Faut-il annuler la dette publique détenue par la banque centrale ?

Cette question fait débat et divise les économistes. En réalité, cette question est éminemment politique comme nous allons le voir.

[Thread à dérouler]
Déjà, qu'est-ce qu'une dette publique ? C'est l'ensemble des emprunts effectués par l'État et qu'il doit à la sphère privée.
Pourquoi emprunte-t-il ? Parce qu'il dépense plus qu'il ne perçoit de recettes. C'est le cas depuis 1974 !
La différence entre les dépenses et les recettes est donc négative depuis 46 ans. On appelle cela le déficit de l'État.
Donc la dette publique est la somme cumulée des déficits de l'État.
Avant le covid, la dette publique s'élevait à 100% du PIB, soit la richesse créée par le pays en un an.
Entre dans la dépense publique, le coût des intérêts de la dette publique. Ces intérêts sont autour de 40 milliards par an, soit quasiment le budget de l'éducation nationale !
Nous payons donc autant d'impôts pour éduquer notre jeunesse, que pour renflouer des agents économiques qui ont un surplus de richesse, voire même qui n'ont rien si ce n'est le droit de créer de la monnaie à partir de rien (c'est le cas des banques).
Notons que sans le coût des intérêts, la dette publique française serait quasiment insignifiante.
Notre dette est le fait des intérêts perçus par la sphère privée.
Si l'État pouvait emprunter à 0% auprès de la banque centrale, la question de la dette publique ne se poserait pas !
Pourquoi l'État emprunte-t-il à la sphère privée et non à la #BCE directement avec un taux nul ?
C'est d'abord inscrit dans les traités européens, ceux de Maastricht signés en 1992, et ceux de Lisbonne signés en 2006.
La logique de l'UE veut que seuls les marchés peuvent financer l'État contre un taux d'intérêts décidé par le marché de la dette.
L'idée est que les marchés sont efficients, alors que l'État est gaspilleur.
Nous voyons bien que c'est une légende, car sans les intérêts de la dette, payés à des agents économiques privés, cette dette publique n'existerait quasiment pas !
Alors pourquoi donc depuis 50 ans acceptons nous de payer collectivement des intérêts à des agents économiques qui sont en surplus d'argent ?
Si la Banque de France avant l'euro, ou la #BCE depuis l'euro, avaient fait des avances sans intérêt, nous ne parlerions pas de ce sujet.
La réponse est simple: depuis la fin de Bretton Woods, la finance a pris le contrôle, non seulement sur l'économie, mais aussi sur les États. Les lois sont votées en faveur des usuriers modernes, notamment la loi qui oblige l'État à aller se "prostituer" sur le marché de la dette
Il faut bien avoir à l'esprit que la finance n'est que la science de l'endettement. Sans dette, les États sont libres, et les usuriers inoffensifs.
Plus l'État est endetté, et plus les financiers ont le contrôle sur lui.
Depuis 1974, la caste financière qui contrôle la dette de l'État s'est organisée pour avoir un contrôle total sur la banque centrale, les banques commerciales, les multinationales, les médias, et les hautes sphères de l'État.
En contrôlant la dette de l'État, la caste financiarisée contrôle presque tout, et ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Il lui reste à s'approprier le business médical et celui de l'éducation, peut-être même nos routes et aéroports.
Suite aux dégâts causés par la crise de 2008, la banque centrale européenne controlée par le lobby bancaire et financier a décidé d'intervenir sur le marché de la dette pour sauver les États et leurs bourreaux usuriers, tous à l'agonie
Les États ont été pris à la gorge suite à la crise de 2008 provoquée par la cupidité des banques. Ces dernières se sont retrouvées avec des dettes d'États qui pouvaient faire faillite à tout moment. Le système financier menaçait de s'écrouler.
Pour que la musique de ce monde usuraire perdure, la #BCE a alors agi directement sur le marché de la dette en délestant les banques des dettes d'États qui risquaient de leur exploser à la figure.
Cette opération de sauvetage du monde de la finance n'a bien sûr pas été vendue ainsi. Dans la version officielle, la #BCE a agi pour sauver les États, et non pour sauver un monde de la finance empêtré avec des dettes qui risquaient de ne plus rien valoir.
Ainsi, la #BCE s'est retrouvé avec 20% de la dette publique de la France. Cette dette a été rachetée grâce à de la monnaie créée de nulle part par la BCE (en tapotant sur un clavier d'ordinateur).
Le monde de la finance a donc échangé des dettes pourries contre de l'argent frais.
Le mécanisme de sauvetage employé par la #BCE présente un désavantage de taille pour les usuriers. Cela entraîne une baisse mécanique des taux d'intérêts qui se sont même retrouvés en territoire négatif !
Peu importe ! Les usuriers ne se font plus de l'argent en endettant les États depuis peu, mais en utilisant l'argent frais offert par la #BCE lors du rachat des dettes, pour s'acheter de l'immobilier et des actions pour toucher des loyers et des dividendes !
La "politique monétaire accomodante de la #BCE, un euphémisme pour ne pas dire le casse du siècle, a donc créé une bulle immobilière et boursière au profit d'une caste financiarisée qui fut au bord du précipice !
Cette politique est responsable de l'explosion des inégalités.
Notons au passage que les intérêts des usuriers se sont transformés en dividendes et loyers.
L'histoire est digne d'un conte de Perrault, avec le monde de la finance dans le rôle de Cendrillon, la BCE dans celui de la fée, les dettes d'États dans celui de la citrouille...
... transformée en carrosse (immobilier et actions), l'État dans le rôle du rat transformé en cocher, et nous tous dans le rôle des souris transformé en chevaux.
Comme quoi la finance a une part de magie, voire féerique si on se place du bon côté !
Maintenant, venons en à la question : faut-il annuler la dette publique détenue par la #BCE ?
Comprenons bien que cette dette est un contrat qui a changé de mains au moment où il a été racheté par la BCE sur le marché : il n'implique que l'État et la BCE, et personne d'autre !
Donc, si on pense que la #BCE travaille dans l'intérêt de l'État et des peuples, cela ne change rien que la BCE annule ou pas cette dette publique.
Si on pense que la BCE est contrôlée par le lobby bancaire alors il est évident que la dette publique est un levier politique puissant pour que les usuriers continuent leur contrôle sur l'État. La caste financiarisée n'acceptera jamais de perdre ce contrôle sur l'État !
D'une part pour continuer à prendre le contrôle total sur l'économie grâce aux privatisations des derniers secteurs encore étatiques ou quasi étatiques (éducation, santé, aéroports, routes...).
D'autre part pour faire en sorte que la monnaie continue de les servir. Pour y arriver, ils doivent organiser sa rareté quand il s'agit du peuple (plus d'impôts et moins de dépenses publiques), et provoquer son abondance qd il s'agit d'eux via la création monétaire de la #BCE.
Les gens que nous mettons malgré nous au pouvoir sont des laquais au service de la caste financiarisée. Ils sont soumis et doivent constamment porter allégeance à leurs maîtres. Tel fut le cas de @BrunoLeMaire cette semaine.
La question de savoir s'il faut ou pas annuler la dette publique détenue par la #BCE est une querelle d'économistes. En réalité, le fond du problème est bien plus profond. C'est une guerre silencieuse que nous mène le monde de la finance.
Il faut que nous tous en prenions conscience par la connaissance et le savoir. Ainsi nous pourrons agir. Le temps presse car l'autre camp mise sur nos mauvais instincts pour se tirer d'affaires...
En complément de ce thread, je remets ici le thread sur le discours de soumission à la finance prononcé par @BrunoLeMaire cette semaine.
Pour illustrer encore plus ce que je viens d'exposer, voilà le pedigree du gouverneur de la Banque de France qui intervenait sur @franceinter pendant que j'écrivais le thread

• • •

Missing some Tweet in this thread? You can try to force a refresh
 

Keep Current with Anice Lajnef

Anice Lajnef Profile picture

Stay in touch and get notified when new unrolls are available from this author!

Read all threads

This Thread may be Removed Anytime!

PDF

Twitter may remove this content at anytime! Save it as PDF for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video
  1. Follow @ThreadReaderApp to mention us!

  2. From a Twitter thread mention us with a keyword "unroll"
@threadreaderapp unroll

Practice here first or read more on our help page!

More from @AniceLajnef

Jan 29
Thread

L'importance que certains donnent aux milliardaires est juste caractéristique de notre monde moderne.
Dans un monde où le matérialisme est roi, où la spiritualité est niée, il en résulte que la société prend pour modèle non pas les hommes valeureux, ni les grands penseurs, mais les hommes qui ont le plus accumulés de matières (leurs actifs : actions, immeubles, etc.) et d'argent.
Plus le temps passe, plus notre société s'accroche seulement au côté matériel des choses, déplaçant le point de gravité de plus en plus bas dans la matière.
Read 13 tweets
Jan 28
René #Guénon, un écrivain et philosophe français de la première moitié du XXe siècle, a écrit sur la "dictature de la quantité", qu'il considère comme l'une des caractéristiques de la société moderne.
La société moderne est dominée par une obsession pour la quantité et la mesure, plutôt que la qualité et la valeur. Cette obsession a mené à une perte de sens de la vie spirituelle, de la tradition et de la culture, et a conduit à la désintégration de la société.
René Guenon prône pour une réintégration de la vie spirituelle dans la société moderne pour combattre cette dictature de la quantité.
Read 4 tweets
Jan 25
Il manque une brique dans la théorie de Marx. Je le dis humblement et avec des yeux d'ex trader du XXIÈME siècle.

Marx ne considère nullement la rémunération du risque du capital.

1/
Selon la théorie de Marx, les propriétaires de capital récupèrent non seulement les coûts de production, mais également une partie supplémentaire du produit qui est obtenue grâce à l'exploitation des travailleurs.

/2
Or le profit peut (souvent de nos jours dans un monde sans éthique) provenir de l'exploitation des travailleurs qui sont sous-payés. C'est l'idée de mauvais partage des richesses, surtout depuis les années 80 où l'actionnaire et le financier ont accaparé les gains de productivité Image
Read 8 tweets
Jan 25
Thread

Le faux combat : "le patron devient riche en exploitant les travailleurs".

Le même travailleur qui est bien content de trouver un emploi chez un entrepreneur, qui veut bien prendre la responsabilité de gérer l'entreprise et de porter le risque économique sur ses épaules.
Tous les entrepreneurs ne se valent pas. Certains ont une meilleure gestion de l'entreprise que d'autres, savent partager avec leurs salariés le fruit du succès, réinvestissent les profits dans la recherche et l'innovation, savent remettre en question les acquis de leur société.
Bien sûr, le rapport entre le patron et le travailleur n'est pas naturellement équilibré. Il y a un rapport de subordination, que le droit du travail et la flexibilité du marché de l'emploi doivent éliminer.
Read 13 tweets
Jan 19
#ReformeDesRetraites

Cette députée a raison d'insister sur le temps de vie qui nous est volé.

À votre avis, qui sont les voleurs de notre temps de vie ?

Un fil à dérouler...
En 50 ans, grâce au progrès humain et technique, il faut moins de temps de travail pour s'acheter les choses du quotidien (pain, frigo, télé...).

Mais tout ce précieux temps gagné est plus que dévoré par le temps supplémentaire qu'il faut pour se loger.
L'explosion de la création monétaire par les banques commerciales lors de l'octroi des crédits immobiliers, a conduit à une spéculation immobilière qui finit par nous voler notre temps de vie.
Read 8 tweets
Jan 13
La liberté d'expression a pris la forme d'un brouhaha permanent.

À force de pointer du doigt les injustices sans pouvoir agir, celles-ci finissent par se banaliser.

Condamner le mal, sans s'attaquer à la racine, ne fait que le renforcer.

#retraites, #usure, et le vol du temps.
Je vais déterrer 10 vieux tweets sur le lien entre réforme des retraites, dette, et finance, puis laisser le silence faire les choses.

1/10
Read 11 tweets

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just two indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3/month or $30/year) and get exclusive features!

Become Premium

Don't want to be a Premium member but still want to support us?

Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal

Or Donate anonymously using crypto!

Ethereum

0xfe58350B80634f60Fa6Dc149a72b4DFbc17D341E copy

Bitcoin

3ATGMxNzCUFzxpMCHL5sWSt4DVtS8UqXpi copy

Thank you for your support!

Follow Us on Twitter!

:(