Thread 1/n : Je viens de recevoir mon premier vaccin contre la Covid.
Je vis à Montréal, je suis citoyen canadien, je ne peux donc parler que de cette situation-là.
Je me suis inscrit il ya deux semaines sur le site "ClicSanté" dès que la vaccination a été ouverte
2/n aux plus de 65 ans. On m'a fait remplir un questionnaire en ligne avant de me donner une date de vaccination dans un centre à vingt minutes à pied de mon adresse. J'ai reçu une confirmation par courriel, une autre par SMS. J'ai ensuite reçu un rappel de mon RV me demandant
3/n de le confirmer (par courriel et par SMS). J'avais rendez-vous ce mercredi à 10.10. Le centre de vaccination se trouve 7355 avenue Christophe-Colomb (quartier Villeray). Des panneaux annoncent clairement l'entrée (une salle de sport située sous une bibliothèque de quartier)
4/n et sur plusieurs étapes, diverses personnes (il y en a de tous les âges) s'assurent que vous venez à la bonne heure, vous donnent du gel désinfectant et un masque chirurgical (on vous demande d'oter votre couvre-visage en tissu), vous indiquent le sens de la file, désignent
5/n le poste où vous allez vous enregistrer, puis celui où on vous indique quel vaccin on va vous faire en vous donnant une carte de vaccination et (au dos) la date et l'heure de votre 2e injection (au Canada, c'est 4 mois après la 1e) et vous interroge sur d'éventuels symptômes
6/n, vous précise les effets secondaires les plus fréquents et vous précise que la protection (partielle) de la 1e dose ne s'installe qu'au bout de 15 à 20 jours, donc, "Continuez à prendre les précautions habituelles" et vous demande si vous avez des question - et y répond.
7/n Le dernier poste est celui du/de la professionnelle qui vaccine. Pour moi c'était un étudiant en médecine qui m'a de nouveau donné toutes les informations, m'a précisé quels symptômes (apparus jusqu'à 8 jours après injection) devaient m'alerter et comment soigner
8/n les plus bénins (fièvre, douleur au point d'injection) et m'a demandé quel bras je préférais, avant de chercher très précisément le point d'injection, de désinfecter et de faire le vaccin de manière quasi indolore (mais la douleur est une expérience subjective).
9/n enfin on m'a fait asseoir dans un secteur transformé en salle d'attente en me demandant de rester assis 15 minutes. Entre le moment où je suis entré et le moment où je suis sorti il s'est passé... 25 minutes dont 15 post-injection. En sortant dans la rue, j'ai vu que
10/n j'avais déjà reçu confirmation par courriel et SMS de la date/heure du prochain RV. J'ai une carte portant le nom du vaccin, le n° de lot et le nom de la personne qui m'a vacciné.
J'ai demandé à l'étudiant depuis quand le centre est ouvert, il m'a dit "Un mois".
11/n "Ca tourne bien, on dirait." "Oui, les deux premiers jours on cherchait nos marques, mais à présent, ça roule." Après avoir vu de près un service d'urgences, une consultation hospitalière d'ophtalmologie, deux interventions pour cataractes, un centre de réassignation,
12/fin -- et ce centre de vaccination, mon sentiment, au bout de 12 ans , est que les services de santé collective, à Montréal, ça roule sans friction.
FIN
@threadreaderapp unroll, please !
PS J'ai recu le vaccin Pfizer.

• • •

Missing some Tweet in this thread? You can try to force a refresh
 

Keep Current with (((MartinWinckler)))(utilise le féminin générique)

(((MartinWinckler)))(utilise le féminin générique) Profile picture

Stay in touch and get notified when new unrolls are available from this author!

Read all threads

This Thread may be Removed Anytime!

PDF

Twitter may remove this content at anytime! Save it as PDF for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video
  1. Follow @ThreadReaderApp to mention us!

  2. From a Twitter thread mention us with a keyword "unroll"
@threadreaderapp unroll

Practice here first or read more on our help page!

More from @MartinWinckler

11 Oct 20
Réflexions de dimanche soir...
On est en droit de discuter de la validité d'un livre sur la santé des femmes écrit par un homme cisgenre. Ce paradoxe est abordé dès les premières pages du livre.
On est aussi en droit d'en critiquer le contenu. Nul ne peut prétendre
épuiser une question aussi vaste. En revanche je ne vois pourquoi je devrais me sentir coupable de l'avoir écrit. Je n'ai pas honte d'avoir pratiqué des IVG et milité pour leur accès. Je n'ai pas honte d'avoir produit des livres et un site gratuit sur la contraception.
Je n'ai pas honte d'avoir écrit des livres (romans et essais) dénonçant les violences médicales infligées aux femmes. Je n'ai pas honte de prendre tous les jours des positions claires contre le sexisme, l'homophobie et la transphobie alors que le suis un homme cis.
Read 7 tweets
9 Oct 20
Précision importante à propos du masque et de l'accouchement.
1° Je suis pro-masque pour protéger contre la propagation du Covid-19, dans toutes les circonstances que recommande l'OMS
2° Je suis opposé à ce qu'on IMPOSE ou CONTRAIGNE quiconque à quoi que ce soit.
3° Je suis tout à fait opposé à ce qu'on traite les femmes enceintes comme des personnes incapables. Certaines peuvent choisir de porter un masque, d'autres non. Leur choix doit être respecté.
4° Soigner n'est jamais éthique quand on contraint les personnes soignées
5° Les professionnelles de santé doivent pouvoir se protéger et ce n'est pas aux personnes soignées de leur fournir les moyens de cette protection, mais à l'Etat ou aux institutions de soin
6° Le risque d'être contaminé par une femme enceinte asymptomatique est minime et limité
Read 8 tweets
25 Sep 20
Petit thread sur la dépression, afin de préciser ma pensée (qui n'est pas seulement la mienne, mais celle que défend un courant de scientifiques).
1/n - Les arguments s'accumulent pour dire que la dépression, comme la fatigue ou la douleur, sont des phénomènes produits par
2/n - des agressions/traumatismes psycho affectifs et ou physiques intenses, complexes, répétés ou durables. Un état dépressif n'est pas une maladie, mais une forme de réaction à ces agressions. Tout comme la fatigue qui nous pousse à nous coucher pour dormir et nous reposer.
3/n - Ce phénomène s'accompagne souvent d'une anxiété/angoisse/sentiment de vulnérabilité/inquiétude et les deux se nourrissent et s'entretiennent mutuellement. Ce qui explique que les anxiolytiques puissent améliorer temporairement les personnes qui souffrent d'état dépressif
Read 23 tweets
19 Sep 20
Les fausses couches précoces : un traumatisme qui doit être respecté via @YouTube
Une fausse couche précoce est le plus souvent un phénomène physiologique : la femme enceinte expulse un embryon qui n'est pas viable en raison de ses malformations. Cependant, quand une femme a désiré être enceinte, ce phénomène peut être vécu de manière extrêmement pénible...
et les femmes qui le traversent sont en droit d'être entendues, écoutées et soutenues comme après tout traumatisme physique et psychologique. Même si une fausse couche du premier trimestre n'est pas "grave" - en ce qu'elle ne dit rien de la fertilité de la femme à qui elle arrive
Read 4 tweets
18 Sep 20
0/n - A l'heure où on discute des délais d'IVG (trop courts) et de la clause de conscience (indéfendable), qqes articles publiés depuis 2004 sur "Winckler's Webzine". Une liste de lecture pour la fin de semaine.
1/n
"Avortement : le corps médical français a longtemps été du côté de la répression" martinwinckler.com/spip.php?artic…
2/n - "La maltraitance exercée sur les femmes par certains médecins doit être dénoncée."

martinwinckler.com/spip.php?artic…
Read 10 tweets
12 Sep 20
La raison pour laquelle, entre les années 70 et le début des années 2000, l'immense majorité des IVG ont été pratiquées par des généralistes, est que les gynécos ne voulaient pas en faire - ou, parfois, en étaient empêchées par leurs "maîtres". C'est la seule raison.
Alors quand j'entends dire "les gynécologues-obstétriciens sont les médecins et alliés des femmes", je ris jaune. La gynécologie-obstétrique, en tant que spécialité, n'a jamais été au service des femmes ou le moindrement féministe mais, objectivement, complice de leur oppression.
Quand il a été question d'élargir les délais d'IVG, les GO étaient aux abonnés absents. Quand il a été question de permettre aux infirmières scolaires de donner la pilule du lendemain, ils étaient contre ! Et est-ce que vous les entendez protester contre les difficultés ...
Read 14 tweets

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just two indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3/month or $30/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!

Follow Us on Twitter!