Nous sommes le 24 décembre 1994 sur le tarmac de l’aéroport Houari Boumédiène, l’Airbus A300 F-GBEC du vol 8969 se prépare à décoller en direction de Paris quand 4 hommes habillés en policiers font éruption dans l’avion. C’est le début de la Prise d’Otage du vol 8969.

Action.
D’abord un peu de contexte :
Nous sommes en pleine Décennie Noire en Algérie, la Guerre Civile déchire le pays, parmi les belligérants de ce conflit se trouve le Groupe Islamique Armé, un groupe terroriste agissant au nom de l’Islam. Ce dernier perpétue des attentats partout
et même en France. Ce 24 Décembre, il tente d’attaquer la France avec un avion détourné.
Les autorités algériennes arrivent très vite et l’avion avec 229 otages dedans ne décolle pas. Les preneurs d’otages ont des AK-47, des Uzis et de la dynamite. Ils sont prêts à mourir si il
le faut.
Ils revendiquent leur appartenance au GIA, et demandent la libération de prisonniers du FIS. Les autorités demandent la libérations des femmes et des enfants à bord si les ravisseurs veulent que les négociations continuent. 63 otages sont donc relâchés sains et saufs.
De l’autre côté de la Méditerranée, la France suit l’action de près, beaucoup de ressortissants Français sont à bord et l’avion peut à tout moment partir de l’aéroport. Le GIGN est donc sur le coup, ils se préparent à toute situations. Cependant le gouvernement Algérien refuse
l’entrée des opérateurs du GIGN sur leur territoire. Les Opérateurs alors en route dévie de sa trajectoire et atterrit à Palma en Espagne. La situation continue de se détériorer. Les autorités Algériennes ne veulent pas négocier plus loin et les terroristes demandent à pouvoir se
déplacer, c’est à dire voler, quitter le territoire algérien et aller en France, les Algériens refusent, un otage est exécuté. La France décide de demander aux autorités algériennes de laisser l’avion atterrir en France à Marseille et de continuer de traiter avec les terroristes.
Tout de suite une fois que l’avion se met en route, le commando du GIGN se met en route depuis Palma vers Marseille pour une opération d’abordage de l’appareil, ils y arrivent aux alentours de 3h30 quelques minutes avant l’appareil abordé.
La Police Nationale négocie tandis que
le GIGN continue de s’exercer à l’abordage de l’appareil.
Une demande surprend les négociateurs, les terroristes demandent du carburant, trois fois ce qu’il faut pour lier Marseille et Paris. Ils comprennent que les terroristes ont un plan bien précis, ils veulent attaquer Paris.
Lors d’une livraison de vivres aux terroristes et aux otages, des opérateurs du GIGN se déguisent en employés de l’aéroport pour assurer la livraison et collecter un maximum d’informations sur ce qu’il se passe dans l’avion.
Le 26, la ligne rouge est franchie par les terroristes,
Ils menacent l’équipage pour bouger l’avion près de la tour de contrôle de l’aéroport, créant un élan de panique chez les négociateurs et le GIGN. Cela signe donc la fin des négociations, un assaut va être donné dans peu de temps.
Les Agents du GIGN se réunissent dans un Hangar
Ils discutent de leur assaut et une méthode surprenante va être employée pour attaquer l’avion, des snipers se mettent en position, ils visent les hublot, désignent leurs cibles et les nomment.
Dans le Hangar les agents se préparent, vérifient leurs armes et munitions,
puis mettent à exécution leur plan. Ils vont attaquer l’avion avec des escaliers d’embarquement.
Ils s’élancent, 3 escaliers remplis d’opérateurs foncent vers l’avion, dans l’objectif de neutraliser la menace terroriste.
L’équipe 1, au milieu, attaque le cockpit, 2 et 3
prennent l’arrière, ils doivent sécuriser les otages. Les snipers, toujours en position se préparent à assurer des tirs de couverture. Le GIGN fait déployer les sorties d’urgence de l’avion et couvrent les otages.
L’équipe de Denis Favier commandant de l’opération sur le terrain
lance l’assaut sur le cockpit pour abattre les terroristes. Selon lui :
« il y avait un problème avec la hauteur des escaliers, elle était un peu plus haute que les portes, quand on a approché les escaliers, ils ont tapé la porte et un peu reculé, puis on a pu entrer ». L’effet
de surprise s’envole à ce moment. Les Opérateurs ouvrent la porte non sans difficulté et sont accueillis par un feu nourri des terroristes. Un des opérateurs entre courageusement dans le cockpit, il tire, touche un des terroristes, le tue, en blesse un autre, puis se fait toucher
ils recule à couvert, ses coéquipiers continuent de tirer, d’autres couvrent les otages pour les évacuer. Un autre tente la même chose, il se fait aussi blesser. Denis Favier déclare « ces gars tiraient à travers les murs de l’avion, on a reçu des centaines de balles en 1 minute»
Avec plusieurs blessés, les équipes 2 et 3 avancent dans l’avion pour assister leurs coéquipiers, ils abattent un deuxième terroriste. Soudain le co-pilote tente le tout pour le tout et sort à travers les vitres du cockpit, un des opérateurs saute de l’avion pour le récupérer
Les snipers y voient un jackpot, maintenant que la ligne de tir est dégagée, ils tirent et blessent mortellement un troisième terroriste.

À ce moment là de l’opération il n’y a plus aucun otage dans l’avion, le dernier terroriste emploie des grenades et fait des tirs de
suppression pour tenir le GIGN à distance, il commet une erreur qui lui sera fatale, alors qu’un des opérateurs remonte les escaliers de l’équipe 1, il sort et lui tire dessus, la balle se loge miraculeusement dans l’arme de l’opérateur, la faisant détoner elle et ses munitions.
L’opérateur est indemne, mais le terroriste, s’état exposé est à la merci des opérateurs du GIGN, qui le criblent de balles. Il est abattu, c’était le dernier des terroristes. La mission du GIGN est accomplie.
À 7h45, Denis Favier transmet ce message :
« L’Opération est terminée
Dégâts limitée. »

54 heures de prise d’otages clôturées par ce message.
Le bilan n’est pas parfait :
La prise d’otages a couté la vie à :
3 otages.
4 terroristes.
9 blessés côté GIGN.
16 otages blessés .

2 paquets de dynamite sont retrouvés dans l’avion, un informateur Algérien
Préviendra plus tard la police française que les terroristes voulaient bien tenter de faire écraser l’avion sur la Tour Eiffel ou la Tour Montparnasse.
Le GIGN démontra son efficacité contre le terrorisme au cours de cet assaut comme il le fera par la suite lors d’autres opérations.

« S’engager pour la Vie. »
Paix à l’âme des victimes de cette prise d’otage. Leur mémoire ne doit jamais être oubliée comme celle de toutes les victimes du terrorisme.
Je vous remercie d’avoir lu ce Thread. La prochaine fois nous parlerons d’un événement lié, la Décennie Noire, la Guerre Civile qui a déchiré l’Algérie.

• • •

Missing some Tweet in this thread? You can try to force a refresh
 

Keep Current with PasUndeadniProtox

PasUndeadniProtox Profile picture

Stay in touch and get notified when new unrolls are available from this author!

Read all threads

This Thread may be Removed Anytime!

PDF

Twitter may remove this content at anytime! Save it as PDF for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video
  1. Follow @ThreadReaderApp to mention us!

  2. From a Twitter thread mention us with a keyword "unroll"
@threadreaderapp unroll

Practice here first or read more on our help page!

More from @pasprotoxdutout

7 Apr
Oh bordel ca donne des envies de créer un cartel pour contrôler tout ce merdier avant de réaliser que la vie vaut plus que tout ça mais c'est trop tard t'es actions te rattrapent et la bratva est à t'es trousses tu réussis à les combattre avec tes hommes pendant des semaines m
Mais tu perds des frères tous les jours et leurs appels à l'aide te hantent tous les soirs au point où tu ne dors plus alors tu es constamment sous médication pour ne pas t'écrouler jusqu'au moment où l'un de tes frères les plus proches te trahit pour sa propre vie et ils
Arrivent dans le hall du bâtiment et t'encerclent, tous armés, alors tu essaye de trouver une échappatoire, tu en abats une dizaine avant d'être à court de balles et que tu te retrouves acculé sur le toit mais tu entends frapper sur la porte comme s'ils essayent de l'enfoncer
Read 7 tweets

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just two indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3/month or $30/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!

Follow Us on Twitter!