GRZ Profile picture
Dec 29, 2021 17 tweets 5 min read
Arrêt du suivi d’Omicron sur CovidTracker
La France a cassé les seules données publiques nous permettant de bien suivre la progression du variant Omicron, et on n’y peut plus rien. Explications… 1/16 Image
Fin novembre 2021, le variant Omicron, échappant partiellement à l’immunité, est découvert. Il progresse rapidement dans plusieurs pays, notamment l’Afrique du Sud puis l’Europe. Il est important de pouvoir suivre sa progression pour anticiper l’épidémie. 2/16
Le séquençage, seule technique permettant de connaître précisément le génotype du virus, est lent et anecdotique en France : très peu de tests sont analysés. On ne peut donc pas utiliser cet outil pour suivre la progression de variants se propageant aussi vite. 3/16
Depuis le début de l’année 2021, les laboratoires utilisent une méthode complémentaire : le criblage. Cette technique permet de détecter facilement et rapidement la présence de certaines mutations sélectionnées. En France, depuis juin, on suit 3 mutations encodées A, B et C. 4/16 Image
Par exemple, Delta a la mutation C. En juin dernier on a pu suivre sa progression simplement en étudiant la proportion de cas ayant cette mutation C. D’autres variants ont C, mais ils sont minoritaires. 5/16
Par pur hasard/chance, Omicron n’a pas cette mutation C, contrairement à Delta. Suivre la proportion de cas n’ayant pas C nous permettait donc d’avoir une bonne approximation de cas Omicron (même si d’autres variants, minoritaires, n’ont pas C non plus). 6/16
L’été dernier, la majorité des tests étaient criblés. Depuis, le ratio a diminué, mais jusqu’à mi-décembre plus d’1 test sur 5 l’était. C’est moins, mais suffisant pour avoir une bonne approximation du taux de cas ayant C. 7/16
Ce sont ces données que nous utilisions ces dernières semaines pour estimer la proportion de cas Omicron parmi l’ensemble des cas positifs en France. Cette situation était donc plutôt bonne, on avait une idée des territoires et de la vitesse à laquelle circulait ce variant. 8/16 Image
Mais… la DGS a décidé vendredi 17 de chambouler les méthodes de criblage pour “mieux suivre Omicron”, en communiquant peu d’infos. Depuis, la proportion de cas dont on connait la présence de C a chuté dans les données publiques. Il est désormais impossible de suivre Omicron. 9/ Image
.@SantePubliqueFr nous a donné l’explication il y a deux jours. Début décembre, un nouveau code a été instauré, D, permettant de suivre certaines mutations précises d’Omicron. Les laboratoires effectuent donc une transition depuis l’ancien système de codage vers le nouveau. 10/16 Image
Certains laboratoires publient encore les criblages avec l’ancien système (A, B, C), et d’autres ont déjà commencé avec le nouveau système (A, B, C, D). 11/16
Or Santé publique France ne publie en #OpenData que les données concernant l’ancien système. De moins en moins de laboratoires remontent les données, à tel point que l’information sur C n’est plus interprétable. 12/16
Pourquoi effectuer une telle transition au pire moment, la seule période où nous avons besoin de suivre Omicron (sans parler des vacances qui limitent les moyens chez SpF) ? Dans quelques jours il sera trop tard, Omicron se propage tellement vite. 13/16
La conséquence du changement est que nous ne pouvons plus suivre Omicron. Il est trop tard, le thermomètre des open data est cassé à un moment où on en avait besoin. Il est cependant possible de limiter les dégâts, et de retrouver un suivi partiel. 14/16
Pour cela, il faudrait que Santé publique France continue à publier les données de chaque colonne (avec l’ancien ET le nouveau système), en ajoutant simplement la colonne D à son suivi, et en intégrant les données pour le moment exclues des open data. 15/16
Sans ces données, le suivi d’Omicron s’arrête aujourd’hui sur CovidTracker.fr 16/16
Précision : les équipes de SpF sont bien sûr mobilisées, y compris pendant ces périodes de fêtes, merci à elles pour leur engagement ! 🙌🏻

On m’indique que la situation évoquée dans ce thread pourrait être résolue rapidement. Bon courage aux personnes impliquées.

• • •

Missing some Tweet in this thread? You can try to force a refresh
 

Keep Current with GRZ

GRZ Profile picture

Stay in touch and get notified when new unrolls are available from this author!

Read all threads

This Thread may be Removed Anytime!

PDF

Twitter may remove this content at anytime! Save it as PDF for later use!

Try unrolling a thread yourself!

how to unroll video
  1. Follow @ThreadReaderApp to mention us!

  2. From a Twitter thread mention us with a keyword "unroll"
@threadreaderapp unroll

Practice here first or read more on our help page!

More from @GuillaumeRozier

Jan 18
Le pic n’est pas passé, le nombre de cas repart à la hausse.
🔴 Record aujourd’hui : 464 769 cas positifs en 24h (+26% par rapport au mardi précédent) !
En moyenne le nombre de tests positifs augmente de 8% sur une semaine, alors que dans le même temps le dépistage… baisse de 18%. On cherche moins, mais on trouve plus (+) de cas. Résultat : le taux de positivité continue d’augmenter rapidement.
Même en Ile-de-France et en Corse, la baisse des cas amorcée il y a quelques jours semble stoppée.
Read 6 tweets
Jan 18
Le taux d'incidence baisse rapidement dans deux régions : l'Île-de-France et la Corse. Cependant, difficile d'évaluer comment évolue réellement l'activité épidémique car…
Le taux de positivité (proportion des tests qui sont positifs) continue d'augmenter dans ces deux régions. Cela signifie que…
Le nombre de tests positifs baisse, mais le nombre de tests réalisés (positifs et négatifs) baisse encore plus vite.

Difficile donc de savoir à quelle point la baisse des tests positifs est liée à une baisse épidémique.
Read 4 tweets
Jan 17
Il semblerait qu’on entame un plateau plutôt qu’une descente rapide.

102 144 cas positifs publiés aujourd’hui, soit une hausse de 9% par rapport à lundi dernier. La moyenne quotidienne est de 295 631 cas (+10% sur une semaine).
Voilà en zoomant sur les deux derniers mois. Le nombre de cas positifs est finalement relativement stable sur les cinq derniers jours.
Dans le détail, et c’est une bonne nouvelle, Delta continue de baisser (environ 20 000 cas par jour). Omicron lui est probablement toujours en légère hausse.
Read 4 tweets
Jan 16
Pour la première fois en 3 mois (hors jours fériés), le nombre de cas positifs publié aujourd’hui est en baisse par rapport à celui publié dimanche dernier.

278 129 cas aujourd’hui (-6%).
Moyenne quotidienne : 294 452 (+11%).
Taux de croissance des tests positifs
Par contre, le taux de positivité continue d’augmenter après une petite période de baisse.
Read 9 tweets
Jan 16
Non, nous ne pouvons pas dire à la lumière de ces données que les “vaccinés ont plus de risque d’attraper le Covid que les non vaccinés”.
D’abord, partons des faits. Oui le graphique est vrai : il y a eu, début janvier, en proportion, un peu plus de cas positifs chez les vaccinés (schéma complet) que les non vaccinés. En revanche, il y en a eu moins chez les vaccinés avec rappel, et vaccinés partiellement.
Pouvons-nous donc en conclure que le virus circule plus chez les vaccinés ? Non, car il y a des biais. J’en vois au moins deux.
Read 11 tweets
Jan 14
L’apprentissage des languages informatiques à l’école est primordial. Merci @Caroline_Roux d’aborder le sujet.

Le suite ici à 5:40
*langage en Français c’est mieux
Read 5 tweets

Did Thread Reader help you today?

Support us! We are indie developers!


This site is made by just two indie developers on a laptop doing marketing, support and development! Read more about the story.

Become a Premium Member ($3/month or $30/year) and get exclusive features!

Become Premium

Too expensive? Make a small donation by buying us coffee ($5) or help with server cost ($10)

Donate via Paypal

Or Donate anonymously using crypto!

Ethereum

0xfe58350B80634f60Fa6Dc149a72b4DFbc17D341E copy

Bitcoin

3ATGMxNzCUFzxpMCHL5sWSt4DVtS8UqXpi copy

Thank you for your support!

Follow Us on Twitter!

:(