Toutes ces intentions sont très louables mais se heurtent à des réalités très difficiles à surmonter. Pour donner mon expérience de responsable d’année (L2 eco): ⤵️
Avant toutes choses: si des étudiants viennent parler ici en me reprochant cette organisation et la façon dont on procède, je ne pourrai pas les blâmer. Mais c’est très compliqué.
L’instruction avant les vacances pour se préparer c’était: en amphi, on dédouble (c’est à dire on n’accueille des étudiants qu’à concurrence de la moitié des places disponibles de l’amphi) en petite classe et TD on ne dédouble pas. Tous les emplois du temps, tout a été préparé
Pour satisfaire cette consigne ministérielle. On a équipé des amphis pour faire du « comodal » c’est à dire faire cours avec en simultané enregistrement sur zoom et diffusion en ligne.
Mais le comodal ce n’est pas facile. Le matériel peut ne pas fonctionner. Les appariteurs des amphis ne savent pas le faire marcher ni même souvent s’il existe. Faire cours de cette manière est laborieux. Les étudiants ne comprennent pas qui doit venir en cours et quand.
Certains collègues sont furieux qu’on leur demande de faire cours en vidéo et d’enregistrer en ligne. Ils craignent pour la propriété intellectuelle de leur cours, ils ne veulent pas de techniques dont ils craignent un effet déqualifiant, ils sont hostiles aux multinationales us
Le matériel a peine installé dans les amphis est volé. Lorsqu’un amphi est trop plein les étudiants viennent quand même. Le prof ne peut pas leur dire partir. Ils font remarquer qu’en amphi ils sont prudents, que dans le métro il y a des pousseurs pour les tasser dans les rames.
Puis, juste la semaine ou sont sensés commencer les TD, nouvelle consigne: même les salles de td doivent être dédoublées. L’objectif devient de diviser par deux la présence des étudiants sur le campus pour éviter la contamination dans les transports, bibliothèque ou RU
Donc d’un coup en catastrophe on doit entièrement refaire l’organisation. Et il y a des blocages dans tous les sens. On a eu l’expérience du cours à distance qui a marché avec certains enseignants, pas du tout avec d’autres. Certains étudiants n’ont pas de matériel.
La transmission de l’information est catastrophique. Les messages sont contradictoires, tout se fait différemment selon les années, les profs, etc.
Certains disent « les étudiants à numéro de carte étudiant pairs viennent en cours les semaines paires et inversement » et pour les étudiants pas présents on s’enregistre sur zoom en même temps
Vous imaginez la qualité de certaines séances ou des étudiants suivent à travers une webcam de portable un tableau velleda blanc, un prof qui parle avec un masque
Si tout le monde - enseignants et élèves - avait la possibilité de faire indifféremment cours à distance (zoom ou teams) ou cours sur place on pourrait tenir la contrainte. Il suffirait d’alterner cours à distance et sur place et de globalement se coordonner entre formations.
Mais ça ne marche pas comme ca. Alors il y a des gens qui sont entièrement passés à distance (moi par exemple) d’autres qui font du comodal, d’autres qui ne veulent rien changer, on donne des cours le samedi ou le campus est peu rempli
Quand on dit aux étudiants « venez le samedi en classe complète » on reçoit des mails « vous aurez notre mort sur la conscience » parce qu’ils ne comprennent pas l’idée de diviser par deux la présence campus et considèrent que le problème est de ne pas avoir de classes pleines
Et si on repasse full en ligne on aura de nouveau tous les problèmes. Quid des évaluations? De la qualité très variée des cours en ligne? Des étudiants qui coulent et abandonnent s’ils n’ont plus de présence sur place?
Bref une situation de crise majeure dans laquelle le brouillard clausewitzien est à couper au couteau. Alors les solutions simples très sincèrement, je ne vois pas comment les appliquer.

• • •

Missing some Tweet in this thread? You can try to force a refresh
 

Keep Current with Alexandre Delaigue

Alexandre Delaigue Profile picture

Stay in touch and get notified when new unrolls are available from this author!

Read all threads

This Thread may be Removed Anytime!

PDF

Twitter may remove this content at anytime! Save it as PDF for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video
  1. Follow @ThreadReaderApp to mention us!

  2. From a Twitter thread mention us with a keyword "unroll"
@threadreaderapp unroll

Practice here first or read more on our help page!

More from @adelaigue

9 Jul
Lu ce projet, cela semble poser pas mal de soucis potentiels. Le premier étant que cela a exactement zéro chance d'être mis en place, mais en imaginant que ce soit le cas:
Par rapport au système français avec beaucoup d'établissements très différents, universités, grandes écoles, grandes écoles publiques dans lesquelles les étudiants sont rémunérés, écoles privées hors contrat, etc, ça implique un beau bazar
Prenez un étudiant qui fait un DUT dans une fac, suivie d'une licence pro dans une autre, puis un master dans une troisième. Un parcours assez commun. Qui reçoit les 3%, selon quelle clé de répartition?
Read 6 tweets
9 Jul
Je ne sais pas s'il faut végétaliser, dégenrer, potagiser, les cours de récréation et les aires de jeu pour enfants, mais c'est un sujet qui mérite qu'on y prête attention. En effet pour des raisons pratiques et surtout de sécurité ces aires ont évolué
vers beaucoup de bitume - facile à entretenir - de caoutchouc pour réduire les risques en cas de chutes, de jeux standardisés. Et il existe toute une recherche qui montre que cela ne fonctionne pas très bien.
Prenez par exemple le caoutchouc sur le sol des aires de jeu. Cela constitue près de 40% du coût total des aires de jeu, sans qu'il ait été montré que cela réduit en quoi que ce soit la fréquence et la gravité des accidents.
Read 13 tweets
18 Jun
C'est il y a 10 ans aujourd'hui que je faisais le live-tweet de la bataille de Waterloo. On peut en retrouver la trace ici twitter.com/search?q=%40ad…
Même si c'est toujours énervant de voir les anglais pavoiser à cette occasion et indiquer qu'il y a eu après cette bataille "100 ans de paix en Europe" (sauf une menue altercation franco-prussienne, une guerre en Italie, la guerre de Crimée, n'est-il pas)
il m'est difficile de ne pas être fasciné par cette bataille, pour plusieurs raisons. C'est la dernière bataille entre la France et l'Angleterre, après des conflits constants pendant des siècles, qui semblaient ne jamais pouvoir s'arrêter.
Read 14 tweets
13 Jun
Le mien sera surtout compréhensible par la team militaire de Twitter, mais allons-y ⤵️
Ça correspond au moment où j’ai commencé à travailler pour les militaires, avant d’aller enseigner à saint Cyr. Il faut savoir que j’avais littéralement zéro connaissance du monde militaire, mais vraiment rien.
C’était les dernières années du service national, et j’avais des soucis de santé à l’époque, j’avais été exempté et j’étais dans mon premier poste. J’avais un camarade qui lui faisait son service à l’école militaire dans la préparation aux concours de 2de partie de carrière
Read 27 tweets
8 Jun
Plusieurs fois que je vois passer cet article du New York Times sur la réaction française au covid qui, comparant la mortalité française à celle de ses pays voisins, puis en interviewant quelques politologues parisiens, explique que la France a réussi et les français sont ingrats
Le problème c'est qu'en comparant la "performance" française avec uniquement des pays occidentaux on oublie la médiocrité générale des pays occidentaux, qui est la grande surprise de cette crise.
Ce double biais - occidentalisme et élitisme - est la grille d'analyse implicite que nous avons depuis longtemps, et qui vole en éclats. On garde l'idée d'un occident phare avancé de la civilisation, que le reste du monde suit avec plus ou moins de succès
Read 9 tweets
6 Jun
En plus de ce qui est décrit ici, il y a un autre phenomene. Considérez les français vivants aujourd’hui. Prenez l’ensemble de leurs parents: ce groupe est plus petit que la génération de leurs parents puisque certaines personnes de cette génération n’ont pas eu de descendants.
Vous remontez aux grands parents ayant eu des petits enfants: ils sont moins nombreux que la génération des grands parents pour la même raison, etc. Si vous remontez comme cela en excluant à chaque génération ceux qui n’ont pas eu de descendants le nombre diminue très vite
Pour prendre un exemple très simplifié supposez 100 millions de personnes aujourd’hui, une population constante au cours du temps mais dans laquelle a chaque génération 10% des gens n’a pas de descendant. En remontant vous diminuez donc de 10% à chaque génération.
Read 8 tweets

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just two indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3/month or $30/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!

Follow Us on Twitter!