Denis Colombi Profile picture
Sociologie de l'actualité et actualité de la sociologie | Sociology of today and today's sociology. Où va l'argent des pauvres en librairie chez @Editionspayot
Jacky Soulié Profile picture Jon 🐘 objectifautonomie.fr Profile picture 3 added to My Authors
22 Mar
On sait depuis Tocqueville que non, la démocratie ne repose pas avant tout sur le fait majoritaire.
Tocqueville met en garde contre la tyrannie de la majorité, c'est à dire contre l'usage du fait majoritaire pour nier les droits des minorités. Il notait donc que la démocratie devait impliquer l'existence de droits qui ne pouvaient pas être soumis au fait majoritaire.
C'est ce qui s'appelle l'Etat de droit. Une condition de la démocratie, à la fois pour faire obstacle au risque de dictature et à l'arbitraire du pouvoir et pour protéger les individus. C'est ce que remettent en cause les gens comme Chevenement ou l'extrême droite.
Read 8 tweets
21 Mar
Bref #UnjourUnepaniquemorale avec en prime le conspirationnisme habituel de Marianne
C'est intéressant la panique morale de Marianne et l'UNI, parce que, en fait, si pour quelque raison que ce soit le nom de Samuel Paty n'était pas sélectionné, ils auraient fait le même scandale.
Si les étudiant•e•s n'avaient pas assez voté pour => panique morale
Si un autre nom avait finalement remporté la sélection => panique morale
Si quelqu'un avait exprimé la moindre préférence pour un autre nom => panique morale
Read 4 tweets
20 Mar
Je ne sais pas d'où sort ce passage mais tout est faux dedans.
L'idée que l'intersectionalité est un nouveau nom pour la convergence des luttes apparaissait déjà dans une tribune aberrante de Marylin Maeso dans le Monde il y a quelques années. Répéter une erreur ne la rend pas vraie.
A priori ce que reprochent certains a gauche à l'intersectionalité c'est précisément de nuire à cette fameuse convergence des luttes...
Read 6 tweets
10 Mar
C'est rigolo comme la justification économique/marchande est perçue comme légitimité mais la justification individuelle/hédoniste non. Ce qui est reproché aux gens, ici, c'est de ne pas savoir "monter en généralité" comme dirait Boltanski.
Parce qu'il suffit de dire "je veux partir en vacances mais pas pour moi, hein, pour relancer l'économie" et ça devient, visiblement, acceptable.
Ce n'est donc pas tant une intention qui est critiquée qu'un manque de compétences légitimes : celles par lesquelles on justifie ses actes, par lesquelles on transforme ses désirs en nécessités acceptables par d'autres.
Read 6 tweets
7 Mar
Non, mais ça vous dérangerait de pratiquer un truc qui s'appelle le journalisme ?
Tout est faux dans ce tweet. Les approches portant sur le genre et la race ne sont qu'une toute petite partie des SHS, elles ne suscitent un "champ de bataille" que dans les colonnes des hebdomadaires réacs - il faut sortir de St Germain des Près un jour -
Eribon exerce une influence extrêmement faible sur les shs et particulièrement la sociologie française. Et si Eric Fassin fait un bien meilleur travail, il est loin d'avoir un pouvoir démesuré dans le champ.
Read 6 tweets
25 Feb
La question "à quoi faut-il s'assimiler" est très intéressante et je ne peux m'empêcher de vous repartager cet article de Mirna Safi qui fait le point sur l'évolution des théories de l'assimilation dans la sociologie US cairn.info/revue-sociolog…
En gros, pour le résumer rapidement, la sociologie US est partie, avec l'école de Chicago, d'une conception du processus d'assimilation/intégration des immigrés comme d'un rapprochement à la situation moyenne
Mais ce paradigme classique pose rapidement des problèmes car il exige de définir ce qu'est cette fameuse situation moyenne, ce qui scientifiquement n'a pas beaucoup de sens puisque ça implique d'être normatif
Read 4 tweets
24 Feb
Merci à @JulienTalpin pour son travail et bon courage pour ce qui va probablement suivre
Ce qui est intéressant ici et ce qu'il est important de comprendre je pense c'est que ce genre de travail ne tire pas sa représentativité seulement de l'inférence statistique mais aussi d'une autre modalité de généralisation : un entretien biographique est un cas qui peut
s'étudier en tant que tel. Une trajectoire est le produit de son environnement. En étudiant la trajectoire on peut reconstituer l'environnement. De la même façon qu'un archeologue peut, à partir de quelques vestiges, reconstituer la vie des populations passées.
Read 4 tweets
23 Feb
Je trouve ça vraiment intéressant (deroulez) notamment parce que ca implique que le meilleur moyen de s'assurer que tout le monde mange de la viande (ce qui semble un objectif apparemment) c'est encore d'augmenter les revenus des plus pauvres
Il est assez logique que a l'extrémité basse de l'échelle des revenus on mange moins de viande parce que - scoop - on a du mal à se nourrir en général. Du coup, la logique serait que l'on essaye de régler ce problème en donnant accès à des revenus suffisants.
Parce que peut-on vraiment se satisfaire sur les enfants aient de la viande à la cantine s'ils ne mangent pas le soir à la maison parce que leurs parents sont trop pauvres ?
Read 4 tweets
23 Feb
Je vois que vous avez également quelques difficultés avec des notions élémentaires. Par exemple, personne n'a dit qu'il n'existait pas des familles qui doivent sauter des repas. Du reste, il existe des sources assez claires sur ce phénomènes.
Le secours populaire par exemple estime qu'une personne sur dix doit sauter un repas. Vous voyez, cher @VieDeCarabin, personne ne le nie ça. Ce n'était pas le problème en fait. Le problème, c'était de centrer la question sur la consommation de viande.
@VieDeCarabin Parce que si des enfants doivent sauter des repas, et oui bien sûr, ça existe, il me semble que le problème réside d'abord dans le fait qu'ils doivent sauter des repas. Pas de savoir s'il y avait de la viande à la cantine. Parce que même avec de la viande à la cantine,
Read 6 tweets
23 Feb
Vous savez, j'arriverais à prêter plus d'attention à ce genre de choses si je n'avais pas été capable de prévoir l'arrivée de cette tribune il y a déjà six mois, au bas mot lemonde.fr/idees/article/…
Après, je doute pas une seule seconde que Beaud & Noiriel aient été insulté de façon parfaitement injuste sur les réseaux sociaux, hein. Je veux dire : ça m'arrive à moi aussi, avec une notoriété à peu près dix mille fois inférieure.
Mais bon, il y a eu aussi plein de critiques légitimes et intéressantes. Pas toujours faciles à entendre, je le comprends, mais exprimées de façon claire et argumentée.
Read 10 tweets
21 Feb
Si cette personne avait le moindre souci véritable pour les personnes en difficultés, il réclamerait des aides inconditonnelles plus importantes. Simplement parce que c'est ce qui permet aux gens de travailler et de s'émanciper.
Vous savez ce qui condamne les gens à la pauvreté ? C'est la pauvreté. Quand vous êtes pauvres, c'est plus dur de suivre une formation, de monter une entreprise, de s'investir dans des activités, de se projeter dans l'avenir. La pauvreté est le premier obstacle à l'émancipation.
Vous ne voulez pas qu'un responsable de Daesh touche des revenus d'assistance ? Adressez vous aux services de police et de renseignement. C'est leur boulot de lutter contre le terrorisme. Pas aux politiques sociales.
Read 4 tweets
20 Feb
Évidemment la tentative est ici de transformer une mesure sanitaire - servir les repas plus rapidement pour permettre la distanciation - en une guerre culturelle parce que sur les questions économiques, on a rien à offrir aux classes populaires
Sinon vous savez, c'est vrai que c'est important de se soucier de l'équilibre des repas dans les cantines - et un repas sans viande peut parfaitement être équilibré. Mais la cantine scolaire, c'est pas un dispositif de lutte contre la pauvreté.
Read 5 tweets
20 Feb
*scream in durkheimian sociology*
*also scream in Bachelard epistemology*
Il sort ça le week-end en plus. Aucun respect pour les profs de SES je te jure.
Alors, le terme "fait social" est profondément lié à Durkheim, lequel en donne une définition très précise. Un fait social est une manière de faire extérieure à l'individu et contraignante. C'est ce qui fonde la légitimité de son étude en tant que réalité sui generis
Read 15 tweets
19 Feb
Sérieusement, les gens qui ont un problème avec "la race est une construction sociale" adorent discuter avec ceux qui considèrent que les races existent biologiquement et sont inégales. Et on veut nous faire croire que le problème c'est utiliser le mot "race".
Si vous utilisez le mot "race" dans un sens raciste, vous pouvez être un invité permanent et rémunéré sur les chaînes d'information. Si vous utilisez le mot "race" pour dire que le racisme crée des inégalités injustes, vous fracturez la république et il faut enquêter sur vous.
Si vous utilisez le mot "race" dans un sens raciste, les éditorialistes défendront votre liberté d'expression et exigeront que l'on vous donne la parole. Si vous utilisez le mot "race" pour dénoncer une construction socio-politique injuste, ils vous insulteront.
Read 4 tweets
15 Feb
C'est vraiment fascinant ce texte. Fascinant de betise et d'incompétence. Sur l'école d'abord et la mobilité sociale d'abord : tout ce que l'on a, c'est un déroulé de clichés et de mensonges.l
La mobilité sociale est restée relativement stable depuis 40 ans insee.fr/fr/statistique… L'ascenseur sociale en panne ? Non.
Ce qui a ralentit, c'est la mobilité structurelle, celle produire par les transformations économiques : le déclin du nombre d'agriculteurs et d'ouvriers et l'augmentation du nombre de cadres provoquaient nécessairement de la mobilité. Et ça n'a pas grand chose à voir avec
Read 15 tweets
18 Jan
Je me demande honnêtement depuis combien de temps il faut ne pas avoir mis les pieds dans une université pour penser que le gros problème actuel c'est la "terreur" que feraient peser des étudiants sur les professeurs...
Bon, je me demande aussi depuis combien de temps il faut ne pas avoir lu Orwell pour penser que des historiens ouvrant des archives et écrivants des articles sont "orwelliens" mais la réponse est plus facile (c'est "jamais")
Demandez aux universitaires quels sont les problèmes des universités aujourd'hui et pour peu que vous ne demandiez pas aux retraités et autres hyper privilégiés qui écrivent dans le Point, ils vous parleront du manque de moyens, de la surcharge de travail, etc.
Read 7 tweets
17 Jan
Extrait authentique de malhonnêteté intellectuelle de la part d'un professeur (anecdote et cherry picking) doublé de la diffusion illégale d'une copie.
Vous voulez le signe d'un problème de niveau dans l'ESR ? Le fait qu'un idéologue patenté comme l'auteur du tweet ait un poste en fait partie.
Mais ce n'est pas un problème général. C'est juste qu'il peut y avoir des plaques où des gens faiblement compétents arrivent a s'installer. Ce qui arrive dans toute organisation de grande taille.
Read 6 tweets
17 Jan
Mais elle a jamais vu un lycéen ou une lycéenne ou quoi ?
Vous croyez vraiment que les lycéens et lycéennes, ils et elles vont pas manger un sandwich ensemble à midi ? Surtout quand une façon de gérer le problème des cantines c'est de leur demander de ne pas trop la fréquenter ?
Et vous croyez qu'ils et elles vont pas aller fumer leurs clopes ensemble autour du lycée ? Parce qu'ils le font hein.
Read 5 tweets
5 Jan
Déroulez. Honnêtement, l'usage de google trends pose quand même quelques problèmes. Comme le dit @inactinique en colloque, ça ne passerait pas. Je ne parle même pas pour un article de revue.
@inactinique On trouve ça aussi dans le danger sociologique. Pour expliquer que la sociologie déterministe bourdieusienne domine le "marché cognitif", les auteurs avancent que les termes "Pierre Bourdieu" et "Michel Foucault" sont plus recherchés que "Raymond Boudon" et "James Coleman".
Bronner m'avait ensuite dit que c'était significatif parce que les recherches sont plus courantes au moment des examens (ce qui n'est pas présentés dans le livre), et que donc c'est que ces auteurs sont plus enseignés. Sauf que... ça ne couvre pas le "marché cognitif" du coup.
Read 4 tweets
4 Jan
Dites, je cherche des exemples de films un minimum mainstream ayant un message au moins partiellement anticapitaliste - du genre où le méchant est un capitaliste, le gentil un bon prolétaire etc.
Pas forcément un truc qui satifassent les anticapitalistes, mais au moins qui en reprend l'esthétique, si vous voyez ce que je veux dire.
Merci à tous et toutes pour vos très nombreuses réponses (comment n'ai je pas pensé tout seul à Mary Poppins ?). Maintenant, je suis en train de me demander quels films font explicitement l'apologie du capitalisme - pas seulement en reprennent implicitement certains principes
Read 4 tweets
4 Jan
C'est très intéressant, cette histoire autour de l'opéra de Vienne et de son manque de diversité. La réponse qui a été faite est que le recrutement se faite derrière un paravent, donc sans discrimination possible. Mais ce mécanisme effectivement parfaitement juste
s'applique à une réalité qui est déjà structurée, où les inégalités existent déjà. Donc, malgré sa neutralité, le résultat ne peut qu'en être la perpétuation de l'inégalité. C'est une belle illustration du caractère systémique du racisme.
C'est exactement ce qui se passe à l'école : si on fait passer le même concours à des enfants qui ont bénéficié de conditions familiales et scolaires différentes, on obtiendra toujours de l'inégalité à la fin.
Read 5 tweets