Et le procès continue. Et il a des origines connues, mais surprenantes. En l'occurrence, la barbarie des Kouachi trouve aussi son origine dans l'affaire du voile à l'école. Un thread.
L'un des pire vices intellectuels de la "gauche", lors de l'affaire du voile de Creil, était d'avoir réfléchi par association, et non pas par déduction.
Prenons l'exemple du racisme, puisque c'est sans doute le reproche le plus grand qui a été adressé à ceux qui voulait interdire le voile à l'école.
Ceux qui étaient contre cette interdiction disaient que le voile est la manifestation d'un culte d'origine étrangère.
Or, si on est contre l'étranger, c'est qu'on est raciste. Donc, si vous étiez contre le voile à l'école, c'est que vous étiez raciste.
Vous voyez l'association, et à plusieurs niveaux: association du voile à l'origine supposée du dit voile, association de votre pensée à celle de l'extrême-droite.
Je le répète: il aurait fallu procéder par déduction. Ainsi, ils auraient vu que l'origine du voile n'intéressait qu'eux et le FN, mais qu'elle n'était pas à prendre en compte en l'occurrence.
Il fallait voir s'il y avait compatibilité entre le voile et l'école. Mais cela, c'est une question de déduction. On part de la question "Qu'est-ce que l'école?", et on se demande ce qu'il est conforme à sa nature d'y faire.
Il fallait que je pose cette faute de raisonnement pour aller plus loin, et analyser le fait que la "gauche" a sciemment abandonné le jugement de nature pour le jugement de valeur.
Je ne vous ferai pas l'affront de vous les définir. Qu'il me suffise de rappeler que le jugement de valeur, c'est en apparence le plus facile, et en apparence celui qui met le plus en valeur.
. Nous sommes en démocratie, et l'analyse de Platon s'est vérifiée: la plupart des gens ne savent pas quoi faire d'eux-mêmes. La liberté est un poids épouvantable.
On pourra régler cette question en décrétant qu'on fait partie des bons et voilà que votre existence est justifiée. C'est très facile. Ridicule, mais facile.
Cependant, on ne fait partie des bons que s'il y a des méchants en face. Il est donc indispensable d'en chercher. Et s'il n'y en a pas, il est indispensable de les créer. La pensée par association, de ce point de vue, est très pratique.
Si j'associe ta pensée à celle du raciste, alors c'est que tu es raciste. Aucun besoin d'analyse de votre pensée. Vous êtes cités par un journal de droite? Vous êtes de droite. Vous éternuez quand Le Pen est enrhumé? Vous êtes lepéniste.
Evidemment, il est infiniment moins facile d'essayer de comprendre un raisonnement, de le saisir dans son contexte et d'en voir les subtilités. Cela demande du temps, et cela demande des efforts.
Pire: il faut se mettre à la place de celui qu'on tente de comprendre.
Cela signifie prendre son raisonnement par le haut, l'examiner avec un a priori favorable, et être capable de se désavouer soi-même, admettre qu'on peut ne pas s'être posé certaines questions.
Comment voulez-vous vous situer du côté des bons avec rapidité avec cela? Il est caractéristique, de ce point de vue, que depuis trente ans qu'on dit que l'interdiction du voile à l'école est raciste, personne n'a réussi à le démontrer.
C'est que la démonstration demande un esprit déductif.
Je suis de gauche, et la chose me peine. Ce côté "Nous les bons" est traditionnel à gauche, sans lui être consubstantiel.
On sait assez qu'après mai 68, les conservateurs étaient traités de vieux grincheux qui n'avaient rien compris à la vie.
Mais cette bien-pensance snob s'est déchaînée depuis trente ans, pour ne devenir plus que, pour certains, la seule façon d'être de gauche.
Et le résultat est affreux. Outre qu'il tue la gauche, les débats ne sont plus des débats, mais des admonestations.
Quand un tenant de cette "gauche" s'adresse à un adversaire, il s'épuise à lui dire en substance "Reconnais que tu as tort d'exister, que tu fais partie des méchants qu'il faut combattre sans pitié".
Ils ordonnent donc aux gens qui auraient l'audace de ne pas penser comme eux de s'humilier pour qu'ils puissent justifier leur existence à leur propres yeux.
Les autres n'existent pas pour eux, ils sont les personnages d'une pièce qu'ils ont écrite pour eux seuls.
Cela porte un nom: c'est de la perversité.

• • •

Missing some Tweet in this thread? You can try to force a refresh
 

Keep Current with Frédéric Emmanuel

Frédéric Emmanuel Profile picture

Stay in touch and get notified when new unrolls are available from this author!

Read all threads

This Thread may be Removed Anytime!

PDF

Twitter may remove this content at anytime! Save it as PDF for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video
  1. Follow @ThreadReaderApp to mention us!

  2. From a Twitter thread mention us with a keyword "unroll"
@threadreaderapp unroll

Practice here first or read more on our help page!

More from @FrdricEmmanuel

12 Sep
Charlie raciste? Toujour pas. Un thread. Long.
Nous savons quel fut le terrible mécanisme qui permit aux frères Kouachi de dire qu'ils avaient "vengé le prophète". A titre de récapitulation
Mitterrand qui, dans les années 80, érige le racisme en crime absolu pour faire oublier qu'il quitte la cause sociale.
Read 29 tweets

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just two indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3/month or $30/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!

Follow Us on Twitter!