Profile picture
Julien Dassa-Terrier @dassa_ju
, 30 tweets, 8 min read Read on Twitter
Bon, entre mon adoration de Blade Runner 2049 et ma déception d'Altered Carbon, j'ai bien envie de faire un petit #thread sur le cyberpunk. C'est assez marrant, je pense être quelqu'un de très optimiste et technophile et pourtant ce genre désespéré et noir me plaît énormément.
Bon alors pour les gens qui me connaissent qui tiquent, optimiste pour le futur, pas pour ma thèse ! (quoi que j'ai fait des progrès sur ça 😅)
Je crois que le futur va être passionnant, et qu'on imagine même pas les merveilles qui nous attendent. Le cyberpunk, c'pas l'ambiance.
En bref pour les touristes de la SF (on l'a tous été un moment !), le cyberpunk c'est ce genre inventé principalement par William Gibson dans les années 80 en réaction à une SF qui n'était pas assez ancrée dans les réalités sociales, économiques et technologiques de l'époque.
Dans le cyberpunk, le futur, proche, n'est pas super magique, ou alors cette magie est distordue, perturbée, décadente et glauque. La technologie nous donne énormément mais on en fait pas grand chose de bon. Le capitalisme a attend le paroxysme de ce qu'il peut avoir de mauvais.
Le cyberpunk, c'est un peu le scénario où tout ce que notre société a de crade n'a fait que se développer. Gouvernements et corporations se tiennent la main ou s'affrontent pour le contrôle, cela au prix des libertés individuelles et du bien-être des populations.
Le cyberpunk, c'est pourtant bien de la SF. On y trouve une extension de la technologie qu'on connait. Dans les années 80 c'était la cybernétique, les début du web, la réalité augmentée (finalement ça reste d'actualité). Pas tant que ça la dématérialisation par contre.
Le cyberpunk nous met face au côté sombre du progrès. Il combat le positivisme et l'idée que sciences et technologies se suffisent à créer un futur radieux. En bref, c'est pas vraiment feel good !
Pourtant un monde cyberpunk a aussi quelque chose de fascinant et émerveillant à sa façon. Mégalopoles ultra-futuristes, voitures volantes, cybernétique et ingénierie génétique, "une vie nouvelle dans les colonies de l'espace", on est interpelé !
Des œuvres ultra-esthétisées comme Blade runner et 2049, ou dans une moindre mesure les jeux Deus Ex, représentent une forme de beauté dans la jungle urbaine écrasante. C'est autant un preuve du génie humain que d'une possible déshumanisation de la société.
Vous me direz : ça n'a pas l'air bien jouasse tout ça ! Toi qui arrête pas de diffuser les études qui montrent les progrès de la société et de défendre le progrès scientifique comme une chose bien "en soit", est-ce que le cyberpunk ne va pas à l'encontre de ces idées ? 🤔
Eh bien, je ne pense pas. Gibson le dit lui même dans les interviews, il n'est pas technophobe et n'a pas peur du futur. Son œuvre n'est d'ailleurs pas apocalyptique, la société qu'il dépeint est pleine d'injustices, possiblement condamnée si elle ne change pas mais...
... elle est le reflet de notre propre monde. Le cyberpunk, celui que j'aime en tout cas, est plus un avertissement qu'une prédiction. C'est un support de réflexion, une discussion sur ce qu'est notre société, où elle va, et ce qui pourrait arriver si elle prenait un sale chemin.
Ce sale chemin n'est d'ailleurs pas propre à la science. Là on touche pourquoi j'aime les œuvres de Gibson mais n'aime paaas du tout la série Altered Carbon qui pour le coup adopte totalement le discours "Aaaah l'homme a joué à Dieu ! Il est donc perdu !"
Il convient de distinguer la critique de l'objet (la science) et la critique de la dérive de son utilisation (la mise au service de la science à de mauvaises intentions). La fiction technophobe et anti-progrès, je la conspue, je la déteste, je la méprise.
Je ne pense pas que le cyberpunk ait vocation à être technophobe. Notamment car c'est quand même du technoporn. Enfin je veux dire le cyberpunk sans tous les délires sur la haute technologie c'est pas du cyberpunk !
Je pense même que le cyberpunk au fond fait plus l'apologie du transhumanisme que sa critique. Alors oui, par exemple, Deus Ex critique la course à la performance et les abus des corporations sur la cybernétique, mais pas la cybernétique elle-même.
Et le malheureusement bien déconsidéré (et pas fini😥) Deus Ex Mankind Divided aborde même les "augments" comme des victimes d'une société réac et effrayée. Bon l’allégorie à black lives matter était maladroite même si à mon avis bien intentionnée. Mais on parle société au moins!
Dans Blade Runner, les replicants sont finalement plus humains que les humains. On retrouve aussi cette idée d'IA aussi humaine qu'un être de chair et de sang dans certains épisodes de Black Mirror (bon, cyberpunk ou non, ça se débat... ça dépend sûrement de l'épisode !)
C'est le matin et encore plus de discussions cyberpunk !
L'univers cyberpunk est un univers sombre, oppressant, écrasant. C'est souvent un monde athée et désenchanté, où l'humanité est confrontée à l'absence de sens de la vie. Mais ce n'est pas une fronde contre l'athéisme !
En fait, c'est même plutôt une fronde contre toute croyance donnant un sens à la vie et le traditionalisme. Cette nouvelle société est peut-être noire et déprimante, mais elle prouve par son existence que les anciennes conceptions étaient fausses.
L’œuvre cyberpunk ne considère plus le corps humain sacré, ni l'être humain unique. Les IA, les modifications génétiques et cybernétiques sont monnaies courantes. Parfois on ne s’embarrasse plus du genre car la tech permet à tout le monde d'être ce qu'il souhaite physiquement.
En cela, par certains aspects le cyberpunk peut même présenter un univers très progressiste sur certains angles ! Par contre, la distinction et lutte des classes demeure, je pense que c'est une constante de ce genre.
Le cyberpunk a beau toucher un public finalement réduit (cf les échecs commerciaux répétés de ce genre au cinéma malgré d’excellentes critiques), il fait intégralement parti de l’inconscient collectif. Certainement car il est intimement ancré dans une réalité sociale.
Toute société industrielle capitaliste peut se retrouver dans le cyberpunk. Au point où même des œuvres absolument pas cyberpunk le sont devenues dans nos têtes. Il n’est pas rare de réinterpréter des œuvres dystopiques comme cyberpunk.
Par exemple, le film qui a posé les codes du cyberpunk au cinéma, Blade Runner, est tiré d'une nouvelle de K. Dick "les androïdes rêvent-ils de moutons électriques" qui n'est absolument pas cyberpunk.
De même, on a désormais beaucoup tendance à imaginer Big Brother comme un super ordinateur contrôlé par la NSA et/ou les Illuminati. Pourtant, il n'y a pas d'informatique dans 1984, tout le travail est sur papier et fait par des humains.
Je pourrais continuer des heures mais il va falloir penser à boucler ce thread. Alors quels enseignements dans le cyberpunk pour nous en vulgarisation, médiation et communication scientifique ? #Dassa_juPoseDesQuestions
La technologie du cyberpunk est folle et incroyable pour nous, mais elle est banale pour la population de ces univers. Ce sont souvent des mondes de gens blasés, avec peu de rêves, peu d'espoir. "Réenchanter" la science comme nous tentons de le faire est un enjeu pour éviter cela
En cela, le cyberpunk est déjà à notre porte. Tellement que certains choisissent les pseudo-sciences pour redonner un sens à leur vie et au monde, le rendre plus magique et merveilleux, refusant par la même que la science elle-même peut émerveiller !
L'enjeu, c'est la science du cyberpunk sans le cynisme de sa société.
Missing some Tweet in this thread?
You can try to force a refresh.

Like this thread? Get email updates or save it to PDF!

Subscribe to Julien Dassa-Terrier
Profile picture

Get real-time email alerts when new unrolls are available from this author!

This content may be removed anytime!

Twitter may remove this content at anytime, convert it as a PDF, save and print for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video

1) Follow Thread Reader App on Twitter so you can easily mention us!

2) Go to a Twitter thread (series of Tweets by the same owner) and mention us with a keyword "unroll" @threadreaderapp unroll

You can practice here first or read more on our help page!

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just three indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member and get exclusive features!

Premium member ($3.00/month or $30.00/year)

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!