Il y a quelques mois, le Technical Expert Group (TEG) de la Commission Européenne avait recommandé que l'énergie nucléaire ne fasse pas partie de la taxonomie verte, parce qu'elle ne satisfaisait pas le principe DNSH (Do Not Signifcant Harm) selon lui.
Cependant, le TEG a tout de même demandé une étude plus poussée concernant l'énergie nucléiare, n'ayant pas toute les compétences nécessaire. Ainsi, plusieurs directions générales de @UEFrance ont mandaté le JRC pour faire cette étude.
Le JRC (Joint Research Center) est un centre de recherche interne à l'UE, qui compte 7 instituts de recherche disséminés (en Allemagne, Pays-Bas, Italie et Espagne) et est, en plus de ses travaux de recherches, l'organe de conseil indépendant de l'UE en matière scientifique.
Le JRC a rendu sa copie il y a une semaine environ (info révélée par @ContexteEnergie ). Le rapport fait 387 pages et ses conclusions ne plaisent pas à tous (coucou @yjadot). Il est dispo ici : politico.eu/wp-content/upl…
Il est en gros divisé en 2 parties : un état de l'art pour évaluer le nucléaire au regard du critère DNSH et un avis sur le statut actuel et les perspectives de gestion à long terme des déchets nucléaire.
Je me focaliserai sur la première (et encore, ce sera pas exhaustif). Par ailleurs, l'ami @fmbreon a déjà effleuré le sujet :
Rappelons d'abord que le TEG a étudié les différentes formes de production d'énergie sur 6 critères afin de les inclure, ou pas, dans la taxonomie verte. Les critères, les voici :
Un certain nombre de sous-critères seront étudiés, et pour toutes les phases de vie d'une centrale (y compris le combustible, le démantèlement, les déchets, …). On est donc sur quelque chose d'assez exhaustif.
Je saute le chapitre 2 (qui présente le principe des analyses de cycle de vie), pour passer directement au chapitre 3 qui donne les résultats de l'analyse.
Premier point, les émissions de gaz à effet de serre. Là, pas de nouveautés, le nucléaire es aussi peu émetteur que l'éolien ou l'hydraulique, et fait mieux que le photovoltaïque. Les fossiles sont hors courses. C'est quelque chose de connu, pas esoin d'épiloguer.
Second point, la consommation d'eau. Ici, le JRC est allé piocher dans un rapport de @IPCC_ch. Il en conclut que le nucléaire consomme de l'eau de manière significative MAIS
Mais moins que la biomasse, l'hydraulique (et oui) et le solaire à concentration, qui eux ne sont pas exclus de la taxonomie. Par contre pour l'eau, la consommation n'est pas le seul indicateur regardé. Il y a aussi la pollution chimique.
Et pour ça, on regarde les émissions de Nox et de SO2, et les potentiels d'acidification et d'eutrophisation (hausse de la concentration de phosphore, d'azote entre autres qui peuvent provoquer la prolifération d'algues et une baisse d'oxygène dans l'eau).
Voici les graphes pour ces différents indicateurs. Pour S02 et Nox, c'est tiré directement du GIEC. Pour les autres, ils présentent les résultats de plusieurs publis sur le sujet.
Là encore, on voit que le nucléaire fait moins de dégâts sur ces sujets que tous les autres moyens de production, y compris ceux qualifiés de vert et globalement moins de "significant harm" que les moyens déjà inclus dans la taxonomie verte.
Ce n'est pas tout, concernant l'ecotoxicité. Celle sur l'eau douce et l'eau de mer a aussi été évaluée. Et les résultats sont aussi sans appel.
Sur ces critères environnementaux, on a donc preuve scientifique que le nucléaire n'est pas plus "significantly harmful" que les autres moyens de production, bien au contraire. Il n'y a donc pour l'instant aucune raison rationnelle de l'exclure de la taxonomie verte. Continuons.
Le critère suivant regarde l'impact sur la transition vers l'économie circulaire, incluant la prévention de production de déchets, et le recyclage. Il y est question notamment d'utilisation des matériaux, de surface, de recyclage, …
Un des indicateurs utilisés est le potentiel d'épuisement abiotique, qui caractérise l'utilisation de ressources naturelles. Vu la quantité de ressources différentes utilisées, un indicateurs en kg d'antimoine (Sb) est utilisé. Voici le résultat qui se passe de commentaires.
Si on couple ça à l'occupation des sols, ça nous fait quand même un beau panorama des moyens les plus significantly harmful pour l'environnement, non?
Je vais rajouter deux graphes sur la pollution, celle du chimique et des déchets radioactifs (je ne voudrais pas être accusé de cherry picking), tous deux tirés de la même source : psi.ch/sites/default/…
Au passage, EFR = European Fast Reactor, un réacteur à neutrons rapides, de génération 4.
Premier point, sur les polluants chimiques, le nucélaire s'en sort mieux que les autres, surtout mieux que les moyens de production dits "verts". Et d'ailleurs personne ne semble s'alarmer de cette pollution chimique.
Reste la question des déchets radioactifs (on remarques au passage que pour les autres moyens, ce n'est pas 0, on aura toujours des déchets radioactifs, deal with it).
Ces déchets particuliers sont-ils significantly harmful pour l'environnement et les humains? C'est tout l'objet de la partie B du rapport (spoiler : non ce n'est pas significantly harmful). Mais nous n'avons pas fini avec la partie A.
Mais jusqu'ici, tout ce qu'on a vu montre que d'un point de vue environnemental le nucléaire n'est pas plus significantly harmful que les autres moyens, bien au contraire il semble même que ce soit ce qu'il y de mieux.
Si on poursuit sur l'angle protection de la biodiversité (dans un des sous-chapitre suivant). On notera deux graphes. Un parlant d'écotoxicité en général, et un autre sur l'impact de l'utilisation des surfaces pour la biodiversité.
Pour le premier, on note deux indicateurs en fonction des publis : l'émission en 1,4-dichlorobenzene équivalent pour deux d'entre elles et faction d'espèces potentiellement disparues sur 1m² de surface terrestre. Je vous laisse voir les résultats.
Encore une fois, le nucléaire fait mieux que ses voisins, éolien et photovoltaïque inclus. Précision, la variabilité des chiffres pour le nucléaire tient aux méthodes d'enrichissement. Ainsi l'enrichissement par centrifugation est bien plus propre que la diffusion gazeuse.
Pour le second graphe, c'est l'impact sur la biodiversité de l'utilisation des surfaces. On note des impacts équivalents pour nucléaire, éolien et PV. Par contre pour le PV, vous avez deux couleurs: le foncé pour des panneaux en CdTe, le clair pour des panneaux en silicium.
Vous savez en quoi son fabriqués la majorité des panneaux solaires vendus dans le monde actuellement?
Quand je vous parlais plus haut de l'impact de la méthode d'enrichissement du combustible, ça se voit surtout sur les données relatives à l'ozone, notamment sur ce graphe qui montre l'effet sur la couche d'ozone.
La valeur supérieure de la barre d'incertitude du nucléaire vient d'une usine d'enrichissement américaine qui fonctionnait à diffusion gazeuse et utilisait du fréon pour son refroidissement. Or cette usine n'est plus active aujourd'hui, donc la valeur n'a plus de sens.
Il y a eu aussi un sous chapitre sur la mortalité due aux différents moyens d'énergie. Là encore, rien de neuf, le nucléaire étant très mortifère, en tout cas moins que d'autres moyens inclus dans la taxonomie.
Le chapitre suivant détaille les calculs des ACV liées au nucléaire. Pas grand-chose de nouveau mais ces camemberts que j'aime bien, car ils montrent d'où viennent les différentes émissions du nucléaire.
C'est le minage qui est le principal responsable. Et vous savez comment diminuer ces émissions? En passant par exemple à de la génération IV où on n'aura pas besoin d'aller miner l'uranium.
Le chapitre suivant parle des effets des rayonnements ionisants sur les humains et l'environnement. Le point intéresant, si vous ne le savez pas déjà, c'est que le dose prise en due à l'activité nucléaire est négligeable devant celle prise par la radioactivité naturelle.
Le chapitre d'après aborde lui les conséquences des accidents graves. Je ne montrerai qu'un seul graphe, qui suffit à lui seul à résumer le chapitre.
On y voit deux choses. Les barres grisées, ce sont les taux de victimes dues aux accidents graves par GWh d'électricité produite. Les petits carrés noirs, c'est le maximum crédibles de victimes pour un seul accident, qui est un moyen de mesurer l'aversion au risque.
Si on regarde les barres, on voit que les réacteurs de génération II ont un taux assez faible, équivalent d'ailleurs aux autres moyens de production verts. Par contre, les génération III (EPR), on divise d'un facteur 1000 (l'échelle est logarithmique).
Ce qui explique cette baisse, c'est la conception de ces réacteurs, qui multiplie les mesures de sûreté, rendant encore plus improbable les accidents graves. Et donc rendant le nucléaire encore plus sûr par rapport au reste.
La seconde métrique est peut-être ce qui explique la défiance que l'on voit souvent. Alors même qu'au final le nombre de victimes humaines sera bien plus faible, le fait que ça vienne en une fois suffit à marquer les esprits.
Il y a un gros travail à faire sur l'acceptation du risque, et sur le concept de balance risque/bénéfice.
On en arrive maintenant à la conclusion de la partie A du rapport, que je vous livre ici en VO, et comme je suis gentil, j'ai fait aussi la traduction.
Donc suite à cette conclusion, le JRC recommande à @UEFrance de préciser des Technical Screening Criteria (basés sur les travaux du présent rapport). Traduction : Foutez le nucléaire dans la taxonomie verte!
Comme dis au début, je ne m'appesantirai pas sur la partie B qui parle spécifiquement des installations de gestion de déchets radioactifs à long terme. Mais la conclusion de cette partie va dans le même sens.
Le nucléaire n'est pas plus significantly harmful que les autres moyens de productions, sur tous les plans. Il n'y a donc pas de raisons rationelles, techniques ou scientifiques de l'exclure de la taxonomie.
Si cette exclusion se confirme, il faudra alors que la Commission assume que c'est pas idéologie, et qu'au final, ils n'ont pas grand-chose à faire du changement climatique, l'idéologie passant avant.
Oups, petite faute dans un des tweets : il faut lire "le nucléaire est très peu mortifère", c'est d'ailleurs de que montre les graphes.

• • •

Missing some Tweet in this thread? You can try to force a refresh
 

Keep Current with Alexis Quentin

Alexis Quentin Profile picture

Stay in touch and get notified when new unrolls are available from this author!

Read all threads

This Thread may be Removed Anytime!

PDF

Twitter may remove this content at anytime! Save it as PDF for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video
  1. Follow @ThreadReaderApp to mention us!

  2. From a Twitter thread mention us with a keyword "unroll"
@threadreaderapp unroll

Practice here first or read more on our help page!

More from @AStrochnis

9 Mar
Ce matin, @barbarapompili était invité à @LCI, et je suis tombé de ma chaise, pour rester poli :
Je cite "les choix qui ont fait sur les politiques énergétiques de ce pays n'ont pas suffisamment été fait en tenant compte de l'avis des citoyens et de leurs représentants"
Juste après, elle précise qu'elle est d'ailleurs "une ancienne parlementaire et que la démocratie représentative peut jouer son rôle". Ce qui est étonnant pour une ancienne parlementaire, c'est de ne pas connaître l'Histoire de cette institution.
Read 18 tweets
27 Jan
Vous le savez peut-être, mais @rte_france a sorti aujourd'hui un rapport avec @IEA sur les conditions et prérequis en matière de faisabilité technique pour un système électrique avec une forte proportion de renouvelable à l'horizon 2050.
Outre ce rapport, RTE a mis en ligne les documents relatifs à une consultation publique portant sur 8 scénarios à horizon 2050. Tous les documents sont disponibles là : rte-france.com/analyses-tenda…
Je viens de finir la synthèse du rapport, et le moins que l'on puisse dire, c'est que je ne partage pas l'enthousiasme de certains sur "la faisabilité technique d'un mix 100% ENR" pourtant claironné depuis quelques heures. #Thread
Read 31 tweets
25 Jan
Hercule, la grande réforme d’EDF, s’enlise bfmtv.com/economie/hercu… via @bfmbusiness @mpechberty
Je note une phrase en fin de papier : "Dans les couloirs de Bercy, l’heure est à la résignation. "La réforme a pour but de donner des moyens financiers à EDF pour construire six nouveaux réacteurs, explique une source proche du gouvernement."
Alors ou bien on (gouvernement et direction de @EDFofficiel ) nous a menti quand on nous a dit que #Hercule c'était pour permettre le nouvel ARENH et redonner de la capacité d'investissement dans les ENR?
Read 9 tweets
12 Jan
Aujourd'hui @JLMelenchon s'est fendu d'un billet qui m'a rendu quelque peu chafouin. Le voici : melenchon.fr/2021/01/12/tu-…
Il parle de nucléaire et de vaccination. Je vais me concentrer sur la premiere partie car elle m'a rendu très chafouin.
Très très chafouin. Je vais donc reprendre des morceaux de son texte pour y répondre le plus calmement possible. Let's go.
Read 55 tweets
12 Jan
Notre champion du cherry picking et de la manipulation de l'auditoire est de retour. Non, il ne s'agit pas de @fmbreon qui montre des graphes en échelle logarithmiques, mais de @PaulNeau .
Dites @PaulNeau êtes-vous en mesure de refaire le même tweet, mais en remplaçant la production renouvelable par la production de thermique fossile? Question d'honnêteté intellectuelle et histoire d'avoir des données complètes.
Read 5 tweets
11 Jan
Rien ne va dans ce communiqué de @sdnfr et @AndreHatz , rien. Alors reprenons le en détail (pas tout, j'ai pas que ça à faire non plus).
"En France, tous les métaux potentiellement irradiés provenant d’une installation nucléaire sont actuellement considérés comme des déchets." Déjà c'est pas totalement vrai. Tout ce qui sort d'une zone classée "zone nucléaire" est considérée comme déchet. C'est différent.
Par exemple, l'agrafeuse du bureau d'un technicien bossant dans un bâtiment administratif n'est pas un déchet nucléaire. Pourtant il est dans l'installation nucléaire. Il faut savoir que la classification en déchet nucléaire dépend du zonage déchet. asn.fr/Informer/Dossi…
Read 10 tweets

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just two indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3/month or $30/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!

Follow Us on Twitter!