Claudina MICHAL-TEITELBAUM Profile picture
Claudina MICHAL-TEITELBAUM ,MD , #MedicalConservative no COI w pharma industry. Site https://t.co/Clqq2SX0G0, @Medcritic1. https://t.co/bR6OQVHhCD…https://t.co/GW6z3i6pNU
Isabelle Adamowicz💉💉 Profile picture Revav Profile picture Dr² Olivier Coussi Profile picture J Profile picture favs3 Profile picture 11 added to My Authors
7 Apr
1/n Toujours pas. Pour de multiples raisons.
Premièrement, pour des raisons éthiques évidentes, on ne peut pas admettre qu'une intervention médicale sur personne saine recommandée et effectuée par un soignant ait un risque proche d'une infection naturelle.
2/n Il s'agit donc d'anticiper et de poser le débat: quel rapport bénéfice-risque GLOBAL du vaccin serait admissible, au niveau d'un groupe d'âge? Au niveau individuel? Comment expliquer ce risque au patient? Comment le calculer en l'absence d'infos fiables?
3/n Le rapport bénéfice-risque dans un même groupe d'âge est reparti de manière très hétérogène:il sera plus élevés dans certains sous-groupes de patients et très faible dans d'autres sous-groupes qui constituent la majorité des patients jeunes.
Read 8 tweets
7 Apr
1/n VP fait un plaidoyer pour qu'on ne se précipite pas pour vacciner les enfants qui ont une morbi-mortalité très faible en rapport avec la Covid. Le risque de suicide est 10 fois + élevé dans la tranche d'âge 5-14 ans q la létalité post-covid, dit-il.
2/n Nous commençons à nous rendre compte que nous n'avons aucun recul sur ces vaccins et il faut aussi tenir compte du fait que pour les enfants les risques d'EI graves sont probablement plus grands que pour les adultes et aussi retardés.
3/n Risques, notamment et entre autres, liés à la facilitation immunitaire vidal.fr/actualites/261…
Read 4 tweets
7 Apr
1/n Quand les médecins comprendront-ils qu'il ne faut pas confondre taux de notification spontanée dans le cadre de la pharmacovigilance passive et incidence réelle des effets indésirables?
2/n Un exemple nous est offert par le cas des chocs anaphylactiques liés aux vaccins à ARN.
3/n Une étude récente, prospective (notez ben la différence, il ne s'agit pas de pharmacovigilance passive où les notifications dépendent de la bonne volonté, du niveau d'info de patients et médecins) est passée inaperçue.
Read 13 tweets
6 Apr
1/n Lien confirmé par l' EMA entre vaccin AZ et thromboses graves avec thrombopénie, le mécanisme n' est pas élucidé.
2/n On peut en déduire que la pharmacovigilance passive fonctionne très bien. Ou on peut noter que, comme dans le cas de la narcolepsie provoquée par le Pandemrix chez les enfants il a fallu q plusrs conditions soient remplies pr q cela émerge.
3/n Il a fallu que des médecins plus observateurs que d'autres ou se censurant moins se posent des questions au sujet de thromboses et décès brutaux survenus chez des personnes jeunes sans facteurs de risque qqs js après la vaccination.
Read 7 tweets
4 Apr
1/n Covid long ou comment faire du neuf avec du vieux? En quoi le covid long représente une nouvelle forme de disease mongering (fabrication de maladies)? Pourquoi l'approche compassionnelle doit être dépassée? En quoi nous sommes tous concernés?
2/n Le Covid long est utilisé par les partisans du #ZeroCovid de l'élimination virale comme l'argument ultime destiné légitmer des mesures de restriction globales impactant l'ensemble de la population même s'il n'y avait plus de formes sévères ou si le rythme d'inf ralentissait.
3/n Des chiffres fusent, 80%, 30% 50% de patients souffrant de "Covid long" selon différentes études de qualité médiocre, repris aussitôt par les partisans de mesures dures et indiscriminées sans l'amorce d'un recul critique sur ces chiffres.
Read 63 tweets
4 Apr
1/n Eric Topol fait remarquer que l'incidence augmente parmi certains états, notamment sur la côte Est. Par ordre d'incidence décroissante: Michigan, New Jersey, New York Connecticut, New Hampshire, Floride.
2/n Ces états ont en commun d'avoir été parmi les plus touchés en termes d'excès de mortalité jusqu'à maintenant (orange sur tableau), se situant à la 30ème place et au-delà à l'exception de la Floride et du New Hampshire, qui ont l'incidence la + faible
3/n Ils ont aussi tous vacciné par au moins une dose 30% à 40% de leur population.
Read 4 tweets
3 Apr
1/n Résultats provisoires de l'analyse des causes de décès aux USA publiés par le CDC. Qu'est-ce que cela nous dit de la place de la Covid dans la mortalité dans ce pays? cdc.gov/mmwr/volumes/7…
2/n Situons les choses en contexte. Les USA sont un pays plus jeune que les pays d'Europe de l'Ouest, 38 ans d'âge médian versus 41-42 ans. La part des personnes âgées >75 ans est moindre, l'espérance de vie aussi.
3/n Les USA sont aussi un pays très inégalitaire, dont les inégalités s'aggravent. Le taux de surpoids et obésité parmi les adultes est un des plus élevés au monde, et les indicateurs de santé publique sont mauvais, malgré des dépenses en santé q sont les + importantes au monde.
Read 12 tweets
1 Apr
1/n Dernier point épidémiologique: les cas augmentent, les décès diminuent.
En une semaine, de S10 à S11, les décès ont chuté de 18% de 2251 à 1832, tandis que les cas augmentaient de 17%. 15 js auparvant les cas étaient stables.
2/n Les médias continuent à générer de la confusion en parlant de cas "en réanimation". Mais 18% des cas sont en soins intensifs ou continus, qui ne demandent pas la même intensité technique ou en personnel.
3/n Les modalités de prise en charge ont beaucoup évolué, en particulier depuis qu'il a été établi que en cas d'oxygénothérapie à haut débit il n'y avait pas d'aérosolisation risquant de contaminer les soignants, les patients ne sont + systématiquement intubés.
Read 10 tweets
1 Apr
1/n Mortalité en EHPAD et mortalité associée à la Covid.
Voici un décryptage cartographique qui montre une très grande hétérogénéité de l'incidence et létalité en EHPAD selon le régions et départements.
2/n Cela est important car la mortalité liée à la Covid semble bien dépendre, pour un pays, de sa capacité à protéger sélrctivement les plus âgés vs + jeunes qui varie bp d'un pays à l'autre.
3/n Ioannidis appelle ça la protection de précision et à calculé un score ( si <1 protectn+ âgés, si >1protectn +jeunes) gh.bmj.com/content/6/1/e0…
Read 14 tweets
31 Mar
1/n Un article de @nature fait le point sur le rôle, plus important qu'on ne pensait de l'âge dans le risque de décès après infection par le SARS-CoV-2. Cela repose aussi la question du rapport bénéfice-risques des vaccins chez les plus jeunes.
2/n Sur 1000 personnes de moins de 50 ans infectées, pratiquement aucune ne mourra nous dit l'article. Pour 1000 personnes dans leurs 70 ans 116 décèderont avec une nette prédominance masculine.
3/n Sur les 36 millions de personnes âgées de moins de 44 ans environ 25% auraient été infectées d'après l'institut Pasteur, mais plutôt 35% selon d'autres estimations modelisation-covid19.pasteur.fr/realtime-analy…. Ce qui fait entre 9 et 12 millions de personnes.
Read 14 tweets
30 Mar
1/n Le risque d'être intubé ventilé est multiplié par 7,36 en cas d'obésité sévère, IMC>35 versus IMC inférieur au seuil de 25, qui est le seuil qui marque la limite avec le surpoids.
2/n L'obésité est un problème sanitaire, politique et de civilisation est une épidémie se développe mondialement à laquelle seuls échappent provisoirement les pays d'Asie et d'Afrique sub-saharienne.
3/n Nous sommes passés de 105 millions d'obèses (IMC>30)pour une population de 4 milliards en 1975 soit 2,6% à 650 millions pour une population de 7,9 milliards en 2020 soit 8,6%. Voir l'évolution sur la carte animée metrocosm.com/map-world-obes…
Read 8 tweets
30 Mar
1/n Efficacité vaccin étude CDC. Outre de nombreux facteurs qui en limitent la validité extrinsèque (62% femmes, 72% 18-49 ans) il existe un énorme biais dans cette étude cdc.gov/media/releases…
2/n Biais non pris en compte par les auteurs. Et c'est que l'incidence à très fortement baissé entre le début de l'étude le 14 décembre et la fin le 13 mars.
3/n En particulier l'état d'Arizona qui contribue pour 52% a la pop étudiée à connu un pic à 9600 cas le 10 janvier et était à qqs 900 cas le 13 mars.
Read 6 tweets
27 Mar
1/n Maintenant on peut le dire, les épidémies de grippe ont disparu, non seulement en France, mais en Europe. Une étude permet d'entrevoir que l'ensemble des virus respiratoires intéragissent entre eux et que leur prévalence globale est stable d'une année sur l'autre.
2/n La première conséquence est que si l'on attribuait quelques 10 000 décès estimés par an en moyenne, à la grippe en période épidémique, depuis fin 2019 ces décès se limiteraient à 3700 pendant la saison 2019-20.
3/n Si on suit ce raisonnement il y aurait donc un déficit de quelques 16 000 décès sur deux saisons grippales avec une substitution de la Covid comme cause de décès alors que les décès attribués à la Covid ont des profils semblables à ceux attribués à la grippe.
Read 12 tweets
26 Mar
1/n "Des patients de plus en plus jeunes en réanimation" Les médias me fatiguent. Ils sont devenus addicts au sensationnalisme qui booste l'audimat. lci.fr/sante/video-co…
2/n Avec, à la clé, une experte de terrain, réanimatrice qui effraie les téléspectateurs en affirmant que les patients sont plus jeunes et sans comorbidités.
Mais avoir le nez sur le guidon n'aide pas forcément à avoir du recul.
3/n Pour l'ensemble de la France, si on regarde les hospitalisations à l'instant t, on voit qu'en novembre le % de jeunes (<40 ans) 4,4% contre 5,8% en mars et qu'il y a surtout, en mars, moins de pers âgées.
Read 5 tweets
26 Mar
1/n L'écart entre les décès Covid et l'excès de mortalité s'accroît rapidement.Fin 2020 il était de 10 000 (excès: 54 000, dc Covid: 64 000). Depuis janvier l'excès de mortalité vs 2019-20 est entre 7 220 et 14 581. Les dc Covid>15 mars + 26 000. Ecart +12 000 à 19 000.
2/n On a donc au 15 mars 91 000 dc attribués à la Covid mais un excès de mortalité depuis janvier 2020 de 61 000 (54 000+ 7000) si on garde comme référence 2019. Donc une différence de plus 50%.
3/n Plusieurs explications possibles: 1- l'effet de moisson, il y aurait une sous-mortalité due aux autres causes les personnes fragiles étant déjà décédées à cause de la Covid 2-on est très large, trop large dans l'attribution de la Covid comme cause de décès
Read 5 tweets
17 Mar
1/n Au sujet des essais cliniques et des effets indésirables: il faut se rappeler que l'objectif prioritaire d'un essai clinique n'est jamais de relever les effets indésirables mais d'obtenir un résultat positif sur des critères prédéfinis d'efficacité pour avoir accès à l'AMM
2/n Pour les essais que j'ai lus, ceux du vaccin Pfizer et Moderna, le recueil des effets indésirables semble avoir été plus rigoureux qu'habituellement pour ce type d'essais et pas uniquement passif ("signalez nous si jamais vous ressentez qq chose d'inhabituel")
3/n Il y a eu un suivi avec sollicitation (proactif) d'un groupe limité de patients représentant qqs 15-20% des patients et on a pris la peine de classer les effets indésirables (EI) selon leur sévérité, ce n'est pas toujours le cas. Image
Read 18 tweets
13 Mar
1/n Alors que les médias et les "experts" de la "communauté scientifique" sont en train de construire un récit où nous ne serions sauvés d'une catastrophe mondiale que par la vaccination itérative de la totalité de la population mondiale quelle est la solidité de cette théorie?
2/n Depuis des semaines, des mois, les tenants du #ZeroCovid appellent de leurs voeux une explosion épidémique qui se fait attendre, et qui leur permettrait de dire: "on vous l'avait bien dit". Et ainsi de faire plier l'ensemble des décideurs à leur vision et leurs dictats. Image
3/n Comme la catastrophe, l'accroissement exponentiel du nombre de cas n'arrive pas, ils en sont réduits à tenter de baisser la barre de l'urgence et à dire que si on les avait écoutés, tout irait beaucoup mieux. Image
Read 95 tweets
10 Mar
1/n Voici une étude prospective qui peut contribuer à comprendre ce que recouvre le covid long. 4182 patients, surtt britanqs (+ USA et Suédois) suivis prospectivement avec une app et relevant régulièrement lrs symptms ont été comparés à un gp contrôle et selon durée des symtpms
2/n Pour le groupe suivi il s'agit de patients positifs ET symptomatiques (on exclue donc 30 à 50% d'asymptomatiques). Ils se déclarent sans symptômes avant leur test positif.
3/n 13,3% des patients ont rapporté des symptômes durant 4 semaines
4,5% >8 semaines
2,3%>12 semaines
Read 13 tweets
8 Mar
1/n Jason Mc Lellan, le biologiste qui a synthétisé la protéine du Spike stabilisée qui a servi de base pour les vaccins, estime que le virus a déjà presque épuisé ses possibilités de mutation newyorker.com/science/medica…
2/n J'avais expliqué en décembre l'émergence des variants. Mc Lellan confirme que ce sont les patients immunodéprimés qui servent d'incubateurs aux variants.
3/n Mais, les mutations susceptibles de modifier la contagiosité ou la virulence du virus sont limitées car la clé (le Spike) doit pouvoir rentrer dans la serrure (le récepteur ACE) et seuls peu de loci pvt modifier l'affinité du Spike pour le récepteur.
Read 4 tweets
7 Mar
1/n Comparaison de la Covid avec la grippe. Deux éclairages passés inaperçus mais qui permettront peut-être de mieux comprendre l'épidémie actuelle.
2/n D'abord expliquer quelles sont les limites de cette comparaison. Le virus de la grippe mute chaque année mais les mutations sont ponctuelles. A l'exception des jeunes enfants la majorité de la population a déjà rencontré des virus très semblables aux virus circulants.
3/n Pour la majorité de la population, on ne peut donc pas parler de primo-infections dans le cas de la grippe. En revanche on peut parler de primo-infection pour la totalité de la population infectée depuis janvier 2020 par le SARS-CoV-2.
Read 23 tweets
7 Mar
1/n Israël. Ls medias, font de l'inversion de causalité en présentant la décision politique de fournir un passeport vert aux vaccinés et de les laisser circuler comme la preuve de l'efficacité du vaccin sur la transmission et la mortalité. La réalité apparaît bien plus mitigée.
2/n La courbe de réduction de l'incidence des cas positifs, qui semblait pourtant bien lancée à la baisse, s'est inversée depuis que l'accès au passeport vert a été autorisé, avant d'évoluer en plateau ascendant.
3/n Le nombre de décès par million diminue, mais à un rythme très lent. Et en comparant à la vague précédente en Israël, rien ne semble indiquer qu'un facteur accélérateur soit intervenu. (NB: il y a moins de décès / milln en Israël car la pop est bp + jeune)
Read 6 tweets