Profile picture
Zali Falcam Klaus 🎄 @Zali_Falcam
, 33 tweets, 7 min read Read on Twitter
J'ai quelques minutes de pause pour vous raconter enfin mon histoire intitulée "HOPITAL DE MELUN 2005"
En 2005, pour Noël, j'ai décidé de faire Nantes-Metz en voiture en passant par les nationales (étudiant, pas de sous, tout ça).
Ma copine de l'époque conduisait une vieille guimbarde. On se relayait à peu près au volant, c'était un trajet qu'on faisait régulièrement. Bref, rien que de très habituel, quand soudain TOUT A BASCULÉ comme on dit sur la TNT nulle.
Sur une vieille nationale pourrie dans les brumes de nulle part, elle a essayé de doubler une grosse voiture de sport -qui roulait vraiment a deux de tension-. Le conducteur de cette voiture a alors brutalement accéléré pour pas se faire dépasser.
Bref, une bagnole arrive en face, pas possible de se rabattre, coup de volant à gauche, bref vol planté, un tonneau, la caisse se plante à la verticale dans un champ boueux.
Mon ex s'en sort sans une égratignure, moi par contre je sens que mes vertèbres me disent merde. Quand les pompiers arrivent, je signale un léger mal de cou et 0,00001 secondes plus tard me retrouve sanglé sur une civière avec des gens qui insinuent que je vais mourir.
(spoiler : c'était rien, une vague contusion a cause de la ceinture, évacuons tout de suite le suspense, ce n'est pas un skelet qui vous parle)
Bref, c'est parti pour un ride en rase campagne avec vue sur le plafond de l'ambulance : on me poser over 9000 questions, mais on ne répond pas à la mienne : "ou est-ce qu'on est exactement ?".
Parce que j'ai aucune idée du lieu de l'accident.
On finit par m'amener dans un hôpital, NFS, Chimie, Iono et 12 médecins qui hurlent - non je déconne, en fait, rapidement, on laisse ma civière dans le hall de l'hôpital. Avec moi dessus.
De LONGUES minutes passe avant que quelqu'un (je sais plus qui) me demande si quelqu'un s'occupe de moi. Je dis que j'en sais rien. On m'enfile une sorte de minerve de toutou malade, et on m'installe dans un (gros) fauteuil roulant.
On me dit de patienter, sachant que je suis, accessoirement, dégoulinant de la tétrachiée de boue dans laquelle on s'est plantés.
Et
La
Commence
Une
Attente
De
Vraiment
Beaucoup
D'Heures.
Dans une tenue pleine de boue froide, dans un hall en plein vent, en décembre, avec les urgences qui défilent devant moi, sans pouvoir bouger.
A un moment donné, on vient me poser des questions concernant l'assurance de la voiture. A un autre, une infirmière essaye de m'installer dans une vraie salle d'attente, mais le FAUTEUIL ROULANT NE PASSE PAS LA PORTE.
Bon Bail.
Bon Délire.
Donc on me refout dans le hall. Le temps passe, la nuit tombe. J'apprends que je suis à l'hôpital de Melun. Oker. J'ai froid.
A un moment donné, je vois un visiteur entrer assez fièrement, et se diriger d'un pas triomphal vers les couloirs ou moi je ne peux me rendre.
Quelques secondes plus tard, je revois, en slip, escorté par deux mecs très balaise qui le foutent dehors alors qu'il est en train de hurler "J'AI LE DROIT D'ETRE TOUT NU J'AI LE DROIT D'ETRE TOUT NU"
Meilleur moment de la journée.
Au bout de mille heures, on me remet sur une civière, et un mec m'entraîne en silence dans les couloirs. Sans aucune explication on me fait asseoir dans un cabinet médical, ou je reste assis, toujours couvert de boue, pendant de longues minutes.
Un vieux docteur qui a l'air d'en avoir turbo-rien-à-foutre finit par rentrer, vaguement m'ausculter -toujours en silence- puis se barrer sans rien dire.
(je suis toujours avec mon collier de la mort et on m'a dit de surtout pas bouger).
Au bout de ce qui m'a paru 2 plombes mais ptet bien seulement 15 minutes, alors que j'entend plein de gens rigoler dans une salle de pause a côté, une jeune doctoresse en blouse entre dans la salle et a l'air surprise de me voir.
"Mais... Personne s'occupe de vous ?
_ Ben j'en sais rien, à vrai dire".
Elle part, et revient quelques instants après avec un air épuisé.
"Bon ben je m'en occupe. Allongez-vous blabla".
Première personne a communiquer avec moi depuis l'accident.
Elle me rassure, m'examine pour de bon, et m'informe qu'elle est interne, que c'est pas à elle de faire ça mais que bon, elle s'en charge. Elle me dit qu'il faut que je passe des radios (nb : je m'en doutais un peu)
Bon, elle me remet sur une civière, et m'emmène jusqu'à Radioville, ou plutôt, jusqu'à un couloir pas loin de Radioville. Elle me dit "quelqu'un va venir emmener la civière jusqu'au service de radiologie", et me dit que tout va aller bien.
Devinez Quoi.
Une bonne demi-heure plus tard, un mec avec une blouse grise prend mécaniquement la civière et me pousse sans un mot jusqu'à la machine ou on fait les radios.
Commençant à être un peu groggy, je me souviens pas bien des radios, mais je suis presque sûr de m'y être fait engueuler pour je sais plus quel motif.
Bref, on me libère enfin, et on me laisse ressortir (TOUT SEUL ET SANS INDICATION) pour aller vers le hall de l'hôpital. Je me paume, je finis par tomber sur la boutique, ou je retrouve ma copine qui a eu zéro info sur ma mort potentielle depuis des heures.
L'assurance de la bagnole nous informe qu'il va être compliqué de trouver un taxi Melun-Metz en décembre en urgence, et nous demande de manière candide et primesautière si ça nous embête pas de dormir à l'hôpital.
Quelques invectives plus tard, ils acceptent finalement de trouver un mec, qui a passé les trois heures de rapatriement à tenir des propos racistes et à se plaindre qu'être un taxi c'est trop affreux.
Mais à ce stade on était plus trop regardants.
Je finis par arriver dans ma famille à Metz vers très tard la nuit. Je pensais que ça s'arrêterait à peu près là. Le lendemain, j'ai neuf million de tonnes de courbatures, mais osef, je suis vivant et loin de l'hôpital de Melun.
Par contre, l'Hôpital de Melun s'était pas tout à fait lassé de moi.
Environ un an plus tard, j'ai reçu à mon domicile un courrier.
A l'intérieur, c'était une lettre m'informant qu'il y avait un souci avec mon assurance étudiante.
Et qu'on me réclamait je ne sais plus quelle somme pour des radios, ou je sais plus quoi d'autre, enfin on me réclamait 180€.
J'ai déchiré la lettre et je l'ai jetée à la poubelle.
Voilà c'est tout.
J'avais oublié la page de publicité, faut que je prenne le réflexe. A bientôt pour une nouvelle histoire les kidz.
soundcloud.com/samuel-maximil…
Missing some Tweet in this thread?
You can try to force a refresh.

Like this thread? Get email updates or save it to PDF!

Subscribe to Zali Falcam Klaus 🎄
Profile picture

Get real-time email alerts when new unrolls are available from this author!

This content may be removed anytime!

Twitter may remove this content at anytime, convert it as a PDF, save and print for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video

1) Follow Thread Reader App on Twitter so you can easily mention us!

2) Go to a Twitter thread (series of Tweets by the same owner) and mention us with a keyword "unroll" @threadreaderapp unroll

You can practice here first or read more on our help page!

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just three indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member and get exclusive features!

Premium member ($3.00/month or $30.00/year)

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!