Profile picture
Phylloscopus @Taigasangare
, 28 tweets, 5 min read Read on Twitter
Décryptons à notre tour ce fil.
Les oiseaux des milieux agricoles déclinent fortement depuis des années. C'est un fait qui n'est pas constaté seulement dans la plaine de Niort mais au niveau français et européen.
Le graphique cité n'est d'ailleurs pas celui de "la plaine de Niort" mais du STOC-EPS qui est un suivi national conduit depuis 1995.
Page du STOC-EPS: vigienature.mnhn.fr/page/suivi-tem… Vous pouvez y voir les résultats par indicateurs, par espèces, et les différentes causes de disparition mentionnées.
Donc dire que le CNRS et le Muséum prennent soin de ne pas parler de ces autres causes pour tenir un discours militant, voilà quoi.
Seulement le groupe des agricoles disparaît plus vite que les autres. Et rares sont les espèces qui, dans ce lot, augmentent quand même: les résultats espèce par espèce sont en ligne.
L'impact des pratiques agricoles est étudié par le CNRS de Chizé depuis plus de 20 ans (j'ai commencé mon stage ingénieur par là). V. Bretagnolle a assuré le suivi scientifique d'innombrables mesures agri-environnement.
Ces études ne parlent pas que de pesticides mais de haies, de friches, de prairies, etc. et ont étudié l'impact des transformations du paysage agricole sous tous ces aspects. AVEC les agriculteurs.
Avec des protocoles en béton, des zones témoin, des indicateurs, des pièges à insectes, etc. Donc "hypothèse purement spéculative", voilà quoi.
La prédation par les chats ? L'impact du réchauffement ? ça fait partie des innombrables thèmes traités. Cf. indicateurs climatiques du STOC ou enquête "prédation par le chat" de la LPO.
Idem pour l'impact de l'urbanisation, de la rupture des connexions écologiques. Quant à "la population de rapaces qui augmente"... pas de chance, les busards font partie des espèces dans le rouge, tenues à bout de bras par la protection.
La compétition avec les oiseaux généralistes ? Mais c'est un des grands phénomènes que dénonce le Muséum: la banalisation des écosystèmes. Les généralistes sont plus performants dans des milieux simplifiés, rabotés, contraignants.
Les oiseaux des villes diminuent aussi ? Mais on n'arrête pas d'en parler, bon sang. C'est juste que là c'est une étude consacrée aux espèces agricoles.
"Aucun article scientifique".
Fiche de Vincent Bretagnolle.
cebc.cnrs.fr/Fidentite/bret…
Récapitulons.
Le Muséum et le CNRS ne s'intéressent pas aux autres causes de déclin de la biodiversité ? Faux.
Il n'y a rien de scientifique derrière les prises de position de cet article ? Faux.
Ce que disent le Muséum et le CNRS c'est qu'il y a un lien solide entre les PRATIQUES agricoles actuelles et la perte de biodiversité. De la part de personnes qui depuis 20 ans cherchent des solutions pour tout CONCILIER (rappelez-vous mon fil).
A aucun moment il n'est dans leur propos de dire "pendons les agri qui nous empoisonnent", en militants bornés. C'est du putaclicquisme et ce n'est pas ce qu'ils disent.
Pesticides, suppression des haies, recalibrage des cours d'eau, provoquent l'écroulement des pop d'espèces agricoles. C'est ce qui se passe en zone agricole notamment intensive.
Ce n'est pas une vue de l'esprit, c'est le bilan d'innombrables études que je vous laisse chercher via le site du CEBC et bien d'autres.
C'est un danger y compris pour nos agriculteurs (lisez Christian Pacteau "Le pacte toxique") et il faut sortir de là, c'est-à-dire sortir ensemble d'un système où, pour se nourrir, on s'empoisonne.
C'est quand même un comble que ceux qui cherchent des solutions sur le terrain soient accusés de militantisme obtus parce qu'ils "généraliseraient ce qui se passe sur leur bout de plaine". Faut savoir. On est parisiens ou sur un bout de plaine ?
Donc oui, méfiez-vous des interprétations putaclic "yaka interdire". Non. ça n'a aucun sens, il faut mettre en place de nouvelles pratiques agricoles.
Ceci sans oublier les nombreuses autres sources de perte de biodiversité que le Muséum et le CNRS étudient aussi, là encore je vous renvoie à leurs sites, ou à mon blog où j'en parle souvent.
Voilà. Maintenant faites-vous votre idée à partir des pistes données.
Je peux aussi vous renvoyer à l'interview de Frédéric Jiguet par ma pomme dans @RevueLimite n°5: vous verrez que ce n'est pas de l'agri-bashing primaire. Ce serait stupide et contre-productif.
Mais si vous avez un reproche de sensationnalisme à faire, faites-le aux bonnes personnes, de grâce.
Et venez voir dans la plaine de Niort comment le CEBC travaille sur le terrain tous les jours.
Vous trouverez aussi quelques pistes dans ce livre à paraître, sur les raisons de perte de biodiversité. On n'y fait pas d'agri-bashing.
Et enfin la page des références "Revues à comité de lecture" de la fameuse zone atelier des Deux-Sèvres.
za.plainevalsevre.cnrs.fr/index.php/la-z…
"Il n'y a aucun article là-derrière": pas tout à fait quand même.
Missing some Tweet in this thread?
You can try to force a refresh.

Like this thread? Get email updates or save it to PDF!

Subscribe to Phylloscopus
Profile picture

Get real-time email alerts when new unrolls are available from this author!

This content may be removed anytime!

Twitter may remove this content at anytime, convert it as a PDF, save and print for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video

1) Follow Thread Reader App on Twitter so you can easily mention us!

2) Go to a Twitter thread (series of Tweets by the same owner) and mention us with a keyword "unroll" @threadreaderapp unroll

You can practice here first or read more on our help page!

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just three indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member and get exclusive features!

Premium member ($3.00/month or $30.00/year)

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!