Laélia Véron Profile picture
Maitresse de conférences stylistique&langue françaises ; SHS ; Enseignante #prison ; Chroniqueuse #CestEncoreNous ; Podcasteuse @ParlercommeJ ParlerCommeJamais
G R U t . Profile picture @daffyduke@mamot.fr Profile picture Jon 🐘 Profile picture JeanFrançois Grassin Profile picture Olivier Nourry Profile picture 10 added to My Authors
Jan 1 14 tweets 4 min read
Je voudrais que tout le monde lise cet ouvrage: "Enfances de classe. De l'inégalité parmi les enfants" sous la direction de Bernard Lahire.
Une enquête sociologique qui démontre à quel point "les enfants vivent au même moment dans la même réalité, mais pas dans le même monde". ⬇️ C'est vraiment de la très bonne socio, très accessible, qui pose des problèmes très importants d'un point de vue théorique (sur les inégalités et les dominations) et choisit un thème (l'enfance) qui fait écho aux pratiques et aux quotidiens de tout le monde
Dec 30, 2022 18 tweets 5 min read
Quand on entre dans un hall d'université, on peut croire à la victoire de certaines valeurs de gauche. Il y a souvent beaucoup d'affiches militantes avec des slogans radicaux. Sauf que ça, c'est la façade. En réalité, plein de choses ne changent pas ⬇️ C'est ce genre de hall qui, selon Houellebecq, lui a fait réaliser que l'université était le haut lieu du "wokisme". Sauf que Michel (dont certains vantent pourtant les qualités pseudo sociologiques 🙄) aurait dû aller un peu loin que les affiches pour regarder les institutions.
Dec 29, 2022 8 tweets 2 min read
La phrase la plus lourde du monde pour donner des leçons de stylistique à Annie Ernaux 😉
Par ailleurs c'est impressionnant le nombre d'articles contre Annie Ernaux dans le Figaro, c'est vraiment un déchaînement permanent. C'est leur nouveau dada, après l'écriture inclusive. Je ne compte plus les articles du Figaro qui se déchaînent contre Ernaux, son style, son engagement - tout en vénérant Houellebecq,en se demandant tout au plus "est-il réac",en concluant que non, bien sûr lui il sait mettre la littérature au-dessus de la politique (mais bien sûr)
Nov 27, 2022 26 tweets 8 min read
Aujourd'hui j'aimerais vous parler du #Goncourt ... en prison. Qu'est-ce que le nouveau dispositif appelé "Goncourt des détenus", en théorie et en pratique, comment il a été appliqué dans les deux établissements pénitentiaires que je connais⬇️ @justice_gouv @LeCNL Vous connaissez le principe du prix Goncourt : chaque année dix membres de l'Académie sélectionnent 15livres et en élisent un. Le dispositif avait déjà été étendu aux lycéens. Pour la première fois, en 2022, il est étendu aux personnes détenues (à voir si ça continuera... 🤞)
Nov 25, 2022 8 tweets 3 min read
Prochaine séance du séminaire d'actualité de la recherche(en ligne ouvert à toutes et tous) sur "Reines et mères", livre fascinant de F. Cosandey sur une condition de la puissance féminine dans le cas de la reine jusqu'à la fin 18e:la maternité @LaboratoirePOL1
#VendrediLecture Image La tension (ou la rencontre) entre la dimension familiale et la dimension politique est au cœur de l’interrogation menée par l’ouvrage puisque, comme le dit Fanny Cosandey, « les régimes dynastiques mêlent, indéfectiblement, les intérêts familiaux et ceux de l’Etat ».
Nov 15, 2022 16 tweets 5 min read
Sur le principe, c'est juste. La nature et le dispositif de ce genre d'émission rendent la marge de manoeuvre pour arriver à dire qqchose d'intéressant (ou même d'audible) quasi inexistante. Au lieu de porter un message, on sert de caution, on est récupéré, etc. SAUF QUE ⬇️ Il me semble que @LouisBoyard a réussi à faire ce que pas grand-monde n'a réussi à faire chez Hanouna tpmp : au lieu de se faire déborder par le cadre, faire déborder le cadre. Il a réussi1) à dire ce qui n'est jamais dit dans cette émission (sur Bolloré)2) à déstabiliser Hanouna
Nov 13, 2022 7 tweets 3 min read
Prochaine séance du séminaire d'actualité de la recherche du @LaboratoirePOL1 le 17/11 (en distanciel, ouvert à toutes et à tous) avec Stéphanie Genand, pour son ouvrage "Sympathie de la nuit", dans lequel elle ré-interroge la figure de Germaine de Staël. #autrice On connaît Germaine de Staël comme l’incarnation d’une femme de raison, des « Lumières ». Dans cet essai, Stéphanie Genand cherche à explorer une autre facette de Germaine de Staël, à partir de la découverte de nouvelles inédites, les trois « Folles »
Sep 25, 2022 18 tweets 4 min read
Cyrano de Bergerac (par Rostand) c'est le paradoxe de la parole: celui qui la maîtrise dès qu'il s'agit de faconde publique, de provocation guerrière est incapable de s'exprimer quand il s'agit de parole intime. Il ne dit jamais directement à Roxane qu'il l'aime (même à la fin). Image Christian est à la fois un prétexte et un moyen pour que Cyrano ne s'adresse jamais directement à Roxane. Même lorsqu'elle lui dit "vous m'aimiez" il répond plusieurs fois par la négative. Son seul aveu ("Non, non, mon cher amour, je ne vous aimais pas !") reste encore négatif.
Sep 10, 2022 17 tweets 3 min read
Mon grain de sel sur la discussion actuelle recherche/éthique/politique: quand on est chercheuse/chercheur faut-il corriger une erreur scientifique même quand elle risque de faire mal à son camp politique? (des personnes, des idées, une orga) ⬇️ Alors oui (mais en se demandant où, quand, comment !) Pcq1) d'un ptdevue scientifique, c'est notre travail, et si ce n'est pas notre ligne de conduite, on ne sera plus crédible.2) d'un ptdevue politique, on n'aide pas son camp en fermant les yeux sur des erreurs ou des mensonges
Sep 8, 2022 8 tweets 2 min read
Puisqu'on parle à nouveau de "Sorcières", petit retour perso sur le livre de Mona Chollet. Je trouve que cette image fonctionne bien si on la prend comme une métaphore. Pas si on s'en sert comme une reconstruction historique ou si on en fait l'image de l'anti-rationalité. J'aime la manière dont elle mobilise la sorcière comme un symbole (pour représenter les femmes indépendantes, les femmes qui n’ont pas d’enfant, les vieilles femmes). Son chapitre sur le choix de ne pas avoir d'enfants est de même très bien (et comble un manque à mon avis).
Aug 30, 2022 6 tweets 3 min read
Les polémiques passent vite dans les médias mais elles ont des conséquences qui durent, elles. Suite à #Kohlantess dans la prison où je bosse (et sans doute ailleurs) la plupart des activité est sur pause. Par ex le Goncourt des détenus ou le module sur les violences familiales. Ça fout en l'air un travail élaboré par beaucoup pendant des mois et des mois. Et tout ça pour une campagne entretenue par des personnes qui n'en ont sans doute pas grand chose à faire mais avaient juste besoin d'une polémique de fin d'été.
Jul 5, 2022 7 tweets 3 min read
La celf (Commission d'enrichissement de la langue française) propose de traduire "streamer" par "joueur en direct". Problème, les joueurs ne sont pas forcément des streamers (et vice-versa!) Ça a l'air d'un détail, mais c'est révélateur ⬇️ Révélateur du fait qu'en France on râle sur les anglicismes sans être capable de proposer des équivalents fonctionnels. Un équivalent fonctionnel doit 1) être proposé rapidement 2) être utilisable 3) être correct! (la base, mais la traduction de streamer est un contresens)
Jul 3, 2022 11 tweets 3 min read
Fière et heureuse d'avoir fait partie de cette équipe cette année! 🌞🥰 Merci @Charlineaparis (et aux autres!!!) de m'avoir fait confiance et de faire une (bonne) place à la recherche en langue sur les ondes! 📻 J'ai testé pas mal d'espaces médiatiques et alors que c'était plutôt inattendu, c'est à #ParJupiter que j'ai eu les meilleures conditions pour faire une chronique de vulga de recherche: carte blanche pour les sujets, respect de la prise de parole, possibilité de citer mes refs...
May 28, 2022 5 tweets 2 min read
L'article pose une question très intéressante: quels sont les effets pervers possibles de (l'injonction à) la présence des chercheuses/eurs sur les RS, mais les réponses mériteraient d'être nuancées/creusées.
Fil d'@alexandra_gros à dérouler ⬇️ L'article a l'air de confondre publication (et citation) sur les RS (et dans les médias) et dans le monde de la recherche. Ce sont deux champs en interaction, qui peuvent se croiser mais qui ne se recoupent pas (on a travaillé à un article là-dessus avec @Gouximan 😉!)
May 28, 2022 11 tweets 2 min read
Je suis la seule à trouver gênant le dernier Ernaux, où elle décrit son histoire avec un homme de 30 ans de moins qu'elle comme un exemple de transaction où elle est dominante, mais dont elle se fait une "gloire" parce qu'elle se permet ce que les hommes font "depuis toujours"? Je cite: "Notre relation pouvait s'envisager sous l'ange du profit" (il donne du plaisir, lui fait revivre sa jeunesse, elle lui donne de l'argent). "J'étais en position dominante et j'utilisais les armes d'une domination, dont, toutefois, je connaissais la fragilité (...)"
May 27, 2022 4 tweets 1 min read
Ouch, c'est dangereux comme usage rhétorique de la négation !
C'est ce qu'on appelle la négation polémique: en niant, paradoxalement, on attire l'attention sur ce qu'on nie et on présuppose que l'auditeur pense qu'on peut faire ce qu'on nie. ⬇️ L'exemple célèbre c'est "I am not a crook" (je ne suis pas un escroc) du président américain Nixon. Comme le dit : Francisca Snoeck Henkemans (qui résume elle-même d'autres analyses) "la dénégation présuppose que l’auditoire croie ou soit susceptible de croire ce qui est nié"
May 6, 2022 19 tweets 4 min read
Cette chronique sur les préfixes fait pleurer mon cerveau. 🧠😪
Je n'ai pas bien compris si le ton est ludique ou sérieux, mais j'en profite pour faire une mise au point sur le sujet. A quoi servent les préfixes? télé-travail, co-parent, pro-actif, sur-réagir? ⬇️ La chronique se demande si l'omniprésence des préfixes vient de l'anglais et des Kardashian. Bon, dans la chronique c'est peut-être une blague, mais la tendance à identifier tout phénomène de langue à une tendance contemporaine influencé par l'anglais est très présente.
Mar 25, 2022 16 tweets 4 min read
Les deux "fautes" citées dans le titre ne sont pas des fautes. Si on écoutait le Figaro, on perdrait des ressources importantes de la langue française (et il faudrait censurer une bonne partie de la littérature) ⬇️ Je commence par le plus grossier : des tournures comme "la France, elle est" (détachement d'un constituant repris par un pronom), appelées dans certaines grammaires dislocations ne sont PAS des fautes! C'est une tournure très utile (et utilisée) pour mettre en valeur un élément
Dec 25, 2021 5 tweets 2 min read
Comment répondre à la question "Ça va?". Variations proposées par Umberto Eco.⬇️
Hippocrate "Tant qu'on a la santé..."
Job "Je n'ai pas à me plaindre."
Diogène "Une vie de chien!"
Proserpine "Je suis au trente-sixième dessous." "Ça va?"
Pythagore: "Tout est d'équerre"
Plotin : "Divinement!"
César: "Evidemment, voyez mon teint rubicond".
Lucifer "Ca va Dieu sait comment!"
Dante "Je suis au septième ciel!"
Jérémie "Lamentablement..."
Nov 21, 2021 25 tweets 7 min read
Vous reprendrez bien un peu de #iel ?
Saviez-vous que #iel , avant le Robert, était déjà présent dans le Wiktionnaire, le Dictionnaire des francophones, mais aussi la Grande Grammaire du français ? Qu'il existe plein de variations de pronoms 😱 bien au-delà de "iel"? ⬇️⬇️⬇️ Le dico @LeRobert_com n'est pas le premier à avoir intégré "iel". Il était déjà présent dans le "Wiktionnaire", très rapide pour enregistrer l'usage, la "Grande Grammaire du français" (dirigé par A. Abeillé et D. Godard) sortie cette année et le "Dictionnaire des Francophones"
Nov 19, 2021 7 tweets 4 min read
"Tu vois" "mmmh" "j'avoue"... des mots qui semblent inutiles mais qui en réalité servent à assurer la fonction phatique du langage, c'est-à-dire le lien entre le locuteur et l'interlocuteur. 😛
Nouvelle chronique #ParJupiter @Charlineaparis @franceinter
Un test: si votre interlocutrice et votre interlocuteur vous raconte une histoire et que vous ne lui envoyez aucun signal phatique d'encouragement, il ou elle risque de fortement se troubler. Marche encore mieux au tel, vous aurez forcément au bout d'un moment "mais t'es là"?? 😉