Pourquoi les vendeuses vous "sautent" dessus dès que vous entrez dans une boutique de vêtements et pourquoi n'ont-elles absolument pas le choix ? Un thread qui va calmer votre haine.
Avant toutes choses, j'ai été vendeuse en temps partiel (sorry "conseillère de vente") de mes 18 à mes 24 ans pour deux marques de vêtements, de celles bien chères qui s'adressent aux femmes et qui vous vendent un t-shirt blanc Made in China à 85 euros.
Chaque marque à sa boîte à outils pour vendre, chaque responsables ses conseils qu'elle distillent "aux filles". Perso : j'étais une machine de guerre, je pouvais vendre tout et n'importe quoi à n'importe qui. Passons.
Les conseiller.e.s de vente sont obligé.e.s de vous dire "BONJOUR". Ca s'appelle la politesse. Par ailleurs, les marques utilisent désormais des "clientes mystère" qui travaillent pour l'entreprise, payées à tester le service de la boutique. Ne pas dire "bonjour-han" = blâme.
On nous apprend ensuite à poser une question fermée (ou la réponse n'est pas oui ou non), ou à inviter au conseil. Mais, vraie conseillère attend une minute trente que la cliente soit entrée. Moi c'était "N'hésitez pas si besoin est, toutes les couleurs de sont pas exposées-han"
"Mais qu'est-ce que ça change que j'achète ou non" Et bien : tout.
Chaque vendeuse a un chiffre à faire. Les entrées sont comptées grâce à un capteur qui permet de calculer le T.T, le taux de transformation : c'est-à-dire notre façon de transformer ces entrées en vente.
Il y a aussi l'IV, l'indice de vente : le nombre de pièces vendues à une cliente en moyenne. Un bon IV, c'est 2. C'est pour ça que " Cette robe est vraiment sympa ceinturée" revient souvent et que je vous calais une ceinture à 180 euros à la taille sans vous demander votre avis.
Ces marques exploitent "la concurrence féminine" créée de toutes pièces par le patriarcat pour que les vendeuses se défoncent. Les chiffres des autres boutiques de la même marque sont diffusés en direct sur l'ordi. La journée commence par un "On va battre rue XX". Ambiance
Pas de miroir dans les cabines ? Tout simplement pour que vous en sortiez avec les vêtements à l'essai, et qu'une vendeuse vous intercepte et vous conseille. Se mettre derrière vous, réajuster les coutures sur les épaules montre qu'on connaît notre came. C'est désagréable ? Oui.
Ca marche ? Oh que oui si vous saviez le nombre d'ourlets que j'ai faits à des manches de chemise pour "mettre en confiance ma cliente et lui faire vivre une expérience personnalisée".
Autres exemples : ne jamais dire "ca vous va bien". Ce n'est pas "objectif", il faut dire "ça vous fait une belle silhouette" (oui, c'est odieux).
Il faut donner le sac avec le vêtement directement à la cliente en faisant le tour de la caisse et pas par-dessus la caisse.
Tout ça pour vous dire qu'elles n'ont pas le choix, mais alors pas du tout, que ce sont des consignes marketing et qu'un sourire pour celles qui restent debout 8 heures par jour avec interdiction de s'asseoir ça ne serait pas de trop.
C'est souvent des super meufs qu'on forme à se bouffer entre elles, à se dénoncer. C'est une ambiance nauséabonde volontairement mise en place par la direction.
Et oui, je faisais partie de celles qui disaient "Avec UNE bottine, ou UNE Stan Smith pour casser le look, ça sera super". Oui.
Retrouvez moi bientôt dans la saison 2 : "Pourquoi certaines ouvreuses refusent le pourboire et pourquoi les directeurs de théâtres sont des enflures".
Ah et je me souviendrai toujours de cette cliente qui parlait d'une expo avec sa copine en cabine et qui m'a répondu ' vous connaissez ça, vous ?' quand je lui ai dit que j'étais allée la voir moi aussi. Plus on fait des débiles, plus elles achètent. C'est super.
Elles ont le dos en mille morceaux à force de piétiner, portent parfois des bas de contention pour les varices derrière les genoux (mes jambes) ... J'ai de la chance d'avoir fait ça quelques temps mais je reste admirative de mes collègues pour l'éternité, des warriors 💕
A noter qu'il n'est pas question de syndicat.
Sauf en grands magasins. C'est d'ailleurs là que la solidarité entre "corners" et entre vendeuses s'exprime le plus. Ça fait partie de l'histoire d'ailleurs.
Aux zommes qui ragent parce que je mets ça sur le dos du patriarcat. Renseignez vous sur le conditionnement des femmes a la "rivalité féminine" et bien sûr que le capitalisme y est pour quelque chose et que c'est dur aussi pour les vendeurs. Mais hydratez vous.
C'est ouf, j'ai utilisé un terme et on dirait que j'ai arraché un rein à tous les incels de France.

• • •

Missing some Tweet in this thread? You can try to force a refresh
 

Keep Current with Constance Vilanova

Constance Vilanova Profile picture

Stay in touch and get notified when new unrolls are available from this author!

Read all threads

This Thread may be Removed Anytime!

PDF

Twitter may remove this content at anytime! Save it as PDF for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video
  1. Follow @ThreadReaderApp to mention us!

  2. From a Twitter thread mention us with a keyword "unroll"
@threadreaderapp unroll

Practice here first or read more on our help page!

More from @Const_vila

5 Apr
J'étais vendeuse pendant les attentats de Charlie en 2015 et quand je suis sortie de la réserve pour annoncer la fusillade aux collègues, il y en a une qui m'a demandé " c'est quelle boutique Charlie Hebdo ?". Et ça vient de me revenir comme une claque bne journée à tous
Je sais que beaucoup de jeunes ne connaissaient pas, je connaissais peu moi-même mais c'est le "c'est quel boutchique" vraiment je pleure
Un jour elle a dit à une cliente étrangère "I love your cock" pour parler de sa coque de téléphone Chanel. Je l'aimais elle me manque trop
Read 4 tweets

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just two indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3/month or $30/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!

Follow Us on Twitter!