1. Réflexion critique sur l’« épistémologie du point de vue » (*standpoint epistemology* ou SE), à partir de l’article « Being-in-the-Room Privilege : Elite Capture and Epistemic Deference » par Olúfémi O. Táíwò (@OlufemiOTaiwo). Un fil exposé + commentaires à la fin.
2. Táíwò commence par une anecdote : son amie Helen, une blanche, abandonne un projet d’écriture, ne se sentant pas légitime pour l’écrire. Elle le lui confie car elle « n’a aucune idée de ce que cela fait d’être noir... » Cette expression interpelle Táíwò et le gène.
3. Une telle expression exprime en effet quelque chose de la SE, dont le principe décisif, outre la connaissance située socialement, stipule que des groupes détiennent un autorité épistémique du fait d'un avantage positionnel relativement à leurs expériences.
4. Comme Liam kofy Bright (@lastpositivist) l’a soutenu de façon convaincante, ce principe est tout à fait acceptable : il combine un empirisme fort basique à l’idée plausible d’une influence minimale du monde social sur la connaissance des groupes.
5. Dès lors quel est le problème ? Selon Táíwò, il réside moins dans le principe que dans son application pratique, le plus souvent tournée vers l’expression de marques de « déférence » : écoute sensible, gestes d'attention et de considération appuyés, encouragement moral, etc.
6. Il y a une dimension de norme importante: par défaut, l'autorité est acquise et la déférence suit systématiquement. Ce sont des « règles du jeu » qui « prévalent » alors qu’elles ne tiennent pas compte de ce que les bénéficiaires pris individuellement ont eu comme expériences.
7. Par exemple, son amie Helen présume que parce qu’il est noir, il détient de fait une autorité pour rapporter les expériences types du groupe. Or sa trajectoire personnelle a été différente des personnes marginalisées au sein de sa catégorie raciale.
8. Mieux: ce qui lui permet de bénéficier de marques de déférence à cette occasion a été justement rendu possible du fait qu’il a eu une trajectoire et des opportunités qui l’éloignent de l’expérience vécue par le groupe racial auquel néanmoins on l’associe.
9. Il remarque l’ironie de la situation : s’il avait grandi dans le genre de communauté qu’imagine son amie, il n’aurait pas pu avoir cette conversation avec elle, ni n’aurait eu l’occasion d’être son ami, etc.
10. Ce qui lui fait dire que la déférence est l’objet de certains lieux sociaux privilégiés influents et que seuls ceux des membres des groupes concernés ayant accès à ces lieux peuvent bénéficier de la déférence.
11. C’est rarement l’expérience de réfugiés dans des camps ou de SDF que l’on va écouter. C’est donc qu’il y a d’abord un sas de sélection sociale qui donnent à certaines personnes l'occasion de faire l’objet de déférence.
12. Ces espaces élitaires ne sont pas anonymes ou ordinaires, ils ont en commun d’être différentes « rooms » : la cellule de crise (the situation room), la salle de rédaction (the newsroom), la table des négociations, la salle de conférence (the conference room).
13. Selon Táíwò, de tels espaces ont développé un pouvoir et une influence démesurés. On les laisse affecter les institutions et les dynamiques sociales, notamment en leur confiant le pouvoir de prescrire ce qui peut être dit ou fait par les uns et les autres.
14. Cette configuration particulière, même si elle est animée des meilleures intentions, n’est pas loin de se montrer contre-productive. Elle finit et de finir par desservir les intérêts mêmes des groupes marginalisés. Táíwò fait plusieurs critiques dont voici les + importantes:
15. Critique principale: la déférence conçue comme réponse principale mine tout simplement le projet épistémique de départ. Certes, elle fournit, par la considération et le respect, un “baume” psychologique efficace à des expériences réellement douloureuses.
16. Mais ce soutien psychologique, auquel s’arrête la déférence, ne fournit aucune solution concrète aux problèmes politiques qui devraient être le but d’un retour d’expérience. Elle s’en tient à une reconnaissance morale, symbolique.
17. Du reste cette tournure thérapeutique de la réponse met l’accent sur la dimension de trauma. Redonner fierté, à la suite d’humiliation, de privation et de souffrance est évidemment crucial. Mais mettre l'accent sur le trauma donne rarement quelque chose de constructif.
18. Táíwò remarque également autre chose : se focaliser sur l’expérience vécue et la manière dont les dynamiques sociales dessinent cette expérience peut conduire à mettre de côté les difficultés liées aux expériences qui ne sont tout simplement pas vécues.
19. Comme l’expérience d’avoir accès aux espaces influents par exemple... De la même façon, c’est rarement à partir du contenu d’expériences individuelles que l’on peut rendre compte des dynamiques et structures sociales d’arrière-plan qui les conditionnent.
20. La force ainsi de l’approche déférentielle, et qui fait son attrait – répondre par la considération et le respect au fait d’être mis de côté, de n’avoir pas droit au chapitre – est sa plus grande faiblesse : portée politique concrète limitée, et subjectivation outrée.
21. Táíwò soutient qu’il faut abandonner l’approche déférentielle pour une approche constructive de la SE. Selon lui, on doit se concentrer sur des objectifs spécifiques plutôt que sur l’adoption de principes moraux, ou sur la dénonciation des complices de l’injustice.
22. L’approche constructive plaide pour moins de soutien moral et symbolique, mais pour davantage d’institutions, de pratiques de mise en commun d’information. Davantage de responsabilisation également, et de redistribution du pouvoir et des ressources sociales.
23. Táíwò donne un cas: la crise de l’eau à Flint dans le comté du Michigan. L'eau n’était pas bonne à boire, pour une grande partie des résidents, et les autorités ignoraient les alertes, ou les traitaient avec dédain, voire mépris.
24. Il a fallu bâtir une autorité épistémique: construire un nouvel espace spécifique où les résidents et les activistes ont été mis en collaboration avec des scientifiques pour les tests nécessaires et l’appareillage de preuve.
25. Cela a conduit à une campagne de « science citoyenne » alertant sur les dangers et distribuant des kits pour soumettre des tests. Cette campagne a permis la prise de conscience d’un scandale national. L’étape décisive fut ensuite de faire assainir l’eau.
26. Il n’était aucunement question d’être “célébré”, ou de faire l’objet d’un récit positif. Il n’y avait rien de spécial dans le fait d’être empoisonné par l’eau: tout le monde pouvait comprendre ce que cela faisait. Il fallait seulement sortir de cette situation.
27. A l’issue de cette campagne, des dédommagements, mais pas de victoire fracassante: une épistémologie constructive ne peut pas garantir une victoire complète. Mais elle renforce les chances au sein du jeu tandis que l’épistémologie déférente ne joue même pas.
28. Commentaire: cet article regorge de remarques et de réflexions stimulantes, pertinentes, et adresse une critique bienvenue à une pratique de respect apparent qui n’est au fond pas si respectueuse que ça et comprend de nombreux travers.
29. Un trouble demeure à la lecture: c’est à se demander finalement ce que l’épistémologie du point de vue, ce que l’épistémologie même en général et pas seulement telle ou telle approche, vient faire là. En particulier quand elle est enrôlée dans une action politique.
30. En fait, l’exemple même de Flint donné par Táíwò montre que la question ne porte nullement sur la prise en compte ou non de l'autorité épistémique de certains groupes. Il s'agit plutôt de la prise en compte des personnes elles-mêmes et donc d’une incurie des pouvoirs publics.
31. Il y aurait un défi épistémique si éventuellement la situation avait été celle d'autorités distinctes engagées dans une dispute empirique, mais ce n’est pas le cas. C’est une erreur de faire comme si la contestation des faits était animée par le désir d’en savoir plus.
32. Le problème apparaît donc être entièrement celui classique en politique de la (bonne) volonté et dispositions prises, pas de savoir. Tous les points réunis contre la déférence semblent d’ailleurs viser la question éminemment politique: comment va-t-on le réparer/résoudre?
33. Et il s'agira de faire la différence entre, d'une part, des actions qui changent beaucoup la vie des gens et, d'autre part, des actions qui au contraire laissent en l’état, comme lorsqu’on se propose d’agir via des effets de perception ou de reconnaissance symbolique.
34. En réalité, on ne voit pas bien dans tous ces cas où se situe la démarcation relative à un combat entre différentes autorités épistémiques, ni ce que pourrait signifier politiquement l'idée d'une autorité exclusive, associée spécifiquement à l’expérience d’un groupe.
35. Comme Táíwò le remarque lui-même, il n’y a rien de spécifique dans l’empoisonnement qui le signale comme un objet particulier d’expérience, hors celui d’être empoisonné. Mais il n’est pas nécessaire non plus d’être soi-même empoisonné pour s’en plaindre.
36. De fait, si l’eau est bel et bien empoisonnée, quiconque reconnaît ces faits (les pouvoirs publics compris) possède l’autorité suffisante, celle qui se recommande de la réalité et d’une description exacte ou vraie de celle-ci. FIN
des* dispositions
pas du* savoir
Lien vers l'article: thephilosopher1923.org/essay-taiwo

• • •

Missing some Tweet in this thread? You can try to force a refresh
 

Keep Current with Robinson Opp

Robinson Opp Profile picture

Stay in touch and get notified when new unrolls are available from this author!

Read all threads

This Thread may be Removed Anytime!

PDF

Twitter may remove this content at anytime! Save it as PDF for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video
  1. Follow @ThreadReaderApp to mention us!

  2. From a Twitter thread mention us with a keyword "unroll"
@threadreaderapp unroll

Practice here first or read more on our help page!

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just two indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3/month or $30/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!

Follow Us on Twitter!

:(