C’est la discussion de la fin d’été, et demain il y a vote. Alors on revient sur Farm To Fork et ses éventuelles conséquences sur l’agriculture envisagée dans l’étude du comité de recherche de la Commission européenne… Vous venez, c’est le Thread du mercredi ⤵️⤵️⤵️
À l’époque de sa publication, le plan Farm to Fork, penchant agricole du Green Deal, et socle idéologique de la prochaine PAC avait provoqué pas mal d’interrogations et de discussions. En particulier sur la cohérence entre les objectifs et les moyens…
Nous avions regardé en détail ce que comportait ce plan, c’est ici pour ceux qui ont manqué le train à l'époque…
Donc à l’automne dernier, une étude du ministère américain de l’agriculture jetait un premier pavé dans la mare en prédisant que Farm To Fork (F2F) allait entamer durablement la capacité de production agricole en Europe. Donc, d’en renforcer la dépendance aux importations…
Pendant qu’ils y étaient, les chercheurs américains avaient fait tourner le même modèle pour le cas des États-Unis et sur l’ensemble de la planète. Ça avait avait fait grand bruit, polémique, mis vent debout à peu près tout le monde…
Et là, avec la rentrée, c’est une étude européenne, elle a été réalisée par le Joint Research Center qui fait jaser. Mais que contient-elle ? On ne fera pas un résumé des 93 pages pare que c’est dense, complexe, et vous aurez le lien en bout de thread.
Et pourquoi en parler aujourd’hui ? Parce que demain, les députés européens sont justement amenés à se prononcer sur Fam to Fork et le plan biodiversité.
Donc, d’abord, les auteurs prennent moult précautions. En précisant qu’il s’agit d’un travail « dans l’absolu » en somme, avec un modèle, Capri, qui ne peut pas prendre tout en compte puisqu'il sert habituellement à évaluer la PAC.
en.wikipedia.org/wiki/CAPRI_mod…
Manquent donc des paramètres important dans les calculs, en particulier tout ce qui est lié à la réponse des consommateurs, à la limitation du gaspillage. Les auteurs reconnaissent aussi que le monde agricole est face à une transition ardue…
Et que leur étude met en exergue, malgré ses limites, l’ampleur du challenge à relever.
Ils osent aussi dire que la marche est tellement haute qu’il faudra ans nul doute arbitrer à un moment ou un autre…
Ils indiquent aussi en conclusion, et c’est un point important, que la PAC ne peut, à elle seule, permettre d’atteindre les objectifs fixés par F2F ou le plan Biodiversité. Qu’il faut envisager des actions mondiales pour éviter les délocalisations de pollution.
Et qu’il faudra parvenir à des gains de productivité au sein de l’agriculture biologique, améliorer la gestion des intrants, qui « peuvent être obtenus par l’agriculture de précision, le numérique et d’autres technologies innovantes ».
[autopromo] on retrouve là un peu ce que dit le comité scientifique du prochain sommet mondial sur l'alimentation, pour ceux qui n'étaient pas là la semaine passée.
Mais les auteurs précisent aussi, les mots ont leur importance, que ce n’est pas une étude d’impact, telle que réclamée depuis le printemps par le monde agricole européen qui craint d’être sacrifié sur l’autel de l’environnement.
lafranceagricole.fr/actualites/ges…
Donc, pour faire tourner le modèle, les chercheurs ont retenu : réduction de l’usage des pesticides de 50 %, de l’usage des engrais de 20 %, des antibios en élevage de 50 %, progression des surfaces bio jusqu’à 25 % de la SAU et 10 % de la SAU en « haute diversité ».
Avec un horizon : 2030.
Une fois le modèle CAPRI lancé, il a fourni ses résultats. Qui sont venus corroborer ceux de l’étude américaine de 2020. Ainsi, les baisses de production concernent toutes les productions à des niveaux différents… Situés entre - 15 et - 5 %.
Dans le détail, les céréales et les oléagineux perdraient un peu moins de 5 % en emblavements mais pas loin de 15 % en volumes produits. Du côté des légumes et des cultures pérennes, à surface équivalente, elles ne sont pas affectées, le recul atteint plus de 10 %
Du côté des productions animales, le repli atteint 10 % pour les vaches laitières, 14 % pour la viande bovine, un peu plus de 15 % pour les porcs comme pour les volailles. (C'est page 40)
Allant plus loin, l’étude regarde ce qui se passe du côté du commerce net en 2030. La capacité exportatrice de l’Union recule sensiblement pour les céréales, la dépendance aux importations s’accroît pour les légumes et les cultures pérennes mais surtout pour les oléagineux
Dans les produits animaux, la dépendance s’accroît pour la viande bovine, et la capacité d’exportation se réduit à peau de chagrin pour la viande porcine et la volaille. Seuls les produits laitiers tirent leur épingle du jeu (C'est page 44)
Le modèle a ensuite donné ses résultats sur les prix (page 46) et là les augmentations sont pour tout le monde. D’un peu plus de 10 % pour l’ensemble des produits agricoles, à plus de 40 % pour la viande de porc en passant environ 8 % pour les céréales…
… 15 % pour les légumes et autres produits de cultures pérennes, près de 25 % pour la viande bovine et plus de 15 % pour la viande de poulet.
Les auteurs précisent que la forte augmentation du prix de la viande est liée à la réduction importante des cheptels, dans l’objectif de réduire la production de nitrates mais aussi de l’inélasticité de la demande et de l’incapacité des importations à compenser le déficit…
Du côté de la rémunération des producteurs, les céréaliers, les producteurs d’oléagineux, de poulet et de lait seraient à la baisse quand les producteurs de légumes, bovins et porcs, mais aussi caprins et ovins, y gagneraient.
Du côté des émissions, atteindre tous les objectifs assigné au modèle permettraient une réduction de 20 % des gaz à effets de serre émis par l’agriculture. (page 48)
L’impact de Farm to Fork et du plan biodiversité est important sur les indicateurs environnementaux, mais c’est aussi celui qui conduit à la plus grande délocalisation de production de gaz à effet de serre (hors CO2).
À la lecture (ardue) du document, on comprend en tout fort bien la complexité des enjeux. Et des solutions à échafauder. Presque ça mettrait le bourdon. En tout cas ça a bien réveillé le Landerneau en fin d’été.
Et alimenté les conversations avec les habituels clivages agriculture/environnement.

reussir.fr/agriculture-en…
Chacun défend son bout de gras, va chercher dans le document ce qui vient conforter son propos.

Même le ministre de l’agriculture a réagi.
Beaucoup ont d’ailleurs accusé la Commission d’avoir voulu escamoter ladite étude pour éviter les vagues…
thepoultrysite.com/news/2021/08/o…
Cela a valu une interpellation du Copa-Cogeca, le syndicat des syndicats agricoles qui demande aux députés de ne pas surenchérir à Farm 2 Fork avec les propositions qu’ils vont émettre.

Les parlementaires eux l’assurent, ils ont corrigé la stratégie proposée par la commission pour la rendre réaliste, sans sacrifier son ambition environnementale.

corriereortofrutticolo.it/2021/09/07/far…
Cocasserie de l’actualité, l’Union vient de publier son rapport annuel sur les exportations de produits agricoles et agroalimentaires. Rapport qui conclut au renforcement de la position de l’UE comme leader mondial en matière…
Voilà, vous avez de quoi cogiter un moment ;) Si vous voulez en savoir plus, merci de vous reporter au document complet ! L’étude du JRC est là

op.europa.eu/en/publication…
Et pour rappel, l’étude américaine de l’automne dernier, avec une intéressante ouverture sur les agricultures du monde.

ers.usda.gov/webdocs/public…
Et la morale de cette histoire c'est que, rien n'est jamais, mais alors jamais simple !
(On me souffle dans l'oreillette que j'ai manqué les recommandations des organisations de la société civile européenne avant le vote de demain).
@threadreaderapp unroll please
et pour compléter, des pistes de solutions lebetteravier.fr/2021/09/09/qua…

• • •

Missing some Tweet in this thread? You can try to force a refresh
 

Keep Current with Revue Sesame

Revue Sesame Profile picture

Stay in touch and get notified when new unrolls are available from this author!

Read all threads

This Thread may be Removed Anytime!

PDF

Twitter may remove this content at anytime! Save it as PDF for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video
  1. Follow @ThreadReaderApp to mention us!

  2. From a Twitter thread mention us with a keyword "unroll"
@threadreaderapp unroll

Practice here first or read more on our help page!

More from @RevueSesame

15 Sep
Un état qui décrète l’état d’urgence alimentaire, même s’il est loin, ça frappe l’imagination. C’est au Sri-Lanka, pays qui s’est distingué, aussi, en interdisant les pesticides et les engrais de synthèse en avril. Alors lien ou pas ? C’est le #thread du mercredi… (1/n)
Bon, d’abord, l’urgence dans le pays, c’est le Covid, et la troisième vague qui fait des ravages. Le Sri Lanka, lit-on partout, est au bord du gouffre, ce qui ne semble pas être une image. (2/n)
lemonde.fr/international/…
Et puis donc il y a la proclamation de l’État d’urgence alimentaire il y a quelques jours. Qui vient sanctionner une nouvelle fragilité du pays, en plus de la détresse sanitaire. (3/n)
lemonde.fr/international/…
Read 37 tweets
6 Sep
Ce tweet récent d'Emmanuel Macron a mis la communauté agricole sur les charbons ardents tout le week-end. Et comme c'est un sujet que nous suivons, voici quelques éléments de réflexion supplémentaires… (mini thread 1/5)
Déjà, pour savoir de quoi on parle, nous nous étions demandé ce qu'étaient les pesticides, ça permet d'y voir plus clair.
Nous nous sommes aussi demandé pourquoi les chiffres d'utilisation ne cessent d'augmenter en Franc. Les raisons vont vous surprendre. revue-sesame-inrae.fr/pourquoi-lusag…
Read 6 tweets
1 Sep
C’est la rentrée. Et nous allons parler de politique et de sciences pour de premier #thread de septembre. En nous penchant sur un prérapport qui remet l’église, la science, au milieu du village des questions alimentaires… Vous venez ? #thread (1/n)
Donc, le 23 septembre se déroulera le Food Summit, à New-York, sous l’égide de l’ONU. Le groupe scientifique mandaté par l’organisation a émis des préconisations pour atteindre les résultats attendus en 2030. (2/n)
Mais avant le sommet, il y a eu un genre de camp de base, le « pre-summit » qui s’est tenu en juillet. Le groupe scientifique y a présenté un pré-apport. Il y en a pour un moment à tout raconter mais je ne reste que dans les grandes lignes. (Les réfs en fin de thread). (3/n)
Read 40 tweets
25 Jun
C'est l'heure de la semaine de Sesame. On va beaucoup parler aliments aujourd'hui, histoire de vous mettre en appétit pour le week-end. Vous venez ? #thread (1/n)
Alors pour commencer sachez qu'il y a des tensions sur les farines de riz. C'est un ingrédient majeur pour certains segments du marché comme les aliments pour bébé ou le sans gluten. (2/n) foodmanufacture.co.uk/Article/2021/0…
Il y a aussi des tensions sur le soja, avant la guerre entre les usages énergétiques et les usages alimentaires ? (3/n) foodbusinessnews.net/articles/18944…
Read 23 tweets
23 Jun
On en fait de la pâte, des produits cosmétiques, on la croque telle quelle ou on la boit sous forme de boisson… Cette semaine jetons un œil sur l’amande qui connaît un boom sans précédent. Mais ce n’est pas sans faire grincer quelques dents. C’est le #thread du mercredi. (1/n)
Parce que si c’est bon, l’amande est aussi un fruit consomme beaucoup d’eau. Et les amandiers poussent là où il fait chaud. Donc, souvent, là où l’eau se fait de plus en plus rare. (2/n)
Pour commencer, sachiez-le, l’amandier est un prunus, donc de la famille des rosaceae et son nom savant c’est prunus amygdalus. Bon, ça c’est pour l’anecdote, mais sachiez-le aussi, cet arbre est symbole de l’amour et de virginité. (3/n)
Read 36 tweets
16 Jun
L’affaire est chaque fois contestée, discutée, dans les marges et les grandes largeurs. Mais elle existe. Cette semaine, le #thread vous plonge dans les entrailles du rapport de l’Observatoire de la formation des prix et des marges… Attachez vos ceintures… (1/n) ⤵️
Alors, Philippe Chalmin le dit lui-même à plusieurs reprises, le rapport remis chaque année est un exercice difficile. Il y a la difficulté à accéder aux informations. et celle qui consiste à additionner des torchons et des serviettes… (2/n)
Mais ce qui est intéressant en plus cette année, au delà d’un regard sur l’année écoulée, c’est le bilan qu’il dresse cette année à l’occasion de ce 10e rapport, en quelque sorte une synthèse sur une décennie d’études des marges et des prix. (3/n)
Read 28 tweets

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just two indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3/month or $30/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!

Follow Us on Twitter!

:(