Alexandre 🌴❄ Profile picture
Culture scientifique et biologie. Bota, montagne et histoire des sciences à mes heures perdues. Maîtrise le SS2 et les cœurs de canard persillés.
14 May
Visiblement les employés des espaces verts ont eux aussi repris le boulot. #Deconfinement

Il y avait ici, 3 jours auparavant, de nombreuses plantes en pleine floraison, dont pas mal de pieds d'orchidées.
C'est con, une semaine plus tard elles seraient montées en graines.
Rien de dramatique bien sûr. De la graminée, de la renoncule, quelques marguerites, deux trois dizaines d'orchidées ; pas d'espèce rare ou protégée (même si l'O. scolopax n'est pas si commun).

Reste que ces pratiques participent à appauvrir la biodiversité.

📷 Ophrys scolopax
Préserver la biodiversité c'est aussi repenser la gestion des espaces naturels des zones urbaines et périurbaines.

Ces espaces sont autant de refuges pour la faune comme pour la flore. Pour rappel, l'expansion urbaine est une des menaces principales pour la flore sauvage.
Read 6 tweets
29 Apr
Après consultation, retour sur le mystère de notre aubergine béate.
Il s'agissait bien d'une fleur. Plus précisément, d'une orchidée : Ophrys apifera.

Pour des H. sapiens, vous vous en tirez plutôt bien. Pour des abeilles en revanche, vous ne valez pas un radis. J'mexplique ⤵️
Pour assurer leur pollinisation, leur fécondation, les Ophrys font appel au mimétisme sexuel : elles exploitent l’appétit sexuel de mâles hyménoptères ! 🐝

Schiestl évoque une "escroquerie sexuelle", d'autres n'hésitent pas à parler clairement de parasitisme.

poke @MoiParasite
Le pétale central des ophrys, le labelle, affecte une morphologie qui rappelle la forme, la pilosité et la couleur d'une abeille femelle. Ce piège a pour but d'attirer les mâles qui auraient à cœur de culbuter la belle.

(Je vous ai fait un schéma, que vous puissiez suivre 😉)
Read 15 tweets
20 Jul 19
*remet une pièce ds la machine*
Je fais moi aussi parti des signataires de la tribune #nofakescience. Une tribune dont le but est d’alerter sur le traitement médiatique des sciences, trop souvent léger et parfois même en opposition avec les savoirs établis.

1/beaucouptrop
L’ensemble des considérations suivantes ne représente que mon point de vue personnel et n’engage que moi.

Je n'ai aucun lien d'intérêt, d'aucune manière et sous aucune forme, avec Monsanto, l'agrobusiness, les laboratoires pharmaceutiques, etc....
Signataire d'une tribune "scientiste"...

Pour autant, étant issu d’une formation en épistémo/histoire des sciences, je ne me fais pas d’illusions sur l’objectivité scientifique. Un chercheur, une discipline est forcément influencé par les savoirs et les débats de son temps.
Read 32 tweets
5 Dec 18
❄️🌱❄️
Il est des calendriers de l'avent comme des sapins de Noël, les débuter en retard fait partie de la tradition familiale.
Je vous propose donc un petit calendrier de l'avent dédié aux plantes de montagne.

Croitre et survivre aux conditions extrêmes de haute altitude ! 🔽
5 décembre - Silene acaulis
❄️🌱❄️

De 2200 à plus de 3000m d'altitude, la Silène acaule est caractéristique des parois de haute montagne. La forme en "coussin" qu'elle affecte lui sert d'isolant thermique, à des alt où les T° extérieures peuvent tomber en dessous de -10°C.
La densité et la forme de ces coussins permet aux plantes d'éviter les pertes de chaleur. Pour la Silène, le différentiel entre la surface du coussin et l'air ambiant peut aller de 5 à 15°C !
Et c'est au cœur du coussin que la chaleur sera préservée le plus longtemps.
Read 102 tweets
26 Oct 18
Artemisia et paudisme🌱🦟 :
Compte tenu des concentrations d'Artemisinine (principe actif) dans les feuilles d'Artemisia annua, la prise régulière de tisane semble réduire le risque d'infection, mais ne l'élimine pas totalement.

bioline.org.br/pdf?pr12054
ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27432906
Les tisanes d’Artemisia ne semblent pas assez efficaces vs la malaria, à fortiori pour une pandémie qui touche près de 50% de la pop. mondiale.

D’où l’intérêt des médicaments, pour lesquels la concentration en principes actifs est plus importante et, surtout, maitrisée !
Mise en évidence en 1972 par la chercheuse chinoise Tu Youyou (qui obtiendra le Nobel de médecine pour cette découverte) l’Artemisinine, principe actif contenu dans les feuilles d’Artemisia, est bel et bien efficace dans la lutte contre le paludisme.

liberation.fr/sciences/2015/…
Read 19 tweets
4 Aug 18
#AujourdhuiJapprendsQue au XVIIIe, les navires profitaient de leurs escales pour remplir leurs saloirs avec de la viande... de tortues de terre ! Une viande qui avait l'avantage de les preserver du scorbut.
Dans l'océan Indien, c'est l'île Rodrigues qui en fut le principal fournisseur.

Son importance était telle que Pierre Poivre (aïeul de vous-savez-qui et gouverneur des îles françaises de l'ocean Indien) en avait organisé une exploitation "durable" pr ne pas épuiser la ressource.
Outre les difficultés rencontrées (croissance lente, faible taux de reproduction), l'île Rodrigues finit par tomber aux mains de la perfide albion.
La consommation excessive que les anglais feront des tortues de Rodrigues finira par causer leur disparition définitive.
Read 4 tweets
23 Jan 18
#rendlefémur

Jeux d'influence au coeur de la science !
(pour ne pas oublier que la science, comme l'erreur, est humaine) 👇
archeo.blog.lemonde.fr/2018/01/23/lhi…
Tout ça pour dire combien cette course folle au premier Homo est riddicule.
A-t-on déjà vus des chimpanzés s'écharper pour revendiquer la découverte de leur plus ancien aieul ? Non, jamais.

Alors on sort ce fémur du tiroir dans lequel il est caché et son se réconcilie tous autour d'un bon jus d'oranges !
Read 7 tweets