Charlotte Piret Profile picture
Journaliste (@franceinter), version justice et terrorisme / / Live-tweet d'audiences / Dessin : Matthieu Boucheron / Livre :"Et nous nous sommes parlé" (l'Aube)
@daffyduke@mamot.fr Profile picture PostTenebrasLire parti sur🦣 Profile picture Charlotte Piret Profile picture Kerstin Carlson Profile picture PtiteYunie Profile picture 13 subscribed
Jun 14 22 tweets 4 min read
Bonjour à tous,
C'est rare, mais ça arrive : en direct d'une audience civile aujourd'hui. En l'occurrence l'assignation en référé des Républicains par Eric Ciotti pour contester son exclusion du parti et de la présidence de celui-ci.
Ca se passe au tribunal judiciaire de Paris. 11 heures. L'audience est ouverte. Et débute l'appel des parties. Juste une question de procédure ? Et non, car premier écueil : deux avocats se présentent comme représentants des Républicains.
L'un côté Eric Ciotti, l'autre côté Annie Genevard et François-Xavier Bellamy.
Apr 25 27 tweets 5 min read
Bonjour à tous,
Après une pause hier, le procès de la Grande mutation devant la 13e chambre correctionnelle de Paris reprend avec les dernières auditions de parties civiles. Puis viendront les interrogatoire des prévenus, à savoir six cadres de l'organisation sectaire. Emmanuelle s'avance à la barre. Elle est l'aînée d'une des anciennes adeptes de la Grande mutation.
"Quatre enfants, enfance heureuse, une mère aimante".
C'est autour de 2005, que sa mère commence à fréquenter la Grande mutation, "emmenée par un rabatteur à Dijon".
Mar 28 25 tweets 4 min read
Palais de justice de Paris, salle Diderot.
Au procès dit du #VioleurdeTinder l'heure est au réquisitoire de l'avocat général, Philippe Courroye.
Rappelons que Salim Berrada est jugé pour 17 viols et agressions sexuelles et encourt 20 ans de réclusion. "Vous les avez vues, entendues. Vous avez entendu le récit des viols et des agressions sexuelles subies par ces 17 victimes. Vous avez vu ici, à cette barre, celles qui ont eu la force de venir raconter leurs souillures", entame l'avocat général dans son réquisitoire.
Mar 27 29 tweets 5 min read
Bonjour à tous,
De retour salle Diderot au palais de justice de Paris. Procès dit du #VioleurdeTinder
Dernier jour des débats aujourd'hui avant les plaidoiries et réquisitoire prévus demain.
Ce matin, la dernière partie civile s'exprime à la barre. Nous l'appellerons "Rania". "Rania" raconte à son tour la prise de contact sur Tinder, le rendez-vous pour une séance photo. "J’avais apporté des vêtements dans un sac, on a commencé à discuter. Il m’a proposé un shot d’alcool, puis il m’a parlé des fêtes qu’il faisait, de la drogue … ça m’a paru étrange"
Mar 22 53 tweets 9 min read
Bonjour à tous,
Salle Diderot, palais de justice.
De retour au procès dit du #VioleurdeTinder : Salim Berrada comparaît devant la cour criminelle départementale pour les viols et agressions sexuelles de 17 femmes lors de séances photo à son domicile. Celle que nous appellerons Charline est la neuvième victime dont les faits dénoncés sont examinés par la cour. Elle a aujourd'hui 26 ans et est comédienne, explique-t-elle.
Mar 19 21 tweets 4 min read
Retour au procès dit du #VioleurdeTinder devant la cour criminelle départementale de Paris.
Salim Berrada, ancien photographe de mode, comparaît depuis hier pour les viols et agressions sexuelles de 17 jeunes femmes qu'il avait contactées pour de séances photo. Cet après-midi les premières parties civiles témoignent à la barre. Louise (le prénom a été modifié) a tout d'abord raconté l'agression sexuelle qu'elle dit avoir subie de l'accusé. "Soudainement, il s'est jeté sur moi, il m'a embrassée avec la langue. Je ne voulais pas"
Mar 18 27 tweets 5 min read
Bonjour à tous,
Palais de justice de Paris, île de la Cité.
Dans la (petite) salle Diderot s'ouvre aujourd'hui le procès de Salim Berrada, ancien photographe de mode de 38 ans. Surnommé le #VioleurdeTinder , il comparaît pour les viols et agressions sexuelles de 17 femmes. L'accusé, petites lunettes rondes, coupe afro, collier de barbe, est installé dans le box vitré.
Il avait été remis en liberté après un peu plus de deux ans de détention provisoire ... avant d'être réincarcéré à la suite de nouvelles plaintes pour viol.
Feb 28 39 tweets 6 min read
Bonjour à tous,

Aujourd'hui, nous sommes au tribunal judiciaire, quartier des Batignolles. Une salle du 4e étage pour le procès de l'influenceur d'extrême-droite Papacito devant la 17e chambre correctionnelle. Le Youtubeur toulousain encourt sept ans d'emprisonnement et 45 000 euros d'amende pour provocation publique, propos homophobes et incitation à commettre une atteinte à l'intégrité physique d'une personne.
Jan 18 75 tweets 12 min read
Bobigny sous la neige.
Salle d'assises du tribunal judiciaire.
Procès de trois policiers pour l'affaire #Theo Luhaka
Les débats sont désormais clos. Place aux plaidoiries et réquisitoire. C'est Me Antoine Vey, avocat de Théo Luhaka qui s'apprête à plaider en premier. "Il y a quelque chose de magique et d'inquiétant avec la justice. On a le sentiment que dans chaque procès, rien n'est jamais gagné. Que la justice est une idée impalbable qu'il faut toujours la chercher, la redéfinir, la redouter, l'espérer plutôt que l'attendre", plaide Me Vey.
Jan 17 44 tweets 7 min read
Bobigny sous la pluie.
Salle d'assises du tribunal judiciaire.
Les débats ont pris du retard. Ce matin, la cour entend Daniel Zagury, qui a réalisé l'expertise psychiatrique du principal accusé "qui n'est pas quelqu'un d'impulsif".
Ensuite, on revient aux interrogatoires. "Il m'a dit qu'il avait le sentiment d'avoir agi de manière proportionnée et qu'il était totalement désolé des conséquences que cela a eu", explique Daniel Zagury au sujet de Marc-Antoine C.
Jan 16 39 tweets 7 min read
Tribunal de grande instance de Bobigny.
Sixième jour du procès de trois policiers dans l'affaire #Theo Luhaka.
Ce matin, la famille de Theo Luhaka témoigne à son tour. Avant les premiers interrogatoires d'accusés prévus ensuite. Une femme s'avance à la barre : "je suis la grande soeur de Theo, j’ai 44 ans. Quand tout cela est arrivé, je revenais du travail. Et je tombe sur Keidy C., les yeux rouges : il me dit : Théo s’est fait contrôler, frapper, voilà ce qu’il reste. Et il me donne une basket."
Jan 15 35 tweets 5 min read
Tribunal de Bobigny, assises de Seine-Saint-Denis. Deuxième semaine du procès de trois policiers pour l'affaire #Theo Luhaka. La journée est largement consacrée à la victime avec les rapports d'expertise psy ce matin et son audition cet après-midi. La première audition du jour est celle de la psychologue chargée d'expertiser #Theo Luhaka. Elle décrit la fatrie de 8 enfants dont le jeune homme d'aujourd'hui 29 ans est le dernier. Ses parents originaires du Congo, où lui-même n'a jamais mis les pieds.
Jan 12 15 tweets 3 min read
Tribunal de Bobigny.
Procès de trois policiers pour l'affaire #Theo Luhaka.
Jour 4.
Aujourd'hui la cour entend une série d'experts qui ont examiné le jeune homme pour déterminer les séquelles de sa blessure à l'anus. Lors de sa première opération, juste après sa blessure, le chirurgien décrit une plaie sur 10 centimètre de profondeur avec un rupture à la fois de l’ensemble du sphincter interne et externe. #Theo Luhaka est alors hospitalisé 13 jours.
Jan 11 26 tweets 4 min read
Tribunal de Bobigny, salle d'assises 1.
Troisième jour du procès de trois policiers pour l'affaire #Theo Luhaka. Ce matin, la cour entend le commandant de l'IGPN qui a été chargé des auditions de Marc-Antoine C., auteur des coups de matraque. "Quand on arrive, les trois policiers sont ensemble", explique le commandant de l'IGPN qui a réalisé la première audition à 5 heures du matin.
"Donc, ils ont pu s'entendre sur les faits?" s'enquiert la présidente.
- ils étaient ensemble en tous cas.
Jan 10 31 tweets 5 min read
Bonjour à tous,
Bobigny, salle d'assises.
Deuxième jour du procès de trois policiers dans l'affaire #Theo Luhaka.
Aujourd'hui, la journée est consacrée à l'audition des policiers de l'IGPN (la police des polices) qui ont été chargés de l'enquête sur leurs collègues. A la barre, le premier commissaire de l'IGPN entendu explique que "c’est une fois arrivés au commissariat, qu'ils ont constaté que #Théo Luhaka ne pouvait pas s’asseoir sur le banc. Ils l’ont allongé et là le saignement s’est vraiment déclaré."
Jan 9 37 tweets 6 min read
Bonjour à tous,
En direct du tribunal de #Bobigny où débute ce matin le procès de l'affaire #Theo Luhaka, victime de violences lors d'un contrôle d'identité à Aulnay-sous-Bois en février 2017. Le jeune homme qui fête aujourd'hui ses 28 ans souffre d'un handicap à vie. Le jeune homme, doudoune bleue et pantalon noir se tient sur les bancs des parties civiles. Les trois policiers accusés, eux, ne sont pas encore arrivés dans la salle d'assises. Leur procès doit durer 15 jours. Ils encourent 10 et 15 ans de réclusion pour l'auteur des coups.
Nov 29, 2023 12 tweets 2 min read
Bonjour à tous,
Ile de la Cité, palais de justice.
En direct de la première chambre civile, là où la Cour de justice de la République (CJR) a jugé Eric Dupond-Moretti pour prise illégale d'intérêt.
Elle rend sa décision aujourd'hui à 15 heures. La salle est comble, une rangée de chaise a même été rajoutée pour l'occasion.
Les avocats de la défense sont arrivés, mais pas Eric Dupond-Moretti. Les avocats généraux, eux, font leur entrée dans la salle.
Nov 9, 2023 35 tweets 6 min read
Quatrième journée d'audience au procès d'Eric Dupond-Moretti devant la Cour de justice de la République (CJR). Hier, l'audience s'est achevée à 22h30. Elle reprend ce matin avec l'audition de l'ancienne directrice de cabinet du garde des Sceaux, Véronique Malbec. Cette magistrate n'avait pas du tout l'intention de devenir directrice de cabinet d'Eric Dupond-Moretti, explique-t-elle. Mais elle s'est laissée convaincre par les projets de l'ancien pénaliste : augmenter le budget de la justice, "il a aussi insisté sur les bonnes pratiques".
Nov 8, 2023 47 tweets 7 min read
Bonjour à tous,
Ile de la Cité, Cour de la justice de la République. Troisième jour du procès d'Eric Dupond-Moretti pour prise illégale d'intérêts.
Aujourd'hui : auditions notamment des quatre magistrats visés par les enquêtes administratives initiées par le garde des Sceaux. Le premier à s'avancer à la barre est Patrice Amar, magistrat au parquet national financier. Et d'emblée, un débat s'ouvre sur le fait de lui faire prêter serment. "Dans un procès normal, je serais victime". Or, les parties civiles ne prêtent pas serment.
Nov 6, 2023 22 tweets 4 min read
Bonjour à tous,
Palais de justice. Ile de la Cité. Salle de la première chambre de la cour d'appel.
Ouverture, cet après-midi du procès d'Eric Dupond-Moretti, devant la cour de justice de la République (CJR), premier ministre en exercice à être jugé devant cette juridiction. Eric Dupond-Moretti vient de faire son entrée dans la salle d'audience, un dossier sous le bras qu'il dépose sur la table recouverte d'un drap bleu et pourvue d'une bouteille d'eau qui lui est réservée.
Dans l'attente de l'ouverture de l'audience, il discute avec ses avocats.
Sep 25, 2023 22 tweets 4 min read
D'une salle à l'autre, d'une évasion à l'autre.
Au procès de l'évasion de #RédoineFaïd place à l'interrogatoire du principal accusé sur les faits. Des faits qu'ils reconnaît dans leur globalité. Mais avant de s'expliquer sur son évasion, Rédoine Faïd veut parler de "sa genèse". Rédoine Faïd : "il y a un quartier d'isolement en France : celui de Fresnes. Ce quartier d'isolement est assez atypique. Vous avez un couloir avec 6 cellules à gauche et à droite. C’est un bâtiment médiéval. Rien de vous ramène à la modernité d’aujourd’hui."