Thread de réflexions autour de la crise sanitaire actuelle, la vaccination,les discours d'extrême droite antivax et les politiques gouvernementales

Écrit avec @Gogdelanuit
Le 27 décembre 2020, 21 personnes étaient vaccinées, à ce jour 50% de la population française a eu la première dose et un tiers les deux doses.
Inespérée au début de la pandémie, en tout cas pas dans ces délais et avec une telle efficacité, (1/42)
la vaccination semble avoir apporté une vraie possibilité de la ralentir considérablement et de protéger ceux et celles qui sont les plus vulnérables. D'un autre côté, malheureusement, les mesures non-pharmaceutique continuent d'être mises en place trop tard, (2/42)
être écartées trop vite quand elles ne sont pas freinées par les mesures gouvernementales contradictoires(confinement, traçage, télétravail, droit de retrait etc).

Dans le monde on assiste à une "ségrégation vaccinale" où les pays du Nord s'accaparent la part du lion. (3/42)
21,5% de la population mondiale a reçu une première dose de vaccin contre le Covid-19, ce taux tombe à 0,8% dans les pays à bas revenu. Les promesses de distributions sont bien en dessous de ce qui serait nécessaire :. (4/42)
600000 doses ont été produites quand il en faudrait 7 milliards nécessaires.
Le docteur Craig Spencer ecrit "J'ai recu plus de dose de vaccin à moi tout seul (2) que 125 pays dans le monde." (5/42)
Alors que l'on se trouve donc dans une situation d'injustice sanitaire mondiale, en France les discours anti-vaccins se font entendre un peu partout, dans nos interactions quotidienne de tous les jours, sur les réseaux sociaux, au travail, dans les médias etc... (6/42)
Dans la suite logique des discours complotistes qui n'ont cessé de se diffuser depuis le début de la pandémie, ces discours sont lié avec l'extrême droite et le confusionisme qui surfent sur les angoisses et les peurs pour avoir le plus d'adhésion possible.
À ce jour, (7/42)
et à notre connaissance, aucune étude de terrain n'a été réalisée en France pour expliquer la cohérence de ce lien systématique entre antivax et idéologie d'extrême droite. (8/42)
Il existe néanmoins la vidéo salutaire de l'extracteur qui exhibe bien les liens entre les idéologues antivax et la sphère conspi antisémite.
Pourtant le darwinisme social, l'eugénisme et le validisme (9/42)
ainsi que le fait de tout centrer sur "l'individuel", le plus fort, sont bien des valeurs qui correspondent à l'E-D.
Une ligne conductrice anti-sémite est aussi présente comme dans le documentaire Hold-up, (10/42)
qui semble un écho contemporain équivalent au "Protcole des sages de Sion" puis dans l'appropriation de l'évocation mémorielle systématique de la déportation, la Shoah, de la dictature sanitaire comme point de comparaison avec les mesures de lutte contre la pandémie, (11/42)
le port du masque, le confinement et aujourd'hui la vaccination.
Ce discours, on le retrouve chez le docteur Fouche de ihu de Marseille, chez les antivax sur les réseaux Facebook et Twitter etc...

Il ya aussi une double supercherie, en miroir autour de la question de
(12/42)
en miroir autour de la question de fond, sur la gestion de la pandémie par les pouvoirs publics, le gouvernement. Ce dernier porte évidement la plus grande responsabilité dans la propgation d'une confusion généralisée, doublée d'une hypocrisie sans limite. (13/42)
En multipliant les mesures absurdes et inefficaces depuis le début de la pandémie, en alternant dénis de réalité et mesures liberticides absurdes, le pouvoir à créé un énorme appel d'air à tous les contestaires de pacotille en tout genre, (14/42)
de certainnes "personnalités du corps médical" à certaines personnalités médiatiques..
La plus grand réussite de ce gouvernement durant l'année et demi de pandémie a été de réussir à faire croire qu'il voulait vraiment lutter contre. Tout prouve le contraire, (15/42)
son objectif était bien de maintenir le fonctionnement de l'économie en misant sur la capacité de tenir du corps soignant et des hôpitaux. Une gestion en flux tendu de la main d'œuvre renouvelable et de la continuité des profits et de l'exploitation. (16/42)
Ce qui se cache derrière la gestion catastrophique de la crise sanitaire, c'est non seulement le validisme du gouvernement qui n'hésite pas à sacrifier les populations les plus précaires et vulnérables, (17/42)
mais aussi sa volonté de ne pas affaiblir l'idéologie capitaliste et sa valeur travail. Ainsi, plus que de ménager l'économie nationale, pour laquelle une stratégie 0 covid aurait été plus efficace, (18/42)
le gouvernement a systématiquement limité le recours au télétravail et aux confinements locaux et partiels pour impacter le moins possible le pouvoir symbolique des patrons et de leurs entreprises sur nos vies. (19/42)
Il est un trop grand danger pour le capitalisme de constater qu'on peut survivre en dehors de ses modes de fonctionnement habituels.

On retrouve aussi bien au niveau national, dans différent pays, qu'au niveau international, (20/42)
une inégalité frappante dans l'impact de la pandémie sur les populations.
Ce sont bien les plus pauvres, les moins blancs, les plus vulnérables qui en sont les premières victimes.

(21/42)
S'il ne faut pas accabler des personnes qui se méfient des vaccins à cause des propagandes contradictoires qui s'affrontent dans la sphère publique, il ne faut pas non plus les infantiliser ou fermer les yeux sur la production idéologique de ces doutes. (22/42)
Toute personne se méfiant des vaccins n'est pas nécessairement une complotiste en devenir, c'est néanmoins un point d'entrée réel vers un glissement à l'extrême droite, tout comme c'est aussi souvent le résultat de réflexes validistes, racistes, (23/42)
antisémites et individualistes. Et malheureusement si cette crise a montré de beaux mouvements de solidarité elle a aussi mis au grand jour, nombre de comportements égoïstes qu'il ne faut surtout pas minimiser, (24/42)
tout comme on a tendance à minimiser l'emprise réelle des théories d'extrême droite, même auprès des personnes n'ayant jamais voté FN. (25/42)
La logique idéologique qui se déroule au niveau des comportements individuels en ce qui concerne la crise sanitaire est symptomatique du glissement continu à l'extrême droite et n'en est finalement qu'une illustration de plus. De fait, (26/42)
la défiance légitime du gouvernement, de son injustice et de sa violence, entraîne deux formes de réaction individuelle : le désir d'une justice démocratique totale et plus de solidarité ou la théorie du complot, (27/42)
l'individualisme et la recherche de bouc-émissaires chez les populations minorisées. La méfiance face aux vaccins, le je menfoutisme face aux mesures barrières, s'ancrent très clairement dans la seconde tendance, (28/42)
qui n'est pas dans l'optique de créer de la solidarité active avec les plus vulnérables en cassant les chaînes de contamination. Les personnes qui effectuent ce repli de nature égoïste n'en ont pas forcément conscience, n'ont pas forcément toutes les données, (29/42)
et réagissent par ces réflexes souvent discriminatoires que la peur peut susciter, et c'est dans ces conditions qu'il est important de faire de la pédagogie, (30/42)
parce que nul-le n'est parfait-e et que c'est en discutant qu'on peut se rendre compte que oui parfois on a des comportements et des réflexes de merde, par manque d'information certes, mais pas tout à fait que. Ne soyons pas méprisant-es certes, (31/42)
mais ne soyons pas non plus condescendant-es.

Néanmoins si faire ce travail pédagogique informel et militant, quand c'est possible, est important, (32/42)
il faut le faire en l'inscrivant dans un discours politique qui recontextualise et qui propose de lutter contre les dérives gouvernementales non par l'individualisation, le cynisme et le complot, mais par la démocratie totale, (33/42)
la solidarité et la responsabilité collective. Il faut aussi pouvoir s'arrêter et commencer à sortir plus ou moins aimablement les couteaux quand des lignes commencent à être franchies car on s'est suffisamment cassés les dents politiquement avec la rengaine sur les (34/42)
classes populaires votant FN qu'il ne fallait surtout pas culpabiliser, parce qu'elles n'étaient pas forcément racistes, juste contestataires et qu'elles étaient une minorité. Alors que si, voter FN est un acte profondément raciste. (35/42)
Nous sommes persuadé qu'on peut faire bouger les gens de droite, voire d'extrême droite, (et il le faudra bien car iels sont largement majoritaires en france), mais le faire en les déresponsabilisant de leurs actes, (36/42)
en les caressant dans le sens du poil des idéologies nauséabondes avec lesquelles iels flirtent plus ou moins allègrement, c'est un écueil sur lequel la gauche réformiste se brise depuis des décennies. (37/42)
N'agissons plus comme si la méfiance envers les gouvernements et des institutions était neutre ou à notre avantage, car elle est toujours située, et elle peut être progressiste mais aussi réactionnaire, (38/42)
tout comme est située la réaction du corps social à la crise sanitaire et son continuum de réponses ancrées à droite. (39/42)

(39/39 en fait 😅)
Cc @FaniaMakaya

Rapport a ton tweet de tout à l'heure, on a essayé de réfléchir autour de ça.
Jspr que tu trouveras cela intéressant
🙏🏼

• • •

Missing some Tweet in this thread? You can try to force a refresh
 

Keep Current with ☠️🍵

☠️🍵 Profile picture

Stay in touch and get notified when new unrolls are available from this author!

Read all threads

This Thread may be Removed Anytime!

PDF

Twitter may remove this content at anytime! Save it as PDF for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video
  1. Follow @ThreadReaderApp to mention us!

  2. From a Twitter thread mention us with a keyword "unroll"
@threadreaderapp unroll

Practice here first or read more on our help page!

More from @boudocha

16 Jul
L'histoire de l'anti-vaccination en Allemagne est truffée d'antisémitisme. (1/51)
Les Juifs ont été accusé de propager des maladies et dans en même temps considérés comme des victimes sacrifiables. (2/51)
L'année dernière, je me suis senti chanceuse d'être une Etats-Unienne en Allemagne. Le gouvernement pris des mesures globale de santé publique et, généralement, les gens portaient des masques en public. Plus récemment, les cas de COVID-19 ont augmenté ici, avec (3/51)
Read 52 tweets
14 Jul
Thread Snt Jhn au fil de l'écoute

Selfish.

"I wish we were both somebody else"

Image
Read 4 tweets
13 Jul
Aller je lance, avec un peu d'émotion, le dernier épisode de la série originale #ultraman

"さらばウルトラマン"
"Adieu Ultraman" Image
Je découvre qu'il ya eu une vf..
Je sais pas si je suis prêt... 😅

C'est visiblement adapté de l'adaptation anglaise...
Avec l'introduction refaite en romaji..



Qu'est ce que j'aurais kifé par contre, petit...
"le héros de l'aire atomique"

Wtf, ils pouvaient pas s'empêcher...

Vraiment dégueulasse la chanson, ils l'ont pas respecté, comdab.

Par contre le doublahe à l'air pas degueu.

Mais je repars sur l'originale, faut pas déconner ImageImage
Read 16 tweets
20 Dec 20
Thread sur la question des luttes en cours dans les métiers du spectacle en pleine pandémie mondiale :
Si l'on s'en réfère aux textes publiés par les différents collectifs de lutte et les syndicats, ainsi qu'aux manifestations qui ont eu lieu ces dernières jours, certaines revendications phares et prises de position de ceux qui s'auto-définissent comme "La" Culture
nous posent question.
"Le droit à travailler", "l'ouverture des salles", "non au télétravail" et somme toute "le retour à la normale" révèlent un manque de lucidité sur ce qui se passe en ce moment et nous apparaissent comme une incapacité à avoir
Read 28 tweets

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just two indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3/month or $30/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!

Follow Us on Twitter!

:(