Deuxième jour du procès en appel de #Jawad Bendaoud. Qui ne comparaît plus qu'avec un seul co-prévenu, Youssef Aït Boulahcen, cousin d'Abdelhamid Abaaoud.
Le vice-bâtonnier Basile Ader prend la parole à l'ouverture de l'audience #Jawad pour demander de reporter cette journée d'audience, en raison de la journée "justice morte".
La cour d'appel de Paris refuse le report de cette audience. Basile Ader quitte la sallle d'audience, qui reprend, avec l'interrogatoire de Youssef Aït Boulahcen pour ce deuxième jour de procès #Jawad
Dans la salle du procès #Jawad, plusieurs avocats ont revêtu le rabat blanc de leur robe d'un rabat rouge, en signe de protestation pour cette journée "justice morte".
Au premier rang, #Jawad Bendaoud est tranquillement assis, vêtu d'un survêtement rouge. Aujourd'hui, pas de paillettes sur son jogging. Celui qui a été surnommé "le logeur de Daech", et relaxé en 1re instance, ne sera pas interrogé avant la semaine prochaine par la cour d'appel.
Youssef Aït Boulahcen, cheveux courts, petit manteau noir, est à la barre, interrogé sur sa famille, et son nombre de frères et soeur. Hasna, tuée dans l'assaut du RAID le 18 novembre 2015 avec Abdelhamid Abaaoud, était sa soeur. Abaaoud était leur cousin. #Jawad
Interrogé sur son cousin Abdelhamid Abaaoud, Youssef Aït Boulahcen affirme à la cour d'appel de Paris : "je n'avais aucun lien avec lui, je ne l'ai jamais vu, sauf quand j'avais onze ou douze ans." #Jawad
Youssef Aït Boulahcen poursuit : "je n'avais aucun contact avec lui, je ne lui ai jamais parlé", à propos d'Abdelhamid Abaaoud. Il affirme que c'est en regardant un reportage "enquête exclusive" qu'il a découvert que son cousin "appartenait à l'Etat islamique" #Jawad
Youssef Aït Boulahcen se souvient de ce reportage dans lequel on voyait Abdelhamid Abaaoud traîner des cadavres derrière un 4/4. "Ces immondicités", dit le prévenu. "De cela j’ai pu voir que j’avais un cousin qui appartenait à l’Etat islamique"
#Jawad
Youssef Aït Boulahcen se souvient que les médias ont dit que les attentats du 13 avaient été "orchestrés par un djihadiste belge", son cousin, Abdelhamid Abaaoud.
"Moi, c'est quelqu'un qui m'intéressait pas", assure-t-il à la barre, face à la cour
#Jawad
"Abdelhamid Abaaoud n'était pas le sujet de conversation principal avec ma soeur", insiste Youssef Aït Boulahcen, même si Hasna, lui montrait beaucoup de photos de leur cousin, qu'elle voulait épouser. "Elle voulait épouser beaucoup de monde", dit Youssef Aït Boulahcen
Le président interroge Youssef Aït Boulahcen sur la religion. Il parle de son pélerinage à la Mecque, en 2015. Puis reconnaît qu'il a conseillé à sa soeur Hasna de lire le Coran, mais à l'époque elle portait déjà le voile intégral, dit son frère
#Jawad
Le président de la cour d'appel de Paris interroge Youssef Aït Boulahcen sur ses deux téléphones. Le deuxième téléphone ayant été récupéré début novembre 2015, une dizaine de jours avant les attentats du 13
#Jawad
Le président lui demande si sa soeur Hasna lui envoyait souvent des messages à contenu terroriste ? "Oui", dit Youssef Aït Boulahcen. #Jawad
Le président de la cour rappelle qu'une carte SIM de téléphone a été jetée.
"Vous voulez que je m'explique dessus ?" demande Youssef Aït Boulahcen.
Le président : "on va y venir". #Jawad
Le président s'étonne des échanges de messages par téléphone entre le frère et la soeur en novembre 2015, alors qu'ils ne s'entendent pas bien. "Elle m'envoyait des messages à moi et d'autres", se défend Youssef Aït Boulahcen. "Les autres ne sont pas là" dit le président. #Jawad
Le président : "est-ce que votre soeur Hasna était radicalisée ?"
Youssef Aït Boulahcen : "elle me faisait plus penser à quelqu'un de paumé"
#Jawad
Le président : "comment avez-vous appris les attentats ?"
Youssef Aït Boulahcen : "comme tout le monde, via la télé. Je revenais des cours d'arabe. J'ai allumé la télé" #Jawad
Youssef Aït Boulahcen évoque un message que sa soeur Hasna lui a envoyé pour se féliciter des attentats du 13 novembre. Il explique qu'il a bloqué une de ses lignes le 15 novembre. Pourquoi seulement le 15 ? demande le président
#Jawad
Le président rappelle que Youssef Aït Boulahcen s'est rendu de lui-même au commissariat après les attentats. "Pourquoi ?" demande le président. "Car tous les propos incohérents envoyés par ma sœur qui voulait se faire exploser, ça m’a inquiété" répond-il.
#Jawad
"Pourquoi ensuite l'effacement des contenus d'un de vos téléphones ?" demande le président. "Les services de police parlent d'un effacement massif".
"Non, non, j'ai rien effacé", réplique Youssef Aït Boulahcen, avec assurance
#Jawad
Youssef Aït Boulahcen s'étonne que les policiers n'aient pas pu ce qui a été effacé avec leurs logiciels. "Comme par hasard", dit-il, plein de sous-entendus
#Jawad
Le président l'interroge sur la puce d'un téléphone jeté dans les toilettes après l'assaut du RAID dans lequel Hasna Aït Boulahcen a été tuée, aux côtés de son cousin Abdelhamid Abaaoud et de Chakib Akrouh.
"J'ai eu peur' dit Youssef Aït Boulahcen
#Jawad
Youssef Aït Boulahcen martèle qu'il n'a eu aucune conversation téléphonique avec sa soeur Hasna après le 15 novembre 2015. Il dit qu'elle seule lui a envoyé des messages. Entre le 15 donc, et le 17, soir où #Jawad Bendaoud a prêté son appartement pour héberger les terroristes
Youssef Aït Boulahcen répète que les messages que sa soeur a pu lui envoyer étaient "bloqués" sur une des lignes. Et il répète toutes les incohérences dans les messages que sa soeur a écrits. #Jawad
Le président pointe du doigt de son côté les déclarations "évolutives" de Youssef Aït Boulahcen entre les auditions en garde à vue puis chez le juge. Le président note des contradictions avec les propos tenus cet après-midi en audience. "Vous pouvez contester" dit le pdt #Jawad
Le président insiste sur l'heure à laquelle le 15 novembre 2015, Youssef Aît Boulahcen a bloqué sa soeur sur un téléphone et lui a demandé d'appeler sur un 2e téléphone. Pour, dit-il, ne plus importuner leur mère diabétique avec qui la relation avec Hasna était tendue #Jawad
Youssef Aît Boulahcen a oublié de nombreux messages envoyés ce soir-là, quel message sur quel téléphone ? Le président l'interroge sur quatorze échanges entre 22h et minuit le 15 novembre 2015. "Il y en a trois qui viennent de moi, des réponses à l'insistance de ma soeur" #Jawad
Youssef Aït Boulahcen, comme lors de son premier procès, parle d'un ton calme posé, et s'impatiente aussi face au président qui enchaîne très vite les questions très pointues. Le prévenu, soudain, cite Allah pour clore les questions autour des messages téléphonique du 15 #Jawad
Youssef Aït Boulahcen : "au nom d'Allah, le tout miséricordieux, le très miséricordieux, à partir du 15, je bloque ma soeur, il n'y a plus d'échange, tout ce qu’elle a pu m’envoyer comme message audio, ça n’a pas été réceptionné par moi sur l’autre ligne" #Jawad
Le président cesse l'interrogatoire sur ces messages entre Hasna et Youssef Aït Boulahcen, et lui pose maintenant des questions sur sa religion : "je suis musulman, pas rigoriste", dit Youssef Aït Boulahcen #Jawad
Le président l'interroge sur des sites qu'il consultait, et les livres parfois "très extrêmistes", "des textes qui prônent le djihad".
Youssef Aït Boulahcen : "je suis très curieux, j'ai pu télécharger juste par curiosité"
#Jawad
"Vous connaissez le magazine Inspire ?" demande le président, qui prononce à la française le nom de ce magazine en anglais d'Al Qaïda.
"Non", affirme Youssef Aït Boulahcen.
#Jawad
Le président l'interroge sur des photos dans son ordinateur : une photo de décapitation sur une place publique ou un enfant devant un message de la charia...
"La charia, si on l'applique bien..." enchaîne Youssef Aït Boulahcen, qui répète qu'il est curieux de tout #Jawad
"Est-ce qu'avoir ces photos dans son ordinateur, c'est constitutif d'un délit ?" s'agace Youssef Aït Boulahcen, qui répète encore qu'il est "curieux de tout et de rien"
#Jawad
"Ca c'est une goutte d'eau dans mon disque dur !", se défend Youssef Aït Boulahcen, qui assure qu'il y a aussi des textes très tolérants dans son ordinateur
#Jawad
Le président lui demande pourquoi il a traité des policiers de "chiens ?"
Youssef Aït Boulahcen : "un sentiment de frustration, après les perquisitions à domicile, c'est dur à vivre et ils avaient tenu des propos indécents à ma mère. Il y a aussi des policiers très bien." #Jawad
Le président l'interroge sur une de ses soeurs, qui l'accuse d'être radicalisé. Elle affirme qu'elle lui a ordonné de se marier et d'avoir des enfants pour que "le Seigneur" lui "pardonne".
Youssef Aït Boulahcen répond qu'il ne lui a donné aucun ordre.
#Jawad
"Je ne suis pas radicalisé", affirme Youssef Aït Boulahcen.
#Jawad
Le président lui demande pourquoi il a projeté de partir au Mali.
Youssef Aït Boulahcen : "J'aime voyager, j'aurais pu penser au Japon ou... Peut-être pas la Corée du Nord, quand même ! "
#Jawad
Le président l'interroge sur les homosexuels.
Youssef Aït Boulahcen avait déclaré que l'homosexualité était une "perversion", que c'était bien de les jeter des immeubles, comme l'a fait Daech.
"Propos déplacés. Je manquais de maturité", se défend Youssef Aït Boulahcen.
#Jawad
Le président l'interroge sur une photo de lions sur son profil Skype.
"Et pourquoi vous ne m'interrogez pas sur mon singe Whatsapp ? Monsieur le président, si j'ai mis des lions, c'est pas pour Daech, qui n'a pas déposé de brevet sur les lions !" dit Youssef Aït Boulahcen #Jawad
Le président interroge Youssef Aït Boulahcen sur son identité : 26 ans, deux soeurs et un frère. Il a été placé en famille d'accueil de 7 ans à 15 ans, comme le reste de la fratrie. Leurs parents ne s'entendaient pas. C'est un juge des enfants qui a décidé ces placements #Jawad
Youssef Aït Boulahcen a arrêté l'école tôt, vers 16 ans, après un brevet. Puis il a travaillé comme auxiliaire ambulancier, puis ambulancier. C'est toujours sa profession.
#Jawad
Youssef Aît Boulahcen a la double nationalité franco-marocaine, précise le président. Ses parents sont séparés. Sa mère vit en Ile-de-France. Son père est retourné vivre au Maroc, avec sa première épouse. #Jawad
Le président de la cour d'appel clôt l'audience. L'interrogatoire de Youssef Aït Boulahcen est terminé. Demain, il répondra aux avocats des parties civiles. #Jawad

• • •

Missing some Tweet in this thread? You can try to force a refresh
 

Keep Current with Sophie Parmentier

Sophie Parmentier Profile picture

Stay in touch and get notified when new unrolls are available from this author!

Read all threads

This Thread may be Removed Anytime!

PDF

Twitter may remove this content at anytime! Save it as PDF for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video
  1. Follow @ThreadReaderApp to mention us!

  2. From a Twitter thread mention us with a keyword "unroll"
@threadreaderapp unroll

Practice here first or read more on our help page!

More from @sophparm

21 Oct
Jour 30 au procès des attentats du #13Novembre 2015.
Aujourd'hui, la cour va entendre des proches de victimes tuées au #Bataclan.

LT @franceinter sur ce fil aujourd'hui.

@ChPiret racontera l'audience à la radio 📻
Voici le compte-rendu web @franceinter du jour 29.
Par @ChPiret avec les dessins de Valentin Pasquier @ValPSQR.
franceinter.fr/justice/proces…
L'audience reprend.
Jour 30.
#Procès13Novembre
Read 163 tweets
20 Oct
Jour 29 au procès des attentats #13Novembre.
La cour va entendre des survivants du #Bataclan et des proches de victimes tuées.
Parmi les rescapés qui doivent témoigner aujourd'hui, @aurelia_gilbert

LT @franceinter sur le fil de @ChPiret.

Je raconterai l'audience à la 📻
Voici le compte-rendu web @franceinter du jour 28. Hier, ont notamment témoigné @DavidFritzGoep, Grégory, Caroline, Sébastien, Marie et Arnaud, parmi les onze otages "du couloir", en huis-clos pendant plus de deux heures face à 2 terroristes du #Bataclan.
franceinter.fr/justice/proces…
Je reposte ici un témoignage de Grégory, qui s'était confié à @franceinter
Read 9 tweets
19 Oct
Jour 28 au procès des attentats du #13Novembre.
Aujourd'hui, la cour d'assises spécialement composée va commencer par entendre plusieurs otages qui ont fait face à deux terroristes du #Bataclan dans un étroit couloir, jusqu'à l'assaut final de la BRI.
LT @franceinter à suivre ici aujourd'hui.

@ChPiret fera les comptes-rendus 📻
@franceinter @ChPiret Plusieurs de ces otages avaient témoigné au micro de @franceinter avant le procès des attentats #13Novembre.
Je remets dans ce fil, les liens vers leurs témoignages.
Read 164 tweets
15 Oct
Jour 26 au procès des attentats #13Novembre.
Aujourd'hui, la cour va notamment entendre plusieurs victimes étrangères qui étaient au #Bataclan.

LT @franceinter sur ce fil aujourd'hui.

Et @ChPiret à la radio dans le #1314 et les journaux 📻 du soir.
@franceinter @ChPiret Voici le compte-rendu web @franceinter du jour 25 avec les dessins de Valentin Pasquier @ValPSQR franceinter.fr/justice/proces…
L'audience reprend. Jour 26. #Procès13Novembre
Read 151 tweets
14 Oct
Jour 25 au procès des attentats du #13Novembre.
Aujourd'hui, la cour doit entendre des survivants du #Bataclan. Dont @EDomenach. Et des proches de victimes tuées.
Aujourd'hui, c'est @ChPiret qui LT.

Et je suis à l'antenne pour les comptes-rendus radio 📻

Voici le compte-rendu @franceinter du jour 24. Avec les dessins de Valentin Pasquier @ValPSQR
franceinter.fr/justice/proces…
@franceinter Et je remets le lien vers le podcast @franceinter de l'émission #Interception
"Les cicatrices du #13Novembre"
Avec parmi les survivants qui témoignent,
@EDomenach qui sera à la barre tout à l'heure en ce jour 25.
#proces13novembre franceinter.fr/emissions/inte…
Read 5 tweets
13 Oct
Jour 24 au procès des attentats du #13Novembre. Une quinzaine de survivants du #Bataclan doivent encore témoigner à la barre aujourd'hui, mais aussi des proches de victimes tuées le #13Novembre2015.
Le LT@franceinter est aujourd'hui sur ce fil.

Et aujourd'hui c'est @ChPiret pour les comptes-rendus 📻 de ce #procès13novembre
@ChPiret Voici le compte-rendu web @franceinter du jour 23 #procès13novembre par @ChPiret. Avec les dessins de Valentin Pasquier @ValPSQR.
franceinter.fr/justice/proces…
Read 145 tweets

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just two indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3/month or $30/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal Become our Patreon

Thank you for your support!

Follow Us on Twitter!

:(