🇲🇦 | Mouvement du 20 février 2011

Il y'a 10 ans débutait le mouvement du 20 février au Maroc, dans le sillage du printemps arabe.

Le peuple marocain protestait contre la corruption, les inégalités sociales, l'autoritarisme du régime et son appareil de répression. Image
Les manifestants réclament la fin de l'affairisme qui engendre une corruption toujours plus insupportable dans un pays fortement inégalitaire et où le cout de la vie ne cesse d'augmenter. Le roi n'est pas à l'abri des critiques. Image
Ils exigent aussi une rupture avec la logique de répression face aux manifestations pacifiques. La demande de liberté d'expression, est générale parmi les protestataires, alors que la sacralisation de la monarchie se fait de plus en plus mal ressentir pour la population. ImageImage
Les manifestations sont importantes et parfois violemment réprimées.
La police recense 37 000 participants tandis que l'IRIS 100 000.

Ce sont les manifestations les plus importantes de l'histoire du Royaume.
Le mouvement du 20 février est plus radical dans le Nord du Maroc. Image
6 martyrs seront à déplorer ce 20 février et plus de 200 blessés dont 120 policiers.
Le 27, le mouvement s'amplifie, Certains reclament la fin du système du Makhzen. Image
Le Roi sentant le climat se détériorer decide d'agir, prend la parole le 9 mars et promet du changement. Des réformes, constitutionnelles notamment sont annoncées.

Une partie du mouvement ne faiblit pas après l'annonce de ces réformes.
Le 20 mars on peut compter jusqu'à plus de 37 000 manifestants dans le royaume principalement dans les villes de Casablanca, Rabat, Tanger, Fès et Agadir.
Les manifestations continuent pour maintenir une certaine pression sur le Roi. Image
Le pouvoir gracie 92 prisonniers, et promet d'augmenter le salaire minimum.

Malgré les promesses et la répression, les marocains continuent à manifester
Les protestations s’essoufflant, le roi annonce la fin des réformes le 17 juin Image
Qu’en est-il 10 ans après ?

La corruption et la pauvreté n'ont pas diminué, les jeunes de moins de 25 ans qui représentent presque 50% de la population peinent à trouver du travail.
Les jeunes cherchent à immigrer, les inégalités sont croissantes et la répression perdure. Le Maroc a notamment acheté à Amesys (société française), un logiciel espion permettant au pouvoir de filtrer toutes les conversations entrantes ou sortantes de l'internet marocain.
Le mouvement marocain n'a pas été mis en valeur comme l'ont été les mouvements syrien ou libyen. En effet les occidentaux ne souhaitaient pas la chute d'un régime leur étant fidèle.

Hommage au courageux peuple marocain qui s’est levé contre ce régime malgré la violence subie. ImageImage

• • •

Missing some Tweet in this thread? You can try to force a refresh
 

Keep Current with AL WATAN AL ARABI ‏‏الوطن العربي

AL WATAN AL ARABI ‏‏الوطن العربي Profile picture

Stay in touch and get notified when new unrolls are available from this author!

Read all threads

This Thread may be Removed Anytime!

PDF

Twitter may remove this content at anytime! Save it as PDF for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video
  1. Follow @ThreadReaderApp to mention us!

  2. From a Twitter thread mention us with a keyword "unroll"
@threadreaderapp unroll

Practice here first or read more on our help page!

More from @Qawmiyaarabia

23 Feb
🇹🇳🇵🇸 | Le bombardement de Hammam Chott

Le 1er octobre 1985, Israël bombarda le siège de l'OLP et la maison de Yasser Arafat, qui se trouvaient alors en Tunisie à Hammam Chott. Ce bombardement fit 68 victimes palestiniennes et tunisiennes. ImageImage
L'opération israélienne est baptisée Jambe de bois, elle est ordonnée par le premier ministre Shimon Pères.
C'est la date du 1er octobre 1985 qui est choisie, du fait qu'une réunion entre responsables de l'OLP était prévue. Image
Israel a alors lâchement bombardé la ville de Hammam Chott en Tunisie, visant les locaux de l’OLP et la maison de Yasser Arafat. Ce fut une terrible attaque terroriste d’une entité criminelle, écrasant la souveraineté tunisienne. Image
Read 5 tweets
20 Feb
🇮🇶| L’assassinat du Sayed

Il y’a 22 ans, l’assassinat mystérieux du Sayed Mohammed Sadeq al-Sader, homme religieux chiite le plus influent d’Irak, chamboulait la rue irakienne.

Qui était al-Sader et à quoi est dû sa popularité ? Image
Issu de la célèbre famille al-Sader, réputée dans les milieux cléricaux chiites, il fut l’un des principaux opposants à l’influence iranienne dans le clergé de Najaf, il revendiquait l’arabité de celui-ci. Image
À partir de 1989, il a réorganisé les prières collectives du vendredi qui, selon la tradition chiite, ne s’organisent pas durant le règne d’un tyran.
Geste symbolique vis à vis du régime baathiste, qui ne plait pas à l’Iran.
Read 6 tweets
17 Dec 20
🇹🇳 | Révolution du jasmin

Le 17 décembre 2010 marque le début de la révolution tunisienne.
Il y'a 10 ans, les tunisiens descendaient massivement dans les rues, pour réclamer du changement, et surtout le départ du président Ben Ali, au pouvoir depuis 1987.
🔽 ImageImage
Une révolution qui partait d'une étincelle, l'immolation de Mohamed Bouazizi.
Un jeune commerçant qui ne supportait plus d'être humilié et entravé par un système corrompu et oppressif.

Un fait divers qui provoqua un tsunami à travers le pays.
🔽 ImageImageImage
Les manifestations essentiellement non violentes embrasent tout de même le pays. La police débordée, l'armée refuse de tirer sur la foule. Ben Ali est contraint à la démission et l'exil le 14 janvier 2011.
🔽 ImageImage
Read 4 tweets

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just two indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3/month or $30/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!

Follow Us on Twitter!