Thread Tactique 🔎

Aujourd'hui, j'ai décidé de me replonger dans certaines des pires prestations de la saison du Nîmes Olympique, pour tenter d'analyser un peu plus en profondeur les maux des crocodiles. On commence avec la cuisante défaite 5-0 face à Strasbourg.
Un rappel du XI de départ d'abord. Un 4-2-3-1 classique, avec la paire Cubas-Ahlinvi à la récupération derrière Duljevic en position de meneur de jeu. Seule curiosité, la présence de Deaux en défense centrale, pour pallier aux absences de Landre, Martinez et Miguel.
Tout de suite, le 4-2-3-1 se matérialise sur la pelouse. Néanmoins, premier bémol et cela se ressentira à de nombreuses reprises ensuite : les ailes sont désertes. Les 10 nîmois sont regroupés au centre, laissant 10 bons mètres d'espaces de chaque côté.
Quelques minutes après, c'est encore plus flagrant. On vient de passer en 4-4-2 en phase défensive, les 10 joueurs de champs sont regroupés au centre. Sur l'image 2, l'attaque se construit alors sur l'aile gauche.. et va se conclure avec l'ailier droit (image 3), seul à droite.
Il a fallu à Strasbourg 9 secondes pour basculer le jeu à gauche puis à droite et se procurer une situation dangereuse sans jamais être inquiété. Les ailes ne sont pas couvertes, les 4 arrières nîmois se tiennent en 10-12 mètres sur la même ligne.
Prenons maintenant une situation de possession nîmoise. Il faut que quelqu'un m'explique qui leur a demandé de jouer en 1-3-2-4. Qui leur a demandé de totalement abandonner le milieu de terrain. En tous cas, ça ne leur permet pas de remonter en construisant. ⏬
On transmet donc sur l'aile droit (image 1) puis on tente de balancer un long ballon devant, comme d'habitude (image 2). Mais Ferhat n'est pas là, et Nîmes vient de perdre le ballon en 6 secondes, sans aucun pressing adverse.
"Si on peut se débarrasser du ballon loin de notre camp, c'est presque une bonne opportunité."

Le ressenti du commentateur sur le jeu nîmois après seulement 13 minutes de jeu en dit long.
Et sans plan de jeu, Nîmes attaque mal. Et défend encore plus mal. Sur l'ouverture du score, personne ne vient couvrir Meling, monté sur l'offensive précédente (image 1). Personne ne se préoccupe d'Ajorque, tout seul à droite (image 2). Le repli est inexistant, et but.
Sur l'engagement suivant, il faut moins de 15 secondes à Nîmes pour perdre le ballon. Les 2 milieux défensifs pressent le même joueur. Un joueur est seul dans le rond central, son coéquipier seul devant la défense, avec un espace incroyable si le ballon arrive à lui.
Ce qui devait arriver, arriva. Passe au joueur présent dans le rond central (image 1). Au centre devant, le strasbourgeois seul aspire LES DEUX défenseurs centraux (image 2) et libère l'espace pour Diallo à gauche (image 3). But. 2-0, en moins d'une minute trente.
Nîmes doit réagir. Mais n'a pas les clefs pour le faire. Et alors qu'il y a de vrais joueurs de ballon dans cette équipe, la seule option des nîmois est de balancer devant en espérant un exploit individuel. Là, Reynet (image 1) lance Koné (image 2) qui perd son duel.
Nîmes a un soucis à la construction. Dans cette situation, Cubas se retrouve sans option pour progresser de 10 mètres (image 1). Strasbourg quadrille bien la zone et récupère le ballon (image 2). Derrière ?

Strasbourg remonte le terrain en 3 passes et obtient un pénalty. 3-0.
L'autre problème des nîmois est celui de la passivité défensive. Là, Nîmes vient de perdre le ballon à 30 mètres des buts du RCSA. Strasbourg remonte le terrain en 2 touches, et au centre de l'image, Ajorque se balade au milieu de la défense central.
Il vient de faire 40 mètres sans jamais avoir subit le moindre marquage. Il prend l'appel devant Lucas Deaux (qui mange 2 mètres de retard sur un joueur qui vient de faire une course de 40 mètres) et but. 4-0.
On retrouve le même schéma sur tous les buts dans le jeu. Une perte de balle nîmoise, Strasbourg remonte le terrain en 3 ou 4 touches de balle maximum. AUCUN joueur nîmois ne va venir faire une faute ou couper une ligne de transition. Aucun.
Je vous passe les dernières 40 minutes, durant lesquelles Strasbourg gère son effort face à des nîmois complètement perdus sur la pelouse. Quel est le plan de jeu ? Pas certain que les joueurs le sachent.
@FTactique (une pensée à toi, je comprends ta douleur quand tu analyses Nantes pour @Ultimo_Diez) @faistacompo @AnalyticsFoot @SensTactique

• • •

Missing some Tweet in this thread? You can try to force a refresh
 

Keep Current with Fleck | Scout

Fleck | Scout Profile picture

Stay in touch and get notified when new unrolls are available from this author!

Read all threads

This Thread may be Removed Anytime!

PDF

Twitter may remove this content at anytime! Save it as PDF for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video
  1. Follow @ThreadReaderApp to mention us!

  2. From a Twitter thread mention us with a keyword "unroll"
@threadreaderapp unroll

Practice here first or read more on our help page!

More from @Fleck_Scout

13 Jan
Bon ça vous chauffe si je lance une Ligue @MonPetitGazon ? Soit une Ligue de 10, soit un multi-ligues si on est nombreux. On fait un groupe Twitter pour suivre tout ça, et je fais gagner un petit cadeau au vainqueur à la fin.

Si vous ĂŞtes chaud, manifestez vous la dessous.
Oh putain. Bon, on va faire un multi-ligues hein. @MonPetitGazon on peut faire combien de ligues max ?
@MPGLaurent @faistacompo va me falloir de l'aide, on arrive Ă  50.
Read 6 tweets

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just two indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3/month or $30/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!

Follow Us on Twitter!