La réforme de la PAC a connu une avancée décisive la semaine passée avec l’accord trouvé par les ministres puis le vote du parlement européen. Que s’est-il passé et où en est-on exactement ? C’est le #thread du mercredi ⤵️⤵️⤵️⤵️⤵️
D’abord, il faut rappeler que la prochaine PAC, la politique agricole commune quoi, a pour socle idéologique le plan Farm To Fork dont il fut question ici avec2 threads publiés avant la coupure estivale. Le 1er s’attardait sur les questions agricoles…

Le deuxième sur les questions alimentaires… (Avouez que cela fait un peu de lecture pour le confinement !)

Un peu plus tôt, le Conseil des ministres de l’Europe avait largement approuvé en 59 points cette ligne directrice dans l’avis rendu il y a dix jours tout en formulant quelques recommandations ou demandé des précisions. Le document complet est là

data.consilium.europa.eu/doc/document/S…
Revenons-en à la séquence de la semaine passée. Donc pour la prochaine PAC on connaît le montant de l’enveloppe, 387 milliards d’euros pour les sept prochaines années. Soit 10 % de moins que l’enveloppe en cours à cause du Brexit
europarl.europa.eu/factsheets/fr/…
Il y a ensuite l’accord trouvé par les ministres européens de l’agriculture qui, s’il ne satisfait pas tout à fait le commissaire européen à l’agriculture, permet d’avancer dans le processus de réforme. Il aura fallu de longues heures de négociations…
… Pour finalement échouer à mettre tout le monde d’accord. Il y a eu un vote contre et trois abstentions.

lafranceagricole.fr/actualites/ges…
Ça, c’était pour le conseil des ministres. Voyons maintenant ce qu’en ont fait les députés européens. Ils ont tout autant ferraillé sur le texte que les ministres. 2000 amendements ont été déposés pour la discussion…
liberation.fr/terre/2020/10/…
Mais le texte a finalement été voté grâce à une coalition de trois blocs politiques de droite et du centre
euractiv.com/section/agricu…
Si vous voulez savoir comment ça s’est passé, vous pouvez aussi parcourir ce papier de @nicole_ouvrard
reussir.fr/tribune-la-pac…
Bon, mais qu’y a-t-il donc dans cette nouvelle PAC, à qui il reste un long parcours de négociation avant d’entrer en application ? L’axe fort c’est le verdissement avec la création des éco-programmes pour inciter les agriculteurs à faire plus vert.
Mais il y a aussi le « plafonnement des paiements directs annuels à 100 000 euros, un soutien accru aux PME, des mesures personnalisées pour aider les agriculteurs à faire face aux crises, climatiques en particulier.
Il y a aussi un renforcement des sanctions « en cas d’infractions répétées, par exemple en matière d’environnement ou de bien-être animal » Vous retrouverez l’essentiel dans ce communiqué du bureau de presse du parlement européen.

europarl.europa.eu/news/fr/press-…
Il y a aussi eu des choses plus précises comme l’interdiction d’employer le terme « fromage vegan » tandis que le « burger végétarien » reste autorisé.
foodnavigator.com/Article/2020/1…
Ou la fin proposée des aides de la politique agricole commune aux élevages de taureaux de combats.
france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/gard…
Bon, puis qu’on ne fait pas les choses à moitié, voici le lien vers les textes tels qu’ils ont été adoptés par le parlement.
europarl.europa.eu/doceo/document…
Et maintenant ? Maintenant, on entre dans une nouvelle phase de négociations qui prendra des mois. Il y aura les #trilogues (Commission, Parlement et pays) et les états devront fournir les plans stratégiques nationaux à Bruxelles au début de l’année prochaine pour validation.
Ces plans stratégiques, une plus grande latitude est donnée aux pays pour adapter le dispositif de soutien à leurs spécificités font craindre une « nationalisation » de la PAC et certains y voient la fin de son ambition continentale.
Cette autonomie rendue aux états de l’Union ne va-t-elle pas laisser la bride sur le cou aux voyous qui ne se sont pas privés d’abuser du système s’inquiète @LePoint ?
lepoint.fr/economie/europ…
Souvenez-vous, le @nytimes avait publié sur ce sujet une vaste enquête voici quelques mois.
nytimes.com/2019/11/03/wor…
Cette autonomie rendue aux états l’est aussi en échange d’une simplification attendue des aides et des versements pour que la vie des agriculteurs soit facilitée. Mais les députés sont vigilants comme Anne Sander
lesechos.fr/monde/europe/l…
Bref. Alors que les négociations vont pouvoir débuter au terme de cette séquence inhabituellement rapide, les commentaires vont bon train. C’est "moins de moyens et plus de résultats attendus" résume Raphaël Lecoq dans Pleinchamp pleinchamp.com/actualite/la-p…
De vives critiques sont émises par les mouvements de défense de l’environnement qui avaient d’ailleurs appelé le parlement à ne pas voter les textes. Sous prétexte que la future PAC ne fait que perpétuer le modèle ancien qu’ils accusent de tous les maux.

foodnavigator.com/Article/2020/1…
Ils ont même dédié un hashtag pour cette campagne #VoteThisCapDown. Et Greta Thunberg est montée au créneau pour livrer son analyse de la chose
sudouest.fr/2020/10/24/gre…
Les défenseurs de l’environnement estiment la nouvelle PAC incapable d’atteindre les objectifs qu’ils revendiquent ou même ceux, dénonce Greenpeace, de Farm to Fork.
greenpeace.fr/espace-presse/…·es-abandonnent-le-monde-paysan-et-la-nature/
Plus politique, le collectif pour une autre PAC est aussi très critique pour un changement de modèle qui ne vient pas
natura-sciences.com/agriculture/no…
Cela dit, si elle s’exprime fort dans les médias, la gauche française, hostile au projet, se trouve bien isolée dans le concert européen.
ouest-france.fr/europe/ue/refo…
Alors cette PAC est-elle vraiment verte ? Oui répond le député Jérémy Decerle dans une interview donnée à @LaCroix et @antoinedabbundo en s’appuyant sur l’exemple de la création des écorégimes.
la-croix.com/Debats/PAC-ver…
Finalement, cette séquence aura accentué la ligne de fracture entre les 2 approches. Une première, celle des conservateurs, les libéraux et les socialistes (sauf fr) qui adaptent la PAC aux temps qui sont les nôtres en préservant la vocation productrice.

euractiv.com/section/agricu…
La deuxième rassemble la gauche et les verts sur l’idée que l’agriculture moderne doit être démembrée au profit d’un modèle de petites exploitations, seul à même de préserver l'environnement.
Et maintenant ? Il va être intéressant de suivre l’élaboration des plans nationaux qui, mieux qu’un scanner, mettront au jour les ambitions de chaque pays en matière d’agriculture et/ou d’environnement.

• • •

Missing some Tweet in this thread? You can try to force a refresh
 

Keep Current with Revue Sesame

Revue Sesame Profile picture

Stay in touch and get notified when new unrolls are available from this author!

Read all threads

This Thread may be Removed Anytime!

PDF

Twitter may remove this content at anytime! Save it as PDF for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video
  1. Follow @ThreadReaderApp to mention us!

  2. From a Twitter thread mention us with a keyword "unroll"
@threadreaderapp unroll

Practice here first or read more on our help page!

More from @RevueSesame

30 Sep
Ce week-end se tenait un nouvel épisode de la consultation citoyenne sur l’agriculture et la PAC. L’exercice avait généré du scepticisme dans le monde agricole à son lancement, le fossé est loin d'être comblé… C’est le #thread du mercredi ⤵️⤵️⤵️⤵️
Bon, déjà, il y a fort à parier que l’exercice #DebatImPACtons aura peu d’influence sur la définition de la prochaine PAC. Vous vous souvenez que le cadre a déjà été posé par l’Union européenne avec son Green deal puis le plan Farm to Fork.
Nous avions d’ailleurs consacré deux threads à ce cadre, le premier sur la partie purement agricole…

Read 38 tweets
30 Sep
La collection des threads du deuxième semestre commence par un cou d'oeil sur l'Argentine, discret géant de la production agricole mondiale
Puis nous avons aussi regardé un autre géant, plus proche, l'Ukraine
Nous avons aussi poussé la porte des abattoirs pour voir que qui s'y passait
Read 5 tweets
23 Sep
Dans le concert géopolitique alimentaire, l’Ukraine joue désormais dans la cour des acteurs de poids en faisant partie du top 10 des exportateurs de céréales au monde. On y jette un coup d’œil de plus près ? C’est le #thread du mercredi ⤵️⤵️
Il y a un moment qu’on parle de l’Ukraine, l’ancien « grenier à blé » de l’URSS. Et après le flottement post soviétique, ses succès ne se démentent pas
terre-net.fr/marche-agricol…
En attendant ce n’est pas forcément complètement simple… Les prix flambent un peu et la moisson 2020 est retardée par la sécheresse alors que la date optimale a été fixée à… vendredi 25/09
agriculture.com/markets/newswi…
Read 28 tweets
16 Sep
Partis du ventre des villes les abattoirs ont depuis longtemps été relégués en périphérie, échappant ainsi au regard de la société. Mais ces dernières années, difficile de ne pas les voir dans les médias ! C’est le #thread (saignant) du mercredi ⤵️⤵️⤵️

Parmi les sujets qui ont fait remonter les abattoirs sous les feux de la rampe, il a la question globale de notre rapport à l’alimentation et à la viande, la question du bien-être animal des conditions d’abattage et tout récemment, le Covid-19…
Commençons par le Covid-19 ? Futura Sciences avait fait le point au printemps en se demandant si les abattoirs étaient de vrais clusters comme on dit maintenant. Et que l’aménagement des postes de travail a souvent réduit l’écart entre les salariés

futura-sciences.com/sante/actualit…
Read 34 tweets
9 Sep
Il y a maintenant 20 ans que le Zimbabwé a mis en œuvre sa réforme agraire brutale. En restituant des terres et en dédommageant les fermiers blancs, le président Emmerson Mnangagwa met-il un terme au conflit ? C’est le #thread du mercredi ⤵️⤵️
On était en 2000, et après plusieurs tentatives de réformes agraires mal ficelées ou manquées, Robert Mugabé, alors président du pays, avait décidé de confisquer les terres des fermiers blancs pour les confier à des agriculteurs noirs.
La réforme portait sur le rachat de 8 millions d’hectares de terres « blanches », qui devaient être redistribuées à 162 000 paysans noirs quand 5 millions d’h sur lesquelles étaient établies des productions stratégiques restaient aux mains de leurs propriétaires.
Read 32 tweets
2 Sep
Quand on parle agriculture mondiale on évoque souvent le Brésil, le gigantisme… Mais c’est vite oublier son voisin argentin, qui était là bien avant… En avant goût du prochain Sesame, déroule Gaucho ! c’est le #thread du mercredi !
Aujourd’hui l’Argentine agricole repose sur 150 millions d’hectares de terres agricoles dont 39,7 sont arables. La part de l’agriculture dans le PIB est de 8,3 % (contre 1,7 en France) et grimpe à 20 % si on ajoute la richesse créée par l’agroalimentaire.
L’Argentine est considéré comme la 10e puissance exportatrice agricole mondiale, capable de nourrir 441 millions de personnes, mais est le 3e producteur mondial de soja (1er pour l’huile et les tourteaux), 2e pour le sorgho, 3e producteur de citrons…
Read 36 tweets

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just two indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3/month or $30/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!

Follow Us on Twitter!