Profile picture
TANX @TANXXX_
, 47 tweets, 6 min read Read on Twitter
en tous cas je peux lire des coms sur cet article de @Crowdagger sur FB et je trouve quand même dingue que les gens trouvent que c'ets un vrai problème de faire des pétitions contre un livre (2mn je m'explique)
cette histoire de pétition (le livre sur la puberté là) qui a l'air de tellement scandaliser les pros de la liberté d'expression (et à titre perso je m'en cogne complet de cette publication)
mais encore une fois on ne se scandalise pas de l'autocensure chez les minorités, chez les auteurs-autrices et les lecteurs-lectrices face aux propos dégueulasses qu'iels entendent et lisent quotidiennement
un exemple concret : je suis une femme, et autrice, et je vois des réflexes et des façons de faire, des vannes de merde et des réflexions atroces chez mes collègues, employeurs, amis, contacts qui ne me plaisent pas du tout
plusieurs fois par jours (et certains jours maudits par heure) j'ai envie de recadrer, que ce soit dans mon taf, ou dans ma vie privée, et c'est atroce de devoir fermer sa gueule parce qu'on sait comment ça va partir aussitôt
idem dans mon taf et comme le souligne très justement @Crowdagger : je sais très bien quel sujet on peut aborder et quel sujet on doit éviter si on veut trouver un éditeur.
a voilà l'article en question allez le lire il est très super blogs.mediapart.fr/lizzie-crowdag…
très très concrètement je ne pare pas, volontairement, de tout un tas de choses parce que 'étiquette "féministe" me serait accolée. A juste titre ou non c'ets pas le propos, on m'aura collé dans une case, et c'est ce qui arrive toujours avec les minorités
mises en scène dans les oeuvres. Un perso noir ? on va voir que ça. un perso gay, une meuf lesbienne ? on va faire une fixette là dessus
je me souviens de ce que j'ai pu lire et entendre que "esthétique et filatures"j'étais consternée plein de gens avait retenir que c'était une histoire de lesbiennes.
y'a une meuf lesbienne, mais l'histoire ne porte absolument pas là dessus, c'est un perso au même titre que les autres, le sujet n'est pas l'homosexualité dans ce livre
et qu'est ce qu'on a entendu ? que ça. et accolé à des adjectifs du genre "sulfureux" parce que il y a une scène de sexe (qui n'est pas importante parce que c'est du sexe et c'est très lointain)
bref je sais plus où je voulais en venir bravo
tout ça pour dire que j'en connais un sacré tas de meufs, de minorités, qui ferment leurs gueules dans l'édition, qui galèrent à mort, et c'est pas les chevaliers de la liberté" d'expression qui les aident croyez moi
au contraire on assiste aujourd'hui à une crainte de dire ce qui pue dans les publications parce que tu vas te ramasser la leçon de morale de on-peut-)plus-rien-dire--hara-kiri-choron-whatever
autre ex concret : vous vous souvenez de Felix Petain que j'ai dessiné dans le premier Aaarg ?
je l'avais dessiné assez longtemps, sur le scénar d'un pote, avant qu'il soit publié. et le jour venu de sa publication je le relis et là HORREUR
j'avais pas réfléchi à pas mal de truc à l'époque où je l'avais dessiné et les trucs craignos m'ont soudain pété à la gueule, je ne pouvais plus les ignorer et c'était horrible
je ne pouvais plus assumer la BD telle qu'on l'avait faite alors j'en ai parlé au scénariste. je lui ai dit qu'il fallait modifier des trucs, et que ça rendrait la BD d'autant plus efficace
il a fallu que j'argumente bcp et que je prenne tellement de pincettes pour le dire. J'ai écrit au journal aussi pour leur exposer mon dilemme
le silence de beaucoup et le rechignage d'autres en ont dit très très long sur la suite des évènements. J'ai reçu un seul email d'une meuf (eh oui) de la rédaction qui me disait que j'avais bien fait
depuis ? ho depuis he bien je n'ai plus jamais eu de proposition pour taffer dans le mag. Je n'ai plus eu de nouvelles du scénariste, je n'ai plus de nouvelles de grand monde de ce côté là
de mon fait aussi, certes, mais du leur. Y'a eu d'autres dessins archi cons dans la revue, je sais qu'on leur a dit mais tu sais quoi ? on a refusé d'y réfléchir parce que tu sais lalibertédexpression
ce que je vois autour de moi c'est des gens qui réfléchissent des heures, des jours des semaines et parfois plus longtemps pour savoir si ils relèvent un truc craignos dans leur propre environnement de travail ou privé
pour relever des propos qui craignent, et qui craignent réellement, je parle pas de plaquer une interprétation sur une oeuvre n'importe comment là
cette histoire de Felix Petain m'est restée en travers. on a consenti à changer des trucs, mais chaque détail a été laborieux à changer
y'a des choses que je trouvais craignos qui n'ont pas été changée parce que "et ça aussi tu vas me dire que c'est raciste ?" et je soupirais intérieurement ("ben oui en fait") mais je fermais ma gueule
parce que ce truc me paraissait moins énorme qu'un autre et que je devais MOI faire des concessions, pas les gens en face (scénariste et éditeur)
c'est ça, la réalité de l'édition, comment on doit composer tout le temps avec ce qu'on peut lauisser passer sans broncher, la pesée constante des éléments qui craignent, savoir à partir de quel poids de racisme, de sexisme, d'homophobie on réagit, parce qu'on va le payer et cher
parce que le prix à payer pour ouvrir sa gueule c'est nos revenus, en fait
le prix à payer c'est aussi les camarades qui te foutent de la merde sous le nez alors que tu demandes rien et que tu fais chier personne, pour des prises de position que tu as pu avoir
des gens avec qui j'avais des discussions de fond, sur la censure aussi, qui m'envoient des emails complètement cons pour me dire que lacensuredesféministes
les gens les plus subtils sur certaines questions qui deviennent totalement stupides dès qu'on parle d'avoir un regard critique sur ces questions là
tout à coup tu passes d'interlocuteur-interlocutrice valable à une espèce de résumé du féminisme dans ses clichés les plus crétins
faut pas s'étonner que les meufs, les raciséEs, les LGBT, abandonnent aussi dans ces milieux et disparaissent pour peu qu'iels aient réussi à trouver une toute petite place
(désolée hin je vide mon sac)
c'est arrivé aussi que des féministes autrices d'un coup se mettent à défendre un mec qui faisait du dessin miso parce que EH OUI iels travaillent ensemble
y'a aussi des tas d'aspects dont on parle pas tellement dans l'édition c'est comment les livres sont présentés et défendus, et c'est une chose très importante
et ça joue je pense sur comment le public les perçoivent. il peut y avoir des écarts entre la perception de l'auteur ou l'autrice, sa volonté, et ce qu'en dit l'éditeur, le distributeur, les critiques
bien sûr qu'on lit parfois de la merde du côté des minorités parfois, mais comparé à ce qu'on peut lire sur "la liberté d'expression" c'est quand même bien moindre et bien plus rare
sauf que dans le cas où les propos pas très pertinents ou carrément à côté de la plaque viennent de minorités, on va en faire une sorte de règle universelle
on va décréter que toute critique émanant d'elleux est à jeter a priori, chose que je ne vois pas pour des propos débiles sur lalibertédexpression
enfin c'est toujours pareil : on va essentialiser les propos de minorités, même si ils s'avèrent très diversifiés et parfois contradictoires
enfin bon. quand on parlera de censure et d'autocensure réellement on aura fait un grand pas pour la liberté d'expression
je veux dire *réellement* : quand on se penchera sur qui édite, quoi, comment, pourquoi, la liberté de mouvement des uns des autres dans l'édition, ce qui est dit, par qui, comment, comment c'est relayé et où.
marre de radoter
(parce que je ne crois pas par exemple que le nouveau pré carré "féministe" des autrices soit une avancée par exemple)
Missing some Tweet in this thread?
You can try to force a refresh.

Like this thread? Get email updates or save it to PDF!

Subscribe to TANX
Profile picture

Get real-time email alerts when new unrolls are available from this author!

This content may be removed anytime!

Twitter may remove this content at anytime, convert it as a PDF, save and print for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video

1) Follow Thread Reader App on Twitter so you can easily mention us!

2) Go to a Twitter thread (series of Tweets by the same owner) and mention us with a keyword "unroll" @threadreaderapp unroll

You can practice here first or read more on our help page!

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just three indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member and get exclusive features!

Premium member ($3.00/month or $30.00/year)

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!