Profile picture
Guillaume Nicoulaud @ordrespontane
, 24 tweets, 7 min read Read on Twitter
Ce jeudi 7 mai 1942, René Duchez, peintre en bâtiment de son état, se présente devant la Kommandantur de Caen. Il explique au sous-officier allemand de service qu’il vient proposer ses services pour les travaux de peinture commandés par l’organisation Todt.
(L’organisation Todt, pour mémoire, c’est le groupe de génie civil et militaire qui, depuis 1941, a été chargé par Hitler de construire le mur de l’Atlantique — c’est-à-dire tout le système de fortifications côtières nazies de la Norvège au Pays Basque.)
Quant à Duchez, c’est un peu l’idiot du village.

Installé à Caen depuis peu, le gars est déjà connu de tout le monde et notamment des allemands qu’il fait régulièrement mourir de rire en expliquant qu’il vient de croiser Churchill et de Gaulle au café du coin.
Aux yeux de tous, Duchez est une sorte de bouffon un peu stupide qui fait rire tout le monde à l’heure l’apéro en racontant comment il botte quotidiennement les fesses d’Hitler.

Bref, c’est à peu près le dernier type que vous suspecteriez de faire partie de la résistance.
Bah, justement, il en fait partie. #lolilol
En réalité, Duchez est loin d’être un imbécile. Il est connu de la résistance sous le pseudo de « François » (sa femme, Odette, c’est évidemment « Françoise ») et son petit groupe local vient d’être intégré au réseau Centurie du colonel Rémy.
Or voilà : la veille, alors que le petit groupe sirotait un apéritif au Café des Touristes, Marcel Girard, son chef et accessoirement grossiste en ciment, leur avait appris que les allemands étaient en train de prolonger le mur de l’Atlantique entre Cherbourg et Honfleur.
C’est là qu’un des gars de la bande s’est souvenu que l’organisation Todt cherchait un peintre. Pour Duchez, c’est l’occasion parfaite pour aller faire un tour dans l’antre du loup et voir s’il n’y a pas quelques infos à grappiller.
Sitôt dit sitôt fait : notre René, en proposant un prix ridiculement bas, se débrouille pour obtenir le marché et est convoqué dès le lendemain pour présenter des modèles de papier peint au responsable du site, le colonel Otto Schnedderer.
Nous sommes donc le vendredi 8 mai et voilà Duchez dans le bureau dudit colonel en train de présenter ses modèles jusqu’à ce qu’un sous-officier entre dans la pièce et dépose un tas de documents sur la table de Schnedderer.
Manifestement intéressé par cette livraison, le colonel prend le document qui est au-dessus de la pile et va l’observer à la fenêtre. Et là, de loin, Duchez reconnait distinctement le tracé de la côte normande.

Ce pourrait-il que…

Naaaaaan !
Évidemment, Duchez crève d’envie d’en avoir le cœur net. L’occasion lui en est donnée quand Schnedderer, une nouvelle fois dérangé dans son étude du papier peint, s’absente quelques instants.
Duchez se jette sur la pile de papier et déplie fissa la fameuse carte. Dessus, il est écrit « Atlantikwall » et « Streng Geheim » (i.e. « Top Secret »).

#Bingo !
Cette carte, c’est juste le plan détaillé de toutes les défenses nazies entre Cherbourg et Honfleur.

Il ne manque rien : pas un bunker, pas un poste de tir, pas même un barbelé et ça, avant même que les travaux soient terminés.
Problème : impossible de sortir une carte aussi volumineuse du bureau de Schnedderer sans se faire pincer.

Mais là, notre René a une idée de génie : il ne va pas la sortir mais simplement la planquer derrière le miroir qui trône au-dessus de la cheminée.
Il a tout juste le temps de faire ça avant que le colonel revienne. Du coup, ne sachant pas expliquer ce qu’il fiche là, Duchez réendosse son meilleur rôle : celui du débile profond qui fait le pitre devant un miroir.
Et ça passe crème.
Schnedderer, qui se dit sans doute que ce peintre est décidément un abruti irrécupérable, fait son choix de papier et congédie Duchez en lui ordonnant de venir poser tout ça dès le lundi suivant, quand l’électricien aura fini son boulot.
Notre René plie donc les gaules tranquillement et pousse même le vice jusqu’à insister pour que les gardes allemands le fouillent quand il sort de la Kommandantur.
Et ça, c’est une très bonne idée parce que, pendant le week-end, Schnedderer s’est aperçu que le plan avait disparu. Comme ça ne pouvait évidemment pas être Duchez, il avait fait fusiller l’électricien…

... apparemment sans savoir que le gars était un informateur de la Gestapo.
Voilà donc notre René qui revient le lundi 11 mai pour poser son papier peint.

Comme les allemands sont un peu tendus, ils lui expliquent qu’il doit commencer par le bureau de Schnedderer et faire ça fissa… raison pour laquelle on va le laisser travailler seul. #ÇayNoël
Évidemment, la pièce a été entièrement vidée… sauf le miroir qui est resté en place et, derrière le miroir, le plan.

Il ne reste plus à Duchez qu’à l’enrouler dans une chute de papier peint pour l’envoyer faire un aller-simple vers Londres.
Évidemment, pour l’état-major allié, cette carte c’est de l’or en barre : ils connaissent désormais précisément toutes les défenses allemandes sur 200 km de côte.

Ce n’est pas tout à fait par hasard qu’ils débarqueront précisément là deux ans plus tard. #Fin
Un grand merci à @piwaigee pour la suggestion : effectivement, l’histoire vaut son pesant de cacahuètes^^.

Je rappelle que le menu est ici :
Missing some Tweet in this thread?
You can try to force a refresh.

Like this thread? Get email updates or save it to PDF!

Subscribe to Guillaume Nicoulaud
Profile picture

Get real-time email alerts when new unrolls are available from this author!

This content may be removed anytime!

Twitter may remove this content at anytime, convert it as a PDF, save and print for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video

1) Follow Thread Reader App on Twitter so you can easily mention us!

2) Go to a Twitter thread (series of Tweets by the same owner) and mention us with a keyword "unroll" @threadreaderapp unroll

You can practice here first or read more on our help page!

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just three indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member and get exclusive features!

Premium member ($3.00/month or $30.00/year)

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!