À l’école, on vous a sans doute appris que c’est Napoléon Bonaparte qui a créé la Banque de France le 18 janvier 1800. C’est tout à fait exact mais ça ne s’est pas du tout passé comme la plupart des gens le pensent. #Thread
Le 21 novembre 1795, le Conseil des Cinq-Cents abroge la loi du 26 germinal de l’an II qui, comme c’était le cas sous l’Ancien Régime, interdisait la formation de sociétés par action. C’est la fin de la Terreur et le début des réformes libérales du Directoire.
Or, s’il y a un métier auquel cette décision ouvre des perspectives, c’est celui de banquier. Simplement : créer une banque, ça requiert des capitaux importants et donc, le plus d’actionnaires possibles.
Et effectivement, des banques vont rapidement se former. Les 4 grandes de l’époque sont Caisse des Comptes Courants (fondée en juin 1796), la Caisse d’Escompte du Commerce (novembre 1797), la Banque Territoriale (avril 1799) et le Comptoir Commercial (décembre 1800).
Mais ce que ces banques ont de particulier, c’est que ce sont des banques libres. Elles émettent leurs propres billets de banque (il n’y a pas de banque centrale) et opèrent sans la moindre forme de règlementation bancaire, un peu comme en Écosse de 1716 à 1845.
(C’est, à mon avis, le meilleur système bancaire jamais créé — notamment en raison de son extraordinaire robustesse — mais j’y reviendrais une autre fois. En attendant, vous pouvez suivre @GeorgeSelgin qui est le plus grand spécialiste en la matière.)
Pendant ce temps-là, Napoléon Bonaparte poursuit son bonhomme de chemin en préparant ce qui va devenir le coup d’État du 18 brumaire (9 novembre 1799) et cherche notamment à régler l’épineux problème du financement des opérations.
Fort heureusement pour Napoléon, la solution va venir à lui toute seule en la personne de deux banquiers — J-B Le Couteulx de Canteleu et J-F Perregaux — qui croient qu'ils veut rétablir une monarchie constitutionnelle et lui offrent son financement sur un plateau.
Le coup d’État se déroule presque comme sur des roulettes et Napoléon, vous les savez, devient Premier Consul. Reste que les caisses de l’État sont toujours vides et que ce repose donc encore une fois un foutu problème de financement.
Sauf que maintenant, le Premier Consul sait comment s’y prendre : il convoque des banquiers chez lui pour en causer — dont, évidemment, Le Couteulx de Canteleu et Perregaux qui se voient par ailleurs nommés sénateurs le mois suivant. #LesCopainsDAbord
Or voilà, nos deux compères ont désormais un projet fendard : ils veulent créer une banque et, pour ce faire, ont besoin d’une chose capitale : du capital justement.

Du coup, maintenant qu’ils sont copains avec lui, ils présentent leur plan à Napoléon.
Ce qu’ils demandent ? Oh, trois fois rien : juste que la Caisse d’amortissement — un organisme public — souscrive au capital de leur banque et leur fournisse de quoi démarrer leurs activités.

Guess what? Dix jours plus tard montre en main, Bonaparte le leur accorde.
C’est la naissance de la Banque de France. Lors de la première assemblée, le 13 février 1800, ces deux premiers régents sont désignés par les actionnaires : Jean-Barthélemy Messieurs Le Couteulx de Canteleu et Jean-Frédéric Perregaux. #Surprise
Évidemment, c’est une banque tout ce qu’il y a de plus privée mais ce qui est plus rigolo, c’est le nom du premier des actionnaires dans l’ordre des signataires comme en nombre d’actions :

Bonaparte, Premier Consul. Trente actions.
Suivent, dans la liste des souscripteurs, les intimes (Hortense Beauharnais : 10 actions) et parents (Joseph Bonaparte : 1 action), les copains (Bourienne : 5 actions), les officiers de son état-major (Murât : 2 actions) et, bien sûr, ses conseillers financiers.
C’est-à-dire que oui, c’est bien Napoléon Bonaparte qui a créé la Banque de France mais il l’a créée en tant que premier actionnaire et en grande partie avec des fonds publics.

Quand il parlait de la Banque de France, il l’appelait « ma banque. »
Et c’est pas fini. Maintenant qu’il a « sa banque », Bonaparte va tout mettre en œuvre pour s’accorder tout un cas de monopoles juteux. Ça commence dès la création avec l’absorbation de la Caisse des Comptes Courants (dont Perregaux était aussi actionnaire).
Dans la foulée, la loi du 24 germinal de l’an XI (14 avril 1803) accorde à la Banque de France le monopole exclusif de l’émission de billets à Paris pendant quinze ans ; privilège qui sera ensuite reconduit régulièrement puis étendu à toute la France en 1848.
C’en est donc finit de la courte expérience de banque libre en France mais le plus drôle, c’est la justification officielle qu’on avance : on reproche aux banques, en substance, c’est d’être trop prudentes et de ne pas émettre suffisamment de billets. #lolilol
Dans la foulée, la Banque de France pousse la Banque Territoriale à la faillite (mai 1803) et absorbe la Caisse d’Escompte du Commerce (septembre 1803). Le Comptoir Commercial, quant à lui, résistera tant bien que mal jusqu’en 1813.
En 1808, le désormais Empereur possédait 1 000 actions de sa banque (1.5% du capital). Rien qu’avec ses dividendes, il touchait 60 000 francs par an (en franc germinal soit 290.25 mg d’or fin). On ne devient pas le souverain le plus riche du monde par hasard. #Fin
(60k francs de 1808, c’est le salaire annuel de 150 ouvriers, pour info.)
Missing some Tweet in this thread? You can try to force a refresh.

Enjoying this thread?

Keep Current with Guillaume Nicoulaud

Profile picture

Stay in touch and get notified when new unrolls are available from this author!

Read all threads

This Thread may be Removed Anytime!

Twitter may remove this content at anytime, convert it as a PDF, save and print for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video

1) Follow Thread Reader App on Twitter so you can easily mention us!

2) Go to a Twitter thread (series of Tweets by the same owner) and mention us with a keyword "unroll" @threadreaderapp unroll

You can practice here first or read more on our help page!

Follow Us on Twitter!

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just three indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3.00/month or $30.00/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!