autant que possible pour en garder le contrôle :)
Missing some Tweet in this thread?
You can try to force a refresh.

Like this thread? Get email updates or save it to PDF!

Subscribe to Julie
Profile picture

Get real-time email alerts when new unrolls are available from this author!

This content may be removed anytime!

Twitter may remove this content at anytime, convert it as a PDF, save and print for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video

1) Follow Thread Reader App on Twitter so you can easily mention us!

2) Go to a Twitter thread (series of Tweets by the same owner) and mention us with a keyword "unroll" @threadreaderapp unroll

You can practice here first or read more on our help page!

Follow Us on Twitter!

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just three indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3.00/month or $30.00/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!