Bon allez, thread sur les enfants trans.
Anéantissons vos fantasmes de merde. Si vous êtes prêts à apprendre, lisez. Sinon, restez cons et allez vous faire foutre.
⬇️⬇️
Les sciences nous montrent que l'identité de genre se forme dans le cerveau avant 5 ans.
Pour les sources, faites l'effort de vouloir apprendre. Commencez là :
fr.wikipedia.org/wiki/Identit%C…
Alors déjà un fantasme de merde anéanti : Oui, les enfants savent s'ils sont des filles ou des garçons à 5 ans. Ce sont les parents qui doutent à cause de leurs fantasmes.
Autre fantasme corollaire : une fille trans serait trop jeune pour savoir qu'elle est une fille.
Pourtant, vous ne vous demandez pas une seconde s'il est judicieux de faire porter du rose, des bijoux, des robes, des nattes à votre petite fille cisgenre.
Ca, voyez-vous, ça s'appelle de l'hypocrisie. Vous acceptez sans problème qu'une fille cisgenre soit sans aucun doute possible une fille, sans même lui demander son avis, et vous la sexualisez à fond, et vous êtes offusqués quand une fille trans vous dit qu'elle est une fille.
Vous êtes convaincu qu'un enfant ne peut rien savoir de lui-même parce qu'il n'est pas mature. On a déjà vu que c'était faux, cf plus haut. Mais cette idée reçue conduit à de la maltraitance : forcer un enfant trans à être ce qu'il n'est pas et à subir la mauvaise puberté.
Alors parfois oui, les enfants trans doutent de ce qu'ils sont.
Pour deux raisons :
1) parce que certaines personnes, figurez-vous ne s'identifie pas totalement ni au masculin, ni au féminin, et que rien dans ce monde n'est prévu pour elleux.
2) parce que la société les rejette.
FANTASME A DEGOMMER IMMEDIATEMENT :
Aucun procédé médical n'est appliqué aux enfants transgenres avant le début de leur puberté. AUCUN. NULLE PART. C'est bon, c'est bien rentré ? Vous l'avez dégagé de votre cerveau ? Merci.
Par contre il y a un ACCOMPAGNEMENT psychologique qui est proposé à l'enfant et aux parents, non pas pour "forcer l'enfant à devenir trans", mais pour lui laisser le temps, jusqu'à la puberté, de comprendre qui iel est, et de tester de changer de GENRE (prénom, pronoms, tenue...)
s'il le souhaite. Les parents sont aidés dans cette démarche.
A AUCUN MOMENT l'enfant n'est forcé de faire quoi que ce soit. C'est à la demande de l'enfant que tout ce processus est enclenché. Pas à celle des parents.
Et à tout moment, l'enfant peut revenir en arrière et tout stopper.
AUTRE FANTASME DEGOMME : Rien de tout cela n'est définitif ou irréversible.
Il ne s'agit que d'un prénom, de pronoms et de vêtements, et de l'adaptation des proches et de l'école.
PERSONNE ne va forcer votre enfant cisgenre à "devenir" transgenre. En revanche, LA PLUPART D'ENTRE VOUS FORCEZ VOS ENFANTS TRANSGENRES A DEVENIR CISGENRES, et pour 41% d'entre nous jusqu'au suicide.
Encore de l'hypocrisie.
C'est bon, vous avez dégagé vos fantasmes de merde ? on peut passer à la puberté et l'adolescence ?
J'oubliais, pour tout ce qui concerne l'enfance des personnes transgenres, si vous cherchez des informations : si vous voyez une quelconque référence à la psychanalyse, c'est de la merde, c'est une pseudoscience responsable du retard de la France sur ces questions et d'autres.
L'ADOLESCENCE :
Un enfant transgenre qui est accompagné va devoir faire un choix au début de sa puberté. Là encore, ce n'est pas un choix définitif ou irréversible.
On va lui proposer de retarder OU PAS sa puberté avec des bloqueurs de puberté.
C'est l'enfant qui décide.
FANSTASME A DEGOMMER : vous dites qu'à 11 ans vous n'étiez pas mature et faisiez n'importe quoi. Un enfant trans qui a réfléchi toute sa vie sur ce qu'iel est réellement et s'est pris toute la haine transphobe de la société dans la gueule est plus mature que vous ne l'étiez.
Pourquoi retarder la puberté des enfants transgenres ?
C'est une question de balance bénéfice risques. Vous savez, celle que vous appliquez parfois abusivement sur vous même quand vous avez peur d'un médicament, et que vous appliquez abusivement aux enfants transgenres.
Deux issues sont donc possibles pour l'enfant transgenre :
1) subir la puberté que ses hormones lui préparent
2) retarder cette puberté jusqu'à l'approche de la majorité pour pouvoir choisir la bonne
Prenons deux cas sous-jacents :
A : l'enfant est réellement transgenre
B : l'enfant est en réalité cisgenre
Voyons les conséquences des deux issues pour A et B.
Si l'enfant est cisgenre (B).
Dans l'issue 1), osef, il aura vécu une puberté qui au final lui convient, et aura dissipé ses doutes.
Dans l'issue 2), osef aussi, il n'aura fait que prendre un peu de temps pour être sûr.
Si l'enfant est transgenre (A).
Dans l'issue 1) iel va vivre un véritable enfer, ne plus se reconnaitre dans le miroir, et si sa dysphorie corporelle est présente et forte, aller parfois jusqu'aux tentatives de mutilation ou de suicide.
En outre son corps sera a jamais déformé sous l'action des hormones, et un traitement hormonal de substitution à l'âge adulte ne pourra jamais réparer tous les dégâts notamment sur son squelette, qui ne se féminise ou se masculiniste qu'avec le concours des hormones de croissance
Dans l'issue 2), l'enfant trans sera exempté de l'enfer, et pourra prendre la décision qui le libérera à la majorité : prendre le traitement hormonal de subsitution pour le reste de sa croissance qui lui offrira le corps dont iel a besoin.
CONCLUSION pour la balance bénéfice risque :µ
Si votre enfant est cisgenre (B) : IL NE RISQUE ABSOLUMENT RIEN A DOUTER ET RETARDER SA PUBERTE.
Si votre enfant est transgenre (A) :
soit VOUS LE CONDAMNEZ A L'ENFER A VIE en lui forçant à vivre la puberté par défaut.
soit VOUS LE LIBEREZ DE CET ENFER en empêchant cette puberté non voulue, afin qu'il puisse choisir celle dont il a besoin à la majorité.
C'est bon, vous avez compris ?
CONCLUSION GENERALE :
Votre enfant ne risque absolument rien à douter de son identité de genre et à l'explorer, à être accompagné jusqu'à la majorité, qu'il soit transgenre ou cisgenre.
Il est impossible de forcer un enfant cisgenre à "devenir" transgenre,
même en suivant les protocoles d'accompagnement des enfants transgenres. Votre enfant finira toujours par réaliser qu'il n'est pas transgenre, et il pourra à chaque étape tout annuler. C'est compris ?
EN REVANCHE : si votre enfant qui a des doutes est réellement transgenre et que vous le forcez à vivre l'enfer d'une puberté inverse de ce dont iel a besoin, VOUS LE CONDAMNEZ A MORT AVEC UN RISQUE DE 41% DE SUICIDE !
Vous l'avez la balance bénéfice risque, c'est bon ?
Alors maintenant, arrêtez de nous faire chier avec vos fantasmes sur les enfants transgenres. Vous avez du sang sur les mains. Apprenez à être des humains décents. Réparez les dégâts que vous avez faits. CHANGEZ.
MERCI POUR VOTRE ATTENTION.
PS :
Si vous ne faisiez pas partie des cons au départ, désolée pour le ton de ce thread.
Si vous faisiez partie des cons au départ et que vous avez lu jusqu'ici, vous ne faites je l'espère plus partie des cons et vous comprenez je l'espère pourquoi j'ai employé ce ton.
Les personnes transgenres ne vous parlent pas gentiment et vous insultent parce que votre ignorance provoque notre mort.
Fin du débat sur le ton de nos publications. (Si vous avez de l'empathie).
AJOUT : les personnes transgenres qui réalisent qu'elles le sont à l'âge adulte. Pourquoi ? parce que l'absence de modèle, l'absence d'accompagnement et la pression transphobe à se conformer à leur sexe de naissance a provoqué un profond refoulement.
Un profond refoulement qui a provoqué dépression et autres pathologies. C'est mon cas, comme celui de beaucoup de personnes trans qui vous parlent. Nous n'avons pas eu la chance à 5 ans d'avoir eu le droit de réfléchir à qui nous sommes faute d'un environnement le permettant.
Les enfants transgenres d'aujourd'hui ont la chance, pour certains d'entre eux, d'avoir des parents informés qui leur laissent le temps de se découvrir eux-même sans les enfermer dans un genre prévu par la société.

• • •

Missing some Tweet in this thread? You can try to force a refresh
 

Keep Current with MiaAstroGirl 🏳️‍⚧️✨

MiaAstroGirl 🏳️‍⚧️✨ Profile picture

Stay in touch and get notified when new unrolls are available from this author!

Read all threads

This Thread may be Removed Anytime!

PDF

Twitter may remove this content at anytime! Save it as PDF for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video
  1. Follow @ThreadReaderApp to mention us!

  2. From a Twitter thread mention us with a keyword "unroll"
@threadreaderapp unroll

Practice here first or read more on our help page!

More from @MiaAstroGirl

16 Oct
Une journée qui commence bien ?
Fragilité masculine : un type énervé qui me colle puis me double par la droite en ville à 70 (j'étais à 45), puis un deuxième. Prochain feu rouge, 2 voitures devant moi. Qui ? Les deux connards. Les pauvres, ils se sont énervés pour rien.
J'arrive au travail, une femme est en train de sonner devant la porte.
Moi : Bonjour
Elle : Bonjour
Moi : ...
Elle : Bonjour
Moi : Bonjour
Elle : BONJOUR
Moi : ben oui, bonjour ! Je vous l'ai dit plusieurs fois déjà
Elle : ah ben je dois être sourde (énervée)
Moi : ben oui
Si on subit 3 connards énervés dès le matin, après c'est bon, on a le quota pour la journée ?
Read 4 tweets

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just two indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3/month or $30/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!

Follow Us on Twitter!