Renaud Tarlet Profile picture
Tellement caustique que je prends de l’acide chlorhydrique pour m’adoucir
Abribus 🐝 Profile picture Magdi Shalash Profile picture 🖤 ̶͗𝓙͗͐𝓮͐́𝓪́͗𝓷̗͗𝓷̗́𝓮́ Profile picture FlorentziaQ Profile picture 4 added to My Authors
30 Dec 20
Ce que le pouvoir macroniste aura de fascinant pour ceux qui l'étudieront à l'avenir, c'est qu'il constituera en quelque sorte un point zéro absolu de l'élaboration de la pensée politique, qui permettra par l'absurde, comme dans une expérience de laboratoire, de savoir ce qui se
produit dans une collectivité politique quand on y applique le mode de pensée le plus fruste, le plus brutal, le plus basique, en un mot le plus imbécile. Les en-marchisés ont construit leur pratique politique sur les postulats les plus simplistes et les plus décérébrés, jusqu'à
en provoquer la sidération, tellement leurs adversaires n'osaient pas croire ce qu'ils voyaient. Ils se sont dit "mentons à longueur de temps, racontons n'importe quoi sans même le cacher, pourquoi s'emmerder ? "Discutons" avec les autres en ne faisant même pas vaguement semblant
Read 13 tweets
29 Dec 20
mediapart.fr/journal/econom… C'est un Ministre ou un employé d'Amazon ? Je plaisante, sous Macron, évidemment que ça revient au même.

"la Banque Publique d'Investissement a conclu un accord de partenariat pour installer Amazon au cœur du développement du numérique en France"
Bref, on a un Gouvernement qui fait crever les libraires, puis subventionne leur numérisation qui les placera sous la coupe d'Amazon. Quelle étrange politique, non ?
"Recommander Amazon par défaut, c'est faire preuve de mépris pour les acteurs français et ignorer la réalité de notre tissu économique. Faire des grandes plateformes LA solution au défi de la numérisation, sans jamais citer la possibilité de créer son propre site et ainsi
Read 6 tweets
28 Dec 20
mediapart.fr/journal/france… Parfait, les candidatures se multiplient à droite, Macron va perdre des voix.
"Depuis sa réélection à la mairie de Paris, et plus encore depuis qu’elle commence à faire la une des magazines, Anne Hidalgo est présentée par ses soutiens comme une candidate « très crédible » pour la présidentielle de 2022" Ah les couvertures de magazines, donc c'est le plan
B du système si jamais Macron est grillé, ok. Et si ça marche pas ce sera Le Pen.
Read 4 tweets
28 Dec 20
Le néolibéralisme, ce n'est pas, contrairement à ce qu'il essaie de faire croire, fondamentalement un projet économique. C'est un projet avant tout politique. C'est, je dirai, une façon adroite d'être d'extrême-droite. Le néolibéral ne vous dira pas "nous ne respectons pas la
notion de droit fondamental." Oh, non, le néolibéral est un moderne, il défend le cœur sur la main la société des droits de l'Homme. Pour mettre en place un monde fondamentalement fasciste et négateur de ces droits, il s'y prendra de façon indirecte. Il n'aura pas cette
grossièreté de dire "les pauvres n'ont pas le droit à la dignité humaine." Non, ce serait bien trop grossier. Il parviendra à la même conclusion, mais en disant "il y a bien trop de déficits, on ne peut pas soigner, loger, garantir les droits de tout le monde." Et quand l'univers
Read 6 tweets
28 Dec 20
Je suis antiraciste ferme et convaincu, j'ai la conviction que le racisme est, en France, systémique et que les discriminations subies par les racisés sont structurelles. Mais je suis totalement opposé à l'expression "privilège blanc," qui est éminemment perverse.
Je suis un universaliste, un humaniste et un moderne. Je considère que les droits sont le pilier d'une société égalitaire, démocratique et humaniste. Ils sont universels, tout le monde doit avoir l'assurance que ces droits universels soient respectés et lui soient garantis,
quels que soient sa couleur de peau, sa religion, son genre, sa classe sociale ou ses convictions politiques (avec la limite logique qu'ils respectent les droits des autres, qui sont la frontière à ses droits propres.) En aucun cas le respect d'un droit n'est un "privilège."
Read 7 tweets
21 Nov 20
Je voudrais m'adresser aux membres de cette gauche modérée de classe moyenne qui voit à l'heure actuelle les fondements de son imaginaire, fait de rondeur, de concessions, de discussion civilisée aboutissant à un compromis, s'effondrer totalement sous ses yeux.

Votre imaginaire
s'est construit lors d'une séquence historique qui est précisément en train d'être totalement laminée sous nos yeux, sans espoir de retour : celle d'un monde issu des Trente Glorieuses, où votre classe sociale était l'entremetteuse entre les classes supérieures et
les classes populaires, et où elle trouvait sa raison subjective d'être et sa place objective dans cette fonction, faisant de cet imaginaire modéré une sorte d'instinct de survie.

Cette époque est terminée depuis au moins une décennie, et le sort de la société française va
Read 12 tweets
19 Nov 20
La dénonciation"islamo-gauchisme" est le nouveau cheval de Troie du fascisme. Il signifie en réalité l'adoption par les fascistes d'un nouvel angle d'attaque pour leur sempiternel combat contre la notion républicaine d'égalité et les droits fondamentaux dont elle est la
pierre fondatrice. Plutôt que d'affirmer directement qu'ils veulent la fin des droits fondamentaux et l'avènement d'une société inégalitaire qui ferait des racisés, des musulmans et autres citoyens de gauche des sous-êtres, ils utilisent le prétexte de l'islamisme comme
cache-sexe, selon la rhétorique suivante : les libertés fondamentales (de s'habiller comme on le souhaite, de pensée, de recherche, de croyance et de culte...) sont utilisées par les islamistes pour attaquer la société occidentale. Défendre ces libertés devient
Read 6 tweets
19 Nov 20
L'actuelle attaque contre les derniers restes du droit de manifester donne définitivement à voir l'avènement de ce qu'il faut bien appeler le macrono-lepénisme.

Fin de la liberté fondamentale de manifester vu qu'à présent, elle est suspendue à l'arbitraire, au bon vouloir d'un
pouvoir qui autorise ou interdit ce qui lui plaît ou déplaît selon son bon plaisir, et a pour exécutant un simulacre fascisant de police qui va voir sa quasi-impunité de fait renforcée par l'interdiction de filmer ses crimes et ses exactions.

Or quand on exerce un droit à ses
risques et périls, en étant totalement soumis à l'arbitraire de l'appareil répressif, c'est que ce droit n'existe plus.

Depuis le mouvement des gilets jaunes, le pouvoir macroniste ne repose plus que sur un unique pilier : la violence de son appareil répressif, qui décourage
Read 13 tweets
29 Oct 20
Rappelons à M. Guérini que la justification de son propre mouvement à propos du confinement est qu'il permet d'éviter l'engorgement des services de réanimation. Rappelons-lui que l'alerte quant à la gravité de l'épidémie est donnée par l'exécutif même qu'il soutient en se basant
sur e taux d'occupation des services de réanimation. Donc M. Guérini est en train de nier la validité de la démarche même qu'il soutient, nous démontrant à quel point ces en-marchisés sont soit des menteurs patentés soit de parfaits ahuris incohérents , l'un n'excluant bien
sûr pas l'autre.
Read 4 tweets
29 Oct 20
Je relis encore des choses sur les "islamo-gauchistes." C'est pas grave, je réponds par des faits. Qui sont ceux qui dénoncent ce mystérieux "islamo-gauchisme ? "

D'abord, vous avez ces proches de Le Pen qui manifestent avec des islamistes :
Ou cette extrême-droite dont un membre a fourni des armes à Coulibaly
lepoint.fr/justice/claude…
Ou ce syndicat organique de l'extrême-droite qui voulait abandonner Charlie :
nouvelobs.com/rue89/rue89-po…
Read 6 tweets
28 Oct 20
Apprenons à danser la Castex :

Je déconfine
Je reconfine
On change de partenaire
Read 4 tweets
21 Oct 20
Si vous pensez que le néo-libéralisme est simplement un projet ou une doctrine économique, vous n'avez pas compris à quoi vous avez affaire. C'est un projet anthropologique, un projet total, qui vise à transformer la vie dans son intégralité, dans tous les domaines, afin de créer
un type d'être humain précis, correspondant à ses normes. Et le théâtre central de la révolution anthropologique néolibérale, c'est le travail. C'est là que cette doctrine transforme radicalement ce que signifie être humain pour imposer son modèle anthropologique. L'univers du
chiffre, de la "culture du résultat" est un univers qui impose par la violence symbolique la suspension de toute capacité de jugement de l'exécutant pour devenir, sous peine de souffrance et de mort symbolique (voire de suicide) une sorte de machine hébétée qui produit ce que
Read 12 tweets
21 Oct 20
Pour moi, il y a continuité de sens et d'action entre le néolibéralisme et l'atomisation de la société vers le communautarisme. C'est l'établissement d'un monde anxiogène et illisible qui pousse les individus dénués de défense à se replier sur les modèles les plus aliénants faute
de possibilité décente d'assumer une liberté qui ne mène qu'à la vulnérabilité, à l'angoisse et au chaos. C'est la destruction concrète du cadre républicain et démocratique concret, la sape de l'école, des services publics, la destruction du tissu associatif, l'anéantissement de
la légitimité d'une police livrée par l'impunité aux factieux fascisants, qui laissent le champ libre à des fanatiques, à des formes enrégimentées, qu'elles soient islamistes ou fascisantes, parce que des individus broyés et sans défense jetés dans un foutoir injuste et
Read 4 tweets
19 Oct 20
Marianne, journal fasciste confusionniste. Les "collaborationnistes" c'étaient ceux qui en France sous l'occupation partageaient l'idéologie nazie et ont combattu aux côtés des nazis, dans la Légion des Volontaires Français. Or le numéro deux d'un des deux grands partis
collaborationnistes a eu un parcours intéressant : c'était Victor Barthélémy qui est devenu plus tard... Secrétaire du Front National de Jean-Marie Le Pen. Si vous voulez trouver des collaborationnistes, ils sont là, et pas ailleurs. L'autre mouvement collaborationniste était
le Rassemblement National Populaire, dont le nom ressemble étrangement à celui d'un mouvement actuel (probablement une coïncidence pour un mouvement qui a eu pour Secrétaire un collaborationniste haut placé.) La réécriture mensongère de l'histoire, spécialité des fascistes.
Read 6 tweets
19 Oct 20
Histoire de voir comment ça se situe parmi ceux qui me suivent : seriez vous prêt à voter pour un candidat de gauche (pas un rouge-brun identitaire, j'ai dit de gauche)...
La parenthèse c'est pour Onfray.
Ceux qui me suivent savent que je suis pour la sortie de l'UE, je le précise si besoin est.
Read 6 tweets
19 Oct 20
Les êtres humains ne sont pas des machines pensantes abstraites. Nous sommes avant tout des êtres vivants qui doivent assurer leurs conditions de vie d'être vivants, y compris des conditions symboliques, imaginaires. Ce n'est qu'une fois le socle du nécessaire fermement établi,
posé, que l'être humain peut déconstruire, analyser, subvertir les mythes, parce qu'ils ont été élaborés non par idiotie mais pour répondre à des besoins existentiels. Si vous voyez une personne intelligente tout à coup s'enfermer dans des postures qui semblent complètement
dénuées de raison (et n'oubliez surtout pas avant tout que cette personne, ça peut être vous parce que c'est une chose humaine) n'allez pas vous fourvoyer en pensant que cette personne est tout à coup devenue idiote. Elle a juste un besoin existentiel d'une idée, comme
Read 8 tweets
24 Sep 20
Le débat "pro/anti-masques" excusez moi mais ça m'intéresse pas du tout. C'est une de ces problématiques foireuses imposées par un petit système médiatique qui ne promeut qu'une chose : l'insignifiance. Et comme toutes les problématiques foireuses, ça ne mène à rien sinon à des
foires d'empoigne. Je voudrais rappeler que le confinement, les masques, tout cet imaginaire hygiéno-autoritaire, ça découle du fait qu'il n'y avait pas assez de place dans les hôpitaux pour accueillir les malades. Une part importante des morts du virus vient de ça, que des gens
n'ont pu être pris en charge dans des services saturés. Le confinement ce n'était pas pour soigner qui que ce soit c'était pour empêcher les services des hôpitaux sabotés d'être submergés. Donc ce qui a causé ce merdier, ce sont les politiques néolibérales d'austérité, politiques
Read 6 tweets
24 Sep 20
Je me rappelle d'un de mes premiers chocs durant mes études de sociologie. J'étais un libertaire de gauche, tout à fait favorable aux méthodes pédagogiques qui laissaient un maximum d'autonomie aux enfants. Et puis je découvre les résultats d'études de sociologie de l'éducation
et elles n'allaient pas du tout dans le sens de mon idéologie. En fait, plus on met en place un cadre éducatif plutôt rigide, mieux les élèves de classes populaires réussissent. Hé oui, parce qu'eux n'intègrent pas les normes scolaires par immersion comme les enfants des
classes favorisées, et donc ils s'en sortent mieux quand il y a des règles explicites qui mettent tout le monde à égalité plutôt qu'avec des règles implicites qui favorisent ceux qui viennent des milieux privilégiés où on intègre ces règles spontanément dans le cadre familial.
Read 6 tweets
23 Sep 20
On reconnaît sans aucune hésitation possible la mauvaise conscience en ceci qu'elle accuse sans vergogne autrui de ce qu'elle fait sans s'en formaliser un seul instant. C'est ce défenseur de la "laïcité" qui interdit aux femmes de s'habiller comme elles veulent parce que sinon,
elles pourraient en profiter pour faire pression sur les autres femmes et les empêcher de s'habiller comme elles veulent. C'est ce défenseur des crimes coloniaux, négation la plus absolue pensable de tout universalisme en ceci qu'il réduit les droits d'autrui à néant, qui accuse
son contradicteur de trahir l'universalisme. C'est cet aficionado de la matraque macroniste qui accuse son opposant de haïr la démocratie. C'est chaque fois la même aliénation, chaque fois sous un déguisement différent.
Read 4 tweets
23 Sep 20
Quand on problématise mal, on arrive à des conclusions idiotes. Le nazisme ou l'islamisme radical ne se sont pas imposés à cause d'une trop grande permissivité dont la démocratie aurait fait preuve à leur égard. Ils ont pu prospérer parce que les sociétés où ils se sont épanouis
n'étaient pas démocratiques, parce qu'on n'y avait pas construit historiquement cette passion collective qui pousse à ne pas accepter l'hystérie obscurantiste. En fragilisant la démocratie, en sapant ses principes, en créant des exceptions qui la minent soi disant dans le but de
les combattre, on crée le monde dans lequel ils vont prospérer. On ne construit pas un peuple qui hait l'oppression en légitimant par lâcheté et paresse intellectuelle l'oppression comme nécessaire défenseur du bien public, faute d'argument, d'idéal positif, ces
Read 4 tweets
22 Sep 20
"La majorité des musulmans qui vivent en France sont des musulmans de tradition.
C'est à dire qu'ils ne mangent pas de porc, respectent certaines traditions musulmanes et c'est tout.
Beaucoup ne connaissent pas leur pays d'origine, boivent de l'alcool et sont de plus en plus
nombreux à se marier avec une personne de confession différente.
Ils reconnaissent le droit au blasphème, n'en ont rien à faire voire en rient.
Il s'agit d' une majorité silencieuse que le grand public ne connait pas.
Alors pourquoi les politiques ainsi que certains médias
persistent-ils à donner la parole à des associations musulmanes dirigées pour une grande majorité d'entre elles, par des étrangers extrémistes qui ne représentent qu'une toute petite minorité des musulmans de France ?
Leur attitude victimaire et procédurière tend à stigmatiser un
Read 6 tweets