, 38 tweets, 12 min read
My Authors
Read all threads
Si j’étais vous, j’irai chercher un nouveau paquet de #chips ! On plonge une fois de plus dans le dossier #glyphosate ce mercredi, c’est le thread du jour.
Alors, déjà pour reprendre, si vous avez manqué les 12 000 derniers épisodes (c'est mieux que #StarWars , vous pouvez remonter ce thread de début novembre, ça vous rafraîchira la mémoire ! 
Et pourquoi c’est’y donc qu’on remet le couvert aujourd’hui ? C’est à cause de la décision surprise de @Anses_fr de retirer du marché 36 formulations contenant du glyphosate et de ne pas autoriser la mise en marché de quatre autres, sur onze demandes en cours…
Pour bien comprendre l’affaire (parce que vous ne lirez pas le communiqué petits coquins), sachez que cette décision prendra effet fin 2020. Rappelons que l’Anses s’est donné jusqu’à cette date pour réévaluer, avec de nouveaux critères, les produits à base de glyphosate.
Cette annonce entre donc dans ce processus de réévaluation et cela dans l’optique, maintenue par le gouvernement, d’une sortie du glyphosate au 1er janvier 2021 pour la plupart des usages actuels et en 2023 pour les usages qui seront alors résiduels.
Ce qui change c’est que l’évaluation actuelle se fait selon des modalités nouvelles, en prenant en compte les effets dits « cocktails », c’est à dire le glyphosate lui même plus les molécules qui y sont associées dans les différents formulations. 
L’Anses explique avoir retiré ou refusé ces autorisations « en raison de l’insuffisance ou de l’absence de données scientifiques permettant d’écarter tout risque génotoxique. » (Pouvant avoir un effet sur le génome).

Le communiqué complet de l’Anses est là bit.ly/2YLmr00
Jusqu’ici, ce sont 69 formulations qui étaient autorisées en France. Les 36 qui se voient déjà interdits de commercialisation l’année prochaine représentent environ les trois quarts des tonnages mis en œuvre chaque année
terre-net.fr/actualite-agri…
Revenons donc sur ce qui permettra de s’en passer.  Les différentes solutions mises en œuvre aujourd’hui, désherbage mécanique recours à des molécules herbicides plus chère et au profil toxicologique plus agressif, on est encore loin de la panacée
terre-net.fr/observatoire-t…
D’ailleurs un rapport de l’Inra sur la question publié en 2017, avait mis en garde contre la difficulté de la transition. Expliquant qu’il serait complexe de faire sauter le « verrou technologique » du glyphosate…
Le rapport précise dans sa conclusion : « les changements de structure et d’organisation éprouvés par l’agriculture française (et européenne) au cours des dernières décennies, (…)  ne permettent pas d’envisager un retour à ‘avant’ et obligent à construire un ‘après’ différent »
Mais construire en quelques mois n’est pas facile, d’autant que les auteurs reconnaissent que les solutions seront forcément combinatoires, donc plus complexes à mettre en œuvre. Le rapport complet est là, la conclusion est éclairante. …am-front-resources-cdn.brainsonic.com/ressources/afi…
La tendance était à la réduction de l’emploi de cette molécule, qui représente un tiers des herbicides vendus en France, en particulier depuis 2014.
geo.fr/environnement/…
Il existe donc d’autres herbicides que les agriculteurs pourront mobiliser, mais il sont plus chers, parfois plus toxiques, et moins systémiques que le glyphosate… La Croix avait dressé une liste des solutions en début d’année la-croix.com/Economie/Franc…
D’autre voies sont-elles à attendre ? Une découverte du début de l’année avait fait grand bruit mais force est de constater que le 7-deoxy-sedoheptulose, le "sucre glyphosate" en somme, a un peu disparu des radars depuis lors

nature.com/articles/s4146…
Et à la SNCF premier consommateur en France, en plus de la grève, on doit se gratter le crâne et chercher des ronds, la facture pourrait passer de 30 à 500 M€
novethic.fr/actualite/envi…
Ce gonflement de la facture c’est aussi la conclusion majeure à laquelle est arrivée la mission parlementaire sur le glyphosate, il y a quelques semaines. 

www2.assemblee-nationale.fr/content/downlo…
Avec des estimations de 50 à 150 euros supplémentaires à l’hectare selon les cultures, sans parler des impasses complètes, vignobles de forte pente, productions légumières, lin textile et l’agriculture de conservation

terre-net.fr/actualite-agri…
Le rapport complet est au bout de ce lien

assemblee-nationale.fr/15/rap-info/i2…
Alors bien sûr, à l’annonce de l’Anses a surpris, pour le moins et sur twitter les commentaires sont allés bon train, les uns se félicitant,
… les autres laissant éclater leur colère…
Et quelques questions se posent. Les esprits chagrins se demanderont pourquoi l’Anses s’évertue à évaluer un produit qui sera, cela semble être la volonté du gouvernement, interdit au plus tard dans quatre ans ? 

Le communiqué de l’Anses est là qui semblait en effet vouloir apaiser un peu la polémique. bit.ly/33Muj2X
D’autres estiment dans un raccourci farceur (ou rageur) que l’interdiction des ces 36 formulations là implique que les autres ne posent donc pas de problèmes 
D’autres encore remettent sur la place publique la question des importations et des risques qu’elles présentent de laisser entrer des contenants du glyphosate ici interdit…
L’actualité est parfois espiègle qui voit le retrait des 36 produits par l’Anses concomitant avec l’annonce de la reculade autrichienne sur le sujet.

Reculade du gouvernement au motif que la décision n’a pas été prise en respectant les modalités de l’Union européenne et probablement aussi sous la pression du monde agricole local

sciencesetavenir.fr/nature-environ…
Autre info qui n’a pas eu autant de retentissement que l’annonce de la décision, il y a 2 mois, la Thaïlande est revenue partiellement sur l’interdiction qu’elle avait prononcée sur l’utilisation du glyphosate
lafranceagricole.fr/actualites/cul…
Et puis, comme si ce n’était pas assez compliqué, il y a cette décision du tribunal administratif de Nice, qui annule les autorisations de mise en marché du sulfoxaflor, un insecticide systémique, accusé de présenter un grand danger pour les abeilles…
phys.org/news/2019-12-f…
Et ce, alors que l’AMM était« assortie de restrictions fortes des conditions d’utilisation dans l’objectif de protéger les abeilles et autres pollinisateurs. » bit.ly/2E79aoT
Le gouvernement ayant décidé l’interdiction du sulfoxaflor et de la flupyradifurone, au motif que leur mode d’action se rapproche des néonicotinoïdes, déjà interdits, l’Anses n’a pas interjeté appel de la décision.
D’autant que ce fameux sulfoxaflor semble moins dangereux pour les abeilles qu’une autre spécialité utilisée, elle, en agriculture biologique.
Et que le rôle néfaste attribué aux néonicotinoïdes, sil s'il est réel pourrait être moins dramatique que ce qui a été avancé, laissant la place de tueur d'abeilles au varoa
atlantico.fr/decryptage/357…
Bref, vous l’aurez pigé, c’est bien compliqué et un esprit rationnel commence à avoir du mal à y voir clair sur ce qui se passe. Alors quant à imaginer le futur…
Bon, mais surtout, il y a un autre dommage collatéral potentiel beaucoup plus grave dont personne de parle…
@threadreaderapp unroll please
Missing some Tweet in this thread? You can try to force a refresh.

Enjoying this thread?

Keep Current with Revue Sesame

Profile picture

Stay in touch and get notified when new unrolls are available from this author!

Read all threads

This Thread may be Removed Anytime!

Twitter may remove this content at anytime, convert it as a PDF, save and print for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video

1) Follow Thread Reader App on Twitter so you can easily mention us!

2) Go to a Twitter thread (series of Tweets by the same owner) and mention us with a keyword "unroll" @threadreaderapp unroll

You can practice here first or read more on our help page!

Follow Us on Twitter!

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just three indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3.00/month or $30.00/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!