Nicolas Berrod Profile picture
Journaliste @le_Parisien (prix Pascale Gérin 2017) | #Covid19 📈 et bien d'autres choses | @NicolasBerrod@piaille.fr sur #Mastodon

Mar 20, 9 tweets

Nouveauté : les données par statut vaccinal selon l'ancienneté de la dose de rappel. #Covid19

Le taux d'hospitalisation chez les 60-79 ans ayant reçu leur rappel il y a plus de 3 mois est plus élevé que chez ceux l'ayant reçu récemment, signe que l'immunité s'estompe.

1/9 ⤵️

On a un constat similaire, mais de façon moins marquée, chez les plus de 80 ans (je ne saurais expliquer pourquoi le pic est bien plus tôt chez les 60-79 ans).

2/9

On constate aussi un petit écart entre la courbe verte (rappel il y a moins de 3 mois) et celle bleu ciel (rappel il y a au moins 3 mois) s'agissant du taux d'admissions en soins critiques.

Les données sont bruitées chez les plus de 80 ans car peu d'entre eux vont en SC.

3/9

Voici les risques relatifs (dans le rapport de la Drees, à l'origine de ces données).

Par rapport à un non vacciné, le risque d'hospitalisation chez un vacciné avec rappel remonte après 3 mois, mais il reste nettement moins élevé que sans rappel.

drees.solidarites-sante.gouv.fr/sites/default/…

4/9

Autrement dit, la protection vaccinale contre l'hospitalisation chez les 60-79 ans est de 83% dans les trois mois qui suivent l'administration d'un rappel, mais elle descend à 66% au bout de minimum trois mois, par exemple.

5/9

Bref, ces données iraient a priori dans le sens d'un deuxième rappel chez lez personnes âgées d'au moins 60 ans.

Elles sont d'ailleurs évoquées dans l'avis de la HAS, qui recommande un deuxième rappel dès 65 ans pour les personnes à haut risque.

6/9

Il est encore trop tôt pour avoir de telles données distinguant l'ancienneté du rappel chez les moins de 60 ans, car les effectifs sont trop faibles.

En effet, la vaccination n'a été ouverte à tous qu'à la toute fin du mois de novembre.

7/9

⚠️ Attention : comme toujours, ces données - loin d'être parfaites - comportent des limites. La principale d'entre elles étant que les comorbidités et les infections passées ne sont pas prises en compte.

A suivre pour consolidations, donc.

8/9

Je précise pour finir que mes graphiques dans les trois premiers tweets ne portent que sur les patients hospitalisés "pour Covid" et pas sur ceux "avec Covid" (infectés mais soignés pour autre chose), afin d'éviter ce biais.

9/9

Share this Scrolly Tale with your friends.

A Scrolly Tale is a new way to read Twitter threads with a more visually immersive experience.
Discover more beautiful Scrolly Tales like this.

Keep scrolling