La protection de l’origine des productions agricoles a un siècle. Décriée comme outil de protectionnisme par les uns, encensée comme pilier du développement durable et local par d’autres elle fait toujours l’objet de sérieuses bagarres… C’est le #thread du mercredi ! (1/n)
Née en France avec la grande crise viticole du début du XXe siècle, la protection de l’origine a donc fait des, émules, en particulier en Europe ou cette forme particulière de propriété intellectuelle a été déclinée en plusieurs strates… (2/n)

bio-conferences.org/articles/bioco…
Il y a les appellations d’origines protégées, les indications géographiques protégées et les spécialités traditionnelles garanties. Trois dispositifs qui répondent à trois niveaux de protection différents (3/n)
Pour les AOP les caractéristiques du produit sont essentiellement liées à l’origine et toutes les étapes de fabrication doivent avoir lieu dans la zone définie. (4/n)
Pour les indications géographiques, la qualité du produit ou sa réputation sont attribuables à son origine et au moins une étape de la fabrication doit avoir lieu dans la zone considérée. (5/n)
Pour les spécialités traditionnelles garanties, qu’on trouve majoritairement dans les produits agroalimentaires, ce sont les process d’élaboration et recettes qui sont protégées sans lien avec une zone géographique. (6/n)
Bref. Il y a un an, les 28 États membres de l’Union, (GB incluse donc), comptaient 3286 noms protégés. Trois pays se taillant la part du lion avec plus de la moitié des noms enregistrés. Italie en tête (858 noms), devant la France (734 noms) et l’Espagne (354 noms). (7/n)
Preuve si besoin que la protection de l’origine est aussi un concept finalement très latin… Et c’est probablement ce qui a défrisé le monde anglo-saxon plus prompt à s’en remettre aux règles de la protection des marques commerciales… (8/n)
Mais c’est aussi grâce à ça que vous ne pouvez pas boire de champagne australien, enfin presque. Tiens en parlant de champagne vous connaissez celle du vignoble suisse du village de Champagne ? (9/n)
Alors pour faire simple, les vignerons de champagne en France ont interdit aux vignerons du village de Champagne en Suisse, d’utiliser le nom de leur village et donc leur appellation. #logique #oupas Il y a des décennies que ça dure… (10/n)
24heures.ch/champagne-aura…
Bon sachez aussi que le gros du bataillon des IG européennes est fourni par le secteur du vin, (49 % des noms protégés) et celui des autres produits agricoles (avec 44 % des noms) et que le chiffre d’affaires de ces IG était estimé à… 77 milliards d’euros en 2017 (11/n)
Et 77 milliards d’euros c’est grosso modo 7 % de la valeur des ventes du secteur alimentaire & boisson en Europe. Il n’est pas inintéressant de savoir non plus que 58 % des ventes des IG s’effectuent dans leur pays d’origine… (12/n)
Que le marché européen compte pour 20 % des ventes et l’export vers pays tiers pour 22 %. Protéger un produit par son origine revient donc en premier lieu à le protéger chez lui de ce qui viendrait de l'extérieur, région ou pays. (13/n)
L’étude qui sert de base au début de ce thread, elle est toute récente, montre aussi que les IG peuvent améliorer les revenus des producteurs mais que ce n’est pas systématique & que cela dépend du contexte concurrentiel et de la gouvernance en particulier. (14/n)
Mais globalement, en 2019, un produit sous IG était vendu 2,07 fois plus cher qu’un générique de même facture, avec souvent des coûts de productions aussi plus élevés liés aux contraintes spécifiques au cadre de l’IG. (15/n)
Bref, cette évaluation est très intéressante, vous pouvez la télécharger ici. (16/n)
op.europa.eu/en/publication…
Si le sujet est un peu passé sous le radar dans nos contrées, le développement des indications géographiques ayant largement occupé le dernier quart de siècle, les IG restent d’actualité, parce qu’elles apportent donc une plus value réelle. (17/n)
La protection des indications géographiques a été l’objet d’épiques batailles. Qui ne se souvient de l’intense querelle des années 2000 autour du Gruyère. Entre la France et la Suisse, c’est une routine visiblement. (18/n)
lefigaro.fr/conjoncture/20…
Il y a même un Yalta du frometon, si si, c’était peu de temps après l’autre, en 1951 et en Italie dans la bourgade de Stresa pour mettre bon ordre à l’emploi des noms d’une série de fromages dans le monde (19/n)

fedlex.admin.ch/eli/cc/1954/31…
Tout cela pour dire que la protection des origines, et leur défense, est d’ailleurs souvent un ces chapitres clé des accords commerciaux internationaux. Dans les années 90 et 2000 les pays anglo-saxons ont introduit plusieurs recours devant l’OMC (20/n)
Les USA en particulier protestaient contre les conditions d’enregistrement des IG étrangères par l’UE parce que cette dernière ne recevait les IG provenant de pays où le cadre juridique des IG était semblable à celui de l’Union. #malin (21/n)

journals.openedition.org/economierurale…
Tout ça dans un contexte compliqué à l’OMC qui a toujours eu du mal à aller au bout de son ADPIC, (TRIPS en anglais) moins connu sous le nom de « Accord sur les aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce » (22/n)

wto.org/french/tratop_…
Et tout ce bazar, sachez-le, est géré par l’agence onusienne chargée de la propriété intellectuelle (23/n)
wipo.int/geo_indication…
Mais quand je vous dis que c’est d’actualité, ce n’est pas pour rien. Tout récemment, le 1er mars, est entré en vigueur un accord de reconnaissance mutuel entre la Chine et l’Union européenne sur 100 indications géographiques… (24/n)
Et 175 autres, de chaque côté, doivent suivre dans les quatre ans. Voilà qui mettra peut-être un peu d’ordre au royaume de la contrefaçon ? (25/n)
origin-gi.com/fr/118-fr/nouv…
Pour la France on y trouve les noms de tous les grands vignobles mais aussi le pruneau d’Agen, le Roquefort et le Comté. (26/n)

ec.europa.eu/info/sites/inf…
Il reste aussi des conflits loin d’être résolu. Ainsi le tout récent autour du riz Basmati. L’Union européenne vient d’ailleurs d’accepter une plainte du Pakistan contre son voisin indien… (27/n)

profit.pakistantoday.com.pk/2021/03/09/eu-…
L’Inde fait le forcing pour faire reconnaître son IG dans le monde, et couper le riz sous le pied de ses voisins… Le Pakistan donc, et le Népal. (28/n)

worldipreview.com/news/india-esc…
Le Pakistan a aussi décidé de mettre sur pied une IG pour protéger son sel rose… Appellation aussi convoitée par l’Inde. Quand on se cherche des noises, on trouve toujours un prétexte. (29/n)
gulfnews.com/world/asia/pak…
Et l’Inde protège ses morilles (qui savait qu'il y avait des morilles en Inde ? Levez la main ?) (30/n)
outlookindia.com/outlooktravell…
Autre actualité, de son côté la Suisse vient de décider de rejoindre le Geneva Act of the Lisbon Agreemenf qui facilite une reconnaissance groupée des IG (31/n) plutôt que bilatérale.

swissinfo.ch/eng/protection…
Bref, les IG sont aujourd'hui bien campées dans le paysage. Il s'en développe partout dans le monde (32/n)
cirad.fr/actualites/tou…
Avec avec les indications géographique, c'est aussi la notion de terroir qui se développe un peu partout. (33/n) lanacion.com.ar/lifestyle/el-t…
Alors si votre curiosité vous titille… et que vous voulez plonger dans le monde des IG, c’est par là, vous pouvez tout chercher… (34/n)
ec.europa.eu/info/food-farm…
Ou par là avec ce moteur de rechecrche. Vous y apprendrez en cherchant un peu que le Pérou possède trois IG et la principauté d’Andorre une ! Bon appétit ! (35/35)
tmdn.org/giview/
Ah puis en contrepoint, ce papier de Forbes dégoté à l'instant. Et si trop d'appellation tuaient les appellations ? forbes.com/sites/johnmari…
@threadreaderapp unroll please

• • •

Missing some Tweet in this thread? You can try to force a refresh
 

Keep Current with Revue Sesame

Revue Sesame Profile picture

Stay in touch and get notified when new unrolls are available from this author!

Read all threads

This Thread may be Removed Anytime!

PDF

Twitter may remove this content at anytime! Save it as PDF for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video
  1. Follow @ThreadReaderApp to mention us!

  2. From a Twitter thread mention us with a keyword "unroll"
@threadreaderapp unroll

Practice here first or read more on our help page!

More from @RevueSesame

8 Jun
On a rangé pour vous les #threads du premier semestre 2021, entre pois chiche, agriculture régénérative, il y en a pour tous les goûts dans ce ménage de printemps !
Nous avons fait une incursion dans le monde #glamour des #peoples qui investissent dans l'#agroalimentaire
Puis nous avions fait un petit détour pour mieux connaître le soja…
Read 7 tweets
1 Jun
Les grandes manœuvres se poursuivent autour de la #PAC (politique agricole commune). Gouvernements et députés européens ne sont pas parvenus à accord pour boucler la réforme. Regardons ce qui coince, c’est le @thread du mercredi mais le mardi (c'est pour voir qui suit !)
Prenez un café et détendez-vous. D’abord, il faut se souvenir que dans cette nouvelle mouture de la PAC chaque pays doit livrer sa déclinaison ((P.N.S.) du projet global. Projet lui même assis, intellectuellement, sur deux piliers, le Green Deal… 
ec.europa.eu/info/strategy/…
Et #FarmtoFork ou #F2F pour les intimes, le fameux « de la ferme à la fourchette. On avait d’ailleurs épluché pour vous les grandes lignes de cette histoire et listé les mécontents. Combien de légions ? Plein !

Read 36 tweets
26 May
Avec l’été qui arrive (si si on y croît) vient la saison des #barbecues et #planxa pour faire griller viandes, poissons et/ou légumes. C’est le moment de faire le plein de ces épices qui ont changé la face du monde ! C’est le #thread du mercredi.
Alors comme toujours, avant d’aller plus loin, précisons "de quoi qu’on cause". Les épices sont une famille élargie qui se distingue des aromates par leur caractère exotique, elles proviennent essentiellement des zones tropicales et équatoriales.
Elles sont le plus souvent séchées, concassées, broyées voire finement moulues, pour une meilleur conservation et être plus faciles à transporter au long cours, à la différence des aromates qui se consomment souvent frais car produits localement.
Read 32 tweets
12 May
Après la #bio, le #raisonné, la lutte intégrée, les techniques simplifiées, l’agriculture de #conservation des #sols voici l’agriculture régénératrice. Alors, concept marketing ou révolution en vue ? #Thread du mercredi pour bien comprendre de quoi qu’on cause. (1/n) ⤵️⤵️
Parce qu’aujourd’hui l’agriculture régénératrice est présentée comme une des clés indispensables pour notre avenir sur Terre. Rien de moins… poke @BValiorgue (2/n)
Alors comment souvent partons de la #définition. Et croisons nos sources, wikipedia en l’occurrence qui permet souvent de débroussailler le sujet. Et là, surprise. La version française est sensiblement différente de la version anglophone. (3/n)
Read 35 tweets
5 May
Le soja. Belle plante. Un oléagineux efficace qui, par-devers lui, finit par incarner l’agriculture moderne et industrielle. Au point d’être montré du doigt au même titre que l’huile de palme. On regarde de plus près ? C’est le #thread protéiné du mercredi ! ⤵️⤵️(1/n)
D’abord, prenons un peu de recul. Le soja s’appelle en fait Glycine Max, est originaire d’Asie et on le cultive depuis 3000 ans, au bas mot. C’est une légumineuse, ses graines sont comestibles après trempage et cuisson mais elles ne sont pas considérées comme légume sec. (2/n)
Mais ce qui va changer dans la vie du soja, ce n’est pas Top Chef, mais bien son entrée dans les formulations de l’alimentation animale, au XXe siècle dans lesquelles elles représentent un apport protéique apprécié car très dense… Bref un bon rapport apport/ingéré. (3/n)
Read 39 tweets
28 Apr
Puisque l’hiver n’en finit pas, avec ces gelées à répétition, et que par conséquent vous êtes accros à vos polaires, aujourd’hui on vous fait un #thread qui ne vous tondra pas la laine sur le dos… Déroule ! #mouton
Alors la laine, vaste sujet venu de la nuit de temps et qui aujourd’hui suscite bien des controverses. Si si. Sautez sur le rouet (sans vous faire mal) vous allez voir. Et ne vous piquez pas avec le fuseau ! (Ok j'ai fini avec les calembours pour ce soir)
La laine, c’est d’abord la toison de certains animaux. On pense spontanément aux moutons, mais ils ne sont pas les seuls ! Il y a aussi les yacks, les bœufs musqués, les chèvres, le lapin, les chameaux…

camelides.cirad.fr/fr/curieux/lai…
Read 32 tweets

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just two indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3/month or $30/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!

Follow Us on Twitter!

:(