L’affaire est chaque fois contestée, discutée, dans les marges et les grandes largeurs. Mais elle existe. Cette semaine, le #thread vous plonge dans les entrailles du rapport de l’Observatoire de la formation des prix et des marges… Attachez vos ceintures… (1/n) ⤵️
Alors, Philippe Chalmin le dit lui-même à plusieurs reprises, le rapport remis chaque année est un exercice difficile. Il y a la difficulté à accéder aux informations. et celle qui consiste à additionner des torchons et des serviettes… (2/n)
Mais ce qui est intéressant en plus cette année, au delà d’un regard sur l’année écoulée, c’est le bilan qu’il dresse cette année à l’occasion de ce 10e rapport, en quelque sorte une synthèse sur une décennie d’études des marges et des prix. (3/n)
J'en profite pour rappeler à ceux qui dormaient au fond de la salle que Philippe Chalmin et le député André Chassaigne avaient abordé cette question des marges et des prix agricole à l’occasion des discussions autour de la loi Egalim. (4/n)
revue-sesame-inrae.fr/revenus-des-ag…
Alors pour ceux qui attendent du spectacle, sachez aussi que la Loi Egalim est trop récente, selon les auteurs du rapport, pour que ses effets soient éventuellement pris en compte dans l’édition 2021. Et ce d’autant que la crise du Covid est venue brouiller les cartes. (4/n)
Mais ne nous arrêtons pas aux débats de l’année. Et plongeons donc dans le bilan de la décennie. Parmi les choses que Philippe Chalmin retient il y a celle de l’instabilité. En gros, il explique que cette décennie a été celle du basculement. (5/n)
C’est la décennie de la fin des outils de régulation de marchés, la fin des quotas en particulier, pour le lait et le sucre. C’est aussi la décennie d’une mondialisation, sinon achevée, au moins grandement renforcée pour les produits agricoles… (6/n)
C’est aussi la décennie de l’entrée en jeu des conséquences du changement climatique, le gel, les sécheresses qui influent dans le monde entier viennent modifier les équilibres du marché mondial comme on le voit en ce moment (7/n)
C’est aussi la décennie de l’irruption de la Chine comme acteur majeur sur le marché mondial. Capable de faire presque la pluie et le beau temps quand il est aux achats… C’est d’ailleurs grâce à la Chine que les prix agricoles ont repris des couleurs ces derniers mois… (8/n)
Rappelez-vous, ils avaient perdu quasi la moitié de leur valeur en une petite dizaine d’années. #bref écrit Philippe Chalmin, la grande majorité des produits agricoles est entrée dans l’ère de l’instabilité si familière aux producteurs de porcs… (9/n)
L’autre enseignement majeur tiré de ces dix dernières années par les travaux de l’observatoire, c’est la fragmentation du marché. Qui rend d’ailleurs, c’est reconnu sans peine, très difficile les travaux de l’observatoire. Jusqu'à remettre en cause sa légitimité ? (10/n)
Parce que pour avoir des résultats tangibles, celui-ci doit s’appuyer sur des produits courants, on dirait aussi de grande consommation. Pas facile dans ces conditions d’avoir une vue précise et globale sur l’ensemble du marché, des productions, des exploitations. (11/n)
Les conclusions tirées par les travaux de l’observatoire sont surtout basées sur ce que Philippe Chalmin appelle le « fond de caddie ». D'où la difficulté de brosser une image globale (12/n)
Mais de quelle segmentation parle-t-on ? Des appellations d’origines, de la bio, des marques, de l’appétence nouvelle pour le local. Reconnaissez que cela part un peu dans tous les sens. D’où les torchons et les serviettes évoquées plus haut. (13/n)
Autre constat fait par les petites mains de l’observatoire, c’est pile dans l’actualité, la dépendance de plus en plus grande de notre économie alimentaire aux importations. « De manière générale, les taux d’autoapprovisionnement des différentes filières ont diminué …/… (14/n)
…/… et surtout la dépendance aux importations (souvent pour des produits plus élaborés) a ↗️, en particulier pour quelques secteurs emblématiques comme le vin, la viande de volaille, les fruits, les fromages, le blé dur et les oléagineux » est-il écrit dans le rapport. (15/n)
En 2016, en incluant la restauration hors foyer les importations représentaient 25 % de « l’euro alimentaire ». (16/n)
Du côté des prix alimentaires, toujours pour ces produits de fond de caddie, les prix ont globalement peu évolué ces dix dernières années à l’exception de la viande ovine, du steak haché ou des produits laitiers et du jambon. (17/n)
Cette stabilité est liée aux mécanismes d’absorption des hausses du prix des matières premières par l’un ou l’autre maillon dans un premier temps avant que ne s’effectue un certain rééquilibrage entre industriel et distributeur. (18/n)
« C’est souvent le segment industriel qui subit le premier choc mais dans nombre de cas la marge brute de la distribution peut diminuer afin de maintenir la stabilité du prix de produits emblématiques » est-il écrit. (19/n)
Du côté des prix payés à la production, c’est l’instabilité qui prime par contre. Philippe Chalmin distingue deux groupes de production. Le premier parvient, en cumulant prix du marché et aides (quand cela s’applique) à couvrir ses coûts de production certaines années… (20/n)
Mais cela génère de l'insécurité et bride la capacité à se projeter des entreprises. (21/n)
C’est le cas des producteurs de porcs, de lait, de fruits et légumes ou de céréales. Le second groupe n’y parvient « qu’exceptionnellement » au prix de conjonctures parfaitement favorables… C’est le cas des productions bovines et ovines. (22/n)
Alors comme toujours une enfilade de tweets peine à retranscrire toutes les subtilités d'un dossier, surtout celui-ci. Alors si vous voulez en savoir plus sur les chiffres 2021 mais que vous être pressés c’est par ici. (22/n)
reussir.fr/les-dix-chiffr…
Et si vous avez le temps et l’envie de soulever le capot, le rapport et ses 455 pages sont là. La lecture vaut le détour. (23/n)
franceagrimer.fr/content/downlo…
Vous saurez par exemple quels sont les rayons alimentaires des distributeurs qui "bouffent la grenouille". Et vous verrez aussi comment les prix sont constitués. (24/n)
Bref, voilà de quoi nourrir les réflexions. Et vos commentaires ? (25/25)
@threadreaderapp unroll please

• • •

Missing some Tweet in this thread? You can try to force a refresh
 

Keep Current with Revue Sesame

Revue Sesame Profile picture

Stay in touch and get notified when new unrolls are available from this author!

Read all threads

This Thread may be Removed Anytime!

PDF

Twitter may remove this content at anytime! Save it as PDF for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video
  1. Follow @ThreadReaderApp to mention us!

  2. From a Twitter thread mention us with a keyword "unroll"
@threadreaderapp unroll

Practice here first or read more on our help page!

More from @RevueSesame

8 Jun
On a rangé pour vous les #threads du premier semestre 2021, entre pois chiche, agriculture régénérative, il y en a pour tous les goûts dans ce ménage de printemps !
Nous avons fait une incursion dans le monde #glamour des #peoples qui investissent dans l'#agroalimentaire
Puis nous avions fait un petit détour pour mieux connaître le soja…
Read 19 tweets
1 Jun
Les grandes manœuvres se poursuivent autour de la #PAC (politique agricole commune). Gouvernements et députés européens ne sont pas parvenus à accord pour boucler la réforme. Regardons ce qui coince, c’est le @thread du mercredi mais le mardi (c'est pour voir qui suit !)
Prenez un café et détendez-vous. D’abord, il faut se souvenir que dans cette nouvelle mouture de la PAC chaque pays doit livrer sa déclinaison ((P.N.S.) du projet global. Projet lui même assis, intellectuellement, sur deux piliers, le Green Deal… 
ec.europa.eu/info/strategy/…
Et #FarmtoFork ou #F2F pour les intimes, le fameux « de la ferme à la fourchette. On avait d’ailleurs épluché pour vous les grandes lignes de cette histoire et listé les mécontents. Combien de légions ? Plein !

Read 36 tweets
26 May
Avec l’été qui arrive (si si on y croît) vient la saison des #barbecues et #planxa pour faire griller viandes, poissons et/ou légumes. C’est le moment de faire le plein de ces épices qui ont changé la face du monde ! C’est le #thread du mercredi.
Alors comme toujours, avant d’aller plus loin, précisons "de quoi qu’on cause". Les épices sont une famille élargie qui se distingue des aromates par leur caractère exotique, elles proviennent essentiellement des zones tropicales et équatoriales.
Elles sont le plus souvent séchées, concassées, broyées voire finement moulues, pour une meilleur conservation et être plus faciles à transporter au long cours, à la différence des aromates qui se consomment souvent frais car produits localement.
Read 32 tweets
12 May
Après la #bio, le #raisonné, la lutte intégrée, les techniques simplifiées, l’agriculture de #conservation des #sols voici l’agriculture régénératrice. Alors, concept marketing ou révolution en vue ? #Thread du mercredi pour bien comprendre de quoi qu’on cause. (1/n) ⤵️⤵️
Parce qu’aujourd’hui l’agriculture régénératrice est présentée comme une des clés indispensables pour notre avenir sur Terre. Rien de moins… poke @BValiorgue (2/n)
Alors comment souvent partons de la #définition. Et croisons nos sources, wikipedia en l’occurrence qui permet souvent de débroussailler le sujet. Et là, surprise. La version française est sensiblement différente de la version anglophone. (3/n)
Read 35 tweets
5 May
Le soja. Belle plante. Un oléagineux efficace qui, par-devers lui, finit par incarner l’agriculture moderne et industrielle. Au point d’être montré du doigt au même titre que l’huile de palme. On regarde de plus près ? C’est le #thread protéiné du mercredi ! ⤵️⤵️(1/n)
D’abord, prenons un peu de recul. Le soja s’appelle en fait Glycine Max, est originaire d’Asie et on le cultive depuis 3000 ans, au bas mot. C’est une légumineuse, ses graines sont comestibles après trempage et cuisson mais elles ne sont pas considérées comme légume sec. (2/n)
Mais ce qui va changer dans la vie du soja, ce n’est pas Top Chef, mais bien son entrée dans les formulations de l’alimentation animale, au XXe siècle dans lesquelles elles représentent un apport protéique apprécié car très dense… Bref un bon rapport apport/ingéré. (3/n)
Read 39 tweets
28 Apr
Puisque l’hiver n’en finit pas, avec ces gelées à répétition, et que par conséquent vous êtes accros à vos polaires, aujourd’hui on vous fait un #thread qui ne vous tondra pas la laine sur le dos… Déroule ! #mouton
Alors la laine, vaste sujet venu de la nuit de temps et qui aujourd’hui suscite bien des controverses. Si si. Sautez sur le rouet (sans vous faire mal) vous allez voir. Et ne vous piquez pas avec le fuseau ! (Ok j'ai fini avec les calembours pour ce soir)
La laine, c’est d’abord la toison de certains animaux. On pense spontanément aux moutons, mais ils ne sont pas les seuls ! Il y a aussi les yacks, les bœufs musqués, les chèvres, le lapin, les chameaux…

camelides.cirad.fr/fr/curieux/lai…
Read 32 tweets

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just two indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3/month or $30/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!

Follow Us on Twitter!

:(