Bonjour, il fait beau. Ça vous dirait de vous péter le moral avec moi ?
L'autre jour, au 20h de France 2, entre deux spots publicitaires pour Macron et Le Pen, il y eu un sujet passionnant de @AgnesVahramian sur la Californie.
LA FIN DU MONDE, c'est déjà aujourd'hui. 1/11
On y apprend que la Californie fournit à elle seule les deux tiers des fruits et légumes consommés aux États-Unis. Que la Californie fournit 8 amandes consommées dans le monde sur 10. (Oui).
Petit souci : la Californie n'a plus d'eau, plus du tout. 2/11
Des maraîchers sont donc obligés d'arracher des arbres par milliers. Ils sont condamnés, mais continuent inutilement à pomper de l'eau par leurs racines. 3/11
Une magnifique vue aérienne nous montre un canal gorgé d'eau qui passe au milieu des champs. Mais les agriculteurs ont interdiction d'y toucher : l'eau est réservée aux villes. Nous sommes en mai, et la Californie a déjà soif, très soif. 4/11
Heureusement, le marché, et l'indécrottable optimisme américain sont là : un gusse est venu avec une pompe géante, de plusieurs mètres de haut, et il pompe gaiement... les nappes phréatiques. Le gars est aux anges, il n'arrive pas à répondre à toute la demande ! 5/11
Alors bon, il a un léger souci : les nappes phréatiques sont de plus en plus basses, évidemment. A cause de lui. Il est littéralement en train de détruire son propre environnement, sa propre vie, et il ne semble pas le voir. Déni ? Impossible de faire autrement ? I donno. 6/11
Le reportage d'Agnès Vahramian @AgnesVahramian se termine avec des vues, étrangement superbes, de rivières déjà asséchées. Comme partout sur la planète, les mêmes discours entendus mille fois : "du jamais vu à cette époque de l'année". 7/11
Le reportage se conclut en nous disant que la Californie, d'où sont issus deux pomelos, courgettes et haricots sur trois mangés aux États-Unis, est condamnée. Elle ça devenir un désert, c'est sûr, à cause de l'agriculture intensive. C'est déja fait. 8/11
Agnès Varahmian nous dit en conclusion : "Bon, les gars, ce n'est plus pas comme si c'était juste la Californie, hein. C'est partout comme ça, tout autour de la planète, dans tous les vergers du monde". 9/
Je m'aggripe à mon canapé, j'ai l'impression de voir le monde s'effondrer sous moi.
Et puis retour plateau, et le sourire radieux d'Anne-Sophie Lapix, ravie d'être là, me fait monter des envies de meurtre.
Et donc ? Quelles conclusions tirer du reportage ? Oh ben rien. 10/11
Le reportage est ici :
francetvinfo.fr/economie/emplo…
11/11

• • •

Missing some Tweet in this thread? You can try to force a refresh
 

Keep Current with Gilles Raveaud

Gilles Raveaud Profile picture

Stay in touch and get notified when new unrolls are available from this author!

Read all threads

This Thread may be Removed Anytime!

PDF

Twitter may remove this content at anytime! Save it as PDF for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video
  1. Follow @ThreadReaderApp to mention us!

  2. From a Twitter thread mention us with a keyword "unroll"
@threadreaderapp unroll

Practice here first or read more on our help page!

More from @RaveaudGilles

21 May
Je reçois des messages de djeun's me demandant quels livres d'économie acheter avec leurs 300€.
MINI FIL.
BD :
- "Le choix du chômage"
- "La folle histoire de la mondialisation"
Ne PAS acheter "Economix", très dure à lire, même pour moi !
1/3
Livres pour commencer en douceur :
- Jacques Généreux, "Introduction à l'économie"
- Emmanuel Combes, "Précis d'économie"
- ATTAC, "Avenue du plein-emploi"
2/3
Pour aller un peu plus loin :
- Bernard Maris, "Antimanuel d'économie"
- Joseph Stiglitz, "Peuple, pouvoir et profits"
- Emmanuel Saez et Gabriel Zucman, "Le triomphe de l'injustice"
- Lucas Chancel, "Inégalités environnementales"
Je continuerai plus tard !
3/3
Read 7 tweets
12 May
Bonjour, il est 5h, je me réveille, je ne sais pas pourquoi.
UN PETIT FIL HISTOIRE DU CHÔMAGE.
En 1973, le choc pétrolier accroît fortement les coûts de production des entreprises. Elles augmentent leurs prix de vente : c'est l'inflation. L'activité économique ralentit. 1/25
Dès 1976, la France a 1 million de chômeurs. Mais les syndicats sont forts, notamment dans l'industrie. Les salariés demandent, et obtiennent, des hausses de salaires. D'où une seconde hausse des coûts de production des entreprises. 2/25
Les entreprises augmentent à nouveau leurs prix de vente, afin de répercuter les hausses de salaires. Se met alors en place le cercle vicieux hausse des prix - hausse des salaires - hausse des prix. C'est la "spirale inflationniste". 3/25
Read 27 tweets
10 May
Nadine Levratto @NadineLevratto , qui dirige le laboratoire d'économie de la fac de Nanterre, a écrit un texte extraordinaire sur notre avenir à tous, à partir de sa fine connaissance des entreprises. Le lire serait une bonne idée.
Quelques extraits : 1/9
"[Suite aux aides de l'Etat], la très grande majorité des PME a adopté un comportement de précaution, en constituant des réserves de trésorerie.
De leur côté, les sociétés du CAC 40 ont continué à distribuer des dividendes plus importants que prévu en 2020." 2/9
"Les très grandes entreprises s’apprêteraient à verser plus de 50 milliards d’euros à leurs actionnaires pour 2021, un montant en hausse de 9 milliards par rapport à l’an dernier." 3/9
Read 9 tweets
29 Apr
Sylvie, 24 ans chez Michelin, parcours exemplaire, cadre dirigeante. Elle est aidée par l'entreprise : formation sur mesure, et coaching personnalisé pour l’aider à briser le plafond de verre. Mais il a suffit d'un abruti.
UN PETIT FIL
1/13
Sylvie : "Tout a dérapé avec l’arrivée d’un nouveau supérieur hiérarchique. On nous avait prévenus qu’il était tordu. Dès la première réunion, il m’a attaquée en disant qu’il ne comprenait pas la valeur de mon poste dans l’équipe." 2/13
D’attaques répétées en humiliations, « le cauchemar a commencé. Il a réussi à me faire douter de mes compétences et j’ai développé un sentiment d’imposture. J’avais honte d’en parler. ». D’autres femmes accusées de manquer de vision stratégique sont dans le collimateur. 3/13
Read 13 tweets
28 Apr
La question de la tribune des "généraux" renvoie à un problème : la persistance des titres de professions. On ne devrait pas dire "général à la retraite", mais militaire retraité.
Même chose avec les "Polytechniciens" : on l'est pendant ses études, et c'est tout !
UN FIL. 1/10
Je suis concerné en tant que "normalien". Ce titre, souvent apposé sur les livres, est ridicule : on est normalien pendant 4 ans, et après c'est fini.
Ce point n'est pas anecdotique : quand j'ai vu la tribune en question, j'ai cru qu'il s'agissait de vrais généraux. 2/10
C'est-à-dire des gens qui commandent, qui ordonnent, qui ont du pouvoir, qui peuvent dire à d'autres personnes, armées !, ce qu'elles doivent faire. Ce n'est pas rien, un général, un vrai je veux dire. 3/10
Read 10 tweets
11 Mar
Bonjour,
Ma vie s'effondre. J'ai 47 ans. Je suis célibataire depuis des années. J'ai travaillé très dur pour proposer des solutions aux problèmes économiques de mon pays. Je les ai exposées, de manière claire et honnête, dans mon dernier livre, quj a été un échec. 1/
Je n'ai été invité nulle part pour en parler. Ni dans des séminaires universitaires, ni dans des partis, des syndicats, ou des ONG. Mes rares lecteurs passent leur temps à souligner leurs désaccords, plutôt que de reconnaître ma contribution à la réflexion collective. 2/
Je ne suis candidat à rien, je n'ai rien à vendre. Si ça ne tenait qu'à moi, je mettrais le PDF du livre en ligne, comme je l'ai déjà fait pour un de mes livres. Je voudrais juste vivre dans un pays où chacun ait une chance raisonnable de vivre décemment. 3/
Read 19 tweets

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just two indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3/month or $30/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!

Follow Us on Twitter!

:(