, 13 tweets, 2 min read Read on Twitter
Faute d’avoir suivi l’actualité sans doute, je ne comprends pas pourquoi on parle tant de Greta Thunberg ni pourquoi elle suscite autant de réactions épouvantées.

On se croirait dans « L’Attaque de la moussaka géante » ou « La Guerre des mondes ».
Certes, cette jeune fille tient un discours forcément désagréable aux oreilles des dirigeants politiques et économiques, aux tenants du capitalisme effréné que nous connaissons, mais quand même.

Ce n’est pas parce qu’elle critique les Huns qu’elle est Attila.
Elle n’est jamais qu’une enfant qui dit haut et fort ce que nous savons tous : si rien ne change, nos civilisations humaines sont condamnées – et à court terme.
J’ai été surpris d’entendre, il y a quelques jours, Alain Finkielkraut la critiquer sévèrement en assénant qu’il fallait rendre l’écologie aux poètes.

Sur ce dernier point, il avait parfaitement raison.
Or quoi de plus poétique que la geste de cette adolescente devenue le porte-voix du devenir de l’humanité ?
Greta Thunberg est comme le petit garçon des « Habits neufs de l’empereur », de Hans Christian Andersen : elle seule peut se permettre de dire que le roi est nu ; elle seule peut défier avec autant de force tous les pouvoirs en place ; elle seule peut oser ainsi dire la vérité.
Est-elle une opération de communication ? Oui. Est-elle le héraut d’une cause qui la dépasse ? Évidemment. Cette cause nous dépasse tous. Est-elle la Minou Drouet de l’écologie ? Peut-être bien.
Peu importe. Nous sommes tous pris au piège du changement climatique et confrontés à un choix cornélien : attendre et mourir ou agir et survivre.
Les gens sérieux n’ont pas la capacité de réagir efficacement à ce problème, parce qu’ils sont nus. Ils sont nus mais ils ne le savent pas.
Seuls les enfants ont le droit de le dire et de le faire savoir.

C’est leur privilège.

C’est la force politique des poètes.
Finkielkraut a raison : il faut rendre l’écologie aux poètes.

On a le droit de ne pas aimer ce que dit Greta Thunberg, de ne pas être d’accord avec son discours, de le combattre, parce qu’on veut mourir sans rien changer au monde.
Mais on ne peut pas lui ôter une chose : elle est la seule à tendre un miroir à notre nudité et à dénoncer aussi simplement et clairement les stratagèmes cousus de fil blanc que nous opposons à la réalité.
(« Tous à poil », comme disait Jean-Francois Copé.)
Missing some Tweet in this thread?
You can try to force a refresh.

Like this thread? Get email updates or save it to PDF!

Subscribe to George Kaplan
Profile picture

Get real-time email alerts when new unrolls are available from this author!

This content may be removed anytime!

Twitter may remove this content at anytime, convert it as a PDF, save and print for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video

1) Follow Thread Reader App on Twitter so you can easily mention us!

2) Go to a Twitter thread (series of Tweets by the same owner) and mention us with a keyword "unroll" @threadreaderapp unroll

You can practice here first or read more on our help page!

Follow Us on Twitter!

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just three indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3.00/month or $30.00/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!